La centaurée jacée (Centaurea jacea)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée jacée. Avec zygene. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.
Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : astérales (Asterales)
Famille : astéracées (Asteraceae)Sous-famille :
Genre : centaurées (Centaurea)Sous-genre :
Espèce : Centaurea jacea [Linné], Jacea pratensis [Lam.]Variété :
Nom commun : centaurée jacéeNom populaire : barbeau, jacée, jacée des prés, têtard, tête-de-moineau, tête d’alouette

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnegemeine Flockenblume, Wiesen-FlockenblumeAngleterrebrown knapweed, brown kapweedArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalognecentàuraChyprioteCorsuCroatie
Danemarkalmindelig knopurtGaeidhligEspagnecártamo silvestreEstoniearujumikas
FøroysktFinlandeahdekaunokkiFrançaiscentaurée jacéeFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItaliestoppione, fiordaliso stoppione
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègevanleg knoppurt, engknoppurtOccitan
Pays-Basknoopkruid, echtPolognechaber łąkowyPortugalRoumanie
Russieвасилёк луговойSerbieSlovaquieSlovénienavadni glavinec
Suèderödklint, färgklintTchéquiechrpa lučníUkraïneEmpire romainCentaurea jacea

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Le nom d’espèce proviendrait du grec ladzô en raison de la couleur violette de la fleur. Dans la forêt de Pélion, Héraklès extermina les centaures sauvages, mais il blessa le sage Chiron qui dut se guérir avec l’herbe appelée aujourd’hui Centaurée.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
Plante herbacée vivace.
PortPort de la plante
Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.Elle forme une touffe large et peu dense de 50 à 80 cm de hauteur.

Centaurée jacée. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.

HauteurHauteur de la plante
La centaurée jacée est une plante de 30 à 80 (120) centimètres.
RemarquesRemarques
Elle présente de nombreuses variétés.
Espèces semblablesEspèces semblables
Espèce proche : centaurée noire (Centaurea nigra).

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Centaurée jacée. Planche d'identification Bulliard. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée jacée. Tige, Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée jacée. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Tiges dressées, simples ou assez peu ramifiées.

Tiges raides et dures, anguleuses, creusées de sillons.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Centaurée jacée. Planche d'identification Flora danica. Cliquer pour agrandir l'image.Les feuilles radicales sont étroites, ovales, non divisées à sinuées, pétiolées, rugueuses, entières ou dentées, parfois même lobées (pennatilobées).

Centaurée jacée. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Les feuilles caulinaires (supérieures) sont sessiles et lancéolées et entières (non lobées).

Les feuilles externes de la Centaurée Jacée sont plus grandes que les autres.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Centaurée jacée. Capitule. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée jacée. Planche d'identification Thomé. Cliquer pour agrandir l'image.Fleurs en capitules solitaires, toutes ligulées.

Le capitule est une inflorescence dense de fleurs sessiles, tubuleuses et asymétriques.

Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.Les fleurons de la périphérie sont beaucoup plus grands que ceux du centre.

Les fleurs, ligulées, se rapprochent le soir et forment une tente ajourée que le soleil vient ouvrir tous les matins.

Les capitules sont intéressants à détailler de près avec leurs longues ligules divisées et les bractées de l’involucre marron à bordure plus claire.

Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.Les étamines sont sensibles au toucher.

Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.L’involucre est une collerette sub-globuleuse de feuilles, ou bractées, sous le capitule, ayant jusqu’à 2 cm de hauteur.

Centaurée jacée. Involucre, Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.Les bractées, ovales, sont imbriquées, irrégulièrement découpées, lacérées ou frangées, mais non ciliées.

Mâle
Femelle
Dimension des fleursDimension des fleurs
Centaurée jacée. Involucre, Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.Capitules de taille appréciable, de 1 à 3 (4) cm.
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs pourpresFleurs violettes
Centaurée jacée. Capitule, Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.Fleurs violet à pourpre.

Bractées brunâtres, brun-noir à blanchâtre à marges pâles, sans partie verte visible.

Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
Centaurée jacée, Centaurée jacée butinée par un demi-deuil. Cliquer pour agrandir l'image.Les étamines de la centaurée jacée réagissent au toucher en se rétractant, de façon à déposer du pollen sur les insectes qui la butinent.
FloraisonFloraison
Floraison de mai-juin à août-septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Les fruits sont des akènes pubescents, mais ne sont pas munis d’aigrette de soies.
Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
Centaurée jacée. Planche d'identification Sturm. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.À l’époque de la maturation, l’involucre resserré semble se creuser et présente au sommet un petit entonnoir par où sortent, un à un, les akènes dépourvus d’aigrettes et munis seulement d’une couronne de cils peu apparents.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennitéPlante pérenne
Plante vivace.
PlantationPlantation
Multiplication
EntretienEntretienTaille
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemis
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPâturagesBois clairsPrésPelouses de montagneBords de cheminBords de routeTerrains vagues
Centaurée jacée. A paris. Cliquer pour agrandir l'image.Plante fréquente que l’on rencontre dans les pâturages, les pacages, les prés rocailleux, les bois clairs, les bords des chemins, les bords des routes, les talus, les terrains vagues.

Centaurée jacée. Cliquer pour agrandir l'image.

SolsSols
ClimatsClimatsClimat ombréClimat pluvieuxClimat humide
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
De la prairie jusqu’à 2000 (2300) mètres.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Centaurée jacée. Tige. Cliquer pour agrandir l'image.Partout en Europe.

Toute la France.

Présent en auvergneAuvergne
Centaurée jacée. Centaurée jacée butinée par un myrtil. Cliquer pour agrandir l'image.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Centaurée jacée. Planche d'identification Bulliard. Cliquer pour agrandir l'image.La centaurée jacée passe pour avoir des propriétés eupeptiques diurétiques, astringentes et calmantes.

De nos jours on emploie la centaurée pour ses vertus digestives.

L’eau de jacée soigne les conjonctivites.

Utilisations culinairesUtilisations culinairesUtilisation en salade
Les jeunes feuilles peuvent se consommer en salades.
Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
Les fleurs sont recherchées par les abeilles ; c’est une des meilleures plantes mellifères de prairie.
Utilisations ornementalesUtilisations ornementalesPlantes de jardinFleurs en vase

StatutStatut

Rareté
Plante très commune.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La centaurée bleuet (Centaurea cyanus)
La centaurée jacée (Centaurea jacea)
La centaurée scabieuse (Centaurea scabiosa)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les achillées (Achillea)
L'adénostyle (Adenostyles alliariae)
Les armoises (Artemisia)
L'arnica des montagnes (Arnica montana)
L'aster amelle (Aster amellus)
L'aster à feuilles d'osyris (Aster linosyris)
La grande bardane (Arctium lappa)
La camomille matricaire (Matricaria recutita)
Les carduoïdés (Carduoideae)
Les centaurées (Centaurea)
La carline à feuilles d'acanthe (Carlina acanthifolia)
Le doronic d'Autriche (Doronicum austriacum)
Le doronic à feuilles cordées (Doronicum pardalianches)
L'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
La grande marguerite (Leucanthemum vulgare)
La laitue des Alpes (Cicerbita alpina)
La laitue des murailles (Mycelis muralis)
La laitue vivace (Lactuca perennis)
La lampsane commune (Lapsana communis)
La ligulaire de Sibérie (Ligurica sibirica)
Le léontodon d'automne (Leontodon autumnalis)
La mulgédie de Plumier (Cicerbita plumieri)
La pâquerette vivace (Bellis perennis)
Le pétasite blanc (Petasites albus)
La picride fausse-vipérine (Picris echioides)
Le pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale)
La porcelle enracinée (Hypochoeris radicata)
La prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea)
Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis)
La scorsonère des prés (Scorzonera humilis)
Le séneçon à feuilles d'adonis (Senecio adonidifolius)
Le séneçon à feuilles de roquette (Senecio erucifolius)
Le séneçon jacobée (Senecio jacobaea)
Le solidage du Canada (Solidago canadensis)
Le solidage verge d'or (Solidago virgaurea)
La tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.