AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le pouillot véloce (Phylloscopus collybita)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Pouillot véloce. Adulte chantant. Cliquer pour agrandir l'image.Pouillot véloce. Cliquer pour agrandir l'image.Pouillot véloce. Cliquer pour agrandir l'image.
Pouillot véloce. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : passereauxSous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : sylvidés (Sylviidae)Sous-famille :Genre : pouillots (Phylloscopus)Sous-genre :
Espèce : Phylloscopus collybitaSous-espèce :Nom commun : pouillot véloceNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneZilpzalpAngleterrechiffchaffArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkgransangerGaeidhligEspagnemosquitero comúnEstonie
FøroysktFinlandetiltalttiFrançaispouillot véloceFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceδεντροφυλλοσκόπος
HongrieIrlandeIslandeItalieluì piccolo
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègegransangerOccitan
Pays-BastjiftjafPolognePortugalfelosa-comumRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdegransångareTchéquieUkraïneEmpire romainPhylloscopus collybita

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
Pouillot véloce. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleFemellePouillot véloce. Adulte au printemps dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Petit oiseau à pattes et bec fins, dont la couleur se confond avec celle du feuillage.

La queue, étroite et courte, est coupée droit.

Pouillot véloce. Adulte en automne dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Le pouillot véloce est presque uniformément gris verdâtres dessus, avec l'extrémité des ailes plus foncée, et blanc ou blanc jaunâtre dessous.

Il a les pattes et les doigts assez sombres, ce qui permet le différencier du pouillot fitis.

Il a un sourcil pâle qui est assez peu apparent.

PlumageVert olive ou brun et blanchâtre.

Ailes et queue : brun foncé.

Forme de becBec court, fin et pointu, brun-noir avec la base orange.
PattePattes brunâtres, courtes et fines.
LongueurDe 17 à 18 cm.Envergure11 cm.
HauteurPoidsDe 8 à 9 g.
ColorisColoris
Pouillot véloce. Planche d'identification von Wright. Cliquer pour agrandir l'image.
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Confusion possible avec les autres pouillots et quelques sylvidés. On le distingue difficilement de son proche parent, le pouillot fitis : mais il est plus terne, plus brun et moins jaune que le pouillot fitis, et il a des pattes et des doigts foncés. Cependant les deux espèces sont faciles à départager par leur chant, car celui du pouillot véloce est plus monotone, contrastant avec celui du pouillot fitis qui est plus mélodieux.

FienteFientes

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
Appel d'oiseauAppel
Chant d'oiseauChant
Il émet un huit. Fin février-début mars, son chant « tchif-tchaf » répété inlassablement commence à résonner un peu partout où il y quelques arbres ou buissons avec des broussailles et des herbes au sol. Son chant est le premier que reconnaîtra l'observateur débutant.
Chant d'oiseauChant
Chant unique et, à la différence des autres pouillots, répète souvent la même combinaison de deux syllabes : « zilp-zalp, zilp-zalp ».
Chant d'oiseauChant
Chant d'un mâle : alternance régulière sur deux notes.
Chant d'oiseauSsp abietinus
Chant d'oiseauSsp canariensis

VolVol

Description

ComportementHabitudes

Description
Mœurs diurnesMœurs nocturnes
C'est un oiseau remuant et assez peu farouche. Il volette sans arrêt dans les branchages.

Le chant monotone à deux notes retentit dès que le printemps amorce son retour dans nos contrées. C'est l'un des premiers oiseaux migrateurs à revenir, les premiers arrivants apparaissant dès mars. Fin mars, à son retour d'Afrique ou d'Europe du Sud, le pouillot véloce perché sur les branches nues signale en chantant la fin de l'hiver. Il peut passer quelque temps dans les jardins avant de s'installer dans les bois. Fin août, les pouillots reprennent la route du sud et, une fois encore, font entendre leur chant dans les jardins ; certains y restent jusqu'en octobre et quelques-uns y passent l'hiver.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Première nidificationPremière nidification
1 an.
Période de nidificationPériode de nidification
Avril à juillet.
ReproductionParade nuptiale
Les mâles arrivent les premiers et commencent à chanter. Les femelles reviennent plus tard et rejoignent les mâles sur leurs territoires. On les observe surtout lorsqu'ils chassent les insectes.
ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
Essentiellement arboricole, il construit cependant son nid au sol, sur l'herbe, sur des terrains légèrement inclinés, sur des talus, le long des chemins forestiers et dans les clairières. À l'inverse du pouillot fitis, le pouillot véloce construit généralement son nid juste au-dessus du niveau du sol, à l'endroit où le feuillage est le plus épais.
NidNid
Fin avril, la femelle construit seule le nid qui est une boule creuse, complètement fermée, faite d'herbes, de feuilles mortes et de mousse, tapissée de plumes. Une petite entrée sur le côté. Le nid est semblable à celui de son cousin, le Pouillot fitis.
NichoirNichoir
Nombre de couvéesNombre de couvées
Une, mais parfois 2 couvées.
PontePonte
ŒufsŒufs
De 5 à 6 œufs blancs tachetés de brun violacé (13.0 à 17.7 cm sur 10.5 à 13.7 cm.).
IncubationIncubation
De 13 à 14 jours (femelle).
ÉclosionÉclosion
Le mâle participe au nourrissage mais avec une assiduité variable.
NourrissageNourrissage
EnvolEnvol
Environ 13 à 15 jours plus tard, les poussins sautent du nid et reçoivent quelques temps encore insectes, larves, araignées, etc. de leurs parents.
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
De 10 à 19 jours. Après la nidification, les Pouillots véloces se répandent dans les milieux boisés et continuent à visiter la cime des arbres, souvent en compagnie des mésanges.
Plumage juvénilePlumage juvénile
Sans.
Période de muePériode de mue
Prédateurs
MaladiesMaladies
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
Oiseau insectivoreMouchesInsectesTipulesBaiesVersLombricsChenilles
Le pouillot véloce se nourrit d'insectes, essentiellement de mouches, de chenilles et de pucerons, et d'araignées ramassées dans les branchages et sur les feuilles.

Il peut aussi se nourrir de fruits.

MangeoireMangeoires
Visiteurs occasionnels des mangeoires lors des hivers froids, pour des déchets de cuisine. Les hivernants adoptent plus facilement les mangeoires. Il se nourrit parfois de fruits et a déjà été vu en train de manger des arachides.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Boisements de tous types jusqu'à la limites des forêts. Arbres et arbustes matures. Il habite dans les parcs, les jardins et les cimetières.
Territoire
GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

RépartitionRépartition

Répartition globale
Pouillot veloce. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Légende de la carte de répartition
Nicheur largement répandu en France. Le Pouillot véloce habite toute l'Europe, et migre dans le bassin méditerranéen; son aire de dispersion couvre également l'Afrique du Nord-Ouest et l'Asie jusqu'à la Sibérie septentrionale.
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Oiseau migrateur de l'été, qui revient à la mi-mars et reste jusqu'en août ou septembre. Néanmoins, le pouillot véloce hiberne de plus en plus souvent dans nos régions. La migration mène parfois les oiseaux en Afrique, au-delà du Sahara mais certains ne vont pas très loin. Le Pouillot véloce est le premier des oiseaux migrateurs à revenir au printemps.

Histoire et traditionsHistoire, traditions, légendes, mythes, symboles …

StatutStatut

Rareté
Le Pouillot véloce est largement répandu et nullement menacé.
Menaces
Protection
Espèce protégée en France.

VidéosVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
La fauvette grisette (Sylvia communis)
La fauvette des jardins (Sylvia borin)
La fauvette orphée (Sylvia hortensis)
La fauvette pitchou (Sylvia undata)
La fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)
L'hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta)
La locustelle tachetée (Locustella naevia)
Le phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus)
Le pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli)
Le pouillot fitis (Phylloscopus trochilus)
Le pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix)
Le pouillot véloce (Phylloscopus collybita)
La rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus)
La rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus)
Sujets plus larges
Racine
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.