Le léontodon d’automne (Leontodon autumnalis)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Léontodon d'automne. Puy des Gouttes. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : astérales (Asterales)
Famille : astéracées (Asteraceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Leontodon autumnalis [Linné, 1753], Apargia autumnalis [Hoff.], Hedypnois autumnalis [Huds.]Variété :
Nom commun : léontodon d’automneNom populaire : liondent d’automne, léontodon automnal

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneHerbst-LöwenzahnAngleterreautumn hawkbit, fall hawkbitArménie
Pays basqueBiélorussieкульбаба осенняяBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
Danemarkhøst-borstGaeidhligcaisearbhan coitcheannEspagnediente de leónEstoniesügisene seanupp
FøroysktFinlandesyysmaitiainenFrançaisléontodon d’automneFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceλεοντόδους ο φθινοπωρινός
HongrieIrlandeIslandeskarifífillItaliedente di leone ramoso
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègefølblomOccitan
Pays-BasherfstleeuwetandPolognebrodawnik jesiennyPortugalRoumanie
Russieкульбаба осенняяSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdehöstfibblaTchéquiemáchelka (pampeliška) podzimníUkraïneEmpire romainLeontodon autumnalis

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Leontodon autumnalis : des mots grecs leon, lion, et odous, dent ; dents aiguës des feuilles.
Étymologie françaiseÉtymologie française
Nom dû à la forme dentée des feuilles.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Léontodon d'automne. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Plante glabre, non ramifiée, contient un suc laiteux.

Malgré son nom, le Léontodon d’automne fleurit en été et même à la fin du printemps, mais en automne ses fleurs sont aussi très abondantes. Il ne faut pas la confondre avec le Pissenlit auquel il ressemble au premier abord par ses fleurs jaunes et par ses feuilles toutes à la base.

Catégorie de planteCatégorie de plante
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
De 20 à 40 cm.
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Léontodon d'automne. Puy des Gouttes. Cliquer pour agrandir l'image.Tige sans feuilles.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles luisantes en rosette, profondément lobées, lobe terminal pointu.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Léontodon d'automne. Puy des Gouttes. Cliquer pour agrandir l'image.Languettes du pourtour du capitule, rougeâtres dessous. Bractées en écailles, surtout au sommet du pédoncule.
Mâle
Femelle
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs jaunes
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Floraison de mai à septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
EntretienEntretien
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisInsectesChampignons
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPrésPrairiesBords de chemin
Plante très fréquente des prairies. On rencontre cette espèce dans les champs incultes, au bord des chemins, dans les fossés et dans les endroits humides.
SolsSols
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat pluvieuxClimat humideClimat froid
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
Espèce associéeEspèce associée

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
Les fleurs de cette espèce sont recherchées par les abeilles ; c’est une des plantes mellifères automnales.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les achillées (Achillea)
L'adénostyle (Adenostyles alliariae)
Les armoises (Artemisia)
L'arnica des montagnes (Arnica montana)
L'aster amelle (Aster amellus)
L'aster à feuilles d'osyris (Aster linosyris)
La grande bardane (Arctium lappa)
La camomille matricaire (Matricaria recutita)
Les carduoïdés (Carduoideae)
Les centaurées (Centaurea)
La carline à feuilles d'acanthe (Carlina acanthifolia)
Le doronic d'Autriche (Doronicum austriacum)
Le doronic à feuilles cordées (Doronicum pardalianches)
L'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
La grande marguerite (Leucanthemum vulgare)
La laitue des Alpes (Cicerbita alpina)
La laitue des murailles (Mycelis muralis)
La laitue vivace (Lactuca perennis)
La lampsane commune (Lapsana communis)
La ligulaire de Sibérie (Ligurica sibirica)
Le léontodon d'automne (Leontodon autumnalis)
La mulgédie de Plumier (Cicerbita plumieri)
La pâquerette vivace (Bellis perennis)
Le pétasite blanc (Petasites albus)
La picride fausse-vipérine (Picris echioides)
Le pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale)
La porcelle enracinée (Hypochoeris radicata)
La prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea)
Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis)
La scorsonère des prés (Scorzonera humilis)
Le séneçon à feuilles d'adonis (Senecio adonidifolius)
Le séneçon à feuilles de roquette (Senecio erucifolius)
Le séneçon jacobée (Senecio jacobaea)
Le solidage du Canada (Solidago canadensis)
Le solidage verge d'or (Solidago virgaurea)
La tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les apocynacées (Apocynaceae)
Les astéracées (Asteraceae)
Les boraginacées (Boraginaceae)
Les campanulacées (Campanulaceae)
Les caprifoliacées (Caprifoliaceae)
Les dipsacacées (Dipsacaceae)
Les gentianacées (Gentianaceae)
Les lamiacées (Lamiaceae)
Le liseron des champs (Convolvulus arvensis)
Les oléacées (Oleaceae)
Les plantaginacées (Plantaginaceae)
Les rubiacées (Rubiaceae)
Les scrofulariacées (Scrophulariaceae)
Les solanacées (Solanaceae)
Les valérianacées (Valerianaceae)
Les verbénacées (Verbenaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.