Les lépiotes (Lepiota)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Lépiotes. Planche Ricken 81. Cliquer pour agrandir l'image.Lépiotes. Planche Ricken 82. Cliquer pour agrandir l'image.Lépiotes. Planche Ricken 83. Cliquer pour agrandir l'image.
Lépiotes. Planche Ricken 84. Cliquer pour agrandir l'image.Lépiotes. Planche Ricken 85. Cliquer pour agrandir l'image.Lépiotes. Planche Ricken 86. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : agaricales (Agaricales)Sous-ordre :
Famille : agaricacées (Agaricaceae)Sous-famille :
Genre : lépiotes (Lepiota)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaislépiotesFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainLepiota

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Lepiota : squameuse (du grec lepion : squame).

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Lepiotes.
Grandes lépiotes
Chapeau non visqueux, terricoles.

Lames libres.

Chapeau écailleux.

Clés de déterminationClés de détermination
1. Grosses espèces > 10 cm de diamètre. Anneau coulissant. Chapeau à larges squames : (Macrolepiota)

Spores allongées, rouge foncé au Melzer.

1.1 Pied chiné. Anneau épais. Chapeau brun à mamelon brun, couvert d’écailles difficilement détachables. Chair blanche. Pousse de façon isolé, dans les bois clairs et herbeux.

Détermination Lépiote élevée ou Coulemelle (Macrolepiota procera)

Cuire au four.

Rejeter le pied coriace.

1.2 Pied lisse. Anneau double. Chapeau brun ocre couvert de squames concentriques avec toutefois une calotte brune, lisse, au sommet du chapeau (les écailles du chapeau sont moins pelucheuses que celles de Macrolepiota procera).

Détermination Lépiote déguenillée (Macrolepiota rhacodes)

Légers troubles digestifs possibles.

1.3 Pied lisse à anneau simple. Chapeau brun ocre avec des squames dilacérées radialement. Pousse dans les jardins ou les lieux incultes, parmi les orties.

Détermination (Macrolepiota venenata)

Confusion avec Lépiote déguenillée (Macrolepiota rhacodes).

2. Grosses espèces dont l’anneau est plus fragile.

2.1 Chapeau dont le revêtement pelucheux se divise en larges plaques crème, disposées comme les branches d’une étoile. Sommet du chapeau plus foncé.

Détermination Lépiote excoriée (Macrolepiota excoriata)

2.2 Chapeau blanc. Lames ivoire parfois rosées. Pied blanc jaunissant au toucher.

Détermination Lépiote pudique (Leucoagaricus leucothites)

Ressemble aux petites lépiotes blanches toxiques et aux amanites blanches mortelles s’assurer de l’absence de volve à la base.

Identification généraleGénéralités
Petites lépiotes
Espèces grêles, dont la taille n’excède pas 10 cm de diamètre. Anneau non coulissant.

Attention ! Certaines sont toxiques voire mortelles, par un syndrome phalloïdien è L

Les spores peuvent être :

  • Ovisporées
  • Fusisporées
  • Sténosporées

Et donnent une coloration rouge foncée au Melzer.

Clés de déterminationClés de détermination
1. Chapeau revêtu au début d’un revêtement fauve se dilacérant en écailles roussâtres, qui se détachent du fond blanc soyeux de la chair. Lames blanches peu serrées. Pied blanc couvert de flocons laineux sous l’anneau.

Détermination Lépiote en bouclier (Lepiota clypeolaria) L

2. Chapeau fauve devenant rosâtre au toucher, à squames roussâtres. Lames blanches serrées. Anneau réduit.

Détermination Lépiote brune (Lepiota helveola) N

è Syndrome paraphalloïdien.

3. Chapeau blanchâtre, fibrilleux, orné de squames collées brun-roux formant une calotte brune au niveau du mamelon. Lames blanches serrées. Pied grêle, blanc ayant tendance à jaunir. Odeur de caoutchouc. Fréquent.

Détermination Lépiote crêtée (Lepiota cristata) L

Clés de détermination olfactiveClés de détermination olfactive
A - Odeurs d’origine végétale.

Odeur de Pelargonium : Lepiota felina ; Lepiota ignicolor ; Lepiota audreae (-).

Odeur de mandarine : Lepiota helveola ; Lepiota josserandii ; Lepiota brunneoincarnata (-).

Odeur alliacée : Lepiota clypeolaria.

Odeur de radis pourri : Lepiota cristata.

Odeur de bois de cèdre : Lepiota felina ; Lepiota ignicolor ; Lepiota ignipes.

Odeur de pomme : Lepiota helveola.

Odeur de mirabelle, de jasmin : Lepiota ochraceofulva (++).

Odeur de persil : Lepiota selinolens.

B - Odeurs de produits alimentaires.

Odeur d’alcool de fruits : Lepiota josserandii (++).

Odeur de pâtisserie : Lepiota ochraceofulva.

C - Odeurs différentes.

Odeur aromatique : Lepiota audreae ; Lepiota ignipes ; Lepiota sublaevigata ; Lepiota ventriosospora var. fulva (-).

Odeur fruitée : Lepiota clypeolaria (++) ; Lepiota lilacea ; Lepiota pseudofelina ; Lepiota brunneoincarnata (-) ; Lepiota castanea (-) ; Lepiota pseudohelveola (-) ; Lepiota cristata (puis scléroderme) ; Lepiota josserandii (++ ; + mandarine).

Odeur acidulée vireuse, de scléroderme, de caoutchouc, de Lepiota cristata : Lepiota castanea ; Lepiota cristata ; Lepiota forquignonii ; Lepiota fuscovinacea ; Lepiota grangei ; Lepiota ignivolvata ; Lepiota rhodorrhiza ; Lepiota ochraceodisca (-) ; Lepiota pseudofelina (-) ; Lepiota pseudohelveola var. sabulosa (-) ; Lepiota cystophoroides (-).

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
La coulemelle ou lépiote élévée (Macrolepiota procera)
La lépiote brune (Lepiota helveola)
La lépiote en bouclier (Lepiota clypeolaria)
La lépiote brun-incarnat (Lepiota brunneoincarnata)
La lépiote brun-lilas (Lepiota brunneolilacea)
La lépiote cortinaire (Lepiota cortinarius)
La lépiote à crête (Lepiota cristata)
La lépiote déguenillée (Macrolepiota rhacodes)
La lépiote jaune (Lepiota lutea)
La lépiote de Josserand (Lepiota josserandii)
La lépiote lisse (Lepiota laevigata)
La lépiote mamelonnée (Macrolepiota mastoidea)
La lépiote ocracée fauve (Lepiota ochraceofulva)
Sujets proches
Les agarics (Agaricus)
Les lépiotes (Lepiota)
Les leucoagarics (Leucoagaricus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les agaricacées (Agaricaceae)
Les amanitacées (Amanitaceae)
Les coprinacées (Coprinaceae)
Les strophariacées (Strophariaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.