Menu de ce site

La ville d’Agios Nikolaos (Ágios Nikólaos) en Crète

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Grèce] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
ÉtymologieÉtymologie et toponymie

SituationSituation

La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Situation du dème (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. La vallée de Néapolis vue depuis le monastère de Kémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).

VisitesVisites

VilleLa ville d’Agios Nikolaos (Άγιος Νικόλαος / Ágios Nikólaos)
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Situation du canton d’Agios Nikolaos (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. La ville vue du nord. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. L'îlot de Toussaints (Agioi Pantes). Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).
Musée ethnographiqueLe musée ethnographique (Λαογραφικό Μουσείο / Laografikó Mouseío)
Musée archéologiqueLe musée archéologique (Αρχαιολογικό Μουσείο / Archaiologikó Mouseío)
Église orthodoxeL’église Notre-Dame Vréfotrofos (Παναγία Βρεφοτρόφος / Panagía Vrefotrófos)
LacLe lac Voulisméni (Λίμνη Βουλισμένη / Límni Voulisméni)
PortLe vieux-port
PlaceLa place de la Liberté (Πλατεία Ελευθερίας / Plateía Eleftherías)
Port de plaisanceLe port de plaisance
Plage équipéeLes plages
Église orthodoxeL’église Saint-Nicolas (Άγιος Νικόλαος / Ágios Nikólaos)
GolfeLe golfe de Mirabello (Κόλπος Μιραμπέλου / Kólpos Mirampélou)
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le golfe de Mirabello vu à partir de Mono Faneromeni. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).
CôteLa côte de Mirabello (Ακτή Μιραμπέλου / Aktí Mirampélou)
BelvédèreLe belvédère de Platanos (Πλάτανος / Plátanos)
Village grecLe village de Sissi (Σίσι / Sísi)
Village grecLe village de Milatos (Μίλατος / Mílatos)
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Situation du canton de Vrachasi (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.
GrotteLa grotte de Milatos (Σπήλαιο Μιλάτου / Spílaio Milátou)
Village grecLe village de Néapolis (Νεάπολη / Neápoli)
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Situation du canton de Néapolis (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. La plaine karstique de Néapoli vue depuis la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. La plaine karstique de Néapoli vue depuis la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.
Monastère orthodoxeLe monastère de Krémasta (Μονή Κρεμαστών / Moní Kremastón)
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. L'entrée du monastère de Krémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le monastère de Krémasta se trouve sur la route reliant Néapolis au village de Vryssès (Βρύσες), à 5 km au sud ; le monastère est à mi-chemin, à environ 2,5 km de Néapolis ; le monastère est à environ 13,5 km d’Agios Nikolaos. Comme le monastère de Koufi Pétra, le monastère de Krémasta est accroché aux pentes nord-est du mont Kavalara (Όρος Καβαλαρά), à environ 400 m d’altitude ; le mot « kremasta » ou « kremasti » signifie d’ailleurs « suspendu », car le monastère paraît suspendu à la montagne, surplombant la ville de Néapolis ( du mot κρεμαστήρ : suspension, d’où vient le mot français « crémaillère »).

La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Krémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).D’après une inscription gravée au-dessus de la porte, le monastère aurait été fondé en 1593 ; l’église à une seule nef date de 1622, dédiée aux archanges Michel et Gabriel ; l’église possède une belle iconostase du XIXe siècle. Le monastère fut un monastère d’hommes jusqu’en 1993 ; depuis cette date c’est un monastère de femmes. Le monastère se présente comme un bâtiment fortifié ; sous l’occupation ottomane, à partir de 1821, le monastère de Krémasta servit d’école clandestine pour l’éducation de la population crétoise ; il fut détruit par les Turcs lors de la révolte de 1866 ; le monastère fut rénové en 1922. De nos jours le monastère abrite un atelier de peinture d’icônes. Une nouvelle église a récemment été construite en dehors des murs de fortification.

Site sur la Toile : kremastamonastery.gr.

La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Krémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Kémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Vue depuis le monastère de Krémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Citronnier au monastère de Kémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Verger du monastère de Kémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Penstemon barbatus au monastère de Kémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Krémasta. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).
Monastère orthodoxeLe monastère de Koufi Pétra (Μονή Κουφής Πέτρας / Moní Koufís Pétras)
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Koufi Petra. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le monastère Notre-Dame du Rocher Creux (Μονή Θεοτόκου Κουφής Πέτρας) se trouve à quelques kilomètres au sud de la ville de Néapolis, sur les pentes nord-est du mont Kavalara (Όρος Καβαλαρά) ; ce monastère est à quelques centaines de mètres à l’ouest du monastère de Krémasta. Le nom du monastère vient probablement d’une ancienne chapelle installée dans une grotte de la montagne. Le site du monastère offre une très belle vue sur la région d’Agios Nikolaos et sur le golfe de Mirabello.

Aller au monastère de Koufi Pétra avec Google Maps (35.245007, 25.605111).

Un premier monastère semble avoir été fondé à cet endroit au début du XVe siècle ; l’église du monastère était une église à une seule nef. Le monastère de la Vierge du Rocher Creux est mentionné en 1630 dans une charte du monastère d’Arétio (Μόνη Αρετιου) situé au nord-est de Néapolis. Il semble avoir été abandonné vers 1640, date du début de la conquête ottomane de la Crète.

La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Tombe du métropolite au monastère de Koufi Petra. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le monastère été refondé sur les ruines de l’ancien en 1866, comme monastère féminin, par sœur Irène, la sœur du métropolite de la métropole de Pétra et Chersonissos (Μητρόπολις Πέτρας και Χερρονήσου) de 1855 à 1889, Mgr Mélétios Chlapoutakis (Μελέτιος Χλαπουτάκης). Une seconde nef a été bâtie en 1996.

La tombe de Mgr Chlapoutakis se trouve dans la cour du monastère ; à coté se trouve la tombe de sa sœur.

La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Koufi Petra. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Koufi Petra. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Koufi Petra. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Koufi Petra. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Koufi Petra. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Le monastère de Koufi Petra. Cliquer pour agrandir l'image.
Ruine antiqueLes ruines de Dréros (Δρήρος / Dríros)
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Route vers la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.Le site archéologique de Dréros (αρχαιολογικός χώρος της Δρήρου) se trouve à 2 km à l'ouest de Néapolis, au lieu-dit nommé « Σταυρός » (la Croix). Depuis Agios Nikolaos, à environ 22 km, on accède à Dréros en empruntant la route nationale 90 jusqu'à Néapolis. Depuis Élounda il faut prendre la route qui traverse l'arrière-pays, via Fourni(Φουρνή) et Kastelli (Καστέλλι), jusqu'à Néapolis ; la route offre de belles vues sur la golfe de Mirabello. À partir de Néapolis le site est assez mal indiqué : il faut prendre la route départementale menant en direction du nord-est vers Kourounès (Κουρούνες) et prendre sur la droite une petite route, envahie par la végétation, qui conduit au site de Dréros. Les ruines de la ville antique se trouve sur le versant d'une hauteur, la colline de Kadistos (Καδηστός), le Kadiston (Κάδιστον) des Anciens ; Dréros occupait une position particulièrement stratégique car elle surveillait les plaines fertiles de Fourni et de Néapolis, tout en contrôlant le seul passage du centre à l'est de la Crète entre le mont Kadiston et le mont Dicté.

Aller au site archéologique de Dréros avec Google Maps (35.258343, 25.625851).

La cité antique de Driros était une cité fondée par les Grecs au début de l'époque archaïque, vers le XIe siècle avant JC. La cité prospéra et fut une cité importante du VIIIe siècle au VIe siècle avant JC ; Driros déclina pendant l'époque classique où elle devint un allié mineur de la cité de Knossos dans une guerre civile endémique qui opposait les cités crétoises les unes aux autres ; cependant la cité frappait sa propre monnaie et disposait d'une assemblée. À l'époque hellénistique, dans le dernier quart du IIIe siècle avant JC, cette guerre civile s'intensifia : Driros fut attaquée par la cité de Lyctos, située au sud-est de Knossos, alliée à la cité de Milatos, située sur la côte, peut-être près du village moderne de Milatos ; le serment bien connu des 180 adolescents de Driros de combattre Lyctos (Λύττος) atteste de ces hostilités entre Driros et Lyctos ; Driros fut finalement vaincue par les Lyctiens et la cité fut entièrement rasée vers l'an 200 avant JC ; à la fin de l’époque hellénistique, il n’y avait plus trace d’aucune habitation. En 183 avant JC Driros ne figurait pas parmi les trente villes crétoises qui signèrent un pacte avec le roi attalide de Pergame, Eumène II. À l'époque romaine, puis à l'époque byzantine, une population s'était reconstituée à Driros.

La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Plan de l'agora de la cité antique de Drèros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Plan des acropoles de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Site archéologique de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Entrée du site archéologique de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Les ruines de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Les ruines de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Les ruines de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Les ruines de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Les ruines de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.
La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Vue depuis les ruines de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Vue depuis les ruines de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Rue de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Rue de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Acropole de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d’Agios Nikolaos en Crète. Acropole de la cité antique de Dréros. Cliquer pour agrandir l'image.
Village grecLe village de Limnès (Λίμνες / Límnes)

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions
Office de tourismeOffice de tourisme
AutocarAutocar
HôpitalHôpital
PolicePolice
PlongéePlongée
Excursion en merExcursion en mer
Train touristiqueTrain touristique
DiscothèqueDiscothèque

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Égée > Île de Crète > Département de Lassíthi > Ágios Nikólaos
Sujets plus détaillés
Le village d’Élounda (Eloúnta) et la forteresse de Spinalonga (Spinalónka) en Crète
Le village de Kritsa (Kritsá) et les ruines de la cité dorienne de Lato (Lató) en Crète
Sujets proches
Carte interactive de l'île de Crète
La ville d’Héraklion (Irákleio) en Crète
La ville d’Hersonissos (Chersónisos) en Crète
La ville d’Archanès (Archánes) en Crète
La ville d’Agios Nikolaos (Ágios Nikólaos) en Crète
La ville d’Iérapétra (Ierápetra) en Crète
La ville de Sitia (Siteía) en Crète
La ville de Tzermiado et le dème du plateau de Lassithi (Oropédio Lasithíou) en Crète
Sujets plus larges
Grèce
L’archipel du Dodécanèse en mer Égée
La région de l’île de Crète (Kríti) en Grèce
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.