L'amadouvier (Fomes fomentarius)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Amadouvier. Allagnat. Cliquer pour agrandir l'image.Amadouvier. Allagnat. Cliquer pour agrandir l'image.Amadouvier. Allagnat. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Amadouvier.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : aphyllophorales (Aphyllophoromycetidea)
Ordre : polyporales (Polyporales)Sous-ordre :
Famille : hyménochétacées (Hymenochaetaceae)Sous-famille :
Genre : (Fomes)Sous-genre :
Espèce : Fomes fomentarius [(Linné:Fries) Fries]Sous-espèce :
Nom commun : amadouvierNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisamadouvierFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainFomes fomentarius

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Amadouvier. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Espèces semblablesEspèces semblables

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
Diamètre du piedDiamètre du pied
Forme du piedForme du pied
Ce champignon est largement fixé sur son support.
Couleur du piedCouleur du pied
Revêtement du piedRevêtement du pied
Coupe du piedCoupe du pied
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
30 cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
En sabot bossu, très épais.

Il ressemble grossièrement au sabot d’un cheval.

Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Ocre rougeâtre a, l’état jeune, puis brun à grisâtre a maturité.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Sa surface est ondulée et recouverte d’une croûte très dure et lisse.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
DessousFace inférieure
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Sa face inférieure est couverte de très petits pores de couleur ocracée.
Couleur des lames ou pores
Crème à brunâtre.
Espacement des lames ou pores
De 3 à 4 pores / mm².

ChairChair

Aspect de la chair
Consistance de la chair
Sa chair est coriace, subéreuse (consistance du liège), ligneuse.
Colorations
Brun clair.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
SaveurGoût

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillusChampignons sur arbres
Surtout sur hêtre.

C’est un parasite de faiblesse s’attaquant aux arbres malades. Il produit une pourriture blanche. Il se fixe également sur les troncs abattus de divers feuillus.

SolsSols
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat pluvieuxClimat humide
AltitudesAltitudesÉtage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

RépartitionDistribution géographique

Présent en AuvergneAuvergne
Amadouvier. Fontaine-au-Loup. Cliquer pour agrandir l'image.

Utilisation médicinaleUtilisations

CulinairesNon comestible
Économiques
La chair de l’amadouvier n’est pas comestible, mais était utilisée autrefois en chirurgie pour soulager la douleur des ongles incarnés.

On fabriquait également des mèches pour les briquets et aujourd’hui les pêcheurs à la mouche essuient leur fil de pêche avec des lamelles d’amadou. Il est utilisé, découpé en minces lamelles, pour arrêter les petites hémorragies, et les pédicures l’introduisent entre les ongles et les cors pour éviter le frottement, car sa chair est imputrescible.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'amadouvier (Fomes fomentarius)
Le polypore du bouleau (Piptoporus betulinus)
Le polypore géant (Meripilus giganteus)
Le polypore marginé (Fomitopsis pinicola)
Le polypore soufré (Laetiporus sulphureus)
Les polypores (Polyporus)
Le ganoderme luisant (Ganoderma lucidum)
Le ganoderme plan (Ganoderma lipsiense)
La langue de boeuf (Fistulina hepatica)
Le lenzite du bouleau (Lenzites betulinus)
Le polypore du chêne (Inonotus dryadeus)
Le polypore hispide (Inonotus hispidus)
Le polypore officinal (Laricifomes officinalis)
Le polypore en ombelle (Dendropolyporus umbellatus)
Le polypore rouge cinabre (Pycnoporus cinnabarinus)
Le polypore en touffe (Grifola frondosa)
Le schizophylle commun (Schizophyllum commune)
La tramète bossue (Trametes gibbosa)
La tramète versicolore (Trametes versicolor)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les cantharellales  (Cantharellales)
Les clavariales  (Clavariales)
Les corticiales (Corticiales)
Les polyporales (Polyporales)
Les théléphorales (Thelephorales)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.