La centaurée bleuet (Centaurea cyanus)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Le bleuet est une élégante plante traquée depuis longtemps dans les champs de céréales où elle constitue une mauvaise herbe.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : astérales (Asterales)
Famille : astéracées (Asteraceae)Sous-famille :
Genre : centaurées (Centaurea)Sous-genre :
Espèce : Centaurea cyanus [Linné], Centaurea segetum [Hill]Variété :
Nom commun : centaurée bleuetNom populaire : audifoin, barbeau, blavelle, bleuet, bleuet des champs, bluet, casse-lunettes, fleur de Zacharie

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneKornblumeAngleterrecornflowerArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalogneblavet, blauet, cap blauChyprioteCorsuCroatie
DanemarkkornblomstGaeidhligEspagneaciano, azulejo, centaura azul, pincelEstonierukkilill, härja pead, rukkisinine, rüälill, sinilill
FøroysktFinlanderuiskaunokki, ruiskukkaFrançaisbleuetFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceκενταύρια
HongrieIrlandeIslandeakurprýði, kornblómItaliefiordaliso vero, fiordaliso
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègekornblom, kornblomst, knoppurt, åkernellikOccitan
Pays-Baskorenbloem, blauwbloemePolognechaber bławatek, bławatek, kolendra siewnaPortugalfidalginhosRoumanie
RussieSerbieSlovaquienevädza poľnáSlovénie
SuèdeblåklintTchéquiechrpa modrá, chrpa modrák, chrpa polníUkraïneвасилек синийEmpire romainCentaurea cyanus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Le nom générique, Centaurea, vient du nom grec Kentaureion, herbe du Centaure (personnage mi-homme mi-cheval) Chiron, précepteur d’Achille, qui, suivant la légende, découvrit les propriétés de la plante en soignant une blessure avec le suc de cette plante et la mettait dans ses potions.

Nom de la plante chez Pline : centaurion.

Le nom spécifique, cyanus, vient du grec kyanos : bleu foncé.

Pour les Grecs, c’est un enfant poète du nom de Cyanos, chantre de la terre, que la déesse Flore métamorphose après sa mort en bleuet, pour que, jusqu’à la fin des temps, l’humanité se souvienne de celui qui a si bien célébré la nature.

Étymologie françaiseÉtymologie française
La belle floraison bleue est à l’origine du nom de la plante.

On l’appelle aussi casse-lunettes, ce qui souligne son efficacité contre les maladies des yeux.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Les tiges du bleuet ont de 30 à 75 centimètres.
Espèces semblablesEspèces semblables
Centaurée bleuet. Planche d'identification Hoffmann. Cliquer pour agrandir l'image.La belle couleur bleu azur de ses fleurs empêche toute confusion.

RacineRacines

Description de la racine
Centaurée bleuet. Peinture. Cliquer pour agrandir l'image.Le bleuet est une plante herbacée bisannuelle à racine grêle pivotante couvertes de nombreuses radicelles.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Centaurée bleuet. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Planche d'identification Flora danica. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Tige. Cliquer pour agrandir l'image.Tige dressée et raide, grêle, anguleuse, striée, et souvent ramifiée.

Rameaux grêles et allongés.

Les tiges sont dépourvues de feuilles à leur extrémité supérieure.

Couleur de l'écorceCouleur de la tige
Centaurée bleuet. Tige. Cliquer pour agrandir l'image.Tiges vert grisâtre, un peu cotonneuses - veloutées.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Centaurée bleuet. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Les feuilles de la centaurée bleuet sont alternes et non décurrentes.

Centaurée bleuet. Feuille basale. Cliquer pour agrandir l'image.Les feuilles de la base, disposées en rosette, sont munies d’un pétiole et ont un limbe divisé (pennatipartites), de forme variable.

Feuilles adultes avec un lobe terminal prédominant et divisées en nombreux segments latéraux.

Les feuilles de la tige sont sessiles, entières, très étroites et allongées, linéaires, un peu lancéolées au sommet, ondulées. Ponctuations noires sur le pourtour du limbe.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Feuilles longues de 7 à 15 cm.
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Plante vert-blanchâtre, un peu cendrée car elle est recouverte d’une pubescence claire, d’odeur désagréable au froissement.
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Planche d'identification Thomé. Cliquer pour agrandir l'image.La fleur est une grande capitule bleu, solitaire à l’extrémité de la tige.
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Les capitules renferment des fleurons de deux sortes :
  • les fleurons du centre tubulés, à pétales courts et étroits, d’un bleu foncé, purpurin, sont hermaphrodites.
  • Centaurée bleuet. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Fleurs marginales plus grandes, à corolle très voyante : calice renflé, en cornet et surmonté de grandes ligules bleues en forme d’éventail à 5 grandes dents très effilées.

Centaurée bleuet. Calice. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Involucre ovoïde à bractées imbriquées.

Bractées étroites entourées d’une marge fortement décurrente et bordées de cils courts et réguliers, ordinairement argentés.

Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.

Mâle
Femelle
Dimension des fleursDimension des fleurs
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Capitule de 1,5 à 2,5 cm.

Les fleurons périphériques, étalés, sont beaucoup plus grands que les intérieurs.

Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs bleuesFleurs pourpresFleurs blanches
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Généralement bleues saphir, parfois pourpres ou blanches, avec les fleurons internes plus foncés.

Bractées jaunâtres.

Centaurée bleuet. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.

Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
Type de pollinisation : entomogame, autogame.

Ces fleurs attirent beaucoup les insectes butineurs car elles produisent du nectar et du pollen en quantité importante.

FloraisonFloraison
Le Bleuet fleurit de mai à la mi-août.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Les fruits de la centaurée bleuet sont des akènes à ombilic barbu surmontés d’une aigrette.

Aigrette à soies non plumeuses persistantes, rousses, longues des 3/4 de l’akène.

Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs du fruitCouleurs des fruits
Fruits jaunâtres surmontés d’une aigrette rousse.
GrainesGraines
Centaurée bleuet. Graines. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Graines. Cliquer pour agrandir l'image.Graine conoïde, ovoïde à ellipsoïde aplanie, à base arrondie avec ombilic hilaire décentré.

Centaurée bleuet. Graines. Cliquer pour agrandir l'image.Dimensions : de 1,5 à 2,0 par 3,0 à 4,0 mm.

Couleur : violacé à jaune.

Ornementation : paroi lisse, finement velue, présentant souvent 2 stries jaunes.

Mode de dissémination : par le vent (anémochore).

FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennitéPlante annuelle
Plante annuelle, parfois bisannuelle.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplicationPollinisation
La centaurée bleuet doit être semée dès maturité des graines, en septembre, en semis ou en pleine terre.
EntretienEntretienTaille
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemis
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPrésPrairiesChampsBords de cheminTerrains vagues
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Champs, chemins, prairies, prés rocailleux, cultures de céréales, terrains incultes.

Centaurée bleuet. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Le bleuet est une plante messicole (de messi, moisson et colo, j’habite), c’est-à-dire qu’il pousse naturellement dans les champs de céréales.

Il devient de plus en plus rare mais subsiste encore dans des endroits ensoleillés et limoneux ainsi qu’en bordure de champs, surtout si l’on y a répandu des engrais azotés.

SolsSols
Les bleuets se plaisent sur tous les terrains, de préférence sur sol acide.
ExpositionsPlante de zone aride
Bonne exposition.
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat froid
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
Le bleuet pousse jusqu’à 1 700 m.
Espèce associéeEspèce associée
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Le bleuet, plante autrefois très commune, se rencontre dans les champs et les cultures, au milieu des coquelicots.

Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.

Origine géographiqueOrigine

Origine de la plante
La centaurée bleuet est originaire d’orient.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Le bleuet est très commun dans toute l’Europe, l’Asie et l’Amérique du nord.
Présent en auvergneAuvergne
Centaurée bleuet. Avec abeille. Cliquer pour agrandir l'image.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Centaurée bleuet. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Le bleuet est une plante médicinale qui s’est rendue populaire dans le traitement des affection oculaires d’où son surnom de casse-lunettes. Ce sont ses propriétés légèrement antiseptiques, calmantes et fortifiantes qui étaient utilisées dans ce cas là pour prévenir et soigner les inflammations et les irritations des yeux et des paupières.

La tradition veut que le bleuet soit plus employé pour les yeux bleus et le plantain pour les yeux noirs.

Le Bleuet est encore utilisé comme remède oculaire mais son efficacité est contestée.

Par ailleurs, la plante possède des propriétés astringentes, diurétiques, digestives et cholagogues.

Les feuilles, en décoction, soulagent les douleurs rhumatismales.

La décoction (2 g de fleurs séchées pour 100 g d’eau) est utilisée en bains contre la conjonctivite, l’irritation des paupières, en bain de bouche pour les inflammations de la muqueuse buccale, en lotion pour le visage pour raffermir et tonifier l’épiderme.

Les graines ont une action laxative légère pour les enfants.

Utilisations culinairesUtilisations culinaires
Bière de bleuet : faire macérer 25 g de fleurs séchées ou de plante entière en poudre, dans un litre de bière. Prendre un verre avant les repas contre les rhumatismes et la goutte.
Utilisations économiquesRecherchée par les abeillesUtilisation en teinturerie
Le bleuet est une plante à hauts potentiels nectarifère et pollinifère. Ses fleurs, visitées par les abeilles, fournissent un miel de couleur verte.

En raison de sa rareté actuelle dans l’environnement, sa contribution en tant que ressource pour l’apiculture est réduite.

On extrait des fleurs un colorant bleu utilisé en peinture, imprimerie (encre), cosmétique et pharmacie.

Utilisations ornementalesUtilisations ornementalesPlantes de jardinFleurs en vase
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.En raison de sa floraison spectaculaire, le bleuet est parfois cultivé pour l’ornementation des jardins.

Des formes horticoles améliorées de la centaurée bleuet ont vu le jour ; elles peuvent atteindre 80 cm et produisent des fleurs bleues, blanches, roses ou rouges.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Flavonoïdes, chicine (un amer), anthocyanosides et composés acétyléniques.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, magie, mythes, symboles …

HistoireHistoire
Les vertus médicinales du bleuet furent mentionné pour la première fois au XIIe siècle par Sainte Hildegarde de Bingen.

L’herboriste Pierandrea Mattioli (1501-1477) recommanda cette plante en s’appuyant sur la doctrine des signatures selon laquelle l’apparence extérieur d’une plante indiquerait ses application thérapeutiques, la couleur bleu foncé du bleuet symbolisait les yeux sains.

LittératureLittérature
Centaurée bleuet. Planche de Granville. Cliquer pour agrandir l'image.
MythesMythes
Centaurée bleuet. Peinture. Cliquer pour agrandir l'image.Pour les Grecs, c’est un enfant poète du nom de Cyanos, chantre de la terre et de ses richesses, que la déesse Flore métamorphosa après sa mort en bleuet pour que, jusqu’à la fin des temps, l’humanité se souvienne de celui qui avait si bien célébré la nature.

Pour les Russes, il perpétue le souvenir d’un beau jeune homme qu’une nymphe séduisit et entraîna avec elle dans la houle blonde des moissons mûrissantes avant de le transformer sur place en une plante, cela pour empêcher qu’il n’aimât jamais un autre cœur que le sien.

La malheureuse victime de ce drame de la jalousie se nommait Vassili ou Basile, et c’est la raison pour laquelle les Russes appellent le bleuet basilek.

SymbolesSymboles
Dans le langage des fleurs c’est le symbole de la richesse, de l’amour timide, de la délicatesse.

StatutStatut

Rareté
Plante assez fréquente que l’on rencontre surtout dans les champs de céréales ou au milieu des cultures fourragères mais qui se raréfie en raison du désherbage chimique.
MenacesMenaces
Centaurée bleuet. Cliquer pour agrandir l'image.Le bleuet est typiquement une plante messicole (plantes se développant dans les cultures de céréales). Suite aux évolutions des pratiques agricoles (tri des graines, herbicides, etc.), l’espèce est en forte régression dans nos régions a quasiment disparu de nos champs.
Protection
Pas de statut.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La centaurée bleuet (Centaurea cyanus)
La centaurée jacée (Centaurea jacea)
La centaurée scabieuse (Centaurea scabiosa)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les achillées (Achillea)
L'adénostyle (Adenostyles alliariae)
Les armoises (Artemisia)
L'arnica des montagnes (Arnica montana)
L'aster amelle (Aster amellus)
L'aster à feuilles d'osyris (Aster linosyris)
La grande bardane (Arctium lappa)
La camomille matricaire (Matricaria recutita)
Les carduoïdés (Carduoideae)
Les centaurées (Centaurea)
La carline à feuilles d'acanthe (Carlina acanthifolia)
Le doronic d'Autriche (Doronicum austriacum)
Le doronic à feuilles cordées (Doronicum pardalianches)
L'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
La grande marguerite (Leucanthemum vulgare)
La laitue des Alpes (Cicerbita alpina)
La laitue des murailles (Mycelis muralis)
La laitue vivace (Lactuca perennis)
La lampsane commune (Lapsana communis)
La ligulaire de Sibérie (Ligurica sibirica)
Le léontodon d'automne (Leontodon autumnalis)
La mulgédie de Plumier (Cicerbita plumieri)
La pâquerette vivace (Bellis perennis)
Le pétasite blanc (Petasites albus)
La picride fausse-vipérine (Picris echioides)
Le pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale)
La porcelle enracinée (Hypochoeris radicata)
La prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea)
Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis)
La scorsonère des prés (Scorzonera humilis)
Le séneçon à feuilles d'adonis (Senecio adonidifolius)
Le séneçon à feuilles de roquette (Senecio erucifolius)
Le séneçon jacobée (Senecio jacobaea)
Le solidage du Canada (Solidago canadensis)
Le solidage verge d'or (Solidago virgaurea)
La tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.