L'amanite printanière (Amanita verna)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Amanite printanière. Cliquer pour agrandir l'image.Amanite printanière. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : agaricales (Agaricales)Sous-ordre :
Famille : amanitacées (Amanitaceae)Sous-famille :
Genre : amanites (Amanita)Sous-genre : (Lepidella)
Espèce : Amanita verna [(Bull.) Lam.]Sous-espèce :
Nom commun : amanite printanière (SMF)Nom populaire : oronge ciguë blanche

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basquehiltzaile goiztiarraBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsubuletru veranincu o di veranuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisamanite printanièreFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognemuchomor wiosennyPortugalRoumanie
Russieмухомор весеннийSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdesydflugsvampenTchéquiemuchomùrka jarníUkraïneEmpire romainAmanita verna

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Amanite printanière.verna : printanière (latin ver : printemps).

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Amanite printanière. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Espèces semblablesEspèces semblables

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
9,5 ± 3,5 cm.
Diamètre du piedDiamètre du pied
1,1 ± 0,3 cm.
Forme du piedForme du pied
Pied long et grêle, renflé en bulbe à la base.
Couleur du piedCouleur du pied
Blanc ivoire.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Lisse, non moiré.
Coupe du piedCoupe du pied
Creux à la fin de la croissance.
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Portant un anneau blanc, fin et membraneux, fragile.
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied
La base est ensachée dans une volve membraneuse blanche et étroite, en forme de sac.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
7,0 ± 3,0 cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
D’abord convexe puis aplati, non vergeté, inséré obliquement.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Blanc crème.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Son revêtement est satiné, luisant et un peu visqueux par temps humide.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Marge lisse.
DessousFace inférieure
Lames.
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Tronquées et libres.
Couleur des lames ou pores
Blanches.
Espacement des lames ou pores
Serrées.

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
Forme des spores
Couleur de la sporée
Blanc.

ChairChair

Aspect de la chair
Consistance de la chair
Colorations
Blanche.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Légère odeur de safran.
SaveurGoût

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
L’amanite printanière est la plus précoce des trois Amanites mortelles. Sans être strictement printanière puisqu’elle pousse d’avril à septembre-octobre, l’espèce est rare en été.

De mai à septembre.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillus
Quoique plutôt méridionale et associée aux coteaux secs, elle vient aussi dans les sous-bois humides de feuillus (chênes et châtaigniers), les lisières des bois et taillis. Sa présence n’a rien d’exceptionnel, en Île-de-France par exemple, certaines années.
SolsSols
Sur sol siliceux.
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)
0 - 900 m.

Utilisation médicinaleUtilisations

CulinairesMortel
L’espèce est mortelle, au même titre que l’amanite phalloïde et l’amanite vireuse. Les intoxications qu’elle provoque sont identiques.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'oronge ou amanite des césars (Amanita caesarea)
L'amanite citrine (Amanita citrina)
L'amanite épaisse (Amanita spissa)
L'amanite épineuse (Amanita echinocephala)
L'amanite fauve (Amanita fulva)
L'amanite jonquille (Amanita gemmata)
L'amanite ovoïde (Amanita ovoidea)
L'amanite panthère (Amanita pantherina)
L'amanite phalloïde (Amanita phalloides)
L'amanite porphyre (Amanita porphyria)
L'amanite printanière (Amanita verna)
L'amanite des rois (Amanita regalis)
L'amanite rougissante (Amanita rubescens)
L'amanite safran (Amanita crocea)
L'amanite solitaire (Amanita strobiliformis)
L'amanite tue mouche ou fausse oronge (Amanita muscaria)
L'amanite vaginée (Amanita vaginata)
L'amanite vireuse (Amanita virosa)
L'amanite à voile jaune (Amanita franchetii)
L'amanite à volve rousse (Amanita proxima)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les amanites (Amanita)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.