Menu de ce site

Le village et les gorges de Zoniana, et la grotte de Sfentoni en Crète

Page éditée
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Grèce] [Sujet ascendant] [Via Gallica]

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale

SituationSituation

Le canton de Zoniana (Δημοτική Ενότητα Ζωνιανών) est le plus petit canton de Crète, avec environ 18 km² de superficie.

Le village de Zoniana en Crète. Situation du canton de Zoniana (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.Zoniana est farouchement attaché à son indépendance : rattaché à la commune d’Anogia en 1997, Zoniana s’en est séparé en 2006 à cause de conflits permanents. En 2010 Zoniana a été rattaché comme le troisième canton du dème du Mylopotamos dont le chef-lieu est Pérama.

Le canton de Zoniana ne compte qu’une seule localité, le village de Zoniana.

VisitesVisites

Village grecLe village de Zoniana (Ζωνιανά / Zonianá)
Le village de Zoniana en Crète. Les gorges et le village de Zoniana. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Zoniana est un village de moyenne montagne, situé à environ 630 m d’altitude sur les contreforts nord du massif du Psiloritis, à environ 10 km au nord-est du point culminant de l’île, le mont Ida. La localité compte un peu plus de 1 100 habitants qui vivent de l’élevage et de l’agriculture. Zoniana est la seule localité de sa communauté locale (Κοινότητα Ζωνιανών) et la seule communauté du canton dont elle est le chef-lieu, le canton de Zoniana.

En Crète, la zone de Zoniana a une réputation quelque peu sulfureuse ; de longue date les habitants ont été accusés de se livrer à des vols de moutons appartenant aux villages voisins. En 2007, c’est une affaire beaucoup plus grave qui a fait parler de Zoniana : à la suite de l’arrestation d’un trafiquant de drogue de Zoniana à Réthymnon, le 2 novembre 2007, une unité spéciale de la police grecque a été envoyée du continent, le 5 novembre, pour fouiller Zoniana ; le convoi a été pris dans une embuscade et les véhicules ont essuyé les tirs d’une vingtaine d’hommes armés d’armes automatiques Kalachnikov, faisant trois policiers blessés, dont un grièvement. Deux jours plus tard, une unité spéciale lourdement armée, d’environ 400 hommes, qui avançait désormais avec des véhicules blindés et des hélicoptères, a été envoyée pour fouiller le village et ses environs : seuls des femmes, des enfants et des vieillards ont été trouvés dans le village ; de nombreux plants de cannabis ont été découverts et détruits, ainsi que des armes illégales ; plus tard, quelques hommes ont été interpellés et arrêtés comme suspects ; la police s’est d’abord heurtée à un mur de silence de la part des habitants. Lors de recherches plus poussées la semaine suivante, non seulement d’autres plantations de cannabis et des installations de transformation du haschich ont été découverts, mais aussi de plus grandes quantités d’explosifs, d’armes automatiques et les restes de distributeurs automatiques de billets de banque arrachés de murs. Des montants allant jusqu’à cinq millions d’euros ont été découverts sur les comptes bancaires de certains villageois bloqués au cours de l’enquête. Fin avril 2009, un procès gigantesque a commencé contre 42 villageois accusés de trafic de drogue, de possession illégale d’armes et d’explosifs, et certains également de tentative de meurtre. L’incident a mis le village sous le feu des projecteurs dans les médias grecs. De ces événements la zone comprise entre Zoniana, Livadia et Anogia a gagné le surnom de « Triangle du Diable » (« Τρίγωνο του Διαβόλου »).

Une attraction touristique, plus paisible, de Zoniana est son Musée de cire qui présente plus de quatre-vingts figures de cire en grandeur nature, représentant principalement des célébrités de l’histoire de la Crète (Μουσείο Κέρινων Ομοιωμάτων Ποταμιάνου).

GrotteLa grotte de Sfentoni (Σπήλαιο Σφεντόνη / Spílaio Sfentóni)
Le village de Zoniana en Crète. Vue sur la vallée depuis la grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.La grotte de Sfentoni de Zoniana (Σπήλαιο Σφεντόνη Ζωνιανών) est l’une des grottes les plus vastes et les plus joliment décorées de Crète ; cependant elle est moins connue que d’autres grottes car elle n’a été aménagée que tardivement. La grotte se trouve à quelques centaines de mètres au nord du village de Zoniana, en surplomb de la route provinciale de Mourtzana à Anogia (point E1 sur la carte géologique du Psiloritis et n° 30 sur la carte du Géoparc du Psiloritis) ; l’entrée de la grotte donne sur une petite vallée latérale de la grande vallée du fleuve Géropotamos. La grotte est traditionnellement nommée le « Trou de Sfentoni » (Σφεντόνη η Τρύπα) ; le toponyme provient du nom d’un rebelle à l’occupant ottoman, nommé Sfentoni, originaire de Sfakia.

Aller à la grotte de Sfentoni avec Google Maps (35.298168, 24.838888).

Le village de Zoniana en Crète. Plan de la grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.La grotte s’est formée dans l’unité tectonique du calcaire de Tripoli, à quelques dizaines de mètres au-dessus du contact de cette unité avec l’unité de schistes de phyllite-quartzite sous-jacente. La grande faille qui forme le versant des montagnes voisines a joué un rôle important dans le développement de la grotte. L’eau est entrée dans les fractures de la faille formant une grotte allongée.

La partie visitable de la grotte s’étend sur une longueur d’environ 145 m, en ligne droite, et une superficie d’environ 3 000 m² divisée en une dizaine de salles. Sa décoration est constituée de stalactites, de stalagmites et de draperies, dont certaines ont plus de cinq millions d’années ; les concrétions sont mises en valeur par des éclairages colorés.

Le village de Zoniana en Crète. La grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. La grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. La grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. La grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. La grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. La grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. La grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.
Dans la grotte vivent quatre espèces de chauves-souris, notamment le rhinolophe de Blasius (Rhinolophus blasii), le murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus), le petit rhinolophe fer à cheval (Rhinolophus hipposideros), et des dizaines d’espèces d’invertébrés : escargots (Lindbergia pseudo-illyrica, Pleurodiscus sudensis), araignées (Minotauria attemsi fagei), faux-scorpions (Pseudoscorpionida), cloportes (Trichoniscus lindbergi, Graeconiscus guanophilus), tipules (Limonia nubeculosa), mille-pattes (Serradium sbordonii), collemboles (Plusiocampa species), criquets des cavernes (Discoptila lindbergi) et cetera. Certaines de ces espèces sont incolores et aveugles, tandis qu’au moins deux espèces sont endémiques de la grotte. La grotte a également une certaine importance archéologique.

Les fouilles ont montré que la grotte de Sfentoni était utilisée occasionnellement par les bergers pendant des milliers d’années. La datation de la poterie a indiqué qu’il y avait une utilisation continue, mais pas intense, de la grotte, depuis l’époque néolithique jusqu’à nos jours.

Le village de Zoniana en Crète. La faune de la grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. Artefacts découverts dans la grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.
Le village de Zoniana en Crète. L'accès à la grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Visite de la grotte de Sfentoni :

Depuis le vaste parc de stationnement, on accède à la grotte par une allée dallée.

Horaires d’été (du 10 avril au 31 octobre) : de 10 h 30 à 17 h.

Horaires d’hiver (du 1 novembre au 9 avril) : uniquement la fin de semaine, de 10 h 30 à 14 h 30.

Prix d’entrée : 6 € ; enfants : 4 €.

Le village de Zoniana en Crète. La grotte de Sfentoni. Cliquer pour agrandir l'image.La grotte est très bien aménagée : une passerelle en acier inoxydable et un éclairage intérieur permettent à des enfants, des personnes handicapées en fauteuils roulants ou âgées de visiter la grotte en toute sécurité. Le parcours a une longueur de 270 m. Seuls deux tiers de la grotte sont accessibles aux visiteurs.

Les visites guidées ont lieu à heures fixes, toutes les 45 min, et sont commentées en grec et en anglais.

À proximité de la grotte, se trouvent un café traditionnel et un magasin de souvenirs.

Téléphone : 00 30 2834 061 734

Site sur la Toile : sfentoni-cave.com.

Navigateur par satelliteSur la route de Zoniana au plateau du Nida
Il est possible d’accéder au plateau du Nida depuis Zoniana par une petite route qui longe les gorges de Zoniana ; cette route montre de nombreux exemples du calcaire en plaquettes (Plattenkalk) qui constitue la partie centrale du massif du Psiloritis. Au bord de la route quelques mitata, c’est-à-dire des cabanes de berger en pierres, représentent une utilisation typique des dalles de calcaire.
Le village de Zoniana en Crète. Calcaire en plaquettes près de Zoniana. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. Calcaire en plaquettes près de Zoniana. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. Cabane de berger ou mitato près de Zoniana. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. Cabane de berger ou mitato près de Zoniana. Cliquer pour agrandir l'image.
Près de l’entrée des gorges la route atteint une zone de pâturage (αόρι) où se dresse une chapelle moderne, Saint-Georges des Pâturages (Άγιος Γεώργιος Αορίτης), qui commémore les massacres perpétrés en 1943 par les troupes allemandes.
Le village de Zoniana en Crète. L'église Saint-Georges des Pâturages. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. L'église Saint-Georges des Pâturages. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. L'église Saint-Georges des Pâturages. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. L'église Saint-Georges des Pâturages. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. Roches calcaires sur la route de Zoniana au Nida. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. Roches calcaires sur la route de Zoniana au Nida. Cliquer pour agrandir l'image.
Vers 1 550 m d’altitude la route atteint une sorte de col et devient une piste de terre à peu près carrossable ; sur la droite, la route revêtue continue jusqu’à une chapelle dédiée à saint Michel Archange (Παρεκκλήσι Μιχαήλ Αρχαγγέλου). Sur la droite, côté ouest, se dresse le mont Kourouna entouré de dolines. Plus à l’ouest se trouve le plateau de Mygéros (Μυγερός) d’où un sentier de randonnée conduit jusqu’au sommet du mont Ida.
Le village de Zoniana en Crète. La chapelle Saint-Michel Archange. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. La chapelle Saint-Michel Archange. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Zoniana en Crète. Pierrier sur la route de Zoniana au Nida. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. Montagne du Psiloritis sur la route de Zoniana au Nida. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Zoniana en Crète. La route de Zoniana au Nida. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Zoniana en Crète. Abreuvoir à moutons sur la route de Zoniana au Nida. Cliquer pour agrandir l'image.
La piste de terre passe près d’un centre de ski jamais achevé puis près d’un hameau de bergers constitué de plusieurs mitata ; ce lieu-dit est nommé Vathy Lakki (Βαθύ Λακκί) (« fosses profondes ») ; un peu plus loin on peut observer des roches stratifiées au pied du mont Ida. La piste rejoint la route reliant Anogia au plateau du Nida à peu de distance avant le plateau.

Le village de Zoniana en Crète. La route de Zoniana au plateau du Nida. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. Roches stratifiées au pied du mont Ida sur la route de Zoniana au Nida. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Zoniana en Crète. Roches stratifiées au pied du mont Ida sur la route de Zoniana au Nida. Cliquer pour agrandir l'image.
GorgesLes gorges de Zoniana (Φαράγγι Ζωνιανών / Farángi Zonianón)
Le village de Zoniana en Crète. Les gorges de Zoniana (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.Les gorges de Zoniana (Φαράγγι Ζωνιανών) s’étendent au sud du village du même nom (n° 26 sur la carte du Géoparc du Psiloritis) ; elles sont creusées dans les marbres plats de l’unité tectonique de calcaires en plaquettes.

Le village de Zoniana en Crète. Carrière de calcaire en plaquettes près de Zoniana. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le visiteur peut profiter des gorges en remontant en véhicule, par une route revêtue, vers le plateau de Damothi (οροπέδιο Δαμόθι) dans le massif du Psiloritis ; du lieu-dit Pélékatos (Πελεκατός), situé à une altitude de 1 130 m, débute un chemin de descente relativement praticable, d’environ 6,2 km de longueur, qui conduit au village de Zoniana.

Le village de Zoniana en Crète. Plan des gorges de Zoniana (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.Aller aux gorges de Zoniana avec Google Maps (35.288972, 24.832117).

DolineLes dolines du Kourouna (Δολίνες στην Κουρούνα / Dolínes stin Kouroúna)
Le mont Kourouna (Κουρούνα) est un sommet qui culmine à 1 850 m d’altitude, dans la partie ouest-nord-ouest du massif du Psiloritis (point B10 sur la carte géologique du Psiloritis).

Le Kourouna est formé de marbre en plaquettes typique qui, en raison de ses couches horizontales, ressemble à un tas de briques d’enfant. Sa grande altitude ne permet pas le développement de la végétation arbustive et cela a pour effet de bien mettre en évidence toutes les formes d’érosion karstique de surface.

De nombreuses petites dolines se sont formées sous forme de cratères, que l’on ne peut voir que depuis le sommet du Psiloritis, ou en partie, depuis les pâturages de Livadia et de Zoniana.

Aller aux dolines du Kourouna avec Google Maps (35.240517, 24.795619).

DolineLes dolines du Kochris (Δολίνες Κόχρη / Dolínes Kóchri)
Comme le mont Kourouna, le mont Kochris (Όρος Κοχρήσ) se trouve dans le nord-nord-ouest du massif du Psiloritis (n° 12 sur la carte du Géoparc du Psiloritis) ; il culmine à 1 698 m et est également entouré de dolines qui, dans le passé, ont été prises pour des cratères volcaniques.

Aller aux dolines du Kochris avec Google Maps (35.256400, 24.773350).

PlateauLe plateau de Mygéros (Οροπέδιο Μυγερού / Oropédio Mygeroú)
Le village de Zoniana en Crète. Le plateau de Mygéros dans le massif du Psiloritis (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.Le plateau de Mygéros (Οροπέδιο Μυγερού) (n° 14 sur la carte du Géoparc du Psiloritis) :

La fosse de Mygéros (Λάκκος του Μυγερού) est une zone située juste en dessous du mont Ida, à une altitude de 1 700 m ; elle comprend une série de petites et de plus grandes dolines (δολινών) qui se développent le long d’une grande faille qui traverse toute la partie nord du massif du Psiloritis.

Le village de Zoniana en Crète. Accès au plateau de Mygeros. Cliquer pour agrandir l'image.Dans la fosse de Mygéros se trouve un refuge de montagne (ορεινό καταφύγιο) accessible par une route revêtue venant de Livadia ; depuis le refuge part un chemin qui mène jusqu’au sommet de l’Ida ; en chemin, la vue sur les dolines et sur les strates horizontales est impressionnante.

Aller au refuge de Mygéros avec Google Maps (35.241204, 24.778308).

Le village de Zoniana en Crète. La faille de Mygéros (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.La faille de Mygéros (Ρήγμα Μυγερού) (n° 60 sur la carte du Géoparc du Psiloritis) :

À l’extrémité ouest de la Fosse de Mygéros, sur le versant d’une colline, apparaît une petite faille normale qui déplace les couches de marbres en dalles.

Cette faille se trouve à l’opposé de la grande faille normale qui délimite le versant nord du Psiloritis dans la région.

Le village de Zoniana en Crète. Les plis de Mygéros (auteur Géoparc du Psiloritis). Cliquer pour agrandir l'image.Les plis de Mygéros (Πτυχές Μυγερού) (n° 67 sur la carte du Géoparc du Psiloritis) :

Sur les pentes abruptes sous le mont Ida, des plis en chevrons répétés apparaissent dans les roches des marbres lamellaires de l’unité tectonique de calcaires en plaquettes.

Les plis peuvent être vus le long du chemin qui mène de la « Fosse de Mygéros » jusqu’au sommet du Psiloritis.

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Égée > Île de Crète > Département de Réthymnon > Pérama > Zoniana
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le village de Garazo en Crète
Le village de Zoniana en Crète
Sujets plus larges
Grèce
Le massif du Psiloritis en Crète
La ville de Réthymnon en Crète
La ville de Pérama en Crète
La ville d’Anogia en Crète
La ville d’Agia Fotini en Crète
La ville de Spili en Crète
Naviguer sur ce Site
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile
Recommander cette page
Recommander ce site
Traduire cette page
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.