AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La locustelle tachetée (Locustella naevia)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Locustelle tachetée. Cliquer pour agrandir l'image.Locustelle tachetée. Cliquer pour agrandir l'image.Locustelle tachetée. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe :Sous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : sylviidés (Sylviidae)Sous-famille :Genre :Sous-genre :
Espèce : Locustella naevia [Boddaert, 1783]Sous-espèce :Nom commun : locustelle tachetéeNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneFeldschwirlAngleterregrasshopper warblerArménie
Pays basquebenarriz nabarBiélorussieзвычайны цвыркунBrezhonegfouinBulgarieполски цвъркач
Catalogneboscaler pintat grosChyprioteCorsuCroatiepjegavi cvrčić, trstenjak cvrčić
DanemarkgræshoppesangerGaeidhligEspagnebuscarla pintojaEstonievõsa-ritsiklind
FøroysktFinlandepensassirkkalintuFrançaislocustelle tachetéeFrysk
GalicePays de Gallestroellwr bachGéorgieGrèceθαμνοτριλιστής
Hongrieréti tücsökmadárIrlandeceolaire casarnaíIslandeengisöngvariItalieforapaglie macchiettato
Lettoniekārklu ķauķisLithuaniemargasis žiogelisLëtzebuergëschMacédoineполски цвркотник
Maltebagħal tal-ĠuratiMoldovenesteNorvègegresshoppesangerOccitan
Pays-BassprinkhaanzangerPologneświerszczakPortugalfelosa-malhadaRoumanie
Russieобыкновенный сверчокSerbieцврчић тршчар (cvrčić trščar), цврчић рогожар (cvrčić rogožar)SlovaquieSlovéniekobiličar
SuèdegräshoppsångareTchéquiecvrčilka zelenáUkraïneкобилочкаEmpire romainLocustella naevia

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
Locustelle tachetée. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Locustelle tachetée. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Locustelle tachetée. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.La locustelle tachetée  a le dessus vermiculé de brun olive, des ailes plus sombres, un croupion strié de brun rougeâtre et le dessous chamois.

Dessin d'une locustelle tachetée adulteLa queue présente des barres peu marquées, les pattes sont brun rosé et le bec jaune est foncé à la base.

En automne, les jeunes sont souvent jaunâtres dessous tandis que les adultes ont le dessous blanc sale.

MâleFemelleLes deux sexes sont identiques.

PlumageDessus : brun rayé de sombre,
queue : longue et sous-caudales tachées de roux,
dessous : blanc jaunâtre taché de brun.
Forme de becLocustelle tachetée. Cliquer pour agrandir l'image.Court et droit.
PatteAdaptées à la marche avec de longs doigts.
Longueur19 cm.Envergure12,5 cm.
HauteurPoidsDe 14 à 15 g.
ColorisColoris
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Confusion possible avec : la plupart des fauvettes aquatiques.

FienteFientes

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
Elle émet un bref cri et un trille aiguë par temps couvert ou au crépuscule.
Écouter le cri
Chant d'oiseauChant
Cliquer pour écouter
Locustelle tachetée. Cliquer pour agrandir l'image.Cachée dans l'épaisseur d'un fourré, la Locustelle ne se montre que très rarement, et c'est par son chant qui ressemble à une stridulation d'insecte que ce petit passereau signale sa présence.

À toute heure du jour, mais surtout la nuit, le mâle produit un son comparable à celui d'un moulinet, aigu, puissant, soutenu, sans interruption perceptible. Ce chant dure parfois jusqu'à trois minutes. Comme le chanteur ne cesse de tourner la tête, il en résulte des variations d'intensité donnant l'illusion que l'oiseau se déplace.

VolVol

Description

ComportementHabitudes

Description
C'est un oiseau très discret qu'on observe rarement en vol. Il se tient à couvert et se faufile dans les herbes.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
ReproductionParade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
Le nid est dissimulé dans la végétation basse.
NidNid
Bien caché dans la végétation à faible hauteur, construit par le couple, c'est une coupe faite de brindilles, de feuilles et de mousses sèches, tapissée de poils fins et d'herbes.
NichoirNichoir
Nombre de couvéesNombre de couvées
PontePonte
En mai ou en juin.
ŒufsŒufs
De 5 à 6 œufs blancs rosés, tachés de brun.
IncubationIncubation
ÉclosionÉclosion
Nourrissage
EnvolEnvol
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
Plumage juvénilePlumage juvénile
Période de muePériode de mue
LongévitéLongévité
Prédateurs

RégimeNourriture

Description
MouchesPapillonsLibellulesMoustiques
La locustelle tachetée se nourrit essentiellement d'insectes attrapés au sol.
MangeoireMangeoires

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
PrésÉtangsRivières
Locustelle tachetée. Mâle chantant. Cliquer pour agrandir l'image.Zones humides à végétation herbacée dense.

La Locustelle tachetée arrive dans le courant d'avril et se manifeste aussitôt par son chant sur les lieux de reproduction. Les milieux favorables à cet insectivore sont très variés et correspondent à une végétation herbacée haute et dense, comme les friches en zone marécageuse, près des étangs, des jeunes plantations de conifères, des coupes à blanc, des hautes herbes avec des buissons épars, souvent au bord des cours d'eau. Mais on la rencontre aussi sur des terrains secs avec des fourrés et des broussailles d'épineux (ronces, aubépines, etc.). Elle fréquente parfois de jeunes plantations et des landes à la végétation inextricable.

GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

RépartitionRépartition

Répartition globale
Locustelle tachetée. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Légende de la carte de répartition
Europe occidentale.
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Migrateur estivant.

StatutStatut

Rareté
Protection
Espèce protégée en France.

VidéosVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
La fauvette grisette (Sylvia communis)
La fauvette des jardins (Sylvia borin)
La fauvette orphée (Sylvia hortensis)
La fauvette pitchou (Sylvia undata)
La fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)
L'hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta)
La locustelle tachetée (Locustella naevia)
Le phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus)
Le pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli)
Le pouillot fitis (Phylloscopus trochilus)
Le pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix)
Le pouillot véloce (Phylloscopus collybita)
La rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus)
La rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus)
Sujets plus larges
Racine
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.