AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le pinson des arbres (Fringilla coelebs)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.MâlePinson des arbres. Tête du mâle. Cliquer pour agrandir l'image.

Pinson des arbres mâle

(gros plan de la tête)

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.FemellePinson des arbres. Tête de la femelle. Cliquer pour agrandir l'image.

Pinson des arbres femelle

(gros plan de la tête)

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Le pinson des arbres est un oiseau peu farouche de la taille d'un moineau. Il s'observe sur les branches basses des arbres où il fait entendre son chant mélodieux ou son cri d'appel particulier. À la belle saison, le mâle Pinson est le plus bel oiseau qu'on puisse admirer dans les jardins publics.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : passereauxSous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : fringillidés (Fringillidae)Sous-famille : fringillinés (Fringillinae)Genre : pinsons (Fringilla)Sous-genre :
Espèce : Fringilla coelebsSous-espèce :Nom commun : pinson des arbresNom populaire : mâle pinchon, pinchaire, pinchard, gros-bec pinson

Noms européensNoms européens

Albaniezboraks, zborak, borës, zog boreAllemagneBuchfinkAngleterrechaffinchArménie
Pays basquetxonta arruntBiélorussieберасцянкаBrezhonegpintig, pinterBulgarieобикновена чинка
Catalognepinsà comúChyprioteCorsuCroatiezeba, zeba bitkavica
DanemarkbogfinkeGaeidhligbreacan beithe, briecan beathaEspagnepinzón común, pinzón del hierroEstoniemetsvint
FøroysktbókfinkaFinlandepeippoFrançaispinson des arbresFryskskelfink
GalicePays de Galleswinc, asgell-arian, ji-bincGéorgieGrèceσπίνος
Hongrieerdei pityerIrlanderí rua, ríura, gealún cátha, bricín beathaIslandebókfinkaItaliefringuello, frungillo, frungella
LettoniežubīteLithuaniešilagaidis, kikilis, čiuldutisLëtzebuergëschMacédoineзеба
MaltesponsunMoldovenesteNorvègebokfinkOccitan
Pays-BasvinkPologneziębaPortugaltentilhão-comumRoumanie
RussieзябликSerbieобична зеба (obična zeba)Slovaquiepinka obyčajnáSlovénieščinkavec
SuèdebofinkTchéquiepìnkava obecnáUkraïneзябликEmpire romainFringilla coelebs

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Fringilla coelebs, le pinson célibataire parce que les mâles et les femelles voyagent séparément.

Fringilla = un petit oiseau cité par Terentius Varro, le poète Valerius Martialis et le grammairien Pompeius Festus, identifié par des auteurs ultérieurs comme le Rougegorge familier (Erithacus rubecula) et par d'autres comme le Pinson des arbres Fringilla coelebs (phrugilos, un oiseau mentionné par Aristophane, qu'on pense être un moineau Passer).

coelebs = célibataire (selon Linné seule la femelle migre, laissant les mâles vivre une vie de célibataire).

Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
Pinson des arbres. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Pinson des arbres. Gravure Gould. Cliquer pour agrandir l'image.
Pinson des arbres. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Les deux sexes sont très différents. Plus grand, le mâle est plus coloré quand il a revêtu son plumage nuptial. Le mâle et la femelle ont du blanc sur les ailes et la queue.

Points d'identification :

  • Mâle à la calotte, nuque et haut du manteau gris-bleu.
  • Poitrine et ventre rose, intense chez le mâle.
  • Large barre alaire blanche au bout des grandes rectrices.
  • Femelle et juvénile avec le plumage brun olive pâle dessus et blanc grisâtre dessous.
PlumagePinson des arbres. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.Le pinson des arbres se caractérise par une double barre blanche sur les ailes et, au vol, par la couleur blanche des plumes externes de la queue.

MâleFemelleLes deux sexes sont très différents. Plus grand, le mâle est plus coloré quand il a revêtu son plumage nuptial. Le mâle et la femelle ont du blanc sur les ailes et la queue.

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.C'est un oiseau particulièrement coloré, le mâle se distingue par le haut de la tête et la nuque bleu cendré, le dessous orange-rosé et les bandes alaires blanches et le croupion verdâtre.

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.La femelle du pinson ressemble énormément à la femelle du moineau domestique, mais peut être différenciée par sa bande alaire blanche et son bec conique et tranchant. Comme pour le mâle, on voit son croupion verdâtre en vol.
PlumageMâlePinson des arbres. Dessin du mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Mâle : face, poitrine et ventre rose vineux, mauve ou rouge brique, manteau roux, croupion verdâtre (caractéristique) ; dessus de la tête bleu gris, les joues et la poitrine rose saumon.

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Sa calotte, sa nuque et la partie supérieure de son dos sont noir foncé, vertes grises ou brunes. Front noir.

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Ailes noire avec des liserés pâles aux rémiges, une large barre alaire blanche au bout des grandes couvertures, et une tache blanche allongée, des épaules au scapulaires. Sous caudales blanches.
Le pinson des arbres (dessin du mâle)Queue noire bordée de deux lignes blanches ainsi qu'une aile joliment barrée de blanc (caractéristique).
PlumageFemellePinson des arbres. Dessin de la femelle. Cliquer pour agrandir l'image.La femelle lui ressemble quant à l'allure, au bec, au dessin sur l'aile, cependant elle est beaucoup moins colorée et oscille entre le gris et le brun chamois.

Pinson des arbres. Femelle. Cliquer pour agrandir l'image.Un observateur pressé peut parfois la confondre avec la femelle du moineau domestique ; les barres alaires blanches ne laissent alors aucun doute. Le dessus du corps est brun olive, le dessous plus pâle.

Le pinson des arbres (dessin de la femelle)Le plumage de la femelle est plus terne, brun olive pâle dessus et blanc grisâtre dessous.

PlumageJuvénile avec le même dessin d' aile et de queue que le mâle. Plumage par ailleurs brun olive pâle dessus et blanc grisâtre dessous. Bec gris rosé et pattes rougeâtres.
Forme de becPinson des arbres. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Bec gris-bleu vif en période nuptiale, mais gris rosé terne le reste du temps.
PattePattes grises ou brunes.
LongueurDe 15 à 16 cm.Envergure26 cm.
HauteurPoidsDe 19 à 24 g.
ColorisColoris
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Le pinson du nord est plus bariolé avec un croupion blanc et non verdâtre. Des hybrides entre les deux espèces ont déjà été signalés.

Chant ou criCri et chant

Le Pinson des arbres fringote, ramage, siffle.
Cri de l'oiseauCri
En plus de son chant, le pinson émet également quelques cris bien distincts. Son cri est un « pink pink » bien connu.
Cri d'alarme
Écouter le cri
Pinson des arbres. Cri d'alarme. Cliquer pour agrandir l'image.Son cri d'alarme : « huitt » et en vol : « yu,yu,yu » répété.
Appel d'oiseauAppel
Pinson des arbres. Chantant. Cliquer pour agrandir l'image.Son appel ressemble à « kvint ».
Chant de l'oiseauChant
Chant de l'oiseau
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Une cascade de notes aiguës et énergiques.

Son chant est caractéristique et sonore souvent émis du haut d'un perchoir. Il est stéréotypé et commence par une phrase mélodieuse, suivie par une cascade et ponctuée par un trille très roulé.

Son chant est une phrase stéréotypée qui prend fin par un trille: « tchip tchip tchip tchip tchip tchip sisisisisioui ».

Ritournelle d'un mâleChant du mâle
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Le mâle se signale en outre dès le premier printemps par son chant : c'est une phrase stéréotypée en cascade, très fréquemment émise, généralement depuis un perchoir. Ritournelle d'un mâle.
Chant de l'oiseau

VolVol

Description
Vol Pinson des arbres. Mâle prenant son envol. Cliquer pour agrandir l'image.rapide et ondulé.

ComportementHabitudes

Description
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.
En dehors de la période de nidification, le Pinson vit en bandes, mélangé à des espèces voisines de bruants et d'autres fringilles, et visite les champs ensemencés et les cultures maraîchères. Explorant les chaumes et les abords des fermes, les bandes de Pinsons se réfugient la nuit dans les haies et les taillis (adoption d'un gîte nocturne commun), ou s'installent dans les parcs et les jardins, près des mangeoires. Des groupes s'installent parfois près des mangeoires régulièrement ravitaillées.

En octobre, d'immenses troupes de pinsons traversent le ciel, s'arrêtant parfois dans les prés et les labours. Ces troupes sont souvent presque entièrement composées d'oiseaux du même sexe : les mâles et les femelles voyagent séparément, ce qui explique le nom latin de l'oiseau : « fringilla coelebs », le pinson célibataire.

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.En revanche, dès le printemps, chaque couple a un territoire délimité que la mâle défend avec acharnement.

Farouchement territorial et solitaire, défendant les abords du nid et son petit territoire en été. Lorsque le chant territorial d'un mâle retentit en haut d'un arbre, c'est un chant au signal agressif et non de bonne humeur. Tout mâle qui voudrai passer par son territoire sera alors immédiatement pourchassé.

À terre, il sautille ou marche en hochant la tête.

Ils sont assez farouches, craignant non seulement les humains mais aussi la plupart des autres oiseaux.

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Ils se nourrissent plus au sol que les autres fringilles et on les voit souvent chercher de la nourriture par terre, sous la mangeoire; ils trottinent avec des mouvements saccadés de la tête et picorent les graines que les autres oiseaux ont laissé tomber de la mangeoire. On les voit souvent associés avec les pinsons du nord. Les pinsons des arbres préfèrent souvent se tenir en bordure d'un groupe d'oiseaux afin de pouvoir s'enfuir rapidement en cas de danger.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Le mâle, au printemps se charge de trouver un territoire, puis vas lancer son chant nuptial pour attirer une femelle. Le mâle établit un territoire autour d'un grand arbre où il établit son poste de chant.
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
De mars à juin. Le pinson des arbres niche une première fois en avril-mai, une seconde fois en juin-juillet.
ReproductionParade nuptiale
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Dès la fin du mois de février, les mâles commencent à occuper leurs territoires : perchés dans un arbre, gonflant leur gorge, la tête rejetée en arrière, ils lancent leur strophe familière et éclatante à intervalles réguliers et sans jamais se lasser.

Les couples se forment dans le territoire délimité par le mâle. Penché vers la femelle, il lui fait admirer les colorations de son plumage, puis il tourne autour d'elle en chantant en sourdine.

Une fois un couple formé, la femelle se charge à elle seule à choisir l'emplacement du nid et de le bâtir ; le mâle l'aide rarement.

Le couple construit ensuite le nid, tout en bataillant avec les Pinsons voisins, très jaloux de leurs territoires.

ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
Pinson des arbres. Nid. Cliquer pour agrandir l'image.Au mois de mars, la femelle construit le nid situé dans une haie, un conifère ou parfois dans un arbre fruitier, dans une enfourchure à une hauteur de 3 à 7 m. Il installe son nid contre le tronc ou sur les branches de préférence dans la partie inférieure des arbres ou des buissons.
NidNid
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.C'est une coupe profonde, d'environ 12 cm de diamètre garnie de crins, de laine et de plumes, construite de façon soignée : il est fait de mousse, de brindilles, des tiges sèches, de lichen, de fils d'araignée soigneusement assemblés, et souvent camouflé avec l'écorce de l'arbre même dans lequel il est bâti. Solide, le nid est occasionnellement réutilisé pour un seconde ponte.

La femelle fait plus de mille allées et venues pour ramasser les matériaux. Le mâle l'accompagne mais ne l'aide pas.

NichoirNichoir
N'utilise pas les nichoirs.
Nombre de couvéesNombre de couvées
Une première ponte a lieu en avril-mai (de 4 à 5 œufs), une autre en juin-juillet.
PontePonte
La femelle pond ordinairement quatre ou cinq œufs.
ŒufsŒufs
Blanc verdâtre tacheté de bleu-gris et de brun roux avec des points sombres et des reflets lumineux (20 * 14 mm).
IncubationIncubation
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.La femelle couve seule de 12 à 14 jours.
ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Le couple nourrit les jeunes pendant 2 semaines. Les parents s'occupent ensemble de l'élevage des jeunes et les nourrissent surtout d'insectes et d'araignées, d'abord pendant les deux semaines que les petits passent au nid, puis quelque temps encore après.
EnvolEnvol
L'élevage des jeunes prend une petite quinzaine de jours.
SevrageSevrage
Après leur envol, les petits restent encore dépendants de leurs parents quelques semaines.
ÉmancipationÉmancipation
De 2 à 3 semaines après l'envol.
Plumage juvénilePlumage juvénile
Période de muePériode de mue
Prédateurs
MaladiesMaladies
Survie des adultes
LongévitéLongévité
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.14 ans.

RégimeNourriture

Description
GrainsBourgeonsHerbesCerisesBaiesVersLarvesMouchesAraignées
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.La forme de son bec ne laisse planer aucun doute, le pinson est essentiellement granivore : il se nourrit, en hiver, de graines de plantes cultivées ou sauvages tombées à terre, de plantes herbacées ou de graminées et de baies, auxquelles s'ajoutent, l'été, des insectes. Il ne dédaigne toutefois pas goûter aux fruits, bourgeons, baies, pulpe des fruits et aux invertébrés.

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Il se nourrit sur le sol ou dans les arbres, même s'il préfère manger surtout des graines tombées à terre (faines, céréales, moutarde et mouron des oiseaux).

Selon la saison, il se nourrit de fruits, d'insectes et d'araignées qu'il se procure au sol ou sur les arbres.

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.On le voit souvent sautiller sur le sol car c'est principalement à terre qu'il cherche sa nourriture.

Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Pendant la période de reproduction, il se nourrit d'invertébrés, en particulier de chenilles. Il nourrit d'ailleurs ses poussins d'insectes et d'araignées.

MangeoireMangeoires
C'est aussi un visiteur peu farouche et enthousiaste des mangeoires, qui préfère souvent manger ce qui est tombé de la mangeoire. Ils utilisent les mangeoires lorsqu'elles ne sont pas squattées par les moineaux domestiques.

Il apprécie les déchets de cuisine, les baies et toutes sortes de graines. On leur donnera de préférence de petites graines, des céréales concassées, des noix hachées et des baies séchées.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Forêts de feuillusPrésVergersJardinsVillagesVilles
Pinson des arbres. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Tous les lieux arborés, tous les types de forêts avec des taillis, les parcs, les jardins et le milieu urbain arboré conviennent au pinson.

Pinson des arbres. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Étant donné sa population très importante, on retrouve le pinson dans des habitats très variés pour peu qu'y soient présents quelques arbres d'une hauteur de 6 m au moins : forêts peu touffues et bois de feuillus, parcs des centres des villes, jardins, allées d'arbres, vergers, en plaine et en montagne.

Pinson des arbres. Habitat du pinson. Cliquer pour agrandir l'image.Les vergers avec haies sont les endroits les plus prisés. Les vergers traditionnels aux arbres de haute tige retenaient beaucoup de couples. Les cultures fruitières modernes aux arbres trop bas ne leur conviennent plus, et les pinsons sont plus rares autour des villages.

GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
Il vit dans les arbres des plaines à la limite supérieure de la forêt en montagne.

RépartitionRépartition

Répartition globale
Pinson des arbres. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Légende de la carte de répartition
Le Pinson des arbres est une des espèces de passereaux les plus répandues d'Europe; il ne fait défaut qu'au nord de la Scandinavie.

Il habite toute l'Europe, l'Afrique du Nord-Ouest et l'Asie Mineure; vers l'est, son aire de dispersion atteint la Sibérie occidentale. Il est présent sur tout le territoire français.

MigrationMigration

Description
Pinson des arbres. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Pinson des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Le Pinson des arbres est un migrateur partiel. Les Pinsons sont sédentaires en France.

En septembre - octobre, des migrations spectaculaires de très grande ampleur rassemblant des individus originaires de Scandinavie, d'Allemagne, d'Europe centrale et de Russie. Ils hivernent en France et dans la Péninsule ibérique de septembre-octobre à mars-avril.

StatutStatut

Rareté
Très répandu et opportuniste, le Pinson des arbres ne semble pas en danger.
Dégâts et nuisances
Les dégâts qui peuvent être redoutés localement, sont dus à des consommations de graines (oléagineux) ou, en hiver, à des attaques de bourgeons fruitiers.
Menaces
Autrefois, la migration importante faisait l'objet de la tenderie. Les oiseaux étaient, avec de nombreuses autres espèces, capturés à des fins alimentaires. Des oiseaux étaient mis en cage et parfois torturés (yeux brûlés) pour faire l'objet de concours de chant. Cette dernière pratique, hormis la cruauté, subsiste encore à l'heure actuelle.

Aucun danger pour ce fringillidé.

Protection
Espèce protégée en France.

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Le bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra)
Le bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula)
Le chardonneret élégant (Carduelis carduelis)
Le gros-bec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes)
La linotte mélodieuse (Carduelis cannabina)
Le pinson des arbres (Fringilla coelebs)
Le pinson du nord (Fringilla montifringilla)
Le serin cini (Serinus serinus)
Le sizerin flammé (Carduelis flammea)
Le tarin des aulnes (Carduelis spinus)
Le venturon montagnard (Serinus citrinella)
Le verdier d'Europe (Carduelis chloris)
Sujets plus larges
Racine
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.