Les sorbiers (Sorbus)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page non éditée

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : rosidés (Rosidae)Ordre : rosales (Rosales)
Famille : rosacées (Rosaceae)Sous-famille :
Genre : sorbiers et alisiers (Sorbus)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaissorbiersFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainSorbus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Le nom Sorbier vient du gaulois sor (rude) et mel (pomme).

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Catégorie de planteCatégorie de planteArbre à feuilles caduques
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Clés de déterminationClés de détermination
Le genre Sorbier comprend trois espèces principales, assez différentes, qui sont fréquemment confondues.
  • Le Cormier ou Sorbier domestique (Sorbus domestica L.) avec des fruits ressemblant à de petites poires (Cormes).
  • Le Sorbier des oiseleurs ou Sorbier des oiseaux (Sorbus aucuparia L.) avec des fruits en forme de grappes de baies rouges, régal des oiseaux qui trouvent cette nourriture tout au long de l’hiver.
  • L’Alisier blanc (Sorbus aria Crantz) dont le fruit ressemble vaguement à une cerise. Il a des feuilles simples alors que les deux autres ont des feuilles composées. Il existe de nombreuses autres espèces et beaucoup d’hybrides.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
SolsSols
Expositions
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat pluvieuxClimat humideClimat froid
AltitudesAltitudesÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)
Les sorbiers des arbres de montagne atteignant 2 000 m d’altitude.
Espèce associéeEspèce associée

BoisBois

Description du bois
Le bois de sorbier est dur et homogène, presque aussi dense et compact que le Buis, prenant un poli superbe.
Propriétés du boisPropriétés du bois
BoisAspect du bois
Coupe longitudinale
Coupe tangentielle
Coupe radiale
Densité du boisDensité du bois
Travail du boisTravail du bois
Utilisation du boisUtilisations du bois
C’est le bois utilisé pour confectionner des pièces mécaniques soumises à des frottements (engrenages, vis, navettes, rabots).

Utilisé aussi pour la sculpture délicate et la gravure.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Très astringent, c’est le remède des diarrhées et de tous les « relâchements de chairs ».

Parfois cité comme diurétique.

Utilisations culinairesUtilisations culinaires
Les cormes ne peuvent se consommer que blettes, après que les gelées sont passées. On les conservait sèches et en « farine » incorporée au pain.

Les fruits du Sorbier des oiseaux se consomment préférentiellement en gelées.

Les cormes permettent de faire une boisson fermentée, lointaine parente du cidre, appelée « curmi ». (Le mot cuirm veut dire bière en irlandais).

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

ReligionsReligions
On le trouve en abondance autour des cromlechs ou des lieux où se pratiquait la divination. Le mois du Sorbier du calendrier celte inclut la fête de la Chandeleur, au 2 février. C’est une fête du feu et de la lumière.
MagieMagie
Le Sorbier est l’arbre de vie ou « donneur » de vie. Familièrement on l’appelait « le sorcier ». Les baies du Sorbier des oiseleurs étaient la nourriture des dieux. C’est un talisman contre la foudre et, par extension, contre les sortilèges.

Il est magique pour les Celtes et les Germains. La « main de sorcière », utilisée pour découvrir les métaux était toujours en Cormier. Le fouet au manche de Sorbier permettait de dompter les animaux ensorcelés. Les agneaux devaient passer dans un cercle en Sorbier dès leur naissance et un bâton de même essence était planté au milieu des pâturages pour protéger les troupeaux.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
L'alisier blanc (Sorbus aria)
L'alisier torminal (Sorbus torminalis)
Le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia)
Sujets proches
L'alchémille vulgaire (Alchemilla vulgaris)
L'amandier commun (Amygdalus communis)
L'aubépine à deux styles (Crataegus oxyacantha)
L'aubépine monogyne (Crataegus monogyna)
L'églantier commun (Rosa canina)
Le fraisier des bois (Fragaria vesca)
Le framboisier (Rubus idaeus)
Le poirier commun (Pyrus communis)
Le pommier domestique (Malus sativa)
Le pommier sauvage (Pyrus malus)
La potentille printanière (Potentilla verna)
La potentille rampante (Potentilla repans)
Les pruniers (Prunus)
La reine des près (Filipendula ulmaria)
La ronce des bois (Rubus fruticosus)
La sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis)
Les sorbiers (Sorbus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les acéracées (Aceraceae)
Les apiacées (Apiaceae)
Les aquifoliacées (Aquifoliaceae)
Les araliacées (Araliaceae)
Les balsaminacées (Balsaminaceae)
Les buxacées (Buxaceae)
Les celastracées (Celastraceae)
Les cornacées (Cornaceae)
Les crassulacées (Crassulaceae)
Les euphorbiacées (Euphorbiaceae)
Les géraniacées (Geraniaceae)
Les grossulariacées (Grossulariaceae)
Les hippocastanacées (Hippocastanaceae)
Les juglandacées (Juglandaceae)
Les loranthacées (Loranthaceae)
Les onagracées (Onagraceae)
Les oxalidacées (Oxalidaceae)
Les papilionacées (Papilionaceae)
Les rhamnacées (Rhamnaceae)
Les rosacées (Rosaceae)
Les saxifragales (Saxifragales)
Les thyméléacées (Thymelaeaceae)
Les vitacées (Vitaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.