L’identification des champignons

L'identification des champignons. Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

L'identification des champignons - Page éditée

L'identification des champignons. ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)

L'identification des champignons. IdentificationIdentification

L'identification des champignons. Identification généraleGénéralités
Principe de la détermination
La détermination d’une espèce repose :
  • sur l’observation des différents caractères énumérés ci-dessus.
  • sur leur connaissance (voir lexique mycologique).
  • et surtout savoir les reconnaître et les distinguer entre eux.
  • et enfin faire la synthèse des observations pour ne retenir qu’une espèce.

Souvent on appréhende une espèce par une vision globale (l’amanite tue-mouche avec son chapeau rouge et ses verrues blanches), sans analyse ; ou bien on feuillette un livre et on s’arrête à l’image la plus ressemblante. Cela s’assimile à un coup de poker !

C’est comme cela que l’on confond entolome livide et clitocybe nébuleux, Tricholome disjoint et amanite phalloïde ! La seule méthode fiable est l’utilisation de clefs de détermination dichotomiques, qui invitent à l’observation des caractères nécessaires et suffisants, et uniquement ceux-là.

Lorsqu’on sera arrivé à un nom, on contrôlera la détermination par la consultation d’un ouvrage illustré et de monographies décrivant l’espèce en détail. En cas de divergence avec certains caractères, il sera nécessaire de poursuivre les recherches, afin de savoir s’il faut en tenir compte ou non : c’est à ce moment que l’on se pose des questions, comme de savoir quelle est la limite d’une espèce, quel crédit accorder aux observations antérieures (odeur, taille de spores, etc.), etc., etc. !

C’est arrivé à ce stade que, soit on arrête de se torturer l’esprit avec ces choses qui ne tiennent même pas 3 jours hors du frigo ou que l’on accroche à vie !

L'identification des champignons. Critères d'identification d'un champignon. Cliquer pour agrandir l'image.La difficulté de la détermination des champignons tient pour une large part à leur polymorphisme : un même champignon va pouvoir se présenter sous un aspect très différent selon les conditions météorologiques et selon son âge. Russula lepida par exemple est normalement d’un rouge vif, mais par temps sec elle pourra être totalement blanche, de nombreuses Russules peuvent avoir des colorations très variées, passant du vert au violet.

La forme du chapeau change également avec l’âge, d’abord convexe, il va s’étaler, puis devenir creusé.

D’autre part, des espèces différentes peuvent se ressembler au premier abord, et ne différer que par des détails (macroscopiques ou même microscopiques) non perceptibles d’emblée ou pour une personne non avisée.

Il faut donc savoir quoi observer pour pouvoir identifier un champignon, et connaître le vocabulaire utilisé.

Caractéristiques des champignons :

Les caractères à observer chez les champignons se situent dans différents domaines : morphologiques, organoleptiques, écologiques, et parfois microscopiques et chimiques (macrochimiques ou microchimiques).

Silhouette
TricholomoïdeL'identification des champignons. Champignons à silhouette tricholomoïde.
ClitocyboïdeL'identification des champignons. Champignons à silhouette clitocyboïde.
OmphalioïdeL'identification des champignons. Champignons à silhouette omphalioïde.
CollybioïdeL'identification des champignons. Champignons à silhouette collybioïde.
MycénoïdeL'identification des champignons. Champignons à silhouette mycénoïde.
MarasmioïdeL'identification des champignons. Champignons à silhouette marasmioïde.

L'identification des champignons. ChapeauChapeau

L'identification des champignons. Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
PlatL'identification des champignons. Champignons à chapeau de forme plate.
Convexe ou obtus : De forme arrondie

Exemple : bolets, hygrophore du hêtre (Hygrophorus fagi)

Champignons à chapeau de forme convexe.
Mince : se dit d’un chapeau dont la chair est moins large que les lamelles

Exemple : les mycènes, mycène pure (Mycena pura)

Campanulé : en forme de cloche. Pour être plus plus précis : parabolique, obtusément convexe

Exemple : panéoles

Champignons à chapeau de forme campanulée.
Conique : qui forme un cône

Exemple : l’inocybe rimeux (Inocybe rimosa)

Champignons à chapeau de forme conique.
Mamelonné : qui présente une saillie arrondie au centre du chapeau plus pu moins grande pouvant rappeler un mamelon.

Exemple : lépiotes, marasme des oréades (Marasmius oreades)

Champignons à chapeau de forme mamelonnée.
Excentré : qui ne pousse pas au centre, et présente une dissymétrie par rapport à l’axe central du champignon

Exemple : pleurotes, hydne imbriqué (Sarcodon imbricatum)

Latéral : qui pousse sur le côté

Exemple : langue de bœuf (Fistulina hepatica)

Infundibuliforme : en forme d’entonnoir. Les lames sont souvent décurrentes

Exemple : clitocybes, clitocybe couleur d’olive mûre (Clitocybe pausiaca)

Champignons à chapeau de forme infundibuliforme.
Ombiliqué : qui présente une dépression au centre du chapeau

Exemple : clitocybes : pseudoclitocybe en coupe (Pseudoclitocybe cyathiformis)

Champignons à chapeau de forme ombiliquée.
L'identification des champignons. Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
L'identification des champignons. Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Lisse :L'identification des champignons. Champignons à chapeau à surface lisse.
Fibrilleuse :L'identification des champignons. Champignons à chapeau à surface fibrilleuse.
Soyeux : aspect de la soie, lisse et légèrement brillant

Exemple : entolome livide (Entoloma lividum)

Squameux ou squamuleux : qui porte des écailles couchées comme des tuiles

Exemple : lépiotes, coprin chevelu (Coprinus comatus)

Squareux : qui porte des écailles redressées, aux bords saillants

Exemple : pholiote écailleuse (Pholiota squarrosa)

Tomenteux : couvert de fins poils cotonneux, donnant un aspect feutré

Exemple : collybie à long pied (Collybia longipes)

Rivuleux : marqué de fines rayures
Rimeux : lorsque la peau du chapeau de déchire en fines bandes radiales, laissant apparaître la chair plus claire.
Ridé : formant des plis irréguliers en surface et peu profondsL'identification des champignons. Champignons à chapeau à surface ridée ou sillonnée.
Réticulé : se dit lorsque les rayures ou les plis forment un réseau

Exemple : bolet du charme (Leccinum carpini)

L'identification des champignons. Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Striée : stries très fines ou des rayures sans relief en général à la marge du chapeau

Exemple : entolomes, marasmes, mycènes, amanites du groupe des vaginées : amanite vaginée (Amanita vaginata)

Cannelée : stries ou rides plus larges, et plus en relief

Exemple : russules du groupe foetens : russule tachée (Russula illota)

Flexueuse : ondulée, sinueuse, comme tordue. Souvent sur les vieux champignons

Exemple : tricholomes, entolomes : entolome livide (Entoloma lividum)

L'identification des champignons. DessousFace inférieure
Taille des lames ou pores
Lamellules vues en coupeL'identification des champignons. Champignons.
Lamellules vues de dessousL'identification des champignons. Champignons.
Forme des lames ou pores
Lames libresChampignons à lames libres.
Lames collariéesChampignons à lames collariées.
Lames adnéesChampignons à lames adnées.
Lames échancréesChampignons à lames échancrées.
Lames décurrentesChampignons à lames décurrentes.
Espacement des lames ou pores
Lames serréesL'identification des champignons. Champignons à lames serrées.
Lames espacéesL'identification des champignons. Champignons à lames espacées.
Lames fourchuesL'identification des champignons. Champignons à lames fourchues.

L'identification des champignons. PiedPied

L'identification des champignons. Forme du piedForme du pied
Égal : diamètre constant du haut en bas

Exemple : mycènes : mycène inclinée (Mycena inclinata)

Champignons à pied de forme égale.
Fusiforme : en forme de fuseau, c’est-à-dire renflé au milieu et rétréci aux extrémitésChampignons à pied de forme fusiforme.
Ventru : de forme arrondie

Exemple : cèpe de Bordeaux (Boletus edulis)

Obèse : très arrondi

Exemple : cèpes, cortinaire élégant (Cortinarius prestans)

Champignons à pied de forme obèse.
Radicant : qui se termine par une racine souvent sous terreChampignons à pied de forme radicante.
Bulbeux : renflé à la base

Exemple : inocybes, cortinaires (Cortinarius sodagnitus)

Champignons à pied de forme bulbeuse.
Clavé : en forme de massue, c’est-à-dire renflé à une des extrémités

Exemple : clitocybe à pied en massue (Clitocybe clavipes)

Champignons à pied de forme clavée.
Napiforme : en forme de navet. (La forme d’un navet étant variable …)
Couleur du piedCouleur du pied
L'identification des champignons. Revêtement du piedRevêtement du pied
Fibrilleux : marqué de petites fibres ou fins filaments sans relief
Strié : rayé mais sans relief
Poudré : recouvert d’une fine ponctuation dense, souvent sur le pied

Exemple : Inocybes

Chiné : qui porte des motifs de couleurs différentes

Exemple : certains cortinaires, lépiote élevée (Macrolepiota procera)

Scabreux : dur ou rugueux au toucher

Exemple : les bolets rudes (Leccinum scabrum)

Scrobiculé : portant des fossettes, érosions en forme de gouttelettes

Exemple : certains lactaires

L'identification des champignons. Coupe du piedCoupe du pied
Séparabilité du pied et du chapeau
Pied séparable:

Le pied se sépare facilement du chapeau sans se casser

Exemple : agarics, lépiotes, amanites, volvaires, coprins

Pied et chapeau confluents :

Le pied n’est pas séparable du chapeau (sans le casser)

Exemple : clitocybes, tricholomes, cortinaires

L'identification des champignons. Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Anneau descendant ou retombant : orienté vers le bas

Exemple : amanite phalloïde (Amanita phalloïdes)

L'identification des champignons. Champignons à anneau retombant.
Anneau ascendant : orienté vers le hautL'identification des champignons. Champignons à anneau ascendant.
Anneau double ou mixte : orienté dans les deux sensL'identification des champignons. Champignons à anneau double.
Anneau mobileL'identification des champignons. Champignons à anneau mobile.
Anneau en roue dentée : aspect découpé vu d’en haut

Exemple : agaric des trottoirs (Agaricus bitorquis)

Cortine : voile formé de fins filaments allant du bord du chapeau vers le pied (couvrant les lames lorsque le champignon est jeune, disparaissant avec l’âge)

Exemple : cortinaire élégant (Cortinarius prestans)

Champignons à cortine.
Armille : ne forme pas un vrai anneau mais une chaussette qui engaine le pied

Exemple : cystodermes : cystoderme requin (Cystoderma carcharias)

Champignons à anneau armillé.
Voile du champignonVoile provisoire
L'identification des champignons. Champignons à voile provisoire.
L'identification des champignons. Base du champignonBase du pied
Volve en sac : qui recouvre le bulbe

Exemple : amanite phalloïde (Amanita phalloïdes)

L'identification des champignons. Champignons à volve en sac.
Volve circoncise : coupée au ras et tout autour du bulbe

Exemple : amanite panthère (Amanita pantherina)

L'identification des champignons. Champignons à volve circoncise.
Volve friable : qui se décompose. On en trouve des restes sur le chapeauChampignons à volve friable.
Volve floconneuseL'identification des champignons. Champignons à volve floconneuse.
Volve subnulleL'identification des champignons. Champignons à volve subnulle.

L'identification des champignons. SporesSpores

Forme des spores
La microscopie

Les caractères microscopiques les plus fréquemment observés, sont : les spores (forme, ornementation, taille), les basides, les cystides (face, arête, incrustations …), la cuticule …

Il existe des genres comme les inocybes où le microscope est obligatoire pour la détermination, et d’autres où il est très souvent nécessaire (les russules par exemple).

Basides (basidiomycète)

Ce sont les cellules qui portent les spores : elles constituent l’hyménium

Cellules de forme allongée munie de 2 ou 4 stérigmates.

Cystides :

Les cystides sont des cellules stériles qui ne portent pas de spores. On peut en trouver sur les arêtes des lames, sur les faces des lames, sur le chapeau, ou sur le pied.

L'identification des champignons. ChairChair

Aspect de la chair
Fibreuse : constituée de fibres longitudinales et donc rigide et peu cassanteL'identification des champignons. Champignons à chair fibreuse.
Grenue : granuleuse et donc fragile et cassante

Exemple : lactaires, russules

L'identification des champignons. Champignons à chair grenue.
Caverneuse : avec des cavités creuses et irrégulières

Exemple : certaines russules ou certains lactaires

Fistuleuse : creusé par un canal régulier dans le sens longitudinal

Exemple : l’amanite vaginée

Consistance de la chair
Divers termes servent à désigner la consistance de la chair :
  • fragile
  • cassante
  • molle
  • ferme
  • dure
  • élastique
  • spongieuse
  • fibreuse
Exemple : les marasmes ont une chair dite cartilagineuse, les russules ont une chair dite cassante
Colorations
Couleur à la coupe
Oxydation de la chair à l’air libre

Exemple : bleuissement intense du bolet à pied rouge (Boletus erythropus), le rosissement puis le noircissement des russules du groupe nigricans, le jaunissement ou le rougissement de certains agarics.

L'identification des champignons. LaitLait ou latex
Présent uniquement chez les lactaires.

On observe toutefois la présence d’un liquide aqueux chez certains Mycènes ou agarics.

On notera la couleur du lait, sa variation de couleur, ainsi que sa saveur (douce ou âcre).

L'identification des champignons. OdeurOdeur
L’odeur : fruitée, d’anis, d’amandes amères, de poisson, nauséeuse, de gaz d’éclairage, etc.
L'identification des champignons. SaveurGoût
La saveur : douce, poivrée, âcre, amère, au niveau de la chair ou des lames.

L'identification des champignons. Cycle de vieCycle de vie

L'identification des champignons. CueilletteSaison de fructification
L'identification des champignons. Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Mode de développement : isolé, en troupe, en touffe, coné

L'identification des champignons. HabitatHabitats

L'identification des champignons. MilieuxMilieux
Savoir où le champignon a poussé peut souvent orienter la détermination.

Principaux éléments écologiques :

Substrat : Bois, terre, humus, mousse, litière, …

Habitat : type d’arbre : feuillus, conifères, altitude

L'identification des champignons. SolsSols
Nature du sol : calcaire, argileux, siliceux, acide, place à feu, tourbières
L'identification des champignons. AltitudesAltitudes

L'identification des champignons. Constituants chimiquesConstituants chimiques

Réactions chimiques

Réactions macrochimiques : on dépose un réactif sur la cuticule ou la chair, et on observe un éventuel changement de couleur. Le changement est instantané ou après plusieurs heures. Les réactifs les plus utilisés sont les acides et bases fortes, la teinture de Gaïac, le sulfate de fer, le phénol, etc.

Réactions microchimiques : coloration de granulations acido-résistantes d’hyphes primordiales à la Fuchsine, coloration de l’ornementation des spores de Russules à l’Iode (réactif de Melzer), coloration en jaune du contenu des chrysocystides d’Hypholomes sous l’action de la potasse, par exemple.

L'identification des champignons. Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les types de champignons
Le mode de vie des champignons
L'identification des champignons
Les champignons dans l'histoire
Les champignons vénéneux (syndromes)
Les ascomycètes (Ascomycotina)
Les homobasidiomycètes
Les phragmobasidiomycètes (Phragmobasidiomycetes)
Les myxomycètes (Myxomycetes)
Les champignons à lamelles (clé de détermination)
Les champignons à tubes (clé de détermination)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les champignons (Mycota)
Les lichens
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.