L’amanite ovoïde (Amanita ovoïdea)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : agaricales (Agaricales)Sous-ordre :
Famille : amanitacées (Amanitaceae)Sous-famille :
Genre : amanites (Amanita)Sous-genre :
Espèce : Amanita ovoïdea [(Bull.) Link]Sous-espèce :
Nom commun : amanite ovoïde (SMF)Nom populaire : oronge blanche

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueastopitxa, kukumaBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalognefarineraChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneoronja blancaEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisamanite ovoïdeFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeåggflugsvampTchéquieUkraïneEmpire romainAmanita ovoïdea

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
ovoidea : ovoïde, en forme d’œuf (du latin ovum : oeuf) au début du développement.

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
Diamètre du piedDiamètre du pied
Forme du piedForme du pied
Le pied est très volumineux, robuste.
Couleur du piedCouleur du pied
Blanc et floconneux.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Coupe du piedCoupe du pied
Plein.
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
L’anneau est très typique, il est crémeux et très fragile.
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied
Il possède à sa base une volve en sac, large, ample, élevée, assez épaisse, de couleur crème ocracé.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
Ce champignon peut atteindre des tailles souvent très importantes : 40 cm.

C’est sûrement la plus grosse de toutes les amanites.

Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
Son chapeau est très charnu et épais
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Blanc ivoire
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Sa surface est lisse, souvent nue, mais parfois avec quelques plaques éparses.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
DessousFace inférieure
Lames.
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Couleur des lames ou pores
Les lames sont blanches avec l’arête floconneuse.
Espacement des lames ou pores

ChairChair

Aspect de la chair
Consistance de la chair
La chair est épaisse.
Colorations
Blanche.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
SaveurGoût

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Été automne.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillus
Sous les feuillus ou conifères.
SolsSols
Terrains calcaires.
AltitudesAltitudes

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Méridional, mais également au nord de la Loire lorsqu’il fait chaud.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'oronge ou amanite des césars (Amanita caesarea)
L'amanite citrine (Amanita citrina)
L'amanite épaisse (Amanita spissa)
L'amanite épineuse (Amanita echinocephala)
L'amanite fauve (Amanita fulva)
L'amanite jonquille (Amanita gemmata)
L'amanite ovoïde (Amanita ovoidea)
L'amanite panthère (Amanita pantherina)
L'amanite phalloïde (Amanita phalloides)
L'amanite porphyre (Amanita porphyria)
L'amanite printanière (Amanita verna)
L'amanite des rois (Amanita regalis)
L'amanite rougissante (Amanita rubescens)
L'amanite safran (Amanita crocea)
L'amanite solitaire (Amanita strobiliformis)
L'amanite tue mouche ou fausse oronge (Amanita muscaria)
L'amanite vaginée (Amanita vaginata)
L'amanite vireuse (Amanita virosa)
L'amanite à voile jaune (Amanita franchetii)
L'amanite à volve rousse (Amanita proxima)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les amanites (Amanita)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.