La tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Tanaisie vulgaire. Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.Tanaisie vulgaire. Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.Tanaisie vulgaire. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : astérales (Asterales)
Famille : astéracées (Asteraceae)Sous-famille :
Genre : tanaisies (Tanacetum [Linné])Sous-genre :
Espèce : Tanacetum vulgare [Linné, 1753], Chrysanthemum tanacetum [Visiani], Chrysanthemum vulgare [(Linné) Bernh.], Pyrethrum tanacetum [Bernh.], Tanacetum audiberti [de Candolle], Chrysanthemum uliginosumVariété :
Nom commun : tanaisie vulgaireNom populaire : barbotine, chrysanthème des prés, sent-bon, tanaisie, Herbe de saint Marc

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneWurmkraut, Rainfarn, MilchkrautAngleterrecommon tansyArménie
Pays basqueBiélorussieпіжма звычайнаяBrezhonegBulgarieвратига
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhliglus an Righ, lus na Fraing, lus na FraingeEspagnehierba lombriguera, tanacetoEstonie
FøroysktFinlandepietaryrttiFrançaistanaisie vulgaireFrysk
GalicePays de GallestansiGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalieerba-amara selvatica, crisantemo
LettonieLithuaniepaprastoji bitkrėslėLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasboerenwormkruidPolognewrotycz zwyczajny, wrotycz pospolityPortugalatanásiaRoumanievetricea
Russieпижма обыкновеннаяSerbieSlovaquievratič obyčajnýSlovénievratič, navadni
SuèderenfanaTchéquievratič obecný, vratič obyčajnýUkraïneпижмаEmpire romainTanacetum vulgare

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Du mot grec achéomaï, je guéris.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Tanaisie vulgaire. Planche d'identification karsch. Cliquer pour agrandir l'image.
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
Plante herbacée vivace.
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
La Tanaisie est une belle plante, de 0,60 à 1 m, qui peut atteindre 1 m 50.
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Tiges dressées, rigides, rameuses vers le haut.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles très découpées.

Feuilles assez grandes, en touffe à la base, alterne le long de la tige, deux fois divisées en segments allongés, incisés dentés, de forme obovale allongée.

Feuilles caulinaires embrasant la tige par 2 lobes.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Ses feuilles exhalent une odeur balsamique pénétrante au frottement.
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Tanaisie vulgaire. Panicule, Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.Les fleurs jaunes s’étalent presque toutes au même niveau.

Fleurs groupées en capitules aplatis et entourés d’un involucre à bractées inégales, réunis en corymbes terminaux.

Chaque fleur composée de Tanaisie ressemble à la fleur composée d’une Marguerite dont on aurait enlevé toutes les languettes blanches du pourtour.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Fleurs très petites.
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Jaune d’or.
Fleur odoranteParfum des fleurs
Forte odeur de camphre lorsqu’on les froisse.
PollenPollen
FloraisonFloraison
Floraison de juin à septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
La tanaisie vulgaire fleurit en été et en automne dans les endroits incultes.

Elle pousse en colonies.

SolsSols
ClimatsClimats
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)
Espèce associéeEspèce associée

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Plante médicinale.

Les sommets fleuris des tiges sont toniques, amers et vermifuges ; on les emploie en infusion (5 à 10 grammes par litre d’eau).

La tanaisie est vénéneuse, mais, en infusion et à petite dose, ses capitules sont vermifuges.

Plante emménagogue : on l’utilisait autrefois à haute dose comme abortif avec semble-t-il beaucoup de dégâts.

Utilisations culinairesUtilisations culinaires
Liqueur de tanaisie

Gastronomie

10 g de feuilles de tanaisie,

1 g de mélisse, 1 g d’anis,

1 g de menthe,

1 g d’angélique

1 litre d’alcool à 90°.

Laisser macérer les plantes dans l’alcool pendant 48 heures.

Faire ensuite un sirop avec 1/2 litre d’eau tiède et 700 de sucres en morceaux.

Amener à ébullition et laisser cuire 1/4 d’heure.

Laisser refroidir et ajouter l’alcool en ayant soin de filtrer les herbes.

Bien remuer et mettre en bouteilles puis laisser vieillir.

Utilisations ornementalesUtilisations ornementales
On la cultive assez souvent dans les jardins.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les achillées (Achillea)
L'adénostyle (Adenostyles alliariae)
Les armoises (Artemisia)
L'arnica des montagnes (Arnica montana)
L'aster amelle (Aster amellus)
L'aster à feuilles d'osyris (Aster linosyris)
La grande bardane (Arctium lappa)
La camomille matricaire (Matricaria recutita)
Les carduoïdés (Carduoideae)
Les centaurées (Centaurea)
La carline à feuilles d'acanthe (Carlina acanthifolia)
Le doronic d'Autriche (Doronicum austriacum)
Le doronic à feuilles cordées (Doronicum pardalianches)
L'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
La grande marguerite (Leucanthemum vulgare)
La laitue des Alpes (Cicerbita alpina)
La laitue des murailles (Mycelis muralis)
La laitue vivace (Lactuca perennis)
La lampsane commune (Lapsana communis)
La ligulaire de Sibérie (Ligurica sibirica)
Le léontodon d'automne (Leontodon autumnalis)
La mulgédie de Plumier (Cicerbita plumieri)
La pâquerette vivace (Bellis perennis)
Le pétasite blanc (Petasites albus)
La picride fausse-vipérine (Picris echioides)
Le pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale)
La porcelle enracinée (Hypochoeris radicata)
La prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea)
Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis)
La scorsonère des prés (Scorzonera humilis)
Le séneçon à feuilles d'adonis (Senecio adonidifolius)
Le séneçon à feuilles de roquette (Senecio erucifolius)
Le séneçon jacobée (Senecio jacobaea)
Le solidage du Canada (Solidago canadensis)
Le solidage verge d'or (Solidago virgaurea)
La tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les apocynacées (Apocynaceae)
Les astéracées (Asteraceae)
Les boraginacées (Boraginaceae)
Les campanulacées (Campanulaceae)
Les caprifoliacées (Caprifoliaceae)
Les dipsacacées (Dipsacaceae)
Les gentianacées (Gentianaceae)
Les lamiacées (Lamiaceae)
Le liseron des champs (Convolvulus arvensis)
Les oléacées (Oleaceae)
Les plantaginacées (Plantaginaceae)
Les rubiacées (Rubiaceae)
Les scrofulariacées (Scrophulariaceae)
Les solanacées (Solanaceae)
Les valérianacées (Valerianaceae)
Les verbénacées (Verbenaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.