L’eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Eupatoire chanvrine. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : astérales (Asterales)
Famille : astéracées (Asteraceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Eupatorium cannabinum [Linné, 1753]Variété :
Nom commun : eupatoire chanvrineNom populaire : chanvrine, eupatoire à feuilles de chanvre, herbe de Ste-Cunégonde

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneWasserdost, Wasserhanf,

gewöhnlicher Wasserdost

Angleterrehemp agrimonyArménie
Pays basqueBiélorussieпосконник конопляный, Рэпік канапляныBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatiekonjska griva
DanemarkhjortetrøstGaeidhligEspagnecanabina, eupatorio, alfavaca, altabaca, altarraga, altavaca, atabacaEstonieharilik vesikanep
FøroysktFinlandepunalatvaFrançaiseupatoire chanvrineFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItaliecanapa acquatica, eupatorio, canapone d’acqua
LettonieLithuanieLëtzebuergëschaapkrautMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègehjortetrøstOccitan
Pays-BasleverkruidPolognesadziec konopiastyPortugalRoumanie
Russieпосконник конопляныйSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdehampflockelTchéquiesadec konopáčUkraïneEmpire romainEupatorium cannabinum

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie françaiseÉtymologie française
Les feuilles de l’eupatoire ressemblent fort à celles du chanvre.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
De 70 à 150 cm.
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Eupatoire chanvrine. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Tige dressée et robuste, simple ou rameuse.

Tige poilue, à poils mous, et très feuillée.

Couleur de l'écorceCouleur de la tige
Tige souvent rougeâtre.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Eupatoire chanvrine. Inflorescence, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles en partie opposées.

Feuilles à 3 à 5 folioles, le plus souvent tripartites, souvent palmées.

Folioles lancéolées, grossièrement sciées, munies d’un petit pétiole.

Feuilles supérieures parfois entières.

Feuilles glanduleuses en dessous.

Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Eupatoire chanvrine. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.Fausses ombelles en petits capitules cylindriques et denses, groupés par 6 à 8 en inflorescences à sommet plat.

Fleurs toutes tubuleuses et dentées.

Bractées allongées, teintées de pourpre au sommet.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Fleurs insignifiantes.
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs pourpresFleurs rougesFleurs rouge vifFleurs rougeâtresFleurs rose pâleFleurs rosesFleurs rose vif
Rose-rouge clair à rouge foncé-pourpre, parfois blanchâtres.
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
De juillet à septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Akène surmonté d’une aigrette de soies disposées dans le même plan.
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
Akène noir.
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxForêts de conifèresFôrets de feuillusBois clairsLisièresClairièresRivièresRuisseaux
Forêts de feuillus clairsemées, forêts à essences mixtes, forêts aux abords de rivières, lisières des bois, clairières, coupes des bois, rives.
SolsSols
Aime les sols calcaires, humides, riches en substances nutritives.

Indicateur d’humidité.

ClimatsClimatsClimat ombréClimat pluvieuxClimat humideClimat froid
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)
Jusqu’à 1 500 m.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Europe.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Ancienne plante médicinale contenant du chicotin.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

L’eupatoire contient un alcaloïde utilisé comme médicament cardiaque.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

LégendesLégendes
La croyance populaire affirme que les cerfs blessés se servent de l’eupatoire pour panser leurs plaies.

StatutStatut

Rareté
Fréquente.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les achillées (Achillea)
L'adénostyle (Adenostyles alliariae)
Les armoises (Artemisia)
L'arnica des montagnes (Arnica montana)
L'aster amelle (Aster amellus)
L'aster à feuilles d'osyris (Aster linosyris)
La grande bardane (Arctium lappa)
La camomille matricaire (Matricaria recutita)
Les carduoïdés (Carduoideae)
Les centaurées (Centaurea)
La carline à feuilles d'acanthe (Carlina acanthifolia)
Le doronic d'Autriche (Doronicum austriacum)
Le doronic à feuilles cordées (Doronicum pardalianches)
L'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
La grande marguerite (Leucanthemum vulgare)
La laitue des Alpes (Cicerbita alpina)
La laitue des murailles (Mycelis muralis)
La laitue vivace (Lactuca perennis)
La lampsane commune (Lapsana communis)
La ligulaire de Sibérie (Ligurica sibirica)
Le léontodon d'automne (Leontodon autumnalis)
La mulgédie de Plumier (Cicerbita plumieri)
La pâquerette vivace (Bellis perennis)
Le pétasite blanc (Petasites albus)
La picride fausse-vipérine (Picris echioides)
Le pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale)
La porcelle enracinée (Hypochoeris radicata)
La prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea)
Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis)
La scorsonère des prés (Scorzonera humilis)
Le séneçon à feuilles d'adonis (Senecio adonidifolius)
Le séneçon à feuilles de roquette (Senecio erucifolius)
Le séneçon jacobée (Senecio jacobaea)
Le solidage du Canada (Solidago canadensis)
Le solidage verge d'or (Solidago virgaurea)
La tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les apocynacées (Apocynaceae)
Les astéracées (Asteraceae)
Les boraginacées (Boraginaceae)
Les campanulacées (Campanulaceae)
Les caprifoliacées (Caprifoliaceae)
Les dipsacacées (Dipsacaceae)
Les gentianacées (Gentianaceae)
Les lamiacées (Lamiaceae)
Le liseron des champs (Convolvulus arvensis)
Les oléacées (Oleaceae)
Les plantaginacées (Plantaginaceae)
Les rubiacées (Rubiaceae)
Les scrofulariacées (Scrophulariaceae)
Les solanacées (Solanaceae)
Les valérianacées (Valerianaceae)
Les verbénacées (Verbenaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.