L’amanite solitaire (Amanita strobiliformis)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : agaricales (Agaricales)Sous-ordre :
Famille : amanitacées (Amanitaceae)Sous-famille :
Genre : amanites (Amanita)Sous-genre : (Amanita)
Espèce : Amanita strobiliformis [(Paulet) Bertillon]Sous-espèce :
Nom commun : amanite solitaire (SMF)Nom populaire : amanite pomme de pin

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisamanite solitaireFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeflockflugsvampTchéquieUkraïneEmpire romainAmanita strobiliformis

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
strobiliformis : en forme de toupie (du grec strobilos : toupie et du latin forma : forme).

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Cette grande et grosse amanite est une espèce qui pousse de préférence l’été. Son nom ne paraît pas justifié car on rencontre souvent plusieurs exemplaires au même endroit.
Espèces semblablesEspèces semblables

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
Diamètre du piedDiamètre du pied
Forme du piedForme du pied
Le pied est robuste et ferme.
Couleur du piedCouleur du pied
Revêtement du piedRevêtement du pied
Coupe du piedCoupe du pied
Plein.
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
L’anneau est très crémeux, blanc, souvent inséré très haut sur le pied, près du chapeau.
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied
À la base un bulbe légèrement ovoïde, orné de squames blanches plus ou moins apprimés disposées en cercles concentriques.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
20 cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
Son chapeau est hémisphérique au début, puis s’étale pour se déprimer légèrement en son centre.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Sa surface est blanchâtre, voire grisâtre.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Surface parsemée de plaques irrégulières apprimées, pelucheuses, polyédriques, blanches au début, puis grisâtres.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
La marge est débordante et bordée de débris blancs, un peu crémeux.
DessousFace inférieure
Lames.
Taille des lames ou pores
Les lames sont larges, épaisses.
Forme des lames ou pores
L’arête est légèrement floconneuse.
Couleur des lames ou pores
Blanches ou crème.
Espacement des lames ou pores

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Été automne.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillus
Bois de feuillus ou de conifères.
SolsSols
Sols calcaires, bien exposé au soleil.
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)
De 0 à 600 m.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'oronge ou amanite des césars (Amanita caesarea)
L'amanite citrine (Amanita citrina)
L'amanite épaisse (Amanita spissa)
L'amanite épineuse (Amanita echinocephala)
L'amanite fauve (Amanita fulva)
L'amanite jonquille (Amanita gemmata)
L'amanite ovoïde (Amanita ovoidea)
L'amanite panthère (Amanita pantherina)
L'amanite phalloïde (Amanita phalloides)
L'amanite porphyre (Amanita porphyria)
L'amanite printanière (Amanita verna)
L'amanite des rois (Amanita regalis)
L'amanite rougissante (Amanita rubescens)
L'amanite safran (Amanita crocea)
L'amanite solitaire (Amanita strobiliformis)
L'amanite tue mouche ou fausse oronge (Amanita muscaria)
L'amanite vaginée (Amanita vaginata)
L'amanite vireuse (Amanita virosa)
L'amanite à voile jaune (Amanita franchetii)
L'amanite à volve rousse (Amanita proxima)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les amanites (Amanita)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.