Le chardon-Marie (Silybum marianum)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Chardon-marie. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Chardon-marie. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Cette très belle plante annuelle ou bisannuelle se reconnaît d’abord à ses grandes feuilles très découpées, d’un vert pâle brillant marbré de blanc.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : astérales (Asterales)
Famille : astéracées (Asteraceae)Sous-famille : carduoïdés (Carduoideae)
Genre :Sous-genre :
Espèce : Silybum marianum [(Linné) Gaertner], Carduus marianus [Linné], Carthamus maculatus, Cirsium maculatum, Mariana mariana, Silybum maculatum, Carduus mariae [Crantz], Carthamus maculatum [(Scop.) Lam.], Cirsium maculatum [Scop.], Mariana lactea [Hill], Mariana mariana [(L.) Hill], Silybum maculatum [(Scop.) Moench], Silybum mariae [(Crantz) Gray]Variété :
Nom commun : chardon-MarieNom populaire : chardon argenté, chardon de Notre-Dame, chardon béni, silybe de Marie

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneMariendistel, Frauendistel, SilberdistelAngleterreMarian thistle, milk thistle, Lady’s milk, St. Mary’s thistle, blessed milkthistleArménie
Pays basqueasta-li-kardo, Maria’ren kardiaBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognecarda marià, cartxofa de burroChyprioteCorsuCroatie
DanemarkmarietidselGaeidhligEspagnecardo mariano, cardo lechalEstonie
FøroysktFinlandeMaarianohdakeFrançaischardon-MarieFrysk
Galicecardo-de-santa-MaríaPays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeMaritistelOccitan
Pays-BasMariadistelPologneostropest plamistyPortugalcardo-mariano, cardo-de-santa-mariaRoumanieciulinul laptelui
Russieрасторопша пятнистаяSerbieSlovaquiepestrec mariánskySlovénie
SuèdeMariatistelTchéquieostropestřec mariánskýUkraïneEmpire romainSilybum marianum

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Très beau chardon annuel à grandes feuilles charnues et comme veinées par des taches d’un blanc de lait le long de leurs principales nervures. Les feuilles se consomment en salade lorsqu’ encore jeunes et débarrassées de leurs épines. Les gros capitules se mangent comme des artichauts avant de s’ouvrir en belles fleurs pourpres. Les graines sont reconnues pour leur action bienfaisante sur le foie.
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Jusqu’à 1,50 m.
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Contrairement aux autres chardons et à la plupart des cirses, la tige n’est pas ailée.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Larges feuilles bordées de pointes épineuses et parcourues par des nervures blanches. Les jeunes feuilles peuvent se consommer en salade ou cuites comme les épinards.
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Les capitules, solitaires, aux fleurs pourprées ou violacées, sont assez grands (5 cm). Très grandes bractées florales épineuses, assez impressionnantes.

Gros capitules de fleurs rouges.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Floraison à partir de début mai.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Terrains vagues, bord des chemins.
SolsSols
ClimatsClimats
AltitudesAltitudes
Espèce associéeEspèce associée

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Le chardon Marie protège le foie des agressions des substances toxiques (alcool et autres poisons). Son rôle essentiel de protecteur hépatique est dû à l’existence d’un principe actif, la silymarine dont les qualités régénératrices sur le foie ont été prouvées scientifiquement. Recommande dans l’insuffisance hépatique, les hépatites d’origine toxique ou virale.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le baromètre (Carlina acaulis)
La carline artichaut (Carlina acanthifolia cynara)
La carline commune (Carlina vulgaris)
Le chardon aux ânes (Onopordum acanthium)
Le chardon-Marie (Silybum marianum)
Le chardon penché (Carduus nutans)
Le cirse acaule (Cirsium acaule)
Le cirse des champs (Cirsium arvense)
Le cirse commun (Cirsium vulgare)
Le cirse glutineux (Cirsium erisithales)
Le cirse laineux (Cirsium eriophorum)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les achillées (Achillea)
L'adénostyle (Adenostyles alliariae)
Les armoises (Artemisia)
L'arnica des montagnes (Arnica montana)
L'aster amelle (Aster amellus)
L'aster à feuilles d'osyris (Aster linosyris)
La grande bardane (Arctium lappa)
La camomille matricaire (Matricaria recutita)
Les carduoïdés (Carduoideae)
Les centaurées (Centaurea)
La carline à feuilles d'acanthe (Carlina acanthifolia)
Le doronic d'Autriche (Doronicum austriacum)
Le doronic à feuilles cordées (Doronicum pardalianches)
L'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
La grande marguerite (Leucanthemum vulgare)
La laitue des Alpes (Cicerbita alpina)
La laitue des murailles (Mycelis muralis)
La laitue vivace (Lactuca perennis)
La lampsane commune (Lapsana communis)
La ligulaire de Sibérie (Ligurica sibirica)
Le léontodon d'automne (Leontodon autumnalis)
La mulgédie de Plumier (Cicerbita plumieri)
La pâquerette vivace (Bellis perennis)
Le pétasite blanc (Petasites albus)
La picride fausse-vipérine (Picris echioides)
Le pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale)
La porcelle enracinée (Hypochoeris radicata)
La prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea)
Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis)
La scorsonère des prés (Scorzonera humilis)
Le séneçon à feuilles d'adonis (Senecio adonidifolius)
Le séneçon à feuilles de roquette (Senecio erucifolius)
Le séneçon jacobée (Senecio jacobaea)
Le solidage du Canada (Solidago canadensis)
Le solidage verge d'or (Solidago virgaurea)
La tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.