Les peupliers (Populus)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Peupliers. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Essence de pleine lumière aimant les terrains humides. De nombreux hybrides sont plantés en raison de leur croissance rapide. Hauteur atteignant 30 m pour un.


ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : dillénidés (Dilleniidae)Ordre : salicales (Salicales)
Famille : salicacées (Salicaceae)Sous-famille :
Genre : peupliers (Populus)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnePappelnAngleterrepoplarsArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneálamosEstonie
FøroysktFinlandehaavatFrançaispeupliersFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrienyárfélékIrlandeIslandeItaliepioppi
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognetopolaPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainPopulus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Le genre peuplier doit son nom au latin populus, qui signifie peuple, car ses feuilles sont dans un état d’agitation perpétuelle comme les peuples.
Étymologie françaiseÉtymologie française
En auvergnat le peuplier est nommé piboula.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Ce sont des arbres qui peuvent atteindre une grande taille. Les feuilles alternes sont dentées, crénelées ou lobées. Le pétiole est comprimé latéralement. Les fleurs forment des chatons mâles ou femelles portés par des pieds différents (plantes dioïques). Les chatons mâles sont pendants alors qu’ils sont dressés chez les saules.
PortPort de la plante
Peuplier noir. Cliquer pour agrandir l'image.
HauteurHauteur de la plante
Clés de déterminationClés de détermination
DifférencesPeuplier noir/
Peuplier d’Italie
Peuplier blancPeuplier grisard
Tremble x blanc
Tremble
Taille40 m / 30 m35 m30 m30 m
Durée de vie400 ans / 150 ans (1)300 ans100 ans300 ans
Portlarge/fastigiéétalé, houppier arrondiétalé
Écorcecrevassée gris noirâtre, bosses et broussins sur le tronclisse gris-vert, trouée de petits losanges caractéristiques (2)gris argenté avec de petits losanges (2)lisse gris-vert puis gerçurée
Peuplier noir. Ecorce.Peuplier blanc. Ecorce.
Branchesbranches basses parallèles au tronc
Feuillesbord denté
P. noir : 9 cm, triangulaires
P. D’Italie : 8 cm, en losange,
P. du Canada : 10 cm, base légèrement cordée

- sur les rameaux longs, à 5 lobes profonds (12 cm),

- sur les rameaux courts, rondes, bord sinueux

triangulaires, à larges dents9 à 15 cm, presque rondes à bords ondulés
Pétiolelong pétiole aplaticourtplat (3)
Dessousvert, glabreblanc, pubescent(4)gris, poilu
Peuplier noir. Feuille.Peuplier blanc. Feuille.Peuplier grisard. Feuille.Peuplier tremble. Branche.
(1) beaucoup de peupliers d’Italie âgés (notamment ceux du parc de Sceaux) n’ont pas résisté à la violente tempête du 26/12/1999.

(2) à la longue, les losanges se rejoignent, et, sur un sujet âgé, tout le bas de l’écorce est crevassé avec des losanges profonds, gris noirâtres, qui font penser à des caractères d’écriture assyrienne.

(3) le pétiole plat est perpendiculaire au plan de la feuille et il se tord au moindre coup de vent : les feuilles s’agitent facilement (elles « tremblent »).

(4) Les jeunes feuilles sont duveteuses sur les deux faces, le dessus devenant lisse et vert à l’état adulte.

Clés de déterminationClés de détermination
Espèces : en Europe, Peuplier d’Italie, Peuplier noir commun, Peuplier du Canada (hybride spontané en France apparu en 1750), Peuplier grisard, Tremble (son nom vient de ce que sa feuille « tremble » et s’agite au moindre coup de vent, comme, semble-t-il, le peuple !). En Amérique : Peuplier baumier (Populus balsamifera). Le Peuplier blanc (Populus alba) a des feuilles qui virent au jaune en Europe, au rouge en Amérique. En Chine : Peuplier de Chine (Populus lasiocarpa).

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Les peupliers ont tous un feuillage caduc. Les feuilles sont entières, disposées en spirales sur les branches (alternes). Leurs couleurs d’automne sont vives (jaunes en Europe, rouges aux États-Unis). Le Peuplier blanc a le dessus et le dessous couverts de poils au début de la foliaison. Ces poils retiennent la poussière. Puis la face supérieure perd ses poils et devient vert luisant.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Espèces dioïques (la plante mâle est distincte de la plante femelle). Les fleurs mâles sont des chatons pendants, avant les feuilles, en fin d’hiver. Les fleurs femelles sont petites. Les fruits sont des capsules à deux carpelles, qui s’ouvrent vers le mois de juin, pour libérer des graines pourvues de poils abondants, cotonneux, qu’emporte le vent avant de les déposer en tapis blancs. On le replante par boutures, qui prennent racine facilement (comme le saule).
Mâle
Femelle
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
CroissanceCroissance
LongévitéLongévité
Âge maximum de 200 ans.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillus
SolsSols
Les peupliers apprécient les sols humides. Le peuplier blanc préfère les sols riches, calcaires. Le peuplier d’Italie est plus sensible au gel et à la sécheresse que le peuplier noir.
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombré
AltitudesAltitudes

Origine géographiqueOrigine

Iran puis Italie ; introduit en France (sur les bords du canal de Briare) en 1749. Le général Bonaparte (pas encore Napoléon) apprécia cet arbre, lors de ses campagnes en Italie, et en fit planter dans l’Est de la France.

BoisBois

Généralités
Le bois de peuplier est de qualité médiocre.


Propriétés du boisPropriétés du bois
Les peupliers ont un bois clair, léger, fibreux, facile à fendre, et peu durable. Ils croissent rapidement, notamment le peuplier blanc (il pousse vite : 13 m en 20 ans), ce qui en fait un bon rapport pour l’exploitation.
BoisAspect du bois
Coupe longitudinaleCoupe tangentielleCoupe radiale
Peupliers. Bois en coupe longitudinale. Cliquer pour agrandir l'image.
Loupe de peuplier
Peupliers. Loupe de bois de peuplier. Cliquer pour agrandir l'image.Cette loupe à fond clair et aux grains de loupe brun foncés, fut utilisée dans les meubles russes fin XVIIIe début XIXe siècle ainsi que sur certains meubles allemands des mêmes époques. Le mobilier français l’a très peu utilisé, si ce n’est dans les années 1960-1970. Son utilisation est délicate, à cause d’un rebouchage important.
Densité du boisDensité du bois
De 0,35 à 0,50 kg/dm³.
Travail du boisTravail du bois
Utilisation du boisUtilisationUtilisation du bois en fabrication d'allumettesUtilisation du bois en contreplaquéUtilisation du bois en papeterie
On en fait des allumettes, et, par déroulage du bois, du contreplaqué et des cageots, et surtout comme pâte à papier.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
L’écorce des jeunes rameaux contient une substance efficace pour lutter contre la fièvre.

Les bourgeons sont diurétiques, utilisés pour soigner les rhumatismes et les polyarthrites.

Ils exsudent le propolis que les abeilles récoltent pour colmater les ruches et qui entrait dans la composition d’onguents réputés (onguent populeum).

Utilisations ornementalesUtilisations ornementales
En aménagement paysager, le Peuplier (aussi bien le peuplier d’Italie au port fastigié que le peuplier noir au port étalé) marque les alignements de routes, de canaux ou de cours d’eau. Compte tenu de l’abondance des graines soyeuses, on évite de planter des pieds femelles en ville.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

TraditionsTraditions
Il était une tradition de planter des peupliers, à défaut de cyprès, dans les cimetières. Lors des journées de 1830 et 1848, en France, le Peuplier a été planté en grandes cérémonies, comme « arbre de la liberté ». Son nom latin, populus, en fit l’ambassadeur du « peuple ».
MythesMythes
Dans la mythologie grecque, la nymphe Leuké, fille de l’Océan, était convoitée par Hadès. Elle lui échappa en se métamorphosant en Peuplier blanc, que le dieu des enfers garda auprès de lui, à la porte de son domaine, et qui fut considéré dès lors comme arbre de la résurrection. À la mort de la nymphe, Hadès planta des peupliers blancs en son royaume, les Champs-Élysées. Elle personnifie la vie échappant à la mort (la résurrection de la végétation gouvernée par Perséphone, épouse d’Hadès).

Les métamorphoses en Peuplier semblent ne concerner que les nymphes.

Les Héliades, sœurs de Phaéton, se sont métamorphosées, pour pleurer leur frère tombé dans le Pô, en Peupliers noirs, ainsi punies pour avoir confié sans autorisation la conduite du char du soleil à leur frère : cette fois, le Peuplier noir est l’arbre de la mort (il remplace l’if).

De même une Hespéride, qui avait malencontreusement perdu les pommes du jardin sacré.

Lorsque Héraclès descendit aux enfers il posa sur sa tête une couronne de rameaux de peuplier noir. La face des feuilles tournée vers lui resta claire, l’autre face devint sombre. Cet épisode révèle la dualité de tout être.

Dans la mythologie romaine, Leuké est assimilée à Perséphone, qui passe 3 mois par an en Enfer et 9 mois sur terre. On retrouve donc cette notion de mort et résurrection.

Dans l’astrologie celtique, le peuplier manifeste « l’incertitude ».

Les Peupliers blancs et Peupliers noirs sont tous deux des arbres funéraires dont les symboliques sont complémentaires.

SymbolesSymboles
Le peuplier noir est lié aux enfers, aux larmes, à la douleur et au sacrifice. Le blanc apporte les notions d’espoir, de régénérescence, de salut.

Les règles pour mesurer les cercueils étaient souvent faites en Peuplier Blanc.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Le peuplier blanc (Populus alba)
Le peuplier grisard (Populus canescens)
Le peuplier d'Italie (Populus nigra)
Le peuplier noir (Populus nigra)
Le peuplier tremble (Populus tremula)
Sujets proches
Les peupliers (Populus)
Les saules (Salix)
Sujets plus larges
Page d'accueil
L'arbre à argent (Pachira aquatica)
Les brassicacées (Brassicaceae)
Les cistacées (Cistaceae)
Les clusiacées (Clusiaceae)
Les cucurbitacées (Cucurbitaceae)
Les éricacées (Ericaceae)
Les malvacées (Malvaceae)
Le monotrope sucepin (Monotropa hypopitys)
Les primulacées (Primulaceae)
Les salicacées (Salicaceae)
Les tiliacées (Tiliaceae)
Les ulmacées (Ulmaceae)
Les urticacées (Urticaceae)
Les violacées (Violaceae)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.