Menu de ce site

La ville d’Anogia, le massif du Psiloritis, le plateau du Nida et la grotte de l’Ida en Crète

Page non éditée
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Grèce] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
ÉtymologieÉtymologie et toponymie

SituationSituation

La ville d’Anogia en Crète. Situation du dème d’Anogia (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.

VisitesVisites

Massif montagneuxLe massif du Psiloritis (Ψηλορείτης / Psiloreítis)
Le massif du Psiloritis comprend un grand nombre de hauts sommets, dépassant les 1 000 m d’altitude ; dans le sens horaire depuis le nord du massif :

  • La ville d’Anogia en Crète. Carte du massif du Psiloritis. Cliquer pour agrandir l'image.au centre-nord le Madari (Μαδαρή) (1 478 m) et le Chaméni (Χαμένη) (1 206 m),
  • au nord le Gournos (Γούρνος) (1 292 m),
  • au nord-nord-est le Stéfana (Στεφάνα) (1 206 m) et le Vathias (Βαθιάς) (1 006 m),
  • au nord-est le Tsounia (Τσούνια) (1 432 m), le Kastélos (Κάστελος) (1 280 m) et le Voskéro (Βοσκερό) (1 199 m),
  • au centre du massif, le Damakoi (Δαμάκοι) (1 584 m),
  • à l’est le Koudouni (Κουδούνη) (1 860 m),
  • à l’est-sud-est le Skinakas (Σκίνακας) (1 752 m) et le Pipéros (Πίπερος) (1 713 m),
  • au sud-est l’Ammoudara (Αμμουδάρα) (1 610 m), le Mavros Koumos (Μαύρος Κούμος) (1 614 m ou 1506 m ?), le Kéfala (Κεφάλα) (1 310 m) et l’Ampélakia (Αμπελάκια) (1 441 m),
  • La ville d’Anogia en Crète. Carte de randonnée dans le sud du massif du Psiloritis. Cliquer pour agrandir l'image.au sud-sud-est l’Alikadam (Αλικαδάμ), ou Alikadamis ou Chalasokéfala (Χαλασοκεφάλα) (1 926 m),
  • au sud-sud-ouest le Soros (Σόρος) (1 720 m) et le Samari (Σαμάρι) (1 413 m),
  • au sud-ouest le Mavri (Μαύρη) (1 981 m) et le Plakoura (Πλάκουρα) (1 347 m),
  • à l'ouest-sud-ouest  le Koussakas (Κούσσακας) (1 920 m),
  • au centre-ouest le mont Ida (Óros Ídi) ou Timios Stavros (Τίμιος Σταύρος) qui est est le point culminant de la Crète (2 456 m),
  • au centre-nord-ouest le Tafkoura (Ταύκουρα) (1 577 m),
  • à l’ouest-nord-ouest le Charkias (Χαρκιάς) (1 629 m) et le Kourouna (Κουρούνα) (1 850 m),
  • au nord-nord-ouest le Kastellos (Κάστελλος) (1 384 m) et le Mounta (1 076 m).

 

La ville d’Anogia en Crète. Le massif du Psiloritis vu depuis la région du Téménos. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Anogia en Crète. Les monts Voskero et Stroumpoulas vus depuis le site de Rhizénia. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Anogia en Crète. Le mont Voskero vu depuis les gorges de Gonies. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Anogia en Crète. Le mont Koudouni vu depuis Prinias. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Anogia en Crète. Le mont Ampelakia et la centrale éolienne de Perdikokoryfi vus depuis Agia Varvara. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Anogia en Crète. Les monts Ampelakia et Koudouni dans le sud-est du massif du Psiloritis. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).
VilleLa ville d’Anogia (Ανώγεια / Anógeia)
La ville d’Anogia en Crète. Carte de la commune. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Anogia en Crète. Randonnées dans le massif du Psiloritis. Cliquer pour agrandir l'image.
Navigateur par satelliteLa route d’Anogia au mont Ida
GorgesLes gorges de Mygias (Φαράγγι της Μύγιας / Farángi tis Mýgias)
Aller aux gorges de Mygias avec Google Maps (35.261470, 24.899960).
PlateauLe plateau de Stéfana (Οροπέδιο της Στεφάνας / Oropédio tis Stefánas)
Site antiqueLe site minoen de Zominthos (Ζώμινθος / Zóminthos)
Aller au site minoen de Zominthos avec Google Maps (35.249163, 24.887281).
Lieu-ditLe lieu-dit Pétradolakia (Πετραδολάκια / Petradolákia)
Pétradolakia est un lieu-dit du massif du Psiloritis qui présente un paysage karstique remarquable et un peu étrange ; le toponyme « πετραδολάκια » signifie quelque chose comme « galets ». Pétradolakia se trouve à gauche de la route venant d’Anogia, avant d'arriver au plateau du Nida (point B3 sur la carte géologique du Psiloritis, n° 8 sur la carte du Géoparc du Psiloritis).

Le paysage est dominé par le calcaire et les dolomies des unités tectoniques de « Plattenkalk » et de Tripolitsa ; des dolines, des ponors et des gouffres, plus ou moins grands, ressemblant à des cratères volcaniques, peuvent être observés tout autour depuis le pic voisin de Skinakas, où se trouve l’observatoire de l’université.

De beaux plis géologiques se développent par endroits dans les calcaires lamellaires typiques de la partie nord-ouest, tandis que des concrétions siliceuses blanches apparaissent en de nombreux endroits, formées, selon certaines théories, à partir de colonies d’éponges fixées sur le fond marin de l’ancien océan Téthys (Τηθύς).

Aller au lieu-dit Pétradolakia avec Google Maps (35.216670, 24.868060).

La ville d’Anogia en Crète. Métaflysch de Mithia (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.Les métaflyschs de Mithia (Μεταφλύσχης Μιθιάς) (n° 47 sur la carte du Géoparc du Psiloritis) :

Dans la zone de Mithia, située à proximité de Pétradolakia, on peut observer l’une des plus grandes expositions de métaflyschs de l’unité tectonique de calcaires en plaquettes. Le métaflysch est fortement déformé et présente de spectaculaires plis à petite échelle, tandis qu’au-dessus se trouve un grand affleurement de l’unité de calcaire de Tripoli. Cette configuration donne naissance à une source très importante survenant au contact des deux unités tectoniques, qui est en fait la faille du détachement crétois.

Aller au site géologique de Mithia avec Google Maps (35.222220, 24.878890).

Il existe également dans la région la faille dite du « Détachement Crétois » (Κρητικό Ρήγμα Απόσπασης) (point B4 sur la carte géologique du Psiloritis, n° 53 sur la carte du Géoparc du Psiloritis). Le meilleur endroit pour observer la faille du détachement crétois est probablement dans la zone autour de la chapelle d’Agios Fanourios (Άγιος Φανούριος).

Il y a plusieurs millions d’années, cette faille a soulevé les roches du groupe « Plattenkalk » jusqu’à la surface, depuis une profondeur de 30 à 40 km. Une ligne horizontale caractéristique sur la pente tracée par la végétation et la différence de relief sépare les roches métamorphisées de l’unité tectonique de calcaire en plaquettes, dit Plattenkalk, et de « phyllite-quartzite », des roches non métamorphisées de couverture de l’unité de calcaire de Tripoli, dit Tripolitsa. Entre les deux unités tectoniques, de petites lentilles de roches de phyllite-quartzite apparaissent par endroits.

C’est à cause de cette faille que s’est développée la petite source voisine de la chapelle : la faille met en contact les calcaires du groupe « Tripolitsa » avec les roches imperméables du métaflysch « Plattenkalk » au fond, bloquant ainsi l’eau de pluie pénétrant dans les roches de Tripolitsa, qui s’enfonce plus profondément dans les roches de « Plattenkalk », pour former la source qui coule derrière la chapelle. Sur les falaises calcaires verticales pousse le célèbre dictame de Crète, ou « érontas » (έρωντας) (Origanum dictamnus).

GouffreLe gouffre de Tafkoura (Βάραθρο Ταφκούρα / Várathro Tafkoúra)
GouffreLe gouffre de Skinakas (Βάραθρο Σκίνακα / Várathro Skínaka)
ObservatoireL’observatoire astronomique du mont Skinakas (Αστεροσκοπείο Σκίνακα / Asteroskopeío Skínaka)
Aller à l’observatoire de Skinakas avec Google Maps (35.211819, 24.898044).
PlateauLe plateau du Nida (Οροπέδιο Νίδας / Oropédio Nídas)
La ville d’Anogia en Crète. Plan du plateau du Nida. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Anogia en Crète. Une charmante coutume crétoise. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Anogia en Crète. Panneau d'information du Nida. Cliquer pour agrandir l'image.
GrotteLa grotte de l’Ida (Ιδαίον Άντρο / Idaíon Ántro)
La ville d’Anogia en Crète. La faille de l'Ida (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.La faille de l’Ida (Ρήγμα Ιδαίου) (n° 56 sur la carte du Géoparc du Psiloritis) :

Les falaises abruptes du côté oriental des montagnes du Psiloritis, surplombant le plateau du Nida, sont formées par une grande faille normale. La faille est en fait la cause qui a révélé l’entrée de la grotte de l’Ida (Ιδαίον Άντρο) ; la faille est bien conservée à l’entrée de la grotte, mais aussi dans la grotte elle-même, avec de beaux plans de faille et des lignes de glissement tectoniques caractéristiques.

La faille part de la plaine de la Messara au sud, traverse le corps principal des montagnes du Psiloritis et continue plus au nord-ouest jusqu’à la vallée de Mylopotamos. Compte tenu des déplacements verticaux des roches de de calcaire de Tripolitsa qui existent au mont Mavri Koryfi (Μαύρη Κορυφή) (« le sommet noir »), situé juste à l’ouest de la faille, et également sur le plateau du Nida à l’est de la faille, il semble que des roches aient été surélevées verticalement au moins jusqu’à 400 m. Cette poussée verticale, ainsi que des changements dans le mouvement de surface des eaux qui s’en sont suivis, sont à l’origine de la création du plateau du Nida, qui se trouve en fait en travers de la direction de la faille. En plusieurs endroits, des indicateurs tectoniques montrent une réactivation très récente de la faille, la caractérisant comme une faille active.

La ville d’Anogia en Crète. Plan de la grotte de l'Ida. Cliquer pour agrandir l'image.
MontagneLe mont Ida (Όρος Ίδη / Óros Ídi)
La ville d’Anogia en Crète. Plan du mont Ida. Cliquer pour agrandir l'image.
Parc naturelLe Parc Naturel du Psiloritis (Φυσικό Πάρκο Ψηλορείτη / Fysikó Párko Psiloreíti)
La ville d’Anogia en Crète. Points d'intérêt géologiques du Psiloritis (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.Légende de la carte du Parc Naturel :

La zone des monts Taléens :

A1 : Fossiles « haute pression » de Fodélé (Τα « υψηλής πίεσης » απολιθώματα του Φόδελε). Α2 : Fossiles du Permien de Bali (Πέρμιας ηλικίας απολιθώματα Μπαλί). A3 : Coupe transversale des Talaia Ori (Τομή Ταλλαίων Ορέων). A4 : Plis de Vossakos (Πτυχές Βώσακου). A5. Sources sous-marines de Bali (Υποθαλάσσιες πηγές του Μπαλί).

Les zones karstiques :

B1 : Plateau du Nida (Οροπέδιο Νίδας). Β2 : Antre de l’Ida (Ιδαίο Άντρο). Β3 : Pétradolakia (Πετραδολάκια). Β4 : Faille du Détachement Crétois (Το Κρητικό Ρήγμα Απόσπασης). Β5 : Métaflysch d’Agias Marinas (Ο μεταφλύσχης της Αγίας Μαρίνας). Β6 : Gorges et plis de Mygias (Φαράγγι και πτυχές της Μύγιας). Β7 : Plis de Stéfanas (Πτυχές Στεφάνας). Β8 : Ponors de Stéfanas (Καταβόθρες της Στεφάνας). Β9 : Gouffre de Skinakas (Βάραθρο Σκίνακα). Β10 : Dolines à Kourouna (Δολίνες στην Κουρούνα).

La ville d’Anogia en Crète. Carte du parc naturel du Psiloritis. Cliquer pour agrandir l'image.Les piémonts du Psiloritis :

C1 : Source de l’Almyros (Πηγή Αλμυρού). C2 : Voulisméno Aloni (Βουλισμένο Αλώνι). C3 : Gorges de Goniès (Φαράγγι Γωνιών). C4 : Failles de Kroussonas (Ρήγματα του Κρουσώνα). C5 : Tartes de Mère-grand (Πίτες της Γριάς). C6 : Évaporites du Messinien (Οι εβαπορίτες του Μεσηνίου). C7 : Faille de Gergéri (Το ρήγμα της Γέργερης). C8 : Sources de Zaros (Πηγές του Ζαρού). C9 : Forêt de Rouvas - Gorges d’Agios Nikolaos (Δάσος Ρούβα, Φαράγγι Αγ. Νικολάου). C10 : Fossiles de Sirénia (Τα απολιθώματα Σειρήνιων). C11 : Gorges de Vorizia (Φαράγγι των Βοριζίων). C12 : Gorges de Kamarès (Φαράγγι Καμαρών).

Les falaises d’Amari :

D1 : Littoraux de Fourfouras (Ακτογραμμές του Φουρφουρά). D2 : Formation de Pantanassa (Σχηματισμός της Παντάνασας). D3 : Gorges de Platania (Φαράγγι Πλατανίων). D4 : Puits de Tsikalas (Τα πηγάδια του Τσικαλά). D5 : Leska et Chabathoura (Λέσκα και Χαμπαθούρα). D6 : Grotte de Pan (Το σπήλαιο του Πάνα). D7 : Laves de Kouroutès (Λάβες Κουρουτών).

La ville d’Anogia en Crète. Carte du géoparc du Psiloritis (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.Les grottes :

Ε1 : Grotte du Trou de Sfentoni (Σπήλαιο Σφεντόνη Τρύπα). E2 : Grotte de Kamarès (Καμαραϊκό Σπήλαιο). Ε3 : Grotte de Gérontospilios (Γεροντόσπηλιος). Ε4 : Grotte de Chaïnospilios (Χαϊνόσπηλιος). Ε5 : Gouffre de Tafkoura (Βάραθρο Ταφκούρα). Ε6 : Grotte de Mougri (Μούγκρι). Ε7 : Grotte de Doxa (Σπήλαιο Δόξας). Ε8 : Grotte de Trapéza de Tylissos (Τραπέζα Τυλίσου). Ε9 : Kalo Chorafi (Καλό Χωράφι). Ε10 : Chonos de Sarchos (Χώνος Σάρχου).

Autres géotopes :

F1 : Nappes de Goniès (Τα καλύμματα των Γωνιών). F2 : Sculptures de la Nature (Γλυπτά της Φύσης). F3 : Gorges de Margaritès (Φαράγγια Μαργαριτών). F4 : Détachement de Marathos (Το ρήγμα του Μάραθου). F5 : Le « fromage de pierre » à Aidonochori (Το « πέτρινο τυρί » στο Αιδονοχώρι). F6 : Plateau du Stroumboulas (Οροπέδιο Στρούμπουλα). F7 : Timios Stavros (Sainte Croix), le pic du Psiloritis (Κορυφή, Τίμιος Σταυρός).

Parc naturelLe Géoparc du Psiloritis
La ville d’Anogia en Crète. Carte géologique du Géoparc du Psiloritis (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.Légende de la carte géologique du Géoparc du Psiloritis :

Sites géomorphologiques :

1 : Tartes de Mère-Grand (Πίτες της Γριάς). 2 : Rocher de Prinias (Χάρακας Πρινιά). 3 : Rochers et falaises de Vistagi (Γκρεμνά Βισταγής). 4 : Sculptures de la Nature (Γλυπτά της Φύσης). 5 : Plateau du Nida (Οροπέδιο Νίδας). 6 : Gouffre d’Aloni (Βουλισμένο Αλώνι). 7 : Ponors de Stéfana (Καταβόθρες της Στεφάνας). 8 : Petradolakia (Πετραδολάκια). 9 : Karst du Stroumpoulas (Οροπέδιο Στρούμπουλα). 10 : Karst de Kamariotis (Καρστ Καμαριώτη). 11 : Gouffre de Skinakas (Βάραθρο Σκίνακα). 12 : Dolines de Kochris (Δολίνες Κόχρη). 13 : Chaussée karstique d’Aimonas (Καρστικό Δάπεδο Αΐμωνα). 14 : Plateau de Mygéros (Οροπέδιο Μυγερού). 15 : Plateau d’Aravanès (Οροπέδιο Αραβάνες). 16 : Chaussée karstique de Livadia (Καρστικό Δάπεδο Λιβαδιών). 17 : Gious Kampos (Γιούς Κάμπος). 18 : Gorges de Goniès (Φαράγγι Γωνιών). 19 : Gorges de Mygias (Φαράγγι της Μύγιας). 20 : Gorges d’Agios Nikolaos - forêt de Rouvas (Φαράγγι Αγ. Νικολάου - Δάσος Ρούβα). 21 : Gorges de Platania (Φαράγγι Πλατανίων). 22 : Gorges de Margaritès (Φαράγγια Μαργαριτών). 23 : Gorges de Patsos (Φαράγγι Πατσού). 24 : Gorges de Kamarès (Φαράγγι Καμαρών). 25 : Gorges de Vorizia (Φαράγγι των Βοριζίων). 26 : Gorges de Zoniana (Φαράγγι Ζωνιανών). 27 : Gorges de Messa (Μέσα Φαράγγι). 28 : Gorges de Smiliano (Σμιλιανό Φαράγγι). 29 : Antre de l’Ida (Ιδαίο Άντρο). 30 : Grotte de Sfentoni de Zoniana (Σπήλαιο Σφεντόνη Ζωνιανών). 31 : Grotte de Gérondospilios de Mélidoni (Γεροντόσπηλιος). 32 : Grotte de Kamarès (Καμαραϊκό Σπήλαιο). 33 : Grotte de Chaïnospilios (Χαϊνόσπηλιος). 34 : Gouffre de Tafkoura (Βάραθρο Ταφκούρα). 35 : Grotte de Mougri (Μούγκρι). 36 : Grotte de Doxa (Σπήλαιο Δόξας). 37 : Grotte de Trapéza (Τραπέζα Τυλίσου). 38 : Leska et Champathoura (Λέσκα και Χαμπαθούρα). 39 : Grotte de Pan (Το σπήλαιο του Πάνα). 40 : Grotte de Chonos de Sarchos (Χώνος Σάρχου). 41 : Grotte de Kamaritis (Σπήλαιο Καμαρίτη). 42 : Grotte d’Arkalospilios (Αρκαλόσπηλιος).

Sites pétrologiques :

43 : Métaflysch d’Agia Marina (Ο μεταφλύσχης της Αγίας Μαρίνας). 44 : Évaporites du Messinien (Οι εβαπορίτες του Μεσηνίου). 45 : Formation de Pantanassa (Σχηματισμός της Παντάνασας). 46 : Laves en coussin de Kouroutès (Λάβες Κουρουτών). 47 : Métaflysch de Mithia (Μεταφλύσχης Μιθιάς). 48 : Bauxite de Métochi (Βωξίτης Μετόχι). 49 : Ophiolites de Goniès (Οφιόλιθοι Γωνιών). 50 : Coupe stratigraphique de Taléa Ori (Τομή Ταλλαίων Ορέων). 51 : Terrasses de Fourfouras (Ακτογραμμές Φουρφουρά).

Sites tectoniques :

52 : Strates de Goniès (Τα καλύμματα των Γωνιών). 53 : Faille de détachement d’Agios Fanourios (Ρήγμα Απόσπασης Άγιου Φανούριου). 54 : Chevauchement de Kroussonas (Ρήγματα του Κρουσώνα). 55 : Faille de détachement de Marathos (Το ρήγμα του Μάραθου). 56 : Faille de l’Ida (Ρήγμα Ιδαίου). 57 : Escarpement de faille de Kroussonas (Κάτοπτρο Κρουσώνα). 58 : Failles de Gergéri (Το ρήγμα της Γέργερης). 59 : Escarpement de faille de Vistagi (Ρήγμα Βισταγής). 60 : Faille de Mygéros (Ρήγμα Μυγερού). 61 : Contact tectonique de Fourfouras (Τεκτονική Επαφή Φουρφουρά). 62 : Plis de Vossakos (Πτυχές Βώσακου). 63 : Plis d’Épano Ampélia (Πτυχές Επάνω Αμπελίων). 64 : Plis de Livadia (Πτυχές Λιβαδιών). 65 : Méga-pli de Vistagi (Μεγα-πτυχή Βισταγής). 66 : Plis de Fourfouras (Πτυχές Φουρφουρά). 67 : Plis de Mygéros (Πτυχές Μυγερού).

Sites hydrogéologiques :

68 : Sources sous-marines de Bali (Υποθαλάσσιες πηγές του Μπαλί). 69 : Sources de Zaros (Πηγές του Ζαρού). 70 : Source de l’Almyros (Πηγή Αλμυρού). 71 : Source de Fourfouras (Πηγή Ωχρα Φουρφουρά). 72 : Puits de Tsikalas (Τα πηγάδια του Τσικαλά). 73 : Barrage de Fanéroméni (Φράγμα Φανερωμένης). 74 : Barrage de Potamo (Φράγμα Ποταμών). 75 : Estuaire du Géropotamos (Εκβολές Γεροποτάμου).

Sites fossilifères :

76 : Fossiles de Gergéri (Απολιθώματα Γέργερης). 77 : Grotte de Kalo Chorafi (Καλό Χωράφι).

Site géoculturels :

78 : Citernes d’Éleftherna (Δεξαμενές Ελεύθερνας). 79 : Grotte en labyrinthe de Gortyne (Λαβύρινθος Γόρτυνας). 80 : Petit labyrinthe de Gortyne (Μικρός Λαβύρινθος Γόρτυνας).

Navigateur par satelliteLe tour du massif du Psiloritis
La ville d’Anogia en Crète. Carte du tour du massif du Psiloritis. Cliquer pour agrandir l'image.Légende de la carte du tour du Psiloritis :

La ville d’Anogia en Crète. Carte du tour du massif du Psiloritis. Cliquer pour agrandir l'image.1 : Source de l’Almyros. 2 : Hameau traditionnel d’Arolithos. 3 : Voulisméno Aloni. 4 : Grotte de Doxa. 5 : Faille de Marathos. 6 : Sculptures de la Nature. 7 : Plis et piste de Vossakos. 8 : Gorges et hameau traditionnel de Margaritès. 9 : Éleutherne antique. 10 : Monastère d’Arkadi. 11 : Ancienne Syvritos. 12 : Monastère d’Assomatos. 13 : Sentier et gorge de Platania. 14 : Littoral de Fourfouras. 15 : Laves de Kouroutès. 16 : Gorges de Kamarès. 17 : Gorges de Vorizia. 18 : Monastère de Valsamonéro. 19 : Monastère de Vrondissi. 20 : Sources de Zaros, gorges de Gafari et monastère d’Agios Nikolaos. 21 : Sources et faille de Gergéri et Centre d’Information sur l’Environnement. 22 : Évaporites du Messinien. 23 : Tartes de Grand-mère. 24 : Ancienne Rhizénia. 25 : Monastère de Gorgolainis. 26 : Panagia Éléousa à Kitharida. 27 : Monastère d’Agia Irini et failles de Kroussonas. 28 : Ancienne Tylissos et grotte de Trapéza à Tylissos.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
La ville d’Anogia en Crète. Ordre de destruction d'Anogia en 1944 (auteur HB). Cliquer pour agrandir l'image.
ArtisanatArtisanat
FolkloreFolklore

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions
AutocarAutocar
AlimentationAlimentation

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Égée > Île de Crète > Département de Réthymnon > Anogia
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La ville de Réthymnon en Crète
La ville de Pérama en Crète
La ville d’Anogia en Crète
La ville d’Agia Fotini en Crète
Sujets plus larges
Grèce
Carte interactive de l'île de Crète
Connaissance de l’île de Crète
Informations touristiques sur la Crète
Le département de La Canée en Crète
Le département de Réthymnon en Crète
Le département d’Héraklion en Crète
Le département du Lassithi en Crète
Naviguer sur ce Site
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.