L'amanite épaisse (Amanita spissa)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : agaricales (Agaricales)Sous-ordre :
Famille : amanitacées (Amanitaceae)Sous-famille :
Genre : amanites (Amanita)Sous-genre :
Espèce : Amanita spissa [(Fr.) Kumm.], Amanita cariosa [Fr.], Amanita spissa var. cariosa [Fr.], Amanita excelsa [(Fr.) Bertault sensu auct.], Amanita ampla [Pers.]Nom commun : amanite épaisse (SMF)
Nom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnegrauer Wulstling, gedrungener Wulstling, grauer PerlpilzAngleterregrey spotted amanita, stout agaric, tall amanitaArménie
Pays basquelanperna ilunaBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisamanite épaisseFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègegrå fluesoppOccitan
Pays-BasPolognemuchomor twardawyPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovéniečokata mušnica
Suèdegråfotad flugsvampTchéquiemuchomùrka šedivkaUkraïneEmpire romainAmanita spissa

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Amanite épaisse.

IdentificationIdentification

ConnaissancesGénéralités
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite épaisse. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.L’amanite épaisse présente sur son chapeau des ponctuations blanc grisâtre, irrégulières. Son pied porte un anneau membraneux strié et un bulbe en bourrelets concentriques.

Planche. Cliquer pour agrandir l'image.L’amanite épaisse est un comestible passable dont la ressemblance avec l’Amanite panthère fait qu’il vaut mieux en éviter la cueillette. Si malgré cet avertissement, le mycophage potentiel n’est pas découragé, il doit savoir que l’amanite épaisse, de surcroît, est très variable de tailles, de formes et de couleurs.

Sous sa forme typique, qui n’est malgré tout pas rare, on la reconnaîtra aux restes grisâtres de sa volve qui dessine, sur le chapeau, des cartes géographiques. Le pied gris sous l’anneau strié, la base en forme de navet, la chair immuable qui dégage une odeur de rave parfont le portrait robot de l’espèce. L’amanite épaisse est commune sous feuillus et conifères.

RemarquesRemarques
Certains mycologues ont considéré une espèce distincte Amanita excelsa plus grande que Amanita spissa, plus claire à odeur de pomme de reinette à la base du pied.

Variétés :

  • Amanita spissa var. excelsa : pâle, stipe nettement radicant et inodore.
  • Amanita spissa var. valida : très brune, flocons grisâtres venant sous les conifères.
Espèces semblablesEspèces semblables
Cette espèce d’un beau brun clair, robuste et charnue, présente un risque de confusion avec la toxique amanite panthère. Mieux vaut donc s’abstenir de la cueillir, d’autant qu’elle fait un médiocre comestible. L’amanite panthère, elle, présente sur son chapeau de beaux flocons d’un blanc pur disposés régulièrement. La marge du chapeau est striée. Le pied porte un anneau membraneux non strié et un bulbe à bordure différenciée et à gros bourrelets concentriques.

L’amanite épaisse est très proche de l’amanite rougissante ; elle s’en différencie pourtant assez fortement par sa chair immuable, qui chez la rougissante se teinte de rouge vineux au niveau des lésions et à la coupe, et porte un pied nuancé de rose à rouge surtout dans le bas. En outre, l’amanite épaisse se caractérise par son odeur de radis ou de rave qui en fait un piètre comestible.

Comparaisons des différences importantes entre Amanites panthère, épaisse et rougissante :

Amanite panthèreAmanite épaisseAmanite rougissante
ChapeauBrun, flocons blancs pur réguliersBrun, à plaques vélaires confluentes grisâtresBlanchâtre à ocre brunâtre avec flocons vélaires confluents, irréguliers, crème sale
Restes du voile sur cuticuleFlocons distincts, blancs pursIrréguliers, blanchâtres à grisâtresFlocons jaunâtre à rougeâtre
LamelleBlanchesBlanches ou grisâtresBlanches
PiedBulbeux, blancClavé, sub-bulbeuxSub-bulbeux, blanchâtre, rougissant aux blessures et cassures
Revêtement du piedNon striéStrié de l’ anneau aux lamesStrié de l’anneau aux lames
AnneauMembraneux, non striéStrié sur le dessus, blanc à grisâtreBlanc, strié sur le dessus
BulbeSphérique très marginéNon marginéNon marginé
VolveVolve formant un bourrelet floconneux sur le bulbe, surmonté de bracelets hélicoïdauxNulleNulle
SporéeNon amyloïdeAmyloïdeAmyloïde
ChairBlanche immuableBlanche immuableRougissante
OdeurSansRaveSans
HabitatSurtout feuillus, conifères, inexistant au delà de 60°NordFeuillus et conifèresFeuillus et conifères
PrécautionsComestible déconseillé car ressemble trop à A. PantherinaComestible bien cuit.(Plus de 70 °C)
Pour résumerFlocons blancs purs, marge striéeFlocons grisâtres, marge non striée, pas de volve. Odeur de raveRougissant aux blessures, pas de volve

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
11,0 ± 3,0 cm.
Diamètre du piedDiamètre du pied
3,0 ± 1,0 cm.
Forme du piedForme du pied
Amanite épaisse. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Robuste, épais, cylindracé, s’atténuant vers le haut, évasé à la base, séparable du chapeau.
Couleur du piedCouleur du pied
Blanc, chiné gris-brun.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Cerclé de 2 ou 3 cordons plus ou moins complets; strié au dessus de l’anneau persistant jusqu’aux lames.
Coupe du piedCoupe du pied
Plein puis farci.
AnneauAnneau, collerette, cortine
Amanite épaisse. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Il porte un anneau blanc, ample et membraneux, strié de façon très prononcée sur le dessus de manière caractéristique.
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied
Base se terminant à peine en bulbe blanc radicant, comprimé horizontalement, couvert de squamules sombres, étagées, chiné de grisâtre et blanchâtre.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
11,0 ± 4,0 (18) cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Chapeau hémisphérique, longtemps convexe puis étalé, charnu.

Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.De beige à cannelle, gris gris-brun à brun foncé.

Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.

Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Le revêtement, lubrifié, luisant, s’enlève facilement; il porte des lambeaux de voile blanc grisâtres, jamais blancs, irréguliers, farineux, plaques écailleuses très souvent non concentriques.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Marge lisse, incurvée, régulière, non appendiculée, fissile, lacérée, marquée de fibrilles radiales.
DessousFace inférieure
Lames. Cliquer pour agrandir l'image.Lames nombreuses.

Alors que les lames de la plupart des amanites sont adnées, celles de l’amanite épaisse sont libres.

Taille des lames ou pores
De largeur moyenne.
Forme des lames ou pores
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Lames libres, inégales par des lamelles atténuées, galbées, molles, atténuées vers le pied.

Arête des lames : mince, subfloconneuse, concolore aux lames.

Couleur des lames ou pores
Lames blanches.
Espacement des lames ou pores
Serrées.

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
De 9 à 10 par 8 à 9 µm.
Forme des spores
Largement elliptiques à subglobuleuses, lisses, hyalines, amyloïdes.
Couleur de la sporée
Blanches.

ChairChair

Aspect de la chair
Chair épaisse.
Consistance de la chair
Chair ferme et compacte.
Colorations
Blanc sale. Sa chair ne rougit pas, caractère qui différencie cette Amanite de la Golmotte, une variété voisine.
Couleur à la coupe
Ne change pas de couleur à la coupe, distinguant ainsi l’espèce de l’amanite rougissante à laquelle elle ressemble fortement.
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Odeur de rave, de radis noir.
SaveurGoût
Saveur douceâtre.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.L’amanite épaisse se rencontre dès la fin de l’été et pendant l’automne, jusqu’à la fin du mois de novembre.

Elle pousse souvent quelques jours après les pluies et les orages d’été.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Forme des mycorhizes avec le hêtre et l’épicéa commun.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillus
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.On la rencontre principalement dans les sous-bois humides de feuillus et surtout de conifères (surtout épicéas).
SolsSols
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Elle affectionne les sols siliceux.
AltitudesAltitudesÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)
De 300 à 1 500 m.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Surtout dans l’est de la France.

Utilisation médicinaleUtilisations

CulinairesComestible
Amanite épaisse. Cliquer pour agrandir l'image.Comestible crue. Comestible après cuisson mais très difficile à déterminer ; il convient de la laisser aux spécialistes.

De qualité gustative médiocre (goût de rave), il est préférable de la laisser sur place, d’autant que la confusion avec l’amanite panthère est fort possible.

StatutStatut

Rareté
Commune.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'oronge ou amanite des césars (Amanita caesarea)
L'amanite citrine (Amanita citrina)
L'amanite épaisse (Amanita spissa)
L'amanite épineuse (Amanita echinocephala)
L'amanite fauve (Amanita fulva)
L'amanite jonquille (Amanita gemmata)
L'amanite ovoïde (Amanita ovoidea)
L'amanite panthère (Amanita pantherina)
L'amanite phalloïde (Amanita phalloides)
L'amanite porphyre (Amanita porphyria)
L'amanite printanière (Amanita verna)
L'amanite des rois (Amanita regalis)
L'amanite rougissante (Amanita rubescens)
L'amanite safran (Amanita crocea)
L'amanite solitaire (Amanita strobiliformis)
L'amanite tue mouche ou fausse oronge (Amanita muscaria)
L'amanite vaginée (Amanita vaginata)
L'amanite vireuse (Amanita virosa)
L'amanite à voile jaune (Amanita franchetii)
L'amanite à volve rousse (Amanita proxima)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les amanites (Amanita)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.