Le cirse des champs (Cirsium arvense)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Cirse des champs. Capitule.Cirse des champs. Graines. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.
Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Plantes. Cliquer pour agrandir l'image.
Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Plante adventice envahissante se propageant très vite par des rhizomes souterrains, le cirse des champs est un chardon très répandu dans les champs, d’où il est assez difficile à extirper, et qui, par suite, constitue une plante très nuisible aux cultures ; on le trouve aussi au bord des chemins ou dans les décombres.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : astérales (Asterales)
Famille : astéracées (Asteraceae)Sous-famille : carduoïdés (Carduoideae)
Genre : cirses (Cirsium)Sous-genre :
Espèce : Cirsium arvense [(Linné) Scopoli], Serratula arvensis [Linné], Cephalonoplos setosum [(Bieberstein) Kitamura], Brea setosa [(Bieberstein) Kitamura]Variété :
Nom commun : cirse des champsNom populaire : chardon des champs, chardon hémorroïdal, chardon des vignes, cirse champêtre, herbe aux varices, sarette, sarrète des champs

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAcker-Kratzdistel, Acker-Distel, Feld-Kratzdistel,Angleterrecreeping thistleArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarieпаламида
Catalognecalcida vera, calcidaChyprioteCorsuCroatiepoljski osjak
Danemarkager-tidselGaeidhligcluran achaidhEspagnecardo cundidorEstoniepõldohakas, uhakas, raudohakas, karuohakad, harilik ohakas
FøroysktFinlandepelto-ohdakeFrançaiscirse des champsFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceκίρσιο το αρουραίο
HongrieIrlandeIslandeÞistillItaliecardo campestre, bardo campestre,
stoppione
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeåkertistelOccitan
Pays-BasakkerdistelPologneostrozen polnyPortugalcardo-das-vinhasRoumanie
Russieбодяк полевойSerbieSlovaquiepichliač roľnýSlovénienjivski osat
SuèdeåkertistelTchéquiepcháč oset (pcháč rolní)UkraïneEmpire romainCirsium arvense

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Du mot grec kirsos, varice ; employé autrefois contre les varices.

arvense, des champs.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Cirse des champs. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Planche d'identification Saint-hilaire. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Le chardon des champs est une plante herbacée vivace surtout connue pour les épines qui ornent ses tiges et la marge de ses feuilles.

On le reconnaît aussi à ses capitules lilas dont les fleurons s’épanouissent largement.

Catégorie de planteCatégorie de plante
Plante herbacée.
PortPort de la plante
Cirse des champs. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Tiges. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Port dressé et ramifié.
HauteurHauteur de la plante
De 50 à 100 (150) cm.
RemarquesRemarques
Cirse_des_champs, Figure 221 : Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Bien que communément appelé chardon des champs, cette plante appartient à la famille des cirses (compte tenu de la forme ramifiée des aigrettes de ses fruits, visible à la loupe).

Les plantes du genre « Cirsium » se distinguent d’autre chardons par les filaments adhérents aux graines.

Espèces semblablesEspèces semblables
Le chardon à têtes denses (Carduus pycnocephalus), le chardon à petits capitules (Carduus tenuiflorus), le cirse commun (Cirsium vulgare).

RacineRacines

Description de la racine
Ses racines sont des rhizomes rampants, horizontaux et profonds.

Racines blanchâtres.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Cirse des champs. Planche d'identification Flora danica. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Plantes. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Plantes. Cliquer pour agrandir l'image.Tige dressée, très ramifiée dans sa partie supérieure au niveau de la partie reproductive, à rameaux paniculés, portant de très nombreux capitules, émettant des rejets souterrains.

Tige généralement glabre puis de plus en plus pubescente.

Cirse des champs. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Tige mince, fortement anguleuse, très feuillée, non ailée.

La tige se singularise par l’absence d’épines sur la tige.

Couleur de l'écorceCouleur de la tige
Tiges vertes.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Cirse des champs. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Jeune plante. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.
Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles inférieures disposées en rosette ; feuilles elliptiques, sans pétioles, à limbe épineux.

Les feuilles de base peuvent avoir un pétiole.

Cirse des champs. Feuilles.Les feuilles caulinaires sont alternes et généralement sessiles.

Les feuilles caulinaires de ce chardon embrassent la tige et sont non décurrentes : elles ne se prolongent pas sur la tige en lames aplaties.

Cirse des champs. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles de forme oblongue à lancéolée, pennatifides à pennatipartites.

Feuilles entières à découpées en segments triangulaires arrondis et munis d’épines de 1 à 10 mm de longueur.

Leur pilosité est identique à celle des feuilles basales.

Le nombre de lobes foliaires, le caractère plus ou moins plissé des feuilles, leur degré de pubescence ainsi que le nombre et la grosseur des épines sont variables.

Feuilles raides.

Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Cotylédons de la plantule elliptiques à ovales, à sommet arrondi, plus ou moins pétiolés.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Feuilles 3 à 5 fois plus longues que larges.
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Cirse des champs. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Feuille verso. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles à face supérieure verte d’une pilosité peu dense et couvert à la face inférieure d’une pilosité blanchâtre.
VégétationVégétation
Mars à octobre.

Les tiges mortes s’affaissent en hiver, mais les racines survivent et donnent naissance à des rosettes au printemps, lorsque la température hebdomadaire moyenne atteint 5° C, puis produisent au début de l’été des tiges dressées qui peuvent s’allonger de 3 cm par jour.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Cirse des champs. Planche d'identification Saint-hilaire. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.
Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Inflorescences de 1 à 5 capitules regroupés en grappes serrées, en panicules corymbiformes.
Cirse des champs. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Capitules unisexués (plante presque toujours dioïque), les uns uniquement mâles sont globuleux, en forme de globe, pourvus d’étamines, les autres femelles sont oblongs, en forme de gourde.

Les fleurs mâles et les fleurs femelles sont généralement portées par des sujets différents, mais, dans les deux cas, chaque ramification de la tige produit un à cinq capitules violet-rose à rosâtres, parfois blancs.

Les femelles piriformes à maturité, les mâles en coupe.

Cirse des champs. Fleurs en graines. Cliquer pour agrandir l'image.À maturité, les capitules femelles portent une grosse touffe de soies blanches (les aigrettes des graines), alors que les capitules mâles brunissent.

Sur certains pieds, les fleurs sont plus grandes et les stigmates sont avortés ; sur d’autres, la corolle est plus courte et les anthères stériles, en sorte que la plante est réellement dioïque.

Cirse des champs. Capitule. Cliquer pour agrandir l'image.Les fleurons sont tous tubulés, avec 5 lobes.

Involucre subcylindrique, plus ou moins ovoïde.

Bractées involucrales dressées, lancéolées, souvent teintées de pourpre, aiguës, terminées en courte pointe un peu étalée.

Réceptacle floral portant des paillettes entre les fleurs.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Les capitules femelles sont hauts de 15 à 25 mm et larges de 5 à 6 mm, tandis que les mâles sont légèrement plus petits.
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs blanchesFleurs pourpresFleurs rosesFleurs violettesFleurs bleu-lilas
Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Capitules rose lilas, rose violacé, violet pâle, pourpre, lavande ou parfois blanc.
Fleur odoranteParfum des fleurs
Les fleurs du cirse des champs sont des capitules odorants.
PollenPollen
Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Papillon. Cliquer pour agrandir l'image.Type de pollinisation entomogame ou autogame.

Cirse des champs. Papillon. Cliquer pour agrandir l'image.

FloraisonFloraison
Cirse des champs. Butine par un gamma. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Butiné par un melitée du mélampyre. Cliquer pour agrandir l'image.La plante fleurit depuis le mois de juin jusqu’au mois de septembre.

Cirse des champs. Fleurs en bouton. Cliquer pour agrandir l'image.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Cirse des champs. Graines. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Grainant. Cliquer pour agrandir l'image.Capitule de fruits à aigrette plumeuse.

Les fruits du cirse des champs sont des akènes allongés munis d’une aigrette (pappus) à soies plumeuses, disséminés par le vent (anémochore).

Cirse des champs. Graines. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
Cirse des champs. Graines. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Graines.Cirse des champs. Crepuscule. Cliquer pour agrandir l'image.
GrainesGraines
Cirse des champs. Graines. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Graine. Cliquer pour agrandir l'image.Petites graines brunes munies d’une aigrette plumeuse et blanche.

Dimensions : de 1,0 à 1,2 par 2,0 à 3,1 mm.

Couleur : beige.

Forme : conoïde, ovoïde à ellipsoïde, aplanie. Base arrondie et sommet tronqué. Aigrette à soies plumeuses.

Ornementation : paroi lisse.

FructificationFructification
Cirse des champs. Graines. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Capitule coupe. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Capitule coupe. Cliquer pour agrandir l'image.Les capitules mâles se dessèchent ; les capitules femelles écartent leurs bractées et dispersent aux vents d’automne une multitude d’aigrettes d’un roux sale, qui voltigent longtemps, séparées de leurs achaines dont la plupart sont stériles.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante herbacée vivace, géophyte à rhizome.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
Cirse des champs. Plantes. Cliquer pour agrandir l'image.Double mode de reproduction : végétative et sexuée.

Le cirse des champs se multiplie rapidement par ses stolons et, dans les sols cultivés, par fragments de racines. Les rhizomes traçants et profonds de cette espèce constituent son principal moyen de multiplication.

L’espèce se reproduit aussi par graine, d’où la nécessité de fleurs mâles à moins de 50 m de fleurs femelles. La progéniture d’une seule graine a vite fait de donner, dès la fin du deuxième automne, une colonie de cinq ou six mètres de diamètre.

EntretienEntretien
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemis
Le chardon des champs est attaqué par une quarantaine d’espèces d’insectes inféodées à la sous-tribu des Carduines et dans la plupart des cas aux genres Cirsium, Carduus et Silybum. Environ la moitié de ces insectes s’attaquent aux tissus internes des parties aériennes (collet, tige, feuilles et capitules) et l’autre moitié, aux tissus externes, tandis qu’un petit nombre ne s’attaquent qu’aux racines. Lors d’essais sans choix, la plupart des insectes ont accepté les 92 espèces nord-américaines du genre Cirsium.
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPrésPrairiesChampsPâturagesBords de cheminTerrains vaguesVergers
Cirse des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.Le cirse des champs colonise facilement et rapidement : cultures, moissons, forêts claires, bords des chemins, jardins, prairies pâturées, moissons, coupes forestières et vignobles, lieux incultes, friches, terrains vagues, sites rudéralisés.

Cirse des champs. Plante.

SolsSols
Sur sols profonds, argileux, azotés, assez secs à frais et riches en éléments nutritifs.

Le cirse des champs est abondant dans les cultures (vignes, vergers), car il est nitrophile.

ExpositionsPlante de lumière
Le cirse des champs affectionne les milieux ensoleillés.
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat pluvieuxClimat froid
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
De 0 à 2 000 m.

Peut s’élever jusqu’à 1300 m dans les cultures.

Espèce associéeEspèce associée
Cirse des champs, Butine par un paon-du-jour. Cliquer pour agrandir l'image.Attire les syrphes et les papillons.

C’est une plante nitrophile, adventice de la plupart des cultures.

Cirse des champs. Butine par une petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.

Origine géographiqueOrigine

Le chardon des champs est originaire du sud-est de l’Europe et de l’est de la région méditerranéenne.

RépartitionDistribution géographique

Répartition globale
Aire de répartition eurasiatique.

Toute l’Europe, sauf le Spitsberg.

Très commun dans toute la France sauf la Corse.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
Plante mellifère, recherchée par les abeilles, mais très gênante dans les cultures en raison de sa forte multiplication végétative.

StatutStatut

Rareté
Espèce très commune.

Plante vivace abondante dans les cultures (vignes, vergers), car elle est nitrophile.

MenacesMenaces
Cirse des champs. Invasion. Cliquer pour agrandir l'image.Cirse des champs. Invasion. Cliquer pour agrandir l'image.Dans beaucoup de contrées d’Europe, la destruction méthodique du Chardon des champs est ordonnée par les autorités communales.

Le chardon des champs est une mauvaise herbe tenace des terres cultivées et des pâturages, dans les sols humides fertiles. Dans les prairies humides, le chardon des champs empêche les mammifères domestiques et indigènes de brouter et importune les adeptes du plein air. Il forme des colonies particulièrement denses dans les pâturages irrigués où broutent les moutons.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le baromètre (Carlina acaulis)
La carline artichaut (Carlina acanthifolia cynara)
La carline commune (Carlina vulgaris)
Le chardon aux ânes (Onopordum acanthium)
Le chardon-Marie (Silybum marianum)
Le chardon penché (Carduus nutans)
Le cirse acaule (Cirsium acaule)
Le cirse des champs (Cirsium arvense)
Le cirse commun (Cirsium vulgare)
Le cirse glutineux (Cirsium erisithales)
Le cirse laineux (Cirsium eriophorum)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les achillées (Achillea)
L'adénostyle (Adenostyles alliariae)
Les armoises (Artemisia)
L'arnica des montagnes (Arnica montana)
L'aster amelle (Aster amellus)
L'aster à feuilles d'osyris (Aster linosyris)
La grande bardane (Arctium lappa)
La camomille matricaire (Matricaria recutita)
Les carduoïdés (Carduoideae)
Les centaurées (Centaurea)
La carline à feuilles d'acanthe (Carlina acanthifolia)
Le doronic d'Autriche (Doronicum austriacum)
Le doronic à feuilles cordées (Doronicum pardalianches)
L'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
La grande marguerite (Leucanthemum vulgare)
La laitue des Alpes (Cicerbita alpina)
La laitue des murailles (Mycelis muralis)
La laitue vivace (Lactuca perennis)
La lampsane commune (Lapsana communis)
La ligulaire de Sibérie (Ligurica sibirica)
Le léontodon d'automne (Leontodon autumnalis)
La mulgédie de Plumier (Cicerbita plumieri)
La pâquerette vivace (Bellis perennis)
Le pétasite blanc (Petasites albus)
La picride fausse-vipérine (Picris echioides)
Le pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale)
La porcelle enracinée (Hypochoeris radicata)
La prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea)
Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis)
La scorsonère des prés (Scorzonera humilis)
Le séneçon à feuilles d'adonis (Senecio adonidifolius)
Le séneçon à feuilles de roquette (Senecio erucifolius)
Le séneçon jacobée (Senecio jacobaea)
Le solidage du Canada (Solidago canadensis)
Le solidage verge d'or (Solidago virgaurea)
La tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.