Menu de ce site

La ville de Réthymnon (Réthymno) en Crète

Page non éditée
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Grèce] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
ÉtymologieÉtymologie et toponymie

SituationSituation

La ville de Réthymnon en Crète. Situation du dème (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.

VisitesVisites

VilleLa ville de Réthymnon (Ρέθυμνο / Réthymno)
Légende du plan :

La ville de Réthymnon en Crète. Plan de la ville. Cliquer pour agrandir l'image.1 : Musée archéologique (ancienne église Saint-François) (Αρχαιολογικό Μουσείο). 2 : Port vénitien (Βενετσιάνικο λιμάνι). 3 : Loggia (Λότζια). 4 : Fontaine Rimondi (Κρήνη Ριμόντη). 5 : Église catholique (Καθολική Εκκλησία). 6 : Musée d'Art contemporain de Crète (Μουσείο Σύγχρονης Τέχνης Κρήτης). 7 : Fortezza (Φορτέτζα). 8 : Théâtre Érofili (Θέατρο Ερωφίλη). 9 : Hôtel de Préfecture (Περιφερειακή Ενότητα). 10 : Poste de police (Αστυνομία). 11 : Église Notre-Dame des Anges (Κυρία των Αγγέλων). 12 : Musée d'Art  populaire (Λαογραφικό Μουσείο). 13 : Maison de la Culture (Σπίτι Πολιτισμού). 14 : Mosquée Nératzé (Τζαμί Νεράτζε). 15 : Grande Porte (Porta Guora). 16 : Hôtel de Ville (Δημαρχείο). 17 : Centre d'art crétois (Κέντρο Κρητικής Τέχνης). 18 : Jardin municipal (Δημοτικός Κήπος). 19 : Musée de paléontologie (Παλαιοντολογικό Μουσείο) (Mosquée Pacha Véli). 20 : Mosquée Pacha Kara Moussa (Τζαμί Καρά Μουσά Πασά). 21 : Cathédrale (Μητρόπολη). 22 : Musée ecclésiastique (Εκκλησιαστικό Μουσείο). 23 : Hôpital (Νοσοκομείο). 24 : Autorités portuaires (Λιμενάρχειο). 25 : Police touristique (Τουριστική Αστυνομία).

La ville de Réthymnon en Crète. Situation du canton (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.
Quartier grecLa vieille ville (Παλιά Πόλη / Paliá Póli)
Aller à la Vieille ville de Réthymnon.
PlaceLa place des Quatre-Martyrs (Πλατεία Τεσσάρων Μαρτύρων / Plateía Tessáron Martýron)
Jardin d’agrémentLe jardin municipal (Δημοτικός Κήπος / Dimotikós Kípos)
MosquéeL’ancienne mosquée du pacha Véli (Τζαμί Βελή Πασσά / Tzamí Velí Passá)
La mosquée du pacha Véli est l’une des plus anciennes mosquées de Crète, construite par les Ottomans peu après leur conquête de la ville de Rettimo en 1646.

La mosquée porte le nom de l’agha Véli qui était un des lieutenants du conquérant de Réthymnon, le pacha Hussein (Deli Hüseyin Paşa), qui sera nommé vizir de l’Empire ottoman par le sultan Mehmed IV en 1656. L’agha Véli deviendra lui-même pacha, d’où le nom de la mosquée.

La mosquée du pacha Véli se trouve un peu en dehors de la vieille ville de Réthymnon, dans la quartier de Mastabas, ou Mastampas (Μασταμπάς) ; c’est en ce lieu que les Turcs s’étaient installés pour mettre le siège à la cité de Rettimo. La mosquée est parfois nommée mosquée de Mastabas (Τζαμί τού Μασταμπά).

La ville de Réthymnon en Crète. Peinture de la mosquée du pacha Veli en 1864. Cliquer pour agrandir l'image.En 1646, Réthymnon fut assiégée et conquise par un important corps expéditionnaire ottoman ; à sa suite vinrent des derviches, c’est-à-dire des tenants du mysticisme soufi, dont les prières étaient censées renforcer le courage des soldats. Pendant le siège, une grande partie de l’armée, et les derviches qui l’accompagnaient, établirent leur camp à Mastabas, d’où ils entrèrent effectivement dans la ville de Rettimo. Après la conquête de la ville, le cheikh Moustapha, qui appartenait à la Qadiriyya, la confrérie soufie de Qadir (Kadiriye Tarikatı), fit construire sur le site de Mastabas un tekké (tekke), c’est-à-dire une sorte de monastère où les derviches pouvaient séjourner et pratiquer leur spiritualité ; le tekké fut construit à l’emplacement d’un monastère, le monastère vénitien Saint-Onuphre (Άγιος Ονούφριος). L’agha Véli entreprit de financer la construction du tekké et de sa moquée, qui prit plus tard son nom. La plus ancienne mention connue de la mosquée se trouve dans les archives du kadi (juge) de Réthymnon de l’année 1651.

Au fil des ans, beaucoup ont admiré et mentionné ce monument historique qui était un centre de pèlerinage pour les musulmans de Réthymnon. L’un d’eux fut le célèbre voyageur ottoman Evliya Celebi (Evliyâ Çelebi) (1611-1682), qui a beaucoup voyagé à travers l’Empire ottoman et qui a relaté ses voyages. Evliya Celebi écrit que le tekké du pacha Véli était l’une des trois fondations de Réthymnon qui, nuit et jour, fournissaient de la soupe aux riches et aux pauvres, aux vieux et aux jeunes ; c’est-à-dire que les derviches du tekké tenaient une soupe populaire (İmaret).

La ville de Réthymnon en Crète. La mosquée du pacha Veli. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).L’emprise de l’ancien tekké, établi sur un terrain en faible pente, comprend : la mosquée au sud, huit cellules voûtées à l’ouest et un bâtiment à deux étages au nord. La mosquée est de plan presque carré, de 16,6 m par 16,2 m, et appartient au type à plusieurs dômes avec un portique. La mosquée est couverte par six petits dômes soutenus par un réseau d’arcs brisés et de trompes (voûtes tronquées), disposés en deux rangées de trois dômes selon un axe nord-ouest–sud-est. Le portique est placé devant la face nord-ouest de la mosquée et se compose d’une arcade ouverte avec trois arcs en ogive couverts par trois dômes. La forme des arcs peut être associée aux maçons locaux, préservant l’expression architecturale vénitienne.

La ville de Réthymnon en Crète. Porte de la mosquée du pacha Veli. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).L’accès à l’intérieur du bâtiment carré se fait par une imposante entrée en pierre calcaire locale sculptée de motifs végétaux en relief qui proviendrait d’une église voisine du Borgo, abandonnée lors du siège ottoman de Réthymnon. Du côté ouest s’ouvre la porte menant à l’escalier montant au minaret, avec un palier accessible depuis un escalier en pierre. Chaque face du bâtiment, à l’exception de celle de l’ouest, est percée de deux fenêtres rectangulaires. Au milieu du mur sud-est se dresse le mihrab, la niche de prière musulmane, orientée vers La Mecque.

Le minaret se dresse à l’angle nord-ouest du bâtiment et n’a qu’un seul balcon circulaire. Selon son inscription, il a été construit en l’an 1204 de l’Hégire, c’est-à-dire en 1789-1790 après JC ; ce serait le minaret le plus ancien de Réthymnon. L’inscription est la suivante :

« Qu’elle soit à l’épreuve des malédictions ! Gloire et gratitude au Seigneur… Nous avons fait une donation et restauré le minaret pour que l’Adhan (Ezan) [c’est-à-dire l’appel à la prière] soit entendu, et pour la charité de Dieu. »

Dans la partie ouest de la cour du tekké, sur un terrain plus élevé, sont disposées les huit cellules identiques voûtées qui servaient d’habitations aux derviches. Le bâtiment à deux étages formant une extension du côté nord est architecturalement sobre et servait vraisemblablement de résidence au cheikh du tekké et de cuisine. La fontaine était située à l’entrée de l’enceinte, car elle était essentielle pour les ablutions rituelles requises avant la prière.

La mosquée du pacha Véli fut très endommagée par les bombardements allemands en mai 1941.

Visite de la mosquée du pacha Véli (Τζαμί Βελή Πασσά) :

La mosquée se trouve à environ 450 m au sud-est de la Grande Porte de la Vieille ville, dans un triangle bordé par la rue Sathas, la rue Markellos et la rue de la République (Οδός Σαθά, Οδός Μαρκέλλου & Οδός Δημοκρατίας) ; elle est assez difficile à trouver :

Aller à la mosquée du pacha Véli avec Google Maps (35.363953, 24.477746).

Musée d’histoire naturelleLe musée paléontologique (Παλαιοντολογικό Μουσείο / Palaiontologikó Mouseío)
La ville de Réthymnon en Crète. Prospectus du Musée de Paléontologie. Cliquer pour agrandir l'image.Le Musée paléontologique de Réthymnon présente les collections de fossiles, mais aussi de minéraux, de la municipalité de Réthymnon. L’exploitation du musée a été confiée par le Ministère grec de la Culture au Musée d’Histoire Naturelle Goulandris (Μουσείο Γουλανδρή Φυσικής Ιστορίας, ΜΓΦΙ), situé à Kifisia (Κηφισιά), dans la banlieue nord d’Athènes. Le musée de Réthymnon constitue une annexe du MHNG (site sur la Toile gnhm.gr).

Le musée de paléontologie est abrité dans l’ancienne mosquée du pacha Véli qui a été restaurée ; la gestion du bâtiment a aussi été concédée au MHNG. La présentation des collections a été organisée en coopération avec l’Université d’Athènes. Le musée a été ouvert au public en juillet 2008.

L’évolution géologique de la Crète est présentée, du point de vue paléontologique, depuis l’ère du Paléozoïque, il y a plus de 300 millions d’années, en passant par l’ère Mésozoïque jusqu’à l’ère Cénozoïque actuelle. Les objets les plus impressionnants sont les squelettes fossiles de grands mammifères datant de la fin du Cénozoïque, des époques Pliocène et Pléistocène : parties de squelette, reconstitué en position anatomique, d’un dinothère géant (Deinotherium giganteum) du Pliocène et parties de squelettes de cervidés datant du Pléistocène, tels que le cerf à massues de Crète (Candiacervus ropalophorus) et le cerf de Crète (Candiacervus cretensis) ; le squelette de l’hippopotame nain est celui d’un hippopotame nain de Chypre (Hippopotamus minor ou Phanourios minor), découvert à Ayia Napa, et non celui d’hippopotames nains de Crète (Hippopotamus creutzburgi), tels qu’il en a été découverts sur le plateau de Katharo, au sud d’Agios Nikolaos ; ces deux espèces ont disparu il y a environ 12 000 ans.

La ville de Réthymnon en Crète. Prospectus du Musée de Paléontologie. Cliquer pour agrandir l'image.Visite du Musée paléontologique de Réthymnon (Παλαιοντολογικό Μουσείο Ρεθύμνου) :

Adresse : mosquée du pacha Véli.

Téléphone : 00 30 28310 23083

Horaires d’été (d’avril à octobre) : du lundi au samedi, de 9 h à 15 h.

Horaires d’hiver (de novembre à mars) : mardi, jeudi et samedi, de 9 h à 15 h.

Prix d’entrée : 4 €.

La visite est libre mais les photographies sont interdites ; une documentation en grec et en anglais est disponible. L’espace offert par la mosquée est plutôt exigu, environ 250 m², et les collections sont encombrées par de grands panneaux présentant la vie de Charles Darwin et l’histoire de l’évolutionnisme.

Plage équipéeLa plage
Village grecLe village de Chromonastiri (Χρωμοναστήρι / Chromonastíri)
Village grecLe village de Maroulas (Μαρούλας / Maroúlas)
NécropoleLa nécropole d’Arméni (Νεκροταφείο Αρμένων / Nekrotapheío Arménon)
Village grecLe village de Gonia (Γωνιά / Goniá)
La ville de Réthymnon en Crète. Situation du canton de Gonia (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.
GrotteLa grotte de Gérani (Σπήλαιο Γερανίου / Spílaio Geraníou)
Monastère orthodoxeLe monastère de Kato Valsamonéro (Μονή Κάτω Βαλσαμονέρου / Moní Káto Valsamonérou)
Village grecLe village d’Argyroupoli (Αργυρούπολη / Argyroúpoli)
La ville de Réthymnon en Crète. Situation du canton d'Argyroupoli (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.
Ville antiqueLe site archéologique de Lappa (Λάππα / Láppa)
Monastère orthodoxeLe monastère de Myriokéfala (Ιερά Μονή Μυριοκεφάλων / Ierá Moní Myriokefálon)

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions
Office de tourismeOffice de tourisme
Transport aérienTransport aérien
TransbordeurTransbordeur
AutocarAutocar
HôpitalHôpital
PolicePolice
HébergementHébergement
AlimentationAlimentation
FestivitésFestival
BoutiqueBoutique
ÉquitationÉquitation
PlongéePlongée
Informations utilesInformations utiles

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Égée > Île de Crète > Département de Réthymnon > Réthymnon
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La ville de Réthymnon en Crète
La ville de Pérama en Crète
La ville d’Anogia en Crète
La ville d’Agia Fotini en Crète
Sujets plus larges
Grèce
Carte interactive de l'île de Crète
Connaissance de l’île de Crète
Informations touristiques sur la Crète
Le département de La Canée en Crète
Le département de Réthymnon en Crète
Le département d’Héraklion en Crète
Le département du Lassithi en Crète
Naviguer sur ce Site
[Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.