L’aulne glutineux, verne ou vergne (Alnus glutinosa)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Aulne glutineux. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Fleurs femelles. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Fruits verts. Cliquer pour agrandir l'image.
Aulne glutineux. Jeune feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Feuillage. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
Aulne glutineux. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Cônes verts. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.
Aulne glutineux. Rameau. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Feuillage. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Aulne glutineux. Chatons mâles. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : hamamélidés (Hamamelidae)Ordre : fagales (Fagales)
Famille : bétulacées (Betulacae)Sous-famille :
Genre : aulnes (Alnus)Sous-genre :
Espèce : Alnus glutinosa [(Linné) Gaertner]Variété :
Nom commun : aulne glutineuxNom populaire : verne, vergne, aulne noir, aulne poisseux, aune glutineux, aune noir, aune poisseux, aune commun

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneschwarz-Erle, Roterle, gemeine ErleAngleterrealder, common alder, black alder, sticky alderArménie
Pays basquehaltza, txoriegurBiélorussieBrezhoneggwernBulgarie
CatalognevernChyprioteCorsualzu, alisuCroatiecrna joha
Danemarkrødel, rød elGaeidhligfeàrnEspagnealiso común, aliso negroEstonie
FøroysktFinlandetervaleppäFrançaisaulne glutineuxFrysk
Galiceamieiro, ameneiroPays de GallesgwernenGéorgieGrèceσκλήθρα η κολώδης
Hongriemézgás égerIrlandefearnogIslanderauðölurItaliealno, ontano nero, ontano comune, ontano glutinoso
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègesvartorOccitan
Pays-Baszwarte elsPologneolsza czarna, olchaPortugalamieiroRoumaniearin negru
RussieSerbieSlovaquiejelša lepkaváSlovéniečrna jelša
Suèdeklibbal, al, alder, grönalTchéquieolše lepkaváUkraïneEmpire romainAlnus glutinosa

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Des mots grecs als, mer, et naus, navire, nef ; bois employé pour la construction des chaloupes.
Étymologie françaiseÉtymologie française
Ses jeunes feuilles sont glutineuses, poisseuses, d’où son nom d’espèce botanique d’aulne glutineux.

Les gaulois l’appelaient verno, dénomination conservée en langue d’oc comme vern.

L’aulne se dit « verne » au sud de la Loire et « vergne » au nord. Ces mots sont les racines de beaucoup de noms de lieux ou de noms de personnes, tels que Vernejoul ou Verneugheol (une clairière d’aulnes).

L’aulne a donné son nom à l’Auvergne (en celte Ar Verne : le Pays de l’Aulne)

Le mot « aulne » vient également du celte, « al han », qui signifie près de l’eau ; les aulnes poussent en effet dans des lieux humides ou à proximité des cours d’eau.

Un bois d’aulnes est une aulnaie ; ce mot a aussi donné de nombreux toponymes, tel que Aulnay, ou Aulnat où se trouve l’aéroport de Clermont-Ferrand.

Aulne glutineux. Bourgeons. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Planche d'identification Saint-hilaire. Cliquer pour agrandir l'image.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Aulne glutineux. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux
Catégorie de planteCatégorie de plante
Arbuste à feuilles caduques.
Aulne glutineux. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Silhouette hiver. Cliquer pour agrandir l'image.
PortPort de la plante
Aulne glutineux. Port. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Silhouette.La silhouette de l’aulne est en forme de largeur cône.

Son tronc est droit, son houppier est cylindrique, jamais effilé, et se termine en une voûte hémisphérique.

La tige a souvent plusieurs troncs.

Les branches sont assez horizontales.

Aulne glutineux. Houppier. Cliquer pour agrandir l'image.

HauteurHauteur de la plante
L’aulne peut atteindre la taille de 25 m à 30 m de hauteur en pleine terre.

C’est rarement un arbre élevé ; on a cité cependant, à titre exceptionnel, des aulnes de 33 mètres de hauteur et ayant un mètre de diamètre.

Aulne glutineux. Gravure. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Plante adulte. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.
Espèces semblablesEspèces semblables
Il existe aussi d’autres espèces d’aulnes comme :
  • L’aulne vert (Alnus viridis)
  • L’aulne blanc ou aulne de montagne (Alnus incana) diffère surtout par ses feuilles plus pointues et par ses cônes oblongs et ovoïdes.
  • L’aulne à feuilles en cœur (Alnus cordata)
  • Alnus rugosa
  • Alnus rubra

RacineRacines

Description de la racine
Enracinement : sinueux et très ramifié.

Aulne glutineux. Nodules racinaires fixant frankia alni. Cliquer pour agrandir l'image.Les racines portent des nodosités remplies de filaments enchevêtrés, qui abritent des micro-organismes, bactéries symbiotiques Frankia alni (Actinomycètes), qui lui permettent de fixer l’azote de l’air pour la production de protéines ; cette particularité lui permet de vivre dans des conditions où peu d’autres peuvent subsister.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
L’écorce de l’aulne glutineux est gris foncé et fissurée.

Pour les jeunes rameaux, l’écorce est d’abord glabre, lisse, brillante, résineuse, rougeâtre à verdâtre.

Vers l’âge de quinze à vingt ans, l’écorce devient rugueuse, crevassée, se divise en plaques larges et aplaties, vaguement carrées, d’un gris-foncé à brun noirâtre.

Aulne glutineux. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Son feuillage caduque est peu dense.
Aulne glutineux. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Silhouette. Cliquer pour agrandir l'image.
Aulne glutineux. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Les feuilles de l’aulne sont simples, et sont disposées de façon alterne, à pédoncule long.

Limbe de forme approximativement arrondie, parfois rétuse (sommet légèrement échancré vers l’intérieur) ; marge irrégulièrement dentelée, sinuée ; de 5 à 7 nervures secondaires de part et d’autre de la principale, avec en face inférieure des touffes de poils aux angles des nervures.

Aulne glutineux. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Elles mesurent 10 cm de longueur et 7,5 cm environ de largeur.

Aulne glutineux. Feuille.Elles sont lisses dessus et possèdent des touffes de poils jaunâtres à l’aisselle des nervures dessous.

Aulne glutineux. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.La face inférieure des feuilles est poisseuse au moins quand elles sont jeunes, d’où le qualificatif glutineux.

Aulne glutineux. Bourgeons. Cliquer pour agrandir l'image.Bourgeons foliaires glabres, renflés, obtus, pédonculés, violacés. De 7 mm de longueur, de 3 à 4 mm d’épaisseur.
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Aulne glutineux. Dessin.Aulne glutineux. Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Le dessus de la feuille de l’aulne est vert foncé, plus clair dessous.

Aulne glutineux. Cônes. Cliquer pour agrandir l'image.Comme celles de tous les aulnes, les feuilles ne changent pas de couleur en automne ; elles tombent tardivement en novembre en gardant la couleur verte.

VégétationVégétation
Avril.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Aulne glutineux. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Fleurs en gros plan. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Fleurs femelles en gros plan. Cliquer pour agrandir l'image.
Aulne glutineux. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.L’aulne est une plante monoïque, ses fleurs apparaissent bien avant la feuillaison, fleurs mâles et femelles coexistent séparément sur le même arbre.

Aulne glutineux. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Ce sont des chatons.

Aulne glutineux. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Les chatons mâles sans pétales sont réunis en chatons assez longs, de 6 à 10 cm de longueur pour 5 mm de diamètre, jaune vert, retombants.

Aulne glutineux. Fleurs en gros plan. Cliquer pour agrandir l'image.Écailles de soutien rougeâtres et regroupés par 2 ou 3.

Les chatons femelles, beaucoup plus petits, de 5 à 20 mm de longueur, de 2 mm de diamètre, sont aussi disposées en groupes bien plus petits que les mâles, de forme conique, à l’extrémité de tiges latérales.

Aulne glutineux. Fleurs femelles en gros plan. Cliquer pour agrandir l'image.Ils sont rouges et dressés, grossissant et verdissant après fécondation en petites inflorescences cylindriques.

Aulne glutineux. Cliquer pour agrandir l'image.

Aulne glutineux. Cônes. Cliquer pour agrandir l'image.En septembre-octobre ces fruits se transforment en cônes lignifiés, libérant des samares très petites, à aile circulaire, puis persistant sous forme de cônes noirs à écailles lignifiées.

Aulne glutineux. Cônes. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Comme les fleurs de bouleau et de noisetier, celles d’aulne sont verdâtres.
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
Les chatons mâles et femelles sont séparés. Ce sont les chatons mâles qui produisent de grandes quantités de pollens très allergisant.

Il existe une allergie croisée entre les diverses espèces de pollens de la famille des bétulacées (bouleaux, aulnes, noisetiers etc.) ; une personne sensibilisée aux pollens de bouleau présente généralement des problèmes allergiques lorsque la concentration de pollens d’aulne est importante. Une personne qui a une allergie aux pollens de bouleau peut déjà ressentir des symptômes au mois de janvier quand les aulnes et les noisetiers commencent à fleurir.

Aulne glutineux. Pollen vu au microscope optique. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Pollen. Cliquer pour agrandir l'image.
Aulne glutineux. Pollen. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Pollen de face. Cliquer pour agrandir l'image.
FloraisonFloraison
L’aulne poisseux fleurit en février-mars-avril.

Les fleurs apparaissent à l’automne, mais c’est en hiver, avant l’apparition des nouvelles feuilles, que l’aulne fleurit.

La première floraison n’a lieu qu’après la vingtième année.

Aulne glutineux. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Aulne glutineux. Cônes verts. Cliquer pour agrandir l'image.Les fruits sont de petits cônes ovoïdes, assez petits, pourvus d’un pédoncule.

Ils sont ligneux, brun foncé et mesurent 2 cm de longueur.

Aulne glutineux. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Après la chute des graines, ils persistent longtemps et brunissent ; toute l’année, les aulnes portent ces petits cônes brun foncé.

GrainesGraines
Aulne glutineux. Graines.Graine pentagonale, sèche, aplatie, bordée par deux ailes coriaces et étroites, plus étroites que la graine.

Les graines, qui se forment dans les petits cônes longs de 1 à 3 cm, sont dispersées par le vent (elles sont légèrement ailées) ou bien, tombent sur la neige en hiver et quand celle-ci fond, elles sont entraînées au loin par l’eau. Quelques oiseaux, notamment le Tarin des aulnes, se perchent sur les aulnes et picorent leurs cônes pour en extraire les graines.

833 000 graines par kg.

FructificationFructification
D’octobre à décembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
La multiplication s’effectue par semis ou bouturage.

L’aulne glutineux rejette de souche ; les tiges issues d’un même point montrent généralement qu’il s’agit en fait d’une cépée, c’est-à-dire d’un ensemble de rejets issus d’une souche après l’abattage de l’arbre.

CroissanceCroissance
L’aulne est un arbre à croissance rapide (0,5 m par an pendant les 30 - 40 premières années) qui est adapté à la colonisation des milieux très humides.

Adulte à environ 60 ans avec un tronc long et une couronne étroite.

Ennemis de la planteEnnemisInsectes
Aulne glutineux. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Des galles sur la face supérieure des feuilles d’aulnes sont causées par un papillon de nuit (Eriophyes laevis inangulis).

Aulne glutineux. Galles. Cliquer pour agrandir l'image.

LongévitéLongévité
Aulne glutineux. Tronc creux. Cliquer pour agrandir l'image.De 60 à 100 ans, jusqu’à 150 ans.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillusPelouses de montagneRivages
Aulne glutineux. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.L’aulne glutineux est un arbre très rustique qui croît au bord des eaux, dans les endroits marécageux des bois, les prairies humides, les tourbières, suintements, forêts ripicoles (c’est-à-dire en bordure des eaux courantes).

Aulne glutineux. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.En France, l’aulne est très commun, quelque soit la qualité du sol, mais on le trouvera principalement le long des cours d’eau, dans les marais, les fonds de vallées humides, en sols détrempés, milieux stagnants ou même les racines immergées.

Dans les zones marécageuses, il forme des peuplements typiques appelés « aulnaies » où ses racines se développent parfois au dessus du sol.

SolsSols
Sols constamment alimentés en eau, mais peut s’installer sur des sols plus secs, en comportement pionnier.

Sols plus ou moins riches.

Sur matériaux argileux ou sableux, alluviaux, limono-argileux.

pH très variable.

L’aulne a la propriété de fixer l’azote de l’air à l’aide des bactéries associées à ses racines. Ce qui lui confère un pouvoir fertilisant fort utile au reboisement des terrains pauvres.

ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombré
Espèce héliophile, pionnière.
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)
Jusqu’à 1 800 m.

Origine géographiqueOrigine

L’aulne est un arbre originaire des régions tempérées et froides de l’hémisphère boréal.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
L’aulne commun est un arbre saisonnier très résistant au froid ; son aire géographique est l’Afrique du Nord, l’Ouest de l’Asie, la Sibérie et l’Europe.

L’aire de l’aulne, très vaste, embrasse toute l’Europe depuis la Suède jusqu’au Caucase. Peu sensible au climat, l’aulne commun a besoin de lumière et surtout d’une alimentation constante en eau. L’aulne blanc, le deuxième en Europe par son importance, vit plutôt au bord des cours d’eaux de montagne mais il tolère des sols plus secs.

France : partout mais plus rare dans le Midi.

Surface boisée en 1994 : 82 143 ha.

Présent en auvergneAuvergne
Aulne glutineux. Fruits, Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.

BoisBois

Description du bois
Propriétés du boisPropriétés du bois
Aulne glutineux. Planche. Cliquer pour agrandir l'image.Le bois d’aulne a des propriétés mécaniques médiocres.

Il rompt souvent, sa résistance aux chocs est faible et il se détériore très vite.

Bois très fragile à sec, tendre, peu nerveux.

Toutefois, placé définitivement dans l’eau, il devient noir, très dur, quasiment imputrescible et presque aussi résistant que le chêne.

Rétractabilité : retrait fort moyen. Peu nerveux.

Bois non durable à l’air.

Bonnes propriétés thermiques.

BoisAspect du bois
Aulne glutineux. Bois en coupe longitudinale. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Bois.Grain fin.

Le fil est droit et régulier.

L’aubier est non distinct.

Limites de cernes distinctes.

Les bois sciés sur quartier présentent une maillure d’aspect variable.

Aulne glutineux. Bois. Cliquer pour agrandir l'image.Bois blanchâtre à rosé devenant brun rougeâtre après exposition à l’air et à la lumière, après abattage.

Bois de cœur brun à rouge à jaune à blanc ou gris. Couleur de l’aubier identique au bois de cœur.

Immergé, l’aulne brunit pour devenir noirâtre tout en se durcissant. Il devient alors durable.

Coupe longitudinale
Aulne glutineux. Bois. Cliquer pour agrandir l'image.
Coupe tangentielle
Aulne glutineux. Bois en coupe longitudinale. Cliquer pour agrandir l'image.
Coupe radiale
Densité du boisDensité du bois
Dureté : Bois tendre et léger.

Poids : de 0,50 kg par dm³ à 0,55 kg par dm³ environ.

Densité basale : de 0,38 à 0,6 kg/dm3.

Travail du boisTravail du boisTranchageSciageClouageVissageSculpturePeinture
Facile à travailler.

Tournage excellent.

Séchage facile et rapide.

Bois non durable qui s’imprègne facilement.

Utilisation du boisUtilisations du boisUtilisation du bois en menuiserieUtilisation du bois pour les jouetsUtilisation du bois en tournerieUtilisation du bois en brosserieUtilisation du bois en caisserieUtilisation du bois en papeterieUtilisation du bois pour le chauffage
L’Aulne commun n’est pas considéré comme une essence ligneuse de grande valeur.

Son emploi est très varié : jouets, brosses, tabletterie, modelage, objets sculptés et tournés, bobines, navettes, autrefois en saboterie. Menuiserie intérieure ; moulure ; meubles ; tournerie ; emplois extérieurs ; caisserie (cageots), échelles.

Piquets de clôture pour zone marécageuse, tournerie, bobines, boutons.

Le bois de l’aulne est très apprécié dans la construction en raison de son caractère imputrescible ; les piles de ponts notamment sont souvent construites en bois d’aulne et il servait à confectionner des drains, des tuyaux, des bardages. Les pilotis sur lesquels est construit Venise sont en Aulne et en Orme, bois imputrescibles tant qu’ils restent immergés.

Pâte à papier, panneaux de fibres …

Le bois d’aulne brûle rapidement comme bois de chauffage (utilisé autrefois pour le charbon de bois de la poudre à canon) et en dégageant une très haute température (four de boulanger, verreries).

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
L’aulne est une plante médicinale à effet astringent.

L’aulne s’emploie souvent en bain de bouche ou gargarisme pour traiter les maux de dents, gencives et gorge et en usage externe, les gerçures. Par son action desséchante, la décoction d’écorce diminue l’inflammation des muqueuses affectées. En outre, elle enraie les hémorragies (internes et externes) et guérit les blessures.

En Espagne, on applique les feuilles d’aulne sur les plantes de pieds endolories.

Par ailleurs, ces feuilles atténuent les douleurs mammaires des femmes qui allaitent.

Aulne glutineux. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Aulne glutineux. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
Aulne glutineux. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Les diverses parties de l’aulne fournissent des teintures et l’écorce contient des tanins (presque 9 % dans l’écorce) qui servent à colorer la laine en noir ou en gris.

Aulne glutineux. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.L’Aulne glutineux a la faculté de coloniser des sols bruts, car, vivant en symbiose avec des bactéries situées dans les nodosités de ses racines, il peut subvenir a ses besoins en azote. Cette aptitude a été mise à profit par l’homme, qui le plante au bord des cours d’eau pour renforcer les rives. Des masses rouge foncé de racines dures bordent ainsi les berges, les protégeant efficacement de l’érosion.

Aulne glutineux. Feuillage. Cliquer pour agrandir l'image.En outre, avec son épais feuillage, l’Aulne glutineux empêche le développement d’une végétation aquatique herbacée trop dense.

Les chapeliers utilisaient une macération d’écorce d’Aulne et de limaille de fer pour teinter les feutres en noir.

Utilisations ornementalesUtilisations ornementalesUtilisation en bonsaï
Aulne bonzaï (en été)Aulne bonzaï (en hiver)

Constituants chimiquesConstituants chimiques

L’aune contient des lignanes, des tanins (de 10 à 2 %), de l’émodine et des glucosides.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

TraditionsTraditions
L’aulne est lié aux quatre éléments :
  • À l’eau, en raison de son habitat.
  • À la terre, par la teinture brune qu’on tire de la décoction de ses rameaux.
  • À l’air, par la fabrication de sifflets à partir de jeunes branches, les ancêtres du syrinx qui fut l’un des tout premiers instruments de musique.
  • Au feu, par Phoronée, fils de Inachos et de Mélia, la nymphe du Frêne.
    Phoronée, souvent identifié à l’Aulne, fut le premier utilisateur du Feu que lui aurait donné Prométhée. C’est lui qui, le premier, rassembla les hommes dans une cité, autour du marché.

Pour éviter le pillage des semailles par les oiseaux, le paysan tenait en bouche un rameau d’aulne cueilli le Vendredi Saint.

Pour écarter mulots et taupes, il suffisait de planter un rameau aux coins du champ le Vendredi Saint !

LégendesLégendes
En Allemagne, où ces arbres ont souvent un caractère funéraire, et presque diabolique, on dit aussi qu’ils commencent à pleurer, à verser des gouttes de sang dès qu’on parle de les abattre.
MagieMagie
En Irlande on détruisait par le feu la maison de celui qui avait abattu un Aulne sacré. L’Aulne était dédié à Bran, le chevalier des Celtes.
MythesMythes
L’aulne, qui dans la mythologie scandinave est une des deux essences d’arbre qui firent naître l’humanité, est largement employé dans la magie : il sert à fabriquer les baguettes magiques et les adeptes du spiritisme le brûlent car sa fumée est propice à leurs évocations. Dans les mythologies du Nord c’est un arbre funeste (Le roi des Aulnes - Goethe) qui pleure des gouttes de sang quand on évoque la possibilité de l’abattre.
SymbolesSymboles
Aulne glutineux. Chatons mâles. Cliquer pour agrandir l'image.La couleur rouge de son bois lui a valu, dans le passé, d’être chargé de symboles maléfiques.

En Grèce, il était symbole de vie après la mort.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'aulne blanchâtre (Alnus incana)
L'aulne glutineux, verne ou vergne (Alnus glutinosa)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les aulnes (Alnus)
Les bouleaux (Betula)
Le charme commun (Carpinus betulus)
Le noisetier commun (Corylus avellana)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.