L’armoise commune (Artemisia vulgaris)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : astérales (Asterales)
Famille : astéracées (Asteraceae)Sous-famille :
Genre : armoises (Artemisia)Sous-genre :
Espèce : Artemisia vulgaris [Linné]Variété :
Nom commun : armoise communeNom populaire : absinthe sauvage, artémise, ceinture de Saint-Jean, herbe aux cent goûts, herbe de feu, herbe royale, remise

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnegemeiner BeifußAngleterremugwortArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognebroida, abròtanChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneartemisia vulgarEstonie
FøroysktFinlandepujo, yleinen marunaFrançaisFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalieassenzio selvatico
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasbijvoetPolognebylica pospolitaPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdegråboTchéquiepelyněk černobýlUkraïneполынь обыкновеннаяEmpire romainArtemisia vulgaris

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
Plante herbacée vivace.
PortPort de la plante
Plante en touffes.
HauteurHauteur de la plante
De 50 à 150 cm.
Espèces semblablesEspèces semblables
Les autres espèces du genre ont des feuilles blanchâtres sur les deux faces, en particulier l’armoise absinthe.

RacineRacines

Description de la racine
Tige souterraine développée.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Armoise commune. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Armoise commune. Plante, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Tige dressée, rameuse.

Tige herbacée, striée en long.

Couleur de l'écorceCouleur de la tige
Tige rougeâtre.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Armoise commune. Feuille, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles alternées.

Feuilles pennées, très découpées, auriculées à la base.

Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Feuilles glabres et vert foncé sur le dessus, et feutrées et blanchâtres au-dessous.

Odeur aromatique faiblement épicée et saveur amère.

VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Armoise commune. Infloresence, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Fleurs rassemblées en petits panicules groupés en épis lâches et allongés à l’extrémité des rameaux.

Fleurs toutes tubuleuses.

Bractées extérieures de l’involucre ovales.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Fleurs longues de 2 à 6 mm.
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs jaunâtres
Armoise commune. Fleurs, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Fleurs marron-jaunâtres.
Fleur odoranteParfum des fleurs
Inflorescences très odorantes au froissement.
PollenPollen
FloraisonFloraison
De juillet à octobre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Akène allongé, cannelé longitudinalement, ligneux, sans aigrettes.
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennitéPlante pérenne
Plante vivace.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
EntretienEntretien
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemis
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxLisièresRivièresRuisseauxBords de cheminRemblais de chemin de ferTerrains vagues
L’armoise commune se rencontre au bord des chemins, sur les remblais de chemins de fer, dans les décombres, lisières des bois, buissons, bords de ruisseaux.

Formant souvent des colonies.

SolsSols
Sur sols azotés.
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat pluvieuxClimat humideClimat froid
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)
Jusqu’à 1 300 m.
Espèce associéeEspèce associée

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Europe.

Toute la France, sauf les Alpes et la région méditerranéenne.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Au Moyen Âge, l’Ermoize du poète Rutebeuf, est connue comme remède contre l’épilepsie et la danse de St-Guy. Le bouquet d’armoise cueillie à la Saint-Jean était considéré comme un excellent moyen de se protéger du mauvais œil. Mais cette plante entrait aussi dans la composition de philtres destinés à « dénouer l’aiguillette ».

Elle est utilisée plus tard par Ambroise Paré. Propriétés emménagogue (qui provoque ou régularise la menstruation), cholagogue (qui active l’écoulement de la bile contenue dans la vésicule), antispasmodique, fébrifuge, digestive, vermifuge.

Utilisations culinairesUtilisations culinairesUtilisation en infusions
Les jeunes tiges, à saveur d’artichaut, se mangent pelées, telles quelles.

Les jeunes pousses font de très bons beignets.

StatutStatut

Rareté
L’armoise commune est très fréquente.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'armoise absinthe (Artemisia absinthium)
L'armoise commune (Artemisia vulgaris)
L'estragon français (Artemisia dracunculus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les achillées (Achillea)
L'adénostyle (Adenostyles alliariae)
Les armoises (Artemisia)
L'arnica des montagnes (Arnica montana)
L'aster amelle (Aster amellus)
L'aster à feuilles d'osyris (Aster linosyris)
La grande bardane (Arctium lappa)
La camomille matricaire (Matricaria recutita)
Les carduoïdés (Carduoideae)
Les centaurées (Centaurea)
La carline à feuilles d'acanthe (Carlina acanthifolia)
Le doronic d'Autriche (Doronicum austriacum)
Le doronic à feuilles cordées (Doronicum pardalianches)
L'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
La grande marguerite (Leucanthemum vulgare)
La laitue des Alpes (Cicerbita alpina)
La laitue des murailles (Mycelis muralis)
La laitue vivace (Lactuca perennis)
La lampsane commune (Lapsana communis)
La ligulaire de Sibérie (Ligurica sibirica)
Le léontodon d'automne (Leontodon autumnalis)
La mulgédie de Plumier (Cicerbita plumieri)
La pâquerette vivace (Bellis perennis)
Le pétasite blanc (Petasites albus)
La picride fausse-vipérine (Picris echioides)
Le pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale)
La porcelle enracinée (Hypochoeris radicata)
La prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea)
Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis)
La scorsonère des prés (Scorzonera humilis)
Le séneçon à feuilles d'adonis (Senecio adonidifolius)
Le séneçon à feuilles de roquette (Senecio erucifolius)
Le séneçon jacobée (Senecio jacobaea)
Le solidage du Canada (Solidago canadensis)
Le solidage verge d'or (Solidago virgaurea)
La tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.