Le ganoderme plan (Ganoderma lipsiense)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Ganoderme plan. Sur souche. Chanat. Cliquer pour agrandir l'image.Ganoderme plan. Sur souche. Chanat. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : aphyllophorales (Aphyllophoromycetidea)
Ordre : polyporales (Polyporales)Sous-ordre :
Famille : ganodermacées (Ganodermaceae)Sous-famille :
Genre : ganodermes (Ganoderma)Sous-genre :
Espèce : Ganoderma lipsiense [(Batsch) Atkinson], Ganoderma applanatum [(Pers. ex S. F. Gray) Pat.]Sous-espèce :
Nom commun : ganoderme plan, ganoderme aplaniNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisganoderme planFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeflatkjukeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovéniesploščena pološčenka
SuèdeTchéquielesklokorka ploskáUkraïneEmpire romainGanoderma lipsiense

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Ganoderma : à surface luisante (du grec ganos : luisant et du grec derma : peau).

lucidum : luisant, brillant (latin lucidus).

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
RemarquesRemarques
Le dessous présente parfois des excroissances en tétine provoquées par une mouche.
Espèces semblablesEspèces semblables
Confusion possible avec Ganoderma pfeifferi, qui est plus épais et qui ne pousse qu’au pied des vieux hêtres vivants ou fraîchement morts.

L’amadouvier est plus épais et sa croûte est molle, non laquée.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
Basidiome pouvant atteindre un grande taille, 70 cm et plus, pour une épaisseur de 10 à 15 cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
La surface est constituée d’une croûte bosselée avec des sillons concentriques.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Surface blanchâtre puis brun-noir.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Revêtement laqué, souvent recouvert d’une couche poudreuse brun chocolat formée par les spores de la face inférieure.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
En générale la marge est claire, blanche au début puis brun-jaune.
DessousFace inférieure
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Couleur des lames ou pores
Surface inférieure blanche mis qui se colore rapidement de brun lorsqu’on la touche.

Les tubes sont bruns en couches annuelles. L’ensemble est souvent envahi par un feutrage caractéristique.

Espacement des lames ou pores
Pores fins et très serrés.

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
Forme des spores
Couleur de la sporée
Sporée brun cannelle.

ChairChair

Aspect de la chair
Consistance de la chair
Chair à consistance de bois, avec une face supérieure cassante. La chair peut se couper au couteau ou à la scie. Elle est constituée de plusieurs couches, suivant l’âge du champignon.
Colorations
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
SaveurGoût

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Très commun toute l’année.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillusChampignons sur souches
Apparaît sur le bois mort et les souches des feuillus, rarement sur les résineux.

Se rencontre sur les hêtres, peupliers, frênes, aulnes et bouleaux, mais aussi sur d’autres essences.

SolsSols
ClimatsClimats
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
Espèce associéeEspèce associée

Utilisation médicinaleUtilisations

CulinairesNon comestible
Sans valeur culinaire.

StatutStatut

Rareté
Espèce commune.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'amadouvier (Fomes fomentarius)
Le polypore du bouleau (Piptoporus betulinus)
Le polypore géant (Meripilus giganteus)
Le polypore marginé (Fomitopsis pinicola)
Le polypore soufré (Laetiporus sulphureus)
Les polypores (Polyporus)
Le ganoderme luisant (Ganoderma lucidum)
Le ganoderme plan (Ganoderma lipsiense)
La langue de boeuf (Fistulina hepatica)
Le lenzite du bouleau (Lenzites betulinus)
Le polypore du chêne (Inonotus dryadeus)
Le polypore hispide (Inonotus hispidus)
Le polypore officinal (Laricifomes officinalis)
Le polypore en ombelle (Dendropolyporus umbellatus)
Le polypore rouge cinabre (Pycnoporus cinnabarinus)
Le polypore en touffe (Grifola frondosa)
Le schizophylle commun (Schizophyllum commune)
La tramète bossue (Trametes gibbosa)
La tramète versicolore (Trametes versicolor)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les cantharellales  (Cantharellales)
Les clavariales  (Clavariales)
Les corticiales (Corticiales)
Les polyporales (Polyporales)
Les théléphorales (Thelephorales)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.