Les cerisiers (Cerasus)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Arbres du genre Cerasus ou Prunus, de la famille des rosacées.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : rosidés (Rosidae)Ordre : rosales (Rosales)
Famille : rosacées (Rosaceae)Sous-famille : prunoïdées (Prunoideae)
Genre : pruniers (Prunus)Sous-genre : cerisiers (Cerasus)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaiscerisiersFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romain

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Le nom de genre Cerasus vient du nom de la ville de Kerasos (Cerasonte) d’où Lucullus rapporta la plante en Italie.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Catégorie de planteCatégorie de planteArbre caduc
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Clés de déterminationClés de détermination
Cerisiers. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Une espèce, le merisier, est exploitée à l’état spontané pour son bois ; d’autres espèces, ou leurs hybrides, sont cultivées pour leurs fruits.

Les formes cultivées dérivent de deux espèces :

  • le mérisier des oiseaux (Cerasus avium) a donné naissance au guignier, arbre de grande taille à ramure fournie, mais grêle, aux fruits à pulpe molle, juteuse et sucrée, et au bigarreautier, au port plus étalé, aux rameaux plus gros, aux fruits fermes, sucrés, en forme de cœur, souvent bicolores, jaune et rouge, à maturité.
  • le cerisier aigre (Cerasus acida) a donné le griottier, petit arbre à cime étalée en parasol, aux rameaux grêles, pendants et nombreux. Les fruits sont de forme globuleuse, un peu aplatie, rouge foncé, acidulés, parfois un peu amers. Ils sont destinés à la fabrication de conserves, de confitures, d’eau-de-vie, de liqueurs.

L’hybridation des deux espèces donne le cerisier anglais, plus petit, dont les fruits sont, avec les bigarreaux, les principales variétés de cerises consommées à l’état frais.

Enfin deux autres espèces sont utilisées, l’une comme porte-greffe du cerisier cultivé, en sols calcaires, c’est le bois de Sainte-Lucie (Cerasus mahaleb), et l’autre à des fins ornementales, le laurier-cerise (Cerasus lauro cerasus), très toxique.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Le cerisier aigre (Prunus cerasus)
Le merisier des oiseaux (Prunus avium)
Sujets proches
L'abricotier commun (Prunus armeniaca)
Les cerisiers (Cerasus)
Le merisier à grappes (Padus avium)
Le pêcher (Prunus persica)
Le prunellier (Prunus spinosa)
Le prunier commun (Prunus domestica)
Sujets plus larges
Page d'accueil
L'alchémille vulgaire (Alchemilla vulgaris)
L'amandier commun (Amygdalus communis)
L'aubépine à deux styles (Crataegus oxyacantha)
L'aubépine monogyne (Crataegus monogyna)
L'églantier commun (Rosa canina)
Le fraisier des bois (Fragaria vesca)
Le framboisier (Rubus idaeus)
Le poirier commun (Pyrus communis)
Le pommier domestique (Malus sativa)
Le pommier sauvage (Pyrus malus)
La potentille printanière (Potentilla verna)
La potentille rampante (Potentilla repans)
Les pruniers (Prunus)
La reine des près (Filipendula ulmaria)
La ronce des bois (Rubus fruticosus)
La sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis)
Les sorbiers (Sorbus)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.