Les amanites (Amanita)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Planche Ricken 75. Cliquer pour agrandir l'image.Planche Ricken 76. Cliquer pour agrandir l'image.Planche Ricken 77. Cliquer pour agrandir l'image.Planche Ricken 78. Cliquer pour agrandir l'image.Planche Ricken 79. Cliquer pour agrandir l'image.Planche Ricken 80. Cliquer pour agrandir l'image.Planche Ricken 81. Cliquer pour agrandir l'image.Amanites. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Les amanites par Lamarck. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : agaricales (Agaricales)Sous-ordre :
Famille : amanitacées (Amanitaceae)Sous-famille :
Genre : amanites (Amanita)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneWulstlinge, StreiflingeAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandekärpässienetFrançaisamanitesFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeflugsvamparTchéquieUkraïneEmpire romainAmanita

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Du grec Amanos, montagne entre la Phénicie et la Syrie.

IdentificationIdentification

Sous-genre Amanita

Identification généraleGénéralités
  • Amanites.Spores non amyloïdes.
  • Marge striée.
Clés de déterminationClés de détermination
1. Volve floconneuse.

1.1 Chapeau rouge couvert de flocons blancs à jaunes. Pousse sous bouleaux. Fréquent.

DéterminationAmanite tue mouche (Amanita muscaria) N

è Syndrome panthérinien.

Les flocons peuvent partir sous l’effet de la pluie.

Confusion alors avec Amanite des Césars (Amanita caesarea) JJ

Amanita muscariaAmanita caesarea
Chapeau rouge couvert de flocons blancs (pouvant disparaître !)Chapeau voisin mais plus orange, sans flocons
Lames blanchesLames jaunes
Pied blancPied jaune
Volve floconneuseVolve en sac
NJ J
1.2 Chapeau brun ocre, flocons blancs régulièrement espacés (comme des gouttes de lait). Pied blanc. Anneau blanc strié et rabattu. Pousse dans les bois de feuillus.

DéterminationAmanite panthère (Amanita pantherina) N

è Syndrome panthérinien.

Confusion avec Amanite rougissante (Amanita rubescens) J J, cuite, Amanite épaisse (Amanita spissa) J

1.3 Chapeau jaune pâle à plaques floconneuses blanches. Anneau fugace. Odeur nulle.

DéterminationAmanite jonquille (Amanita gemmata) L

2. Volve en sac.

2.1 Chapeau orange sans écaille. Lames, pied et chair jaunes. Goût de noisette. Pousse sous chênes. Thermophile.

DéterminationAmanite des Césars, Oronge (Amanita caesarea) J J

Confusion avec Amanite tue mouche (Amanita muscaria) N

Sous-genre Amanitopsis

Identification généraleGénéralités
  • Spores blanches.
  • Marge striée.
  • Volve en sac.
  • Spores non amyloïdes.

Attention! L’anneau, initialement présent, peut être fragile et avoir disparu. Ne pas confondre avec les amanites blanches mortelles.

Clés de déterminationClés de détermination
1. Couleur jaune fauve.

1.1 Chapeau roux fauve à mamelon central. Marge fortement striée.

DéterminationAmanite fauve (Amanita fulva) K

1.2 Chapeau orange, peu strié. Stipe chiné.

DéterminationAmanite safran (Amanita crocea) K

2. Couleur gris beige.

2.1 Chapeau grisâtre. Pied blanc, grêle et très fragile. Fréquent.

DéterminationAmanite vaginée, Grisette (Amanita vaginata) J

Confusion avec Amanite fauve (Amanita fulva)K

2.2 Chapeau gris-beige, peu strié. Pied blanc, chiné de beige. Pousse sous charmes en général.

Détermination Amanite livide (Amanita lividopallescens)

Sous-genre Lepidella

Identification généraleGénéralités
  • Marge non striée.
  • Spores amyloïdes.
Clés de déterminationClés de détermination
1. Volve en sac.

1.1 Chapeau vert. Pied lisse vaguement chiné. Odeur de rose fanée.

DéterminationAmanite phalloïde (Amanita phalloïdes) N

è 9 % des intoxications mortelles (syndrome phalloïdien).

Confusion avec Tricholome disjoint (Tricholoma sejunctum) K, Russule verdoyante (Russula virescens) J J

L’anneau est fragile et a peut-être disparu : vérifier qu’il n’en reste pas des traces sur le pied.

1.2 Chapeau blanc, conique. Pied pelucheux (méchules ascendantes). Rare.

DéterminationAmanite vireuse (Amanita virosa) N

è Syndrome phalloïdien.

Confusion avec Amanite ovoïde (Amanita ovoïdea) K, Agaric anisé des bois (Agaricus silvicola) J, Lépiote pudique (Leucoagaricus leucothites) J

1.3 Chapeau blanc laiteux énorme. Pied robuste blanc. Voile s’effritant au moindre contact. Anneau crémeux. Faible odeur iodée.

DéterminationAmanite ovoïde (Amanita ovoïdea) K

Confusion avec les Amanites blanches mortelles.

2. Volve circoncise.

2.1 Chapeau jaune à blanchâtre recouvert de flocons blancs ou sales. Odeur de pomme de terre. Fréquent.

DéterminationAmanite citrine (Amanita citrina) L

Confusion avec Amanite phalloïde (Amanita phalloïdes) N

3. Autres volves.

3.1 Chapeau blanc couvert de flocons blancs. Anneau crémeux.

DéterminationAmanite solitaire (Amanita strobiliformis) K

Sous-genre Lepidella (volve sub-nulle)

Identification généraleGénéralités
Clés de déterminationClés de détermination
1. Chapeau brun rosé à squames blanc jaunâtre. Lames blanches. Pied brun fauve teinté de rouge. Chair rougissante.

DéterminationAmanite rougissante, Golmotte (Amanita rubescens) JJ cuite

Toxique crue mais excellente cuite (mais veillez à éplucher sa cuticule).

Confusion avec Amanite panthère (Amanita pantherina) N

2. Chapeau brun-gris à squames labiles grises. Lames serrées. Pied blanc à anneau strié (comme le haut du pied). Chair immuable.

DéterminationAmanite épaisse (Amanita spissa) J

Confusion avec Amanite panthère (Amanita pantherina) N

Clés de détermination olfactiveClés de détermination olfactive
A - Odeur de pomme de terre crue [A. asteropus ; Amanita citrina (+++ ; +/- rave) ; Amanita citrina f. alba ; Amanita citrina f. crassior ; Amanita porphyria].

Chapeau blanc, blanchâtre, crème, jaunâtre ou jaune.

  • Bulbe très développé, éclaté en étoile : Amanita asteropus [Sabo ex Romagn.]
  • Bulbe très développé, napiforme (en navet) : Amanita citrina f. crassior [Massart & Rouzeau]
  • Bulbe moins développé, non éclaté en étoile.
    • Chapeau blanc : Amanita citrina f. alba [(Price) Q. & Bat.]
    • Chapeau non blanc : Amanita citrina [(Sch.) Pers.]
Chapeau gris porphyre à reflets violetés ou pourprés : Amanita porphyria Alb. & Schw.:Fr.

B - Odeur de rave, de radis [A. gemmata (-) ; Amanita gioiosa (-) ; Amanita pantherina (-) ; Amanita spissa (-) ; Amanita citrina (+ pomme de terre)]

Chapeau blanc, blanchâtre, crème, jaunâtre ou jaune, parfois nuancé de brunâtre.

  • Marge courtement striée.
    • Chapeau jaune vif ou pâle. Boucles absentes : Amanita gemmata [(Paulet) Bertillon]
    • Chapeau jaune sale souvent nuancé de brunâtre. Boucles présentes : Amanita gioiosa [S. Curreli
  • Marge non striée (négliger les vieux spécimens) : Amanita citrina [(Sch.) Pers.]
Chapeau brun ou bistré.
  • Volve en bourrelets hélicoïdaux. Flocons blanc pur : Amanita pantherina [(DC.:Fr.) Krombh.]
  • Volve nulle. Plaques grisâtres en carte de géographie : Amanita spissa [(Fr.) Kummer]
C - Odeurs différentes.

Odeur de fruits de mer, de marée : Amanita ovoïdea [(Bull.:Fr.) Link] (au vieillissement)

Odeur de safran : Amanita verna [(Bull.:Fr.) Lmk]

Odeur de pomme reinette : Amanita spissa var. excelsa [(Fr.:Fr.) Dörfelt & Roth] (-).

Odeur iodée, phéniquée [A. valens ; Amanita decipiens (base du bulbe)]

  • Bulbe conique. Volve blanche à roux-ocracé. Spores allongées : Amanita valens [(Gilb.) Kühn. & Romagn. ex Bert.]
  • Bulbe arrondi à globuleux. Volve blanche. Spores courtes : Amanita decipiens [(Trimbach) Jacquetant]

Odeur aromatique miellée : Amanita vittadini [(Moretti) Vitt.] (+ ; puis vireuse)

Odeur fongique : Amanita bellei (-) ; Amanita gilbertii (-).

  • Pas de volve. Verrues pyramidales irrégulièrement réparties : Amanita bellei [(Beaus.) M.Bon & Contu]
  • Volve membraneuse en bourrelet au-dessus du bulbe. Verrues absentes, éventuellement quelques lambeaux de voile : Amanita gilbertii [Beaus.]

Odeur désagréable [A. echinocephala ; Amanita muscaria var. flavivolvata (+/- scléroderme) ; Amanita ovoïdea (puis fruits de mer, marée) ; Amanita pantherina (au vieillissement) ; Amanita phalloïdes (+/- rose fanée puis vireuse) ; Amanita proxima (avec l’âge) ; Amanita verna (à la corruption) ; Amanita virosa (+/- safran, +/- levain)]

  • Chapeau portant normalement des flocons bien individualisés, ne ressemblant pas à des plaques.
    • Chapeau brun à flocons blanc pur : Amanita pantherina [(DC.:Fr.) Krombh.]
    • Chapeau rouge ou orange à flocons jaunes pâlissant : Amanita muscaria var. flavivolvata [(Sing.) Neville & Poumarat]
    • Chapeau blanchâtre à flocons blanchâtres : Amanita echinocephala [(Vitt.) Quél.]
  • Chapeau ne portant pas de flocons ou alors parfois quelques plaques.
    • Grosse espèce à anneau et marge crémeux : Amanita ovoïdea [(Bull.:Fr.) Link]
    • Espèces généralement plus grêles. Anneau et marge non crémeux.
      • Volve ocre orange à l’extérieur : Amanita proxima [Dumée]
      • Volve de couleur différente.
        • Stipe à mèches fibrillo-laineuses sous l’anneau : Amanita virosa [(Lmk) Bertillon]
        • Stipe lisse sous l’anneau.
          • Chapeau généralement vert-jaune à mordoré, parfois blanc, avec des fibrilles radiales innées. Volve souvent verdâtre à l’intérieur : Amanita phalloïdes [(Vaill.:Fr.) Link]
          • Chapeau blanc à crème pâle, non fibrilleux. Volve blanche à l’intérieur : Amanita verna [(Bull.:Fr.) Lmk]

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
L'oronge ou amanite des césars (Amanita caesarea)
L'amanite citrine (Amanita citrina)
L'amanite épaisse (Amanita spissa)
L'amanite épineuse (Amanita echinocephala)
L'amanite fauve (Amanita fulva)
L'amanite jonquille (Amanita gemmata)
L'amanite ovoïde (Amanita ovoidea)
L'amanite panthère (Amanita pantherina)
L'amanite phalloïde (Amanita phalloides)
L'amanite porphyre (Amanita porphyria)
L'amanite printanière (Amanita verna)
L'amanite des rois (Amanita regalis)
L'amanite rougissante (Amanita rubescens)
L'amanite safran (Amanita crocea)
L'amanite solitaire (Amanita strobiliformis)
L'amanite tue mouche ou fausse oronge (Amanita muscaria)
L'amanite vaginée (Amanita vaginata)
L'amanite vireuse (Amanita virosa)
L'amanite à voile jaune (Amanita franchetii)
L'amanite à volve rousse (Amanita proxima)
Sujets proches
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les agaricacées (Agaricaceae)
Les amanitacées (Amanitaceae)
Les coprinacées (Coprinaceae)
Les strophariacées (Strophariaceae)
Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.