Les cortinaires (Cortinarius)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Cortinaires. Planche Ricken 34. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 35. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 36. Cliquer pour agrandir l'image.
Cortinaires. Planche Ricken 37. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 38. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 39. Cliquer pour agrandir l'image.
Cortinaires. Planche Ricken 40. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 41. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 42. Cliquer pour agrandir l'image.
Cortinaires. Planche Ricken 43. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 44. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 45. Cliquer pour agrandir l'image.
Cortinaires. Planche Ricken 46. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 47. Cliquer pour agrandir l'image.
Cortinaires. Planche Ricken 48. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 49. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Planche Ricken 50. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : cortinariales (Cortinariales)Sous-ordre :
Famille : cortinariacées (Cortinariaceae)Sous-famille :
Genre : cortinaires (Cortinarius)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneHaarschleierlingAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaiscortinairesFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainCortinarius

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Cortinarius : muni d’une cortine, d’une bague filamenteuse, du latin cortina : voile, rideau.

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Connaissances.Le genre des Cortinaires est aisément distinguable des ordres genres de champignons par les fibrilles plus ou moins denses ou cortine qui relient le chapeau et le pied lors du développement des champignons. Bien visible chez les jeunes sujets, cette cortine ne disparaît pas totalement avec l’âge, des traces étant toujours visibles sur les pieds des spécimens vieillissants (contrairement aux Inocybes et aux Hébélomes, qui ont eux aussi une cortine mais la perdent ensuite complètement).

Les Cortinaires se singularisent aussi par leurs couleurs généralement très vives. Leur consommation n’est pas recommandée : ce sont de médiocres comestibles ou parfois même des espèces très toxiques.

Parmi les Cortinaires comestibles, rares sont ceux, comme le cortinaire élégant (Cortinarius praestens) par exemple, qui ont une valeur culinaire.

  • Pied centré par rapport au chapeau.
  • Spores ocres brunes.
  • Lames rouille.
  • Cortine (fils très fins) remplaçant l’anneau.
  • Cortine devenant rouille.
  • Terricoles.
  • Syndrome orellanien. N

Le genre des Cortinaires compte au moins quatre cents espèces, facilement reconnaissables au voile fibrillaire qui réunit le pied et le chapeau : la cortine.

Hormis quelques espèces courantes, les espèces de Cortinaires sont difficiles à identifier et restent l’affaire de spécialistes. Le groupe, caractérisé par la présence de la cortine, d’un chapeau et d’un pied inséparables, et de spores brun rouille, a été à diverses reprises recomposé selon la forme du pied, la couleur du chapeau, etc.

Actuellement, c’est la viscosité du chapeau qui scinde le genre en catégories distinctes :

  • les Myxaciums : le champignon est totalement et toujours visqueux ;
  • les Phlegmaciums : les chapeaux seuls sont visqueux ;
  • les Inolomas : les chapeaux, avec écailles ou fibrilles, ne sont jamais visqueux ;
  • les Dermocybes : les chapeaux, sans écailles ni fibrilles, ne sont jamais visqueux.

Le pied, renflé ou non à la base, entre aussi dans la différenciation des espèces.

Cortinaires. Planche d'identification Thomé 096. Cliquer pour agrandir l'image.Cortinaires. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Clés de déterminationClés de détermination
Espèces responsables : Cortinaire couleur de rocou (Cortinarius orellanus) et espèces voisines (= cortinaires secs, à revêtement soyeux, aux couleurs vives).

 = Cortinaire resplendissant (Cortinarius splendens)

Toxine : orellanine.

Clés de détermination olfactiveClés de détermination olfactive
A - Odeurs végétales.

Odeurs de légumes.

    • Odeur de concombre : Cortinarius depressus (-).
    • Odeur de fenouil : Cortinarius odorifer (++) ; Cortinarius orichalceus.
    • Odeur de haricots verts : Cortinarius evernius ; Cortinarius angulosus (-).
    • Odeur raphanoïde, de radis, de rave.
      • Odeur pure : Cortinarius cotoneus (++) ; Cortinarius amarescens ; Cortinarius venetus ; Cortinarius venetus var. montanus ; Cortinarius argentatus ; Cortinarius armillatus ; Cortinarius barbatus ; Cortinarius bulbosus ; Cortinarius callisteus ; Cortinarius cinnabarinus ; Cortinarius cinnamomeus ; Cortinarius claroflavus ; Cortinarius delibutus ; Cortinarius duracinus var. raphanicus ; Cortinarius evernius ; Cortinarius obtusus ; Cortinarius olivaceofuscus ; Cortinarius paragaudis ; Cortinarius phoeniceus ; Cortinarius pratensis ; Cortinarius sanguineus ; Cortinarius schaefferi ; Cortinarius semisanguineus ; Cortinarius semudaphilus ; Cortinarius sphagneti ; Cortinarius bicolor (-) ; Cortinarius calochrous (-) ; Cortinarius croceus (-) ; Cortinarius gentilis (-) ; Cortinarius infractus (-) ; Cortinarius limonius (-) ; Cortinarius orellanus (-) ; Cortinarius saniosus (-) ; Cortinarius saturninus (-) ; Cortinarius speciosissimus (-) ; Cortinarius sulfurinus (-) ; Cortinarius torvus (-) ; Cortinarius uliginosus (-) ; Cortinarius anthracinus (-).
      • Odeur mêlée : Cortinarius cinnamomeoluteus (- ; + terre + iode) ; Cortinarius citrinofulvescens (+/- fruitée) ; Cortinarius diosmus (à la coupe, fruitée) ; Cortinarius ochroleucus (- ; + miel) ; Cortinarius impennis var. lucorum (+ terre) ; Cortinarius rapaceus f. major (+ terre) ; Cortinarius scutulatus (à la coupe).
    • Odeur de navet brûlé : Cortinarius azureovelatus.
    • Odeur de persil : Cortinarius melanotus ; Cortinarius venetus.
    • Odeur de pomme de terre crue : Cortinarius callisteus ; Cortinarius orellanus (-).
    • Odeur de pomme de terre pourrie : Cortinarius camphoratus.
Odeurs de fruits.
  • Odeur de fleur d’oranger : Cortinarius odoratus (++) ; Cortinarius suaveolens (++) ; Cortinarius hinnuloides ; Cortinarius talus.
  • Odeur de mandarine : Cortinarius percomis ; Cortinarius pholideus (-).
  • Odeur de mirabelle : Cortinarius anserinus ; Cortinarius cyanopus var. amoenolens.
  • Odeur de muscat, de Muscari : Cortinarius amigochrous (++) ; Cortinarius anserinus ; Cortinarius percomis ; Cortinarius flavescentium (+/- terre).
  • Odeur de poire : Cortinarius traganus.
Odeurs d’autres plantes.
  • Odeur d’acacia, de chèvrefeuille : Cortinarius odoratus (++).
  • Odeur d’anis : Cortinarius odorifer (++) ; Cortinarius odorifer var. luteolus ; Cortinarius sulfurinus (-).
  • Odeur de feuilles de géranium, de Pelargonium : Cortinarius rigidus (++) ; Cortinarius paleaceus (++) ; Cortinarius cinnamomeus ; Cortinarius phaeopygmaeus (-) ; Cortinarius paleifer (++ ; +/- citronnelle).
  • Odeur de foin coupé, de maïs en herbe : Cortinarius olidus.
  • Odeur de poivre : Cortinarius atrovirens (++) ; Cortinarius pseudosulfureus ; Cortinarius bolaris (-).
  • Odeur de rose fanée : Cortinarius paleaceus (++).
  • Odeur d’herbe : Cortinarius cinnamomeus ; Cortinarius evernius ; Cortinarius olidus ; Cortinarius pholideus (-) ; Cortinarius torvus (-) ; Cortinarius melanotus (+ persil) ; Cortinarius anomalus (- ; + camphre).
B - Odeurs chimiques.

Odeur d’acétylène : Cortinarius traganus ; Cortinarius camphoratus (+ caoutchouc).

Odeur de caoutchouc : Cortinarius camphoratus (+ acétylène).

Odeur de Celluloïd : Cortinarius azureovelatus.

Odeur de gaz d’éclairage : Cortinarius splendens var. meinhardii ; Cortinarius russeus (+ terre).

Odeur de camphre : Cortinarius subtortus ; Cortinarius caninus ; Cortinarius glaucopus (-) ; Cortinaire à deux voiles (Cortinarius bivelus) (-) ; Cortinarius torvus (-) ; Cortinarius anomalus (- ; + herbe).

Odeur d’iode, d’iodoforme : Cortinarius sphagneti ; Cortinarius rigens ; Cortinarius cinnamomeus ; Cortinarius duracinus ; Cortinarius eustriatulus ; Cortinarius fervidus ; Cortinarius obtusus ; Cortinarius acutovelatus ; Cortinarius acutus ; Cortinarius acutorum (-) ; Cortinarius croceus (-) ; Cortinarius cinnamomeoluteus (- ; + terre + raphanoïde) ; Cortinarius pratensis (sous la cuticule) ; Cortinarius semisanguineus.

Odeur de lessive : Cortinarius prasinus ; Cortinarius subtortus.

Odeur de fumée de pressing, de locomotive : Cortinarius callisteus (++).

Odeur spiritueuse : Cortinarius rufoolivaceus.

Odeur de savon : Cortinarius brunneus.

C - Odeurs de produits alimentaires.

Odeur de beurre (butyrique) : Cortinarius olivellus (+) ; Cortinarius argyrophilus (puis aromatique).

Odeur de charcuterie sèche : Cortinarius fluryi (+ aromatique).

Odeur de chocolat : Cortinarius avellaneocaeruleus.

Odeur de farine : Cortinarius dionysae (++) ; Cortinarius aleuriosmus ; Cortinarius flavovirens ; Cortinarius speciosissimus (- ; + spermatique).

Odeur de fromage : Cortinarius Bulliardii ; Cortinarius splendens var. meinhardii ; Cortinarius camphoratus (++ ; + purée refroidie ; puis sueur de pieds, corne brûlée).

Odeur de lait : Cortinarius caesiocanescens (-).

Odeur de miel, de Mahonia : Cortinarius arcuatorum ; Cortinarius talus ; Cortinarius elatior ; Cortinarius herbarum ; Cortinarius pseudosalor ; Cortinarius purpurascens var. largusoides ; Cortinarius polymorphus (-) ; Cortinarius multiformis (-) ; Cortinarius trivialis (-) ; Cortinarius mucifluoides (+ vireuse) ; Cortinarius mucifluus ; Cortinarius ochroleucus (- ; + terre) ; Cortinarius stillatitius (en bas du stipe).

Odeur de pâtisserie : Cortinarius lividoviolaceus ; Cortinarius claricolor (-).

Odeur de poisson : Cortinarius depressus (-).

Odeur de purée de pomme de terre refroidie : Cortinarius callisteus ; Cortinarius camphoratus (++ ; + fromage fort).

D - Odeur d’huile de cèdre, de bois de cèdre, de cuir de Russie, de bois de crayon : Cortinarius fragrantior ; Cortinarius humicola ; Cortinarius subtortus ; Cortinarius violaceus (-) ; Cortinarius violaceus ssp. hercynicus (-).

E - Odeurs de parfumerie.

Odeur d’eau de Cologne : Cortinarius percomis.

Odeur d’encens : Cortinarius subtortus.

F - Odeurs d’origine animale.

Odeur de corne brûlée, de bouc : Cortinarius camphoratus ; Cortinarius traganus.

Odeur spermatique : Cortinarius Bulliardii (-) ; Cortinarius juranus (+/- fruitée) ; Cortinarius speciosissimus (- ; + farine).

Odeur de sueur de pieds : Cortinarius caligatus (-).

G - Odeurs différentes.

Odeur de Lepista, c’est-à-dire aromatique, fruitée ou farineuse à spermatique, de vitamine B, de bouillie lactée : Cortinarius bivelus.

Odeur de moisi : Cortinarius caerulescens ; Cortinarius vulpinus ; Cortinarius hinnuleus (++ ; + terre) ; Cortinarius russeus (+ gaz).

Odeur de scléroderme, c’est-à-dire caoutchoutée acidulée, vers Lepiota cristata : Cortinarius subtortus.

Odeur de terre.

  • Odeur pure : Cortinarius herculeus (++) ; Cortinarius variecolor (++) ; Cortinarius caesiocyaneus ; Cortinarius caerulescens ; Cortinarius balaustinus ; Cortinarius balteatocumatilis ; Cortinarius balteatocumatilis var. laetus ; Cortinarius daulnoyae ; Cortinarius glaucopus var. submagicus ; Cortinarius olidus ; Cortinarius pratensis ; Cortinarius subtortus ; Cortinarius veraprilis ; Cortinarius balteatus (-) ; Cortinarius crassus (-) ; Cortinarius crocolitus (-) ; Cortinarius nemorensis (-) ; Cortinarius torvus (-) ; Cortinarius triumphans (-) ; Cortinarius melanotus (+/-) ; Cortinarius veregregius (+/-).
  • Odeur mêlée : Cortinarius cinnamomeoluteus (- ; + iode + raphanoïde) ; Cortinarius cliduchus (+ fruitée) ; Cortinarius croceocaeruleus (puis miel) ; Cortinarius cyaneus (à la coupe, +/- miel) ; Cortinarius decipiens var. graveolens (- ; + herbe) ; Cortinarius hinnuleus (++ ; + moisi) ; Cortinarius impennis var. lucorum (+ raphanoïde) ; Cortinarius rapaceus (- ; puis miel) ; Cortinarius rapaceus f. major (+ radis) ; Cortinarius rufoalbus (- ; puis fromage) ; Cortinarius vulpinus (puis sueur de pieds).
Odeur aromatique : Cortinarius argyrophilus ; Cortinarius azureovelatus ; Cortinarius percomis ; Cortinarius guttatus ; Cortinarius pseudocyanites ; Cortinarius torvus (-) ; Cortinarius élégantissimus (-) ; Cortinarius malicorius (+/-) ; Cortinarius fluryi (+ charcuterie sèche) ; Cortinarius melanotus (+ persil) ; Cortinarius traganus (+ fruitée).

Odeur fongique : Cortinarius sordescens ; Cortinarius triumphans (+/- terre).

Odeur fruitée : Cortinarius anserinus ; Cortinarius azureovelatus ; Cortinarius caesiocyaneus ; Cortinarius lividoviolaceus ; Cortinarius purpurascens ; Cortinarius subturbinatus ; Cortinarius torvus (-) ; Cortinarius nanceiensis (-) ; Cortinarius praestans (-) ; Cortinarius élégantissimus (-) ; Cortinarius glaucopus (-) ; Cortinarius infractus (-) ; Cortinarius limonius (-) ; Cortinarius cliduchus (+ terre) ; Cortinarius arquatus (- ; + vireuse) ; Cortinarius balteatus (- ; puis terreuse) ; Cortinarius bivelus (- ; + vireuse) ; Cortinarius traganus (+ aromatique).

Odeur vireuse : Cortinarius rufoolivaceus ; Cortinarius bivelus (- ; + fruitée) ; Cortinarius arquatus (- ; + fruitée) ; Cortinarius mucifluoides (+ miel) ; Cortinarius prasinocyaneus (-).

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesMortelToxique
On a longtemps cru qu’il n’y avait pas de Cortinaires réellement toxiques, même si certains avaient un goût amer (un seul exemplaire de cortinaire blanc-violet (Cortinarius alboviolaceus), parfois confondu avec le délicieux Pied bleu (Lepista nuda), peut suffire à gâter un plat).

C’est en Pologne, à partir de 1952, que cette toxicité a été mise en évidence, plusieurs empoisonnements graves voire même mortels ayant été attribués au Cortinaire doré.

L’intoxication qu’il provoque est proche de celle produite par l’Amanite phalloïde.

Les symptômes arrivent tardivement, jusqu’à trois jours et plus après sa consommation. Il est alors souvent trop tard pour appliquer un traitement approprié, et la mort survient après plusieurs semaines de souffrances par dégénérescence du tissu hépatique et lésions rénales.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Le cortinaire blanc-violet (Cortinarius alboviolaceus)
Le cortinaire bleu (Cortinarius caerulescens)
Le cortinaire brun (Cortinarius brunneus)
Le cortinaire de Bulliard (Cortinarius bulliardii)
Le cortinaire cannelle (Cortinarius cinnamomeus)
Le cortinaire couleur de faon (Cortinarius hinnuleus)
Le cortinaire couleur de rocou (Cortinarius orellanus)
Le cortinaire élevé (Cortinarius elatior)
Le cortinaire élégant (Cortinarius praestans)
Le cortinaire à lames cannelle (Cortinarius cinnamomeus)
Le cortinaire muqueux (Cortinarius mucosus)
Le cortinaire à odeur de poire (Cortinarius traganus)
Le cortinaire oint (Cortinarius delibutus)
Le cortinaire de Phénicie (Cortinarius phoniceus)
Le cortinaire à pied tordu (Cortinarius torvus)
Le cortinaire rouge cinabre (Cortinarius cinnabarinus)
Le cortinaire sanguin (Cortinarius sanguineus)
Le cortinaire semi-sanguin (Cortinarius semisanguineus)
Le cortinaire splendide (Cortinarius splendens)
Le cortinaire très élégant (Cortinarius elegantissimus)
Le cortinaire très joli (Cortinarius speciosissimus)
Le cortinaire trivial (Cortinarius trivialis)
Le cortinaire violet (Cortinarius violaceus)
Sujets proches
Les cortinaires (Cortinarius)
Les hébélomes (Hebeloma)
Les inocybes (Inocybe)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les bolbitiacées (Bolbitiaceae)
Les cortinariacées (Cortinariaceae)
Les crépidotacées (Crepidotaceae)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.