AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe :Sous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : sylviidés (Sylviidae)Sous-famille :Genre : fauvettes (Sylvia)Sous-genre :
Espèce : Sylvia atricapilla [Linné, 1758]Sous-espèce :Nom commun : fauvette à tête noireNom populaire : bec-fin à tête noire

Noms européensNoms européens

Albaniebilbilth kokëziAllemagneMönchsgrasmücke, SchwarzplättchenAngleterreblackcapArménie
Pays basquetxinbo kaskabeltzBiélorussieлеска-чорнагалоўкаBrezhonegglozard, rouzeganBulgarieголямо черноглаво коприварче
Catalognetallarol de casquetChyprioteCorsuCroatiecrnokapa grmuša, crnoglava grmuša
DanemarkmunkGaeidhligceann dubhEspagnecurruca capirotadaEstoniemustpea-põõsalind
FøroysktmunkurFinlandemustapääkertutFrançaisfauvette à tête noireFrysknettelkrûper
GalicePays de Gallestelor penddu, pendduGéorgieGrèceμαυροσκούφης
HongrieIrlandecaipín dubhIslandehettusöngvariItaliecapinera
Lettoniemelngalvas ķauķisLithuaniejuodgalvė devynbalsėLëtzebuergëschMacédoineцрноглаво коприварче
MaltekapineraMoldovenesteNorvègemunkOccitan
Pays-BaszwartkopPolognekapturka, pokrzewka czarnołbistaPortugaltoutinegra-de-barrette-pretoRoumanie
Russieчерноголовая славка, славка-черноголовкаSerbieцрноглава грмуша (crnoglava grmuša)Slovaquiepenica čiernohlaváSlovéniečrnoglavka
SuèdesvarthättaTchéquiepěnice černohlaváUkraïneкропив'янка чорноголоваEmpire romainSylvia atricapilla

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Latin sylvia : une fauvette (latin sylva : forêt), atricapilla : à tête noire.
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
Fauvette à tête noire. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Fauvette à tête noire. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.
Fauvette à tête noire. Planche d'identification von Wright. Cliquer pour agrandir l'image.
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.MâleFemelleLa fauvette à tête noire est une fauvette assez grande, avec un plumage gris brun, le dessus grisâtre, les côtés de la tête et le dessous gris cendré.

Fauvette à tête noire. Femelle. Cliquer pour agrandir l'image.

PlumageMâleFauvette à tête noire. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Le mâle a une calotte noire luisante, le dessus grisâtre, les côtés de la tête et le dessous gris cendré.

Fauvette à tête noire. Dessin

Fauvette à tête noire. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Les ailes sont légèrement plus foncées que le reste du dessus ; le dessous est plus pâle.
PlumageFemelleFauvette à tête noire. Dessin femelle. Cliquer pour agrandir l'image.La femelle a la calotte brun roux.

Fauvette à tête noire. Femelle. Cliquer pour agrandir l'image.

PlumageLes juvéniles ressemblent aux femelles mais ils ont une calotte plus terne et plus brune :
  1. 1. Calotte de couleur olive
  2. 2. Les commissures du bec ne sont pas totalement formées
  3. 3. Les plumes du corps sont lâches, peu structurées et nettement moins serrées que chez l'adulte. Le plumage juvénile temporaire doit permettre à l'oiseau de quitter le nid le plus vite possible. Il est peu isolant et doit absolument être remplacé avant la migration.
  4. 4. Les plumes de couverture d'oreille ont, même chez l'adulte, une structure spéciale pour permettre le passage des sons
Forme de becFauvette à tête noire. Tête de la femelle. Cliquer pour agrandir l'image.Fauvette à tête noire. Tête du mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Fin et pointu.
PatteFauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Les pattes sont foncées et fines.
Longueur14 cm.EnvergureEnviron 20 cm.
HauteurPoidsEnviron 20 g.
ColorisColoris
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Fauvette à tête noire. Naumann. Cliquer pour agrandir l'image.Fauvette à tête noire. Planche d'identification Naumann. Cliquer pour agrandir l'image.Le mâle ressemble aux mésanges à tête noire, mais il n'a pas de menton noir car sa calotte ne descend pas au-dessous des yeux.

Chant ou criCri et chant

Fauvette à tête noire. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.La fauvette à tête noire zinzinule.

Son arrivée précoce et son chant profond et flûté lui ont donné son surnom populaire de « rossignol de mars ». On confond parfois d'ailleurs le magnifique chant de la fauvette à tête noire avec celui du rossignol.

Son chant peut comporter des imitations d'autres passereaux.

Cri d'oiseauCri
Un « tsé tsé » durement attaqué.
Écouter le cri
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Les cris de l'oiseau sont secs et sonores comme le bruit de deux cailloux entrechoqués.
Écouter le cri
Excitation :« tek » ou « tak tak ».
Écouter le cri
Colère : « terrett »,« terrett ».
Appel d'oiseauAppel
Reproduction : « tjeut » ou « tutterutt ».
ChantChant
Cliquer pour écouter
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Notes flûtées s'achevant par des sons hauts et clairs.
Chant d'oiseauChant
La fauvette à tête noire se signale par son chant, une phrase mélodieuse, commençant par un babil grinçant qui se transforme soudain en une mélodie flûtée.
ChantChant du mâle
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Elle émet des notes de contact sonores et un chant clair et flûté comme celui de la fauvette des jardins, en plus mélodieux et aux notes plus liées.
Chant d'oiseau
Le chant de la Fauvette à tête noire est une série de notes pures commençant par un babil rapide et variable et se termine par des notes fortes, flûtées, formant un refrain retentissant.
Chant
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Avec la saison qui s'avance, le chant se raccourcit et, finalement, courant juillet, se limite au final.

FienteFientes

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

VolVol

Description

ComportementHabitudes

Description
Mœurs diurnesMœurs nocturnes
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.L'oiseau est souvent caché dans le feuillage, mais, d'un rapide coup d'œil, on reconnaît la tête noire de la fauvette.

Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Pendant la saison de reproduction, elle préfère les buissons épais, avec des petits arbustes ou de petits arbres. Après la saison de la reproduction, les fauvettes à tête noire, en route pour le sud, traversent les jardins. Elle visite les jardins à l'occasion, surtout ceux proches d'espaces broussailleux.

La fauvette à tête noire visitera davantage nos jardins en hiver, surtout pendant une période de neige et de glace, pour rechercher la nourriture.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.De 0,5 à 1 couple par hectare.
Première nidificationPremière nidification
Un an.
Période de nidificationPériode de nidification
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.D'avril à juillet.
ReproductionParade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
La fauvette à tête noire construit son nid à hauteur moyenne (de 0,50 m à 2 m), sur une branche, dans un buisson, un roncier, un petit conifère …
NidNid
Fauvette à tête noire. Nourrissage. Cliquer pour agrandir l'image.Le nid est accroché par des « suspenses » dans les buissons épais, les haies, la végétation à feuilles persistantes.

Léger, c'est une coupe à claire-voie formée de tiges sèches, de brindilles, de radicelles, mêlée à des mousses, des cocons, du duvet végétal, du crin… construit dans les buissons épais surtout par la femelle.

Le mâle construit un second nid pour lui pour faire retentir son chant.

NichoirNichoir
La fauvette à tête noire n'utilise pas les nichoirs.
Nombre de couvéesNombre de couvées
Une seconde couvée n'est pas rare. La Fauvette à tête noire niche alors une seconde fois en juillet.
PontePonte
Ponte dès fin avril.
ŒufsŒufs
De 4 à 5 œufs chamois clair ou terre, mouchetés de brun et de gris cendré.

De 17,0 à 22,2 par 13,0 à 15,8 mm.

IncubationIncubation
Les deux parents se partagent l'incubation, qui dure de 13 à 14 jours, puis l'élevage des jeunes, qui quittent le nid à l'âge de 10 ou 11 jours. Les petits sont nourris de chenilles.
ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
Fauvette à tête noire. Au nid. Cliquer pour agrandir l'image.Les parents nourrissent leurs petits de chenilles.
EnvolEnvol
De 10 à 13 jours.
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
Inconnue.
Plumage juvénilePlumage juvénile
Sans plumage, sauf la calotte.
Période de muePériode de mue
La fauvette à tête noire mue les plumes du corps mais pas les longues plumes rémiges et rectrices. Le renouvellement de ces plumes de vol handicaperait exagérément le jeune qui doit stocker suffisamment de graisse pour la migration. C'est la tête qui mue en dernier lieu.
Prédateurs
MaladiesMaladies
Tuberculose aviaire, coccidiose.
LongévitéLongévité
7 ans.

RégimeNourriture

Description
MouchesAraignéesPunaisesInsectesVersChenillesCerisesPommesPrunesBaies
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.La Fauvette à tête noire se nourrit surtout de mouches, chenilles et autres insectes, baies et fruits en automne.

Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Au printemps et en été, elle consomme un grand nombre d'insectes et de larves (petits coléoptères, araignées, punaises, de mouches et de chenilles).

Fauvette à tête noire. Femelle. Cliquer pour agrandir l'image.En fin d'été et en automne, pendant les haltes migratoires, l'espèce forme souvent des regroupements là où abondent certains fruits comme ceux du sureau noir, les mûres des ronces, myrtilles, framboises ou les baies de bourdaine, de cotonéaster, de chèvrefeuille, de houx, de troène et en dernier ressort, de lierre.
Fauvette à tête noire. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Après une importante chute de neige, elles consomment également les baies de gui, dont elles extraient les graines. À l'exception des Grives, peu d'oiseaux semblent s'intéresser aux baies du gui.

Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Les Fauvettes apprécient les pommes tombées, les cerises.

La fauvette à tête noire se nourrit rarement au sol.

MangeoireMangeoires
La fauvette noire visite régulièrement les mangeoires où elle apprécie une large gamme d'aliments : avoine, cacahuètes, baies, miettes et déchets de cuisine, spécialement par temps froid.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Forêts de feuillusForêts de conifèresJardinsVillages
Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.On peut rencontrer la fauvette à tête noire dans les sous-bois, les lisières des bois, les taillis, les haies, les parcs et les jardins arborés où la végétation est dense, ainsi que les buissons avec arbres.

Fauvette à tête noire. Cliquer pour agrandir l'image.Dans nos forêts de feuillus ou de conifères, les bosquets, les parcs et les jardins où la végétation est dense.

Territoire
GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
En montagne jusqu'à la limite des arbres (2 000 m).
Espèces associéesEspèces associées

RépartitionRépartition

Répartition globale
Fauvette à tête noire. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Légende de la carte de répartition
La fauvette à tête noire habite toute l'Europe sauf l'extrême nord, l'Oural et l'Asie Mineure jusqu'en Sibérie occidentale, le Moyen-Orient et la côte nord-ouest de l'Afrique.

Fauvette à tête noire. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.En France, elle est présente sur tout le territoire.

Présent en auvergneAuvergne
Fauvette à tête noire. Dans un frene, Villars. Cliquer pour agrandir l'image.Fauvette à tête noire. Dans un frene, Villars. Cliquer pour agrandir l'image.Fauvette à tête noire. Villars. Cliquer pour agrandir l'image.

MigrationMigration

Fauvette à tête noire. Adulte. Cliquer pour agrandir l'image.
La fauvette à tête noire est une migratrice partielle : certains individus hivernent si la température est douce.

Les populations européennes hivernent en Europe méridionale, parfois en Afrique jusqu'à l'équateur. Elle migre en août ou au début du mois de septembre. Les migrateurs reviennent chez nous vers les mois de mars-avril. Ce sont surtout les individus du Nord et du Nord-est de la France qui migrent.

De toutes les fauvettes, la Tête Noire est celle qui revient la première au printemps, dès le mois de mars et quelquefois même dès février. Les mâles arrivent avant les femelles.

De plus en plus d'oiseaux restent en France en hiver.

StatutStatut

Rareté
Le bec-fin à tête noire est partout une espèce commune ou très commune.
Menaces
Non chassée.
Chasse interditeProtection
Espèce protégée en France.

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
La fauvette grisette (Sylvia communis)
La fauvette des jardins (Sylvia borin)
La fauvette orphée (Sylvia hortensis)
La fauvette pitchou (Sylvia undata)
La fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)
L'hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta)
La locustelle tachetée (Locustella naevia)
Le phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus)
Le pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli)
Le pouillot fitis (Phylloscopus trochilus)
Le pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix)
Le pouillot véloce (Phylloscopus collybita)
La rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus)
La rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus)
Sujets plus larges
Racine
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.