AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le chardonneret élégant (Carduelis carduelis)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Chardonneret élégant. Cliquer pour agrandir l'image.Chardonneret élégant. Cliquer pour agrandir l'image.Chardonneret élégant. Sur des chardons. Cliquer pour agrandir l'image.
Chardonneret élégant. Cliquer pour agrandir l'image.Chardonneret élégant. Sur des chardons. Cliquer pour agrandir l'image.Chardonneret élégant. Cliquer pour agrandir l'image.
Chardonneret élégant. Cliquer pour agrandir l'image.Chardonneret élégant. Cliquer pour agrandir l'image.Chardonneret élégant. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : passereauxSous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : fringillidés (Fringillidae)Sous-famille :Genre :Sous-genre :
Espèce : Carduelis carduelis [Linné, 1758]Sous-espèce :Nom commun : chardonneret élégantNom populaire :

Noms européensNoms européens

Albaniegardalinë, gardalinaAllemagneStieglitzAngleterregoldfinchArménie
Pays basquekarnaba, kardantxiloBiélorussieшчыгол, чорнагаловы шчыгелBrezhonegpabor, kanaper, kanaberBulgarieкадънката, щиглец
CatalognecaderneraChyprioteCorsucardalinaCroatiečešljugar, češljugarka konopljarka
DanemarkstillitsGaeidhliglasair choilleEspagnejilgueroEstonieohakalind
FøroysktfagurígðaFinlandetikliFrançaischardonneret élégantFryskputter
GalicePays de Gallesnico, gwas y seibi, jack nico, nicolGéorgieGrèceκαρδερίνα
HongrietengelicIrlandelasair choille, gealún fothanán, glasair choille, lasair coilleIslandeÞistilfinkaItaliecardellino
Lettoniedadzītis, ciglis, mazais ķeğis, kimulisLithuaniedagilisLëtzebuergëschMacédoineбилбилче
MaltegardellMoldovenesteNorvègestillitsOccitan
Pays-BasputterPologneszczygiełPortugalpintassilgo, cardellinoRoumaniesticlete
Russieщего́л, черноголовый щеголSerbieчешљугар (češljugar), штиглиц (štiglic)Slovaquiestehlík obyčajnýSlovénielišček
SuèdesteglitsTchéquiestehlík obecnýUkraïneщиглик, щигольEmpire romainCarduelis carduelis

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Chardonneret élégant (Dessin de Buffon)Un des passereaux visibles toute l'année en Auvergne. Oiseau grâcieux au plumage bariolé, au bec aigu et à la queue fourchue. Sexes semblables.
MorphologieMorphologie
Chardonneret élégant. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleFemelleChardonneret élégant. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
PlumageChardonneret élégant. Adulte dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Ailes vertes, poitrine rousse, queue verte. Masque rouge, blanc et noir, ainsi qu'une bande jaune vif sur le noir de l'aile très visible en vol même de loin, forment un costume de fête que mâle et femelle arborent avec ostentation, toujours perchés bien en vue au sommet d'un arbre, d'un buisson ou d'une plante.

Dos brun et croupion blanchâtre.

PlumageChardonneret élégant. Dessin juvénile. Cliquer pour agrandir l'image.Chardonneret élégant. Tête jeune dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Jeunes : Jeunes fauves grisâtres ternes, rayés dessus et dessous, sans rouge-blanc-noir à la tête mais avec une bande alaire jaune et queue noire.
Forme de becCrochu.
PattePalmées.
LongueurDe 12 à 14 cm.Envergure
HauteurPoidsDe 14 à 18 g.
ColorisColoris
Chardonneret élégant. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Chardonneret élégant. Dessin adulte. Cliquer pour agrandir l'image.
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
Appel typique « sticlit didelitt », d'où son nom allemand, Stieglitz.
Chant d'oiseauChant
Chant caractéristique, gazouillis liquide avec variations.
Chant d'oiseauChant
Chant puis cris d'un mâle.
Chant d'oiseauChant
Chant d'oiseauChant

VolVol

Description
Chardonneret élégant. En vol dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Chardonneret élégant. Dessin adulte en vol. Cliquer pour agrandir l'image.D'un vol aux courtes ondulations qu'éclairent les taches vives, blanches et jaunes des ailes, la bande de Chardonnerets s'abat sur la haute végétation des bardanes et des centaurées, s'accrochant aux capitules épineux en voletant.

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs diurnes
Chardonneret élégant. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.
Si un passereau donne une impression de vivacité et d'exubérance, c'est bien le Chardonneret. La nervosité d'une troupe s'abattant sur une friche couverte de chardons, avec ses envols brusques et incessants, transparaît aussi dans les cris qui accompagnent fidèlement tous ses déplacements. Ces cliquetis pressés trahissent souvent le passage en vol d'un individu. Son exubérance n'est pas seulement vocale : le Chardonneret est aussi bariolé et démonstratif que bavard.

Chardonneret élégant. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.Rarement seuls en dehors de la saison des nids, les Chardonnerets élégants s'associent en bandes et se mêlent aux troupes de Linottes et d'autres Fringilles qui recherchent les petites graines sauvages dans les éteules et les friches entre la fin de l'été et le début de la belle saison.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
Dès la fin de l'hiver, les couples se sont formés dans les groupes errants.
ReproductionParade nuptiale
Au printemps, le chant peu puissant mêle une succession de cris habituels à quelques trilles roulés, formant un babil rapide. Plus tard, le mâle offrira rituellement de la nourriture à la femelle avant que tous deux se préoccupent de bâtir le nid, tout à l'extrémité d'une branche, au-dessus du vide.
Site de nidificationSite de nidification
Haies
Le Chardonneret niche dans les jardins, les parcs, les cimetières, les vergers, les vignobles et les lisières de forêt. Les vieux arbres fruitiers, dont l'écorce rugueuse est couverte de lichen, qui sert au camouflage du nid, sont choisis de préférence aux arbres à feuilles persistantes. Niche en bout de branche, parfois dans les haies.
NidNid
Chardonneret élégant. Couple. Cliquer pour agrandir l'image.
Le nid est une référence en matière de finition et de confort : la femelle édifie un petit joyau d'herbes fines coupées et de racines entrelacées, tissées de soies d'araignées, de cocons, de crins et de fils. Crins, lichens et laine sont tissés et maintenus par des soies d'araignées et de chenilles, formant une coupe qu'elle garnit de laine, de duvets végétaux et de plumes et dissimule les formes extérieures en incorporant du lichen aux parois. L'ensemble, d'aspect cotonneux, est dissimulé sur la fourche d'une branche basse d'un arbre souvent isolé, assez loin du tronc.
NichoirNichoir
Nombre de couvéesNombre de couvées
Il y a souvent deux pontes par an.
PontePonte
2 pontes par an d'avril à septembre.
ŒufsŒufs
De 4 à 6 œufs bleus pâles tachetés de brun rouge et de violacé.
IncubationIncubation
De 12 à 14 jours. La femelle couve, nourrie par le mâle.
ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
EnvolEnvol
Les jeunes sont nourris d'insectes et s'envolent au bout de 2 semaines.
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
Plumage juvénilePlumage juvénile
Période de muePériode de mue
Prédateurs
ChatsRapaces diurnes
MaladiesMaladies
Survie des adultes
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
Chardon
Chardonneret élégant. Mangeant carline commune, Puy des Gouttes. Cliquer pour agrandir l'image.
Chardonneret élégant. Cliquer pour agrandir l'image.Le chardonneret est un granivore se nourrissant de nombreuses graines sauvages, en particulier de celles des chardons qui lui ont donné son nom mais également de celles des bardanes appelées communément « plaque-madame », de celles des pissenlits, artichauts, salades et de cirse, .… , de semences de bouleau, d'aulne, de platane et de conifères et éventuellement d'insectes.

Chardonneret élégant. Mangeant carline commune, Puy des Gouttes. Cliquer pour agrandir l'image.Son bec aigu permet au chardonneret d'explorer ces plantes dangereusement armées. Les graines des plantes rudérales et adventices constituent une part importante de sa nourriture.

Les jeunes sont nourris d'insectes.

En hiver, il fréquente également les aulnes, parfois en compagnie des tarins des aulnes.

MangeoireMangeoires

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
PrésVergersJardinsVillagesVilles
Chardonneret élégant. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Chardonneret élégant. Cliquer pour agrandir l'image.Vergers, jardins, parcs, régions cultivées, cultures parsemées d'arbustes, taillis, vergers et limites de villes avec des arbres fruitiers.

Il recherche les chardons en automne et en hiver dans les friches et au bord des routes.

Chardonneret élégant. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.

Territoire
GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)
Jusqu'en moyenne montagne.
Espèces associéesEspèces associées

RépartitionRépartition

Répartition globale
Chardonneret élégant. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Légende de la carte de répartition
Chardonneret élégant. Planche d'identification von Wright. Cliquer pour agrandir l'image.Europe, Nord de l'Afrique, Moyen-Orient et Asie centrale.
Présent en auvergneAuvergne
Chardonneret élégant. Pres du barbecue. Cliquer pour agrandir l'image.

MigrationMigration

Migrateur à courte distance.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire

StatutStatut

Rareté
Non menacé.
Menaces
À l'automne dès fin septembre, les mouvements migratoires se mêlent à un erratisme local. C'est à cette période qu'il a, jusqu'il y a peu de temps, fait les frais de sa beauté et de celle de son chant. Nombre d'oiseleurs s'installaient pour le capturer dans les lieux de passage les plus fréquentés. Cette pratique se poursuit encore actuellement sous la forme de braconnage surtout dans la région liégeoise mais aussi ailleurs. Elle est particulièrement nocive lorsqu'elle est exercée lors de la migration de retour, en avril-mai.
Protection
Comme beaucoup de passereaux, le chardonneret est intégralement protégé en France depuis 1976. Malheureusement pour lui, les habitats qui lui sont favorables, trop « ordinaires » pour mériter l'attention d'une réserve naturelle ou d'un parc national, ne sont protégés de rien : haies et taillis sont coupés, bocages et vergers sont rayés de la carte. Les fautifs ? Monoculture intensive, zones d'activités et lotissements dévastateurs dans la plupart des cas.

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Le bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra)
Le bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula)
Le chardonneret élégant (Carduelis carduelis)
Le gros-bec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes)
La linotte mélodieuse (Carduelis cannabina)
Le pinson des arbres (Fringilla coelebs)
Le pinson du nord (Fringilla montifringilla)
Le serin cini (Serinus serinus)
Le sizerin flammé (Carduelis flammea)
Le tarin des aulnes (Carduelis spinus)
Le venturon montagnard (Serinus citrinella)
Le verdier d'Europe (Carduelis chloris)
Sujets plus larges
Racine
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.