AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La ville de Teguise à Lanzarote

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d’accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
La ville de Teguise à Lanzarote. L'église Notre-Dame de Guadeloupe. Cliquer pour agrandir l'image.Teguise est une petite ville historique du centre-nord de l’île de Lanzarote ; Teguise fut la ville capitale de Lanzarote depuis sa fondation, en l’an 1418, jusqu’en 1852, quand son ancien port, Arrecife, devint la nouvelle capitale de l’île. Teguise est la deuxième ville la plus ancienne des Îles Canaries après Betancuria, la capitale historique de l’île de Fuerteventura.

La ville de Teguise à Lanzarote. La ville vue depuis le volcan Guanapay. Cliquer pour agrandir l'image.Teguise est aujourd’hui le chef-lieu de la commune la plus étendue de l’île, et la deuxième plus peuplée, après Arrecife. La commune de Teguise compte un peu plus de 20000 habitants, dont seulement environ 1600 pour la Villa de Teguise. Les localités les plus importantes de la commune sont : la station balnéaire de Costa Teguise, beaucoup plus peuplée, les villages agricoles de Los Valles, d’El Mojón, de Guatiza, de Nazaret, de Tahíche, de Mozaga, de Tiagua, de Sóo, et les villages de pêcheurs de Caleta de Famara et de Caleta del Sebo sur l’île La Graciosa.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
La ville de Teguise à Lanzarote. Écusson de la ville (auteur Sancho Panza XXI). Cliquer pour agrandir l'image.Teguise a été fondée en 1418 par Matthieu de Béthencourt, dit « Maciot » de Béthencourt. Maciot était le neveu de Jean IV de Béthencourt, le fils de son unique frère Regnault IV de Béthencourt, et avait accompagné son oncle et Gadifer de La Salle dans la conquête des Canaries.

En réalité une localité aborigène, du nom d’Acatife, existait déjà à cet endroit et était la capitale des Majos, les Guanches de Lanzarote. En 1406 Maciot de Béthencourt succéda à son oncle et, en 1418, il s’installa à Acatife où il épousa la fille du dernier roi majo de l’île, Guadarfía, baptisé sous le nom de Luis de Guadarfía. La princesse se nommait Teguise, devenue Maria de Teguise après sa conversion au catholicisme.

La ville de Teguise à Lanzarote. L'église Notre-Dame de Guadeloupe. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Maciot dédia le nouveau nom de la localité à son épouse, et la consacra à saint Michel Archange : la capitale de Lanzarote fut nommée San Miguel de Teguise. Maciot était né vers 1375, dans le fief familial de Normandie, et mourra à Madère en 1454.

Au XVIe siècle Teguise obtint le statut de « Ville Royale » et fut nommée « Villa Real San Miguel de Teguise » ; la ville est populairement nommée « La Villa », tandis que la nouvelle capitale, Arrecife, est souvent désignée un peu dédaigneusement sous le nom de « El Puerto ».

L’écusson de Teguise porte une couronne, rappelant que Teguise est ville royale, surmontant une représentation du centre historique de la ville, et quatre îlots représentant les îles de l’archipel Chinijo qui fait partie de la commune.

SituationSituation

La ville de Teguise à Lanzarote. La ville et la Montaña de Guanapay. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Teguise se trouve au débouché d’une vallée séparant les massifs du Risco de Famara et du Risco de las Nieves, au centre-nord de l’île de Lanzarote. Teguise se trouve à 300 m d’altitude, au pied d’un volcan, la Montaña de Guanapay, dont le sommet, situé à 452 m d’altitude, est couronné par le château Sainte-Barbe.

Teguise est située à 13 km au nord de la capitale de l’île, Arrecife, par la route LZ-10 puis, après Tahíche, la route LZ-1. La ville d’Haría se trouve au nord-est de Teguise, à 17 km par la route LZ-10 ; au sud-ouest, San Bartolomé est à 10 km par la route LZ-30. La principale station balnéaire de la commune, Costa Teguise, est à 13 km au sud-est.

La ville de Teguise à Lanzarote. Situation de la commune (auteur Jerbez). Cliquer pour agrandir l'image.Teguise est au centre d’une commune dont elle est le chef-lieu ; la commune de Teguise est la plus vaste de Lanzarote : elle couvre 264 km² — presqu’un tiers de la superficie de Lanzarote — s’étendant de la côte ouest à la côte est de l’île ; elle inclut également les îles et îlots de l’archipel Chinijo : l’île La Graciosa et les îlots inhabités d’Alegranza, Montaña Clara, Roque del Este et Roque del Oeste.

La plus grande partie de la commune est constituée de terres agricoles volcaniques, ponctuées de volcans ; sur ces terres est pratiquée la culture sur lapilli ou pouzzolane, localement nommé « picón ». Sur la route LZ-104, entre Teguise, Teseguite et Guatiza, on peut voir des carrières de pouzzolanes qui laissent apparaître des formations rocheuses, assez étranges, qui sont des cheminées volcaniques dégagées par l’exploitation des carrières. Au sud-ouest de la commune se trouve la plaine de sable d’El Jable, plus désertique.

VisitesVisites

VillageLe village de Teguise
La ville de Teguise à Lanzarote. Vue depuis le volcan Guanapay. Cliquer pour agrandir l'image.Les aborigènes majos avaient déjà choisi ce lieu pour établir leur capitale, Acatife, parce que cet endroit bénéficie d’un bon approvisionnement en eau : pendant l’hiver les eaux pluviales qui tombent sur la Montaña de Guanapay coulent vers la plaine par le Barranco de Miraflores. Ces eaux étaient recueillies dans une énorme citerne, la « Gran Mareta ». On peut encore voir le Barranco de Miraflores à découvert à l’extérieur de la ville ; il est ensuite canalisé sous la ruelle nommée Callejón de la Sangre (« la ruelle du sang »). L’ancienne citerne a été restaurée et recouverte d’une dalle où se déroule le grand marché de Teguise.

En plus de prodiguer ses eaux à la ville, la Montaña de Guanapay — un sommet de 452 m, isolé au milieu de la plaine — était un excellent point d’observation pour voir venir les ennemis débarquant sur les côtes de l’île, toutes distantes de plus de 10 km. Dès le XIVe siècle le sommet de la montagne avait été rehaussé d’une tour de guet par Lanzarotto Malocello, le re-découvreur génois des Îles Canaries.

En l’an 1428, Maciot de Béthencourt établit donc sa capitale en ce lieu, qu’il nomma San Miguel de Teguise. À la dynastie des Béthencourt succéda celle des Herrera.

Mais Lanzarote est l’île canarienne la plus proche de l’Afrique du nord, et Teguise, malgré sa situation éloignée des côtes, eut à souffrir des attaques de pirates barbaresques. En 1569 la ville fut attaquée par le pirate barbaresque Calafat ; alertée par les cloches du couvent franciscain, la population parvint à repousser les envahisseurs dans la ruelle aujourd’hui connue comme le Callejón de la Sangre, où 170 pirates berbères furent tués. En 1586, malgré le renforcement du château Sainte-Barbe (numéro 7 sur le plan), la ville fut prise par surprise par le pirate barbaresque Morato qui massacra la population. La pire attaque eut lieu en 1618 : la ville fut à nouveau pillée et incendiée par des pirates barbaresques, Xaban et Soliman ; les barbaresques emmenèrent en esclavage 900 habitants de Teguise. Le pirate algérois Xaban était un renégat français, né Guillaume Bedos à Sérignan dans le Languedoc.

La ville de Teguise à Lanzarote. Plan de la ville en 1686. Cliquer pour agrandir l'image.Après 50 années de pillages et d’incendies il restait peu de choses des constructions du XVe et du XVIe siècle ; la plupart des bâtiments historiques que l’on peut voir à Teguise datent des XVIIe et XVIIIe siècles. L’ensemble du centre historique — construit sur un plan en damier — constitue une œuvre d’art faite de monastères, d’églises, de chapelles, de ruelles pavées et ombragées, de vastes places, et de maisons canariennes traditionnelles blanchies à la chaux.

Teguise fut la capitale politique de Lanzarote pendant plus de quatre siècles et son architecture élégante traduit cet ancien statut : les maisons seigneuriales cossues y sont nombreuses : organisées sur un ou deux étages entourant un patio, elles s’ouvrent sur l’extérieur par des portails et des volets de bois sculptés ; en revanche les superbes balcons canariens y sont moins présents que dans les autres îles des Canaries, car le pin des Canaries est presqu’inexistant sur l’île de Lanzarote, et le bois devait être importé.

Teguise présente un double visage : le dimanche la ville est très animée à cause du marché où l’on vient de toute l’île et notamment de tous les centres touristiques ; en semaine Teguise semble être une ville-musée, parce que les populations locales travaillent dans les centres de vacances pendant la journée ; on peut alors tranquillement profiter des belles places, des églises et des palais. Si on en a le temps il est intéressant de visiter Teguise deux fois : le dimanche et en semaine.

La ville de Teguise à Lanzarote. Plan de la ville. Cliquer pour agrandir l'image.Que l’on arrive d’Arrecife ou de Costa Teguise par la route LZ-10, ou du sud de l’île par la route LZ-30, on peut trouver des parcs de stationnement en terre battue à l’entrée de la ville. La visite de la ville peut commencer à l’Hôtel de Ville qui occupe l’ancien couvent des Dominicains ; à côté, on peut visiter l’ancienne église du monastère (numéro 3 sur le plan), qui abrite aujourd’hui un « Centre d’Art ». Remonter vers le nord en longeant la Plaza de Santo Domingo (numéro 1 sur le plan) et la Plaza Camilo José Cela (numéro 2). Arrivé au niveau de la Calle José Betancort on peut faire un aller-retour sur la gauche de la rue pour jeter un coup d’œil amusé à la Casa-museo Mara Mao ; revenir sur ses pas et suivre la Calle José Betancort où l’on peut voir le Palais du Marquis Herrera y Rojas ; la Calle José Betancort continue jusqu’à la Plaza Dr. Alfonso Spínola (numéro 3) où se trouvent l’église de l’ancien monastère Saint-François et le Musée d’Art Sacré que l’église abrite aujourd’hui.

Traverser ensuite la Plaza de San Francisco (numéro 4), puis tourner à droite dans la Calle Herrera y Rojas où l’on peut voir l’un des plus anciens bâtiments de Teguise, datant de 1455, le Palacio del Marqués (numéro 8), devenu un café-restaurant, le Patio del Vino. Tourner à gauche dans la Calle del Espíritu Santo où se trouve le Théâtre Municipal qui occupe l’emplacement de l’ancienne chapelle du Saint-Esprit. Continuer la rue du Saint-Esprit jusqu’au Parc de La Mareta (numéro 8), qui recouvre l’ancienne citerne. Longer le parc jusqu’au Callejón de la Sangre ; descendre la ruelle sur la gauche, puis prendre à gauche la Calle de San Miguel jusqu’à la Plaza de San Miguel, ou Plaza de la Constitución (numéro 5 sur le plan).

La ville de Teguise à Lanzarote. L'église Notre-Dame de Guadeloupe. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Sur le côté est de la place se trouve l’église Notre-Dame de Guadeloupe (numéro 1) ; sur le côté sud de la place on peut observer l’ancien bâtiment de la Maison de la Dîme (La Cilla) qui est aujourd’hui occupé par une caisse d’épargne ; sur le côté nord de la Place Saint-Michel se trouve le Palais Spínola (numéro 5) qui abrite le Musée du Timple. Avant de quitter la Place par le nord-ouest, on peut faire un aller-retour dans la Calle Nueva, sur la gauche, pour voir la façade de la Casa Torres. Continuer vers le nord et traverser les places Plaza 18 de Julio et Plaza Clavijo y Fajardo (numéro 7), bordées de bâtiments historiques où sont logés des boutiques et des restaurants.

On arrive ensuite dans la Calle El Rayo ; sur la droite, au début de la rue, se dresse la Casa Palacio Ico, une ancienne caserne (Casa Cuartel) rénovée. Au bout de la Calle El Rayo, faire un aller-retour dans la Calle de la Carnicería (« la rue de la boucherie ») pour voir la Casa Perdomo où sont logées les Archives Historiques de Teguise (numéro 6). Si l’on a envie de marcher, on peut poursuivre jusqu’au bout de la Calle de la Carnicería et sortir de la ville pour visiter la Ermita de San Rafael, située un peu à l’extérieur de la ville (à 700 m), Carretera Vieja Teguise - Famara ; sinon, revenir dans la Calle El Rayo et contourner la Casa Cuartel par la droite pour arriver sur la Plaza Princesa Ico (numéro 9) ; traverser la place pour arriver sur une autre place, la Plaza de la Vera Cruz (numéro 10), où se trouve une petite chapelle en rénovation, la Ermita de la Vera Cruz (numéro 4).

Depuis 1973 le centre historique de Teguise est protégé comme Monument historico-artistique (Monumento Histórico Artístico). Au cours des années 1980 un programme de restauration a été entrepris, avec le soutien de César Manrique.

Hôtel de villeL’Hôtel de Ville (Ayuntamiento)
La ville de Teguise à Lanzarote. L'Hôtel de Ville (Ayuntamiento). Cliquer pour agrandir l'image.L’hôtel de ville de Teguise est installé sur les bâtiments conventuels du monastère Saint-Dominique ; il en conserve deux arches du cloître et les citernes d’origine.
MonastèreL’ancien couvent Saint-Dominique (Convento de Santo Domingo)
En 1698 le capitaine Gaspar Carrasco Rodríguez céda des bâtiments pour construire un hôpital avec église qu’il voulait attribuer à l’Ordre Hospitalier de Saint Jean de Dieu ; l’Ordre hospitalier déclina la prise en charge de l’hôpital en raison de l’éloignement de l’île de Lanzarote.

La ville de Teguise à Lanzarote. L'ancien monastère Saint-Dominique. Cliquer pour agrandir l'image.En 1711, le capitaine fit don des bâtiments à l’Ordre des Dominicains ; le Convento de Santo Domingo fut fondé en 1726. Au dessus de la porte de l’église — en pierre rouge — on peut voir le symbole de l’Ordre des Dominicains. L’église comporte deux nefs séparées par des arcs en plein cintre, supportés par des piliers en pierres de taille rouges. À l’intérieur on peut encore voir le retable d’origine, dédié à Notre-Dame de Grâce.

Le couvent fut confisqué dans la première moitié du XIXe siècle par un gouvernement anticlérical ; il connut ensuite différentes utilisations qui détériorèrent les bâtiments. La rénovation de l’ancien couvent commença dans les années 1980, mais des fresques et des azulejos furent malheureusement détruits au cours des travaux et on découvrit dans la crypte plus de cent squelettes.

Aujourd’hui l’église Saint-Dominique abrite un centre d’Art contemporain où peuvent exposer de jeunes artistes et où ont lieu des concerts de musique classique et des représentations théâtrales.

Centro de Arte, Convento de Santo Domingo

Adresse : Calle de Santo Domingo ; dans le sud-ouest de la ville (numéro 3 sur le plan).

Téléphone : 00 34 928 845 001

Horaire : du dimanche au vendredi, de 10 heures à 14 heures ; fermé le samedi.

Prix d’entrée : entrée gratuite.

Site sur la Toile : www.teguise.com

La ville de Teguise à Lanzarote. L'ancienne église Saint-Dominique. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. L'ancienne église Saint-Dominique. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Retable de l'ancienne église Saint-Dominique. Cliquer pour agrandir l'image.
MaisonLa maison-musée Mara Mao (Casa Museo Mara Mao)
La ville de Teguise à Lanzarote. La maison-musée Mara Mao. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. La maison-musée Mara Mao. Cliquer pour agrandir l'image.Un artiste local autodidacte, Manuel Perdomo Ramirez, a constitué son musée personnel fait d’un amoncellement de statues de plâtre et d’objets hétéroclites.

Cette bizarrerie se trouve Calle José Betancort, à l’entrée sud-ouest de Teguise en venant de San Bartolomé.

La ville de Teguise à Lanzarote. La maison-musée Mara Mao. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. La maison-musée Mara Mao. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. La maison-musée Mara Mao. Cliquer pour agrandir l'image.
PalaisLe Palais Marquis Agustín de Herrera y Rojas (Palacio Marqués Agustín de Herrera y Rojas)
La ville de Teguise à Lanzarote. Le Palacio de los Herrera y Rojas. Cliquer pour agrandir l'image.Le Musée Marquis Herrera y Rojas a été reconstruit en 1929 par Luis Ramirez Gonzalez, sur les fondations d’un palais édifié au XVIIIe siècle, mais les trois marquis de Lanzarote qui portèrent le nom de Agustín de Herrera y Rojas vécurent aux XVIe et XVIIe siècles …

On remarque sur la façade le portail en pierre de taille et la porte en bois de tea — le tea est le duramen du pin des Canaries (Pinus canariensis) — tous les deux récupérés de l’ancien palais. Le bâtiment comporte un étage avec une galerie couverte donnant sur une cour intérieure. L’écusson qui orne la façade a été réalisé par l’artiste, originaire de Lanzarote, Pancho Lasso.

Le bâtiment abrite les service culturels de la municipalité de Teguise.

Adresse : Calle José Betancort s/n.

Horaire : du lundi au vendredi, de 8 heures à 15 heures.

MonastèreL’ancien couvent Saint-François (Convento de San Francisco)
La ville de Teguise à Lanzarote. Portrait d'Argote de Molina. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Façade de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.L’église et le couvent franciscains de Teguise furent édifiés sous les auspices de Don Gonzalo Argote de Molina, comte et provincial de Séville, marié à une fille de Don Agustín de Herrera y Rojas, premier marquis de Lanzarote. Les travaux commencèrent en 1588 et la consécration de l’église eut lieu le 26 avril 1590 ; le couvent fut confié à des missionnaires de l’ordre des Franciscains ; l’église était initialement consacrée à Notre-Dame de Mirefleurs (Madre de Dios de Miraflores).

Moins de trente ans après sa construction, en 1618, le Convento de Miraflores fut pillé et incendié par les hordes des pirates algérois Xaban et Soliman, de même que beaucoup d’autres bâtiments de Teguise. Le couvent et l’église furent restaurés au cours des années suivantes ; une seconde nef fut ajoutée à l’église.

La ville de Teguise à Lanzarote. Retable de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Chaire de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Nef de l'Évangile de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.Aux XVIIe et XVIIIe siècles le Convento de San Francisco fut utilisé comme lieu de sépulture pour les citoyens les plus éminents de Lanzarote.

Au XIXe siècle le couvent fut victime des politiques de désamortissement (desamortización) de gouvernements libéraux espagnols ; les bâtiments conventuels furent découpés et vendus comme habitations.

Il ne reste aujourd’hui du couvent franciscain que l’ancienne église, transformée en Musée d’Art Sacré.

La ville de Teguise à Lanzarote. Retable du maître-autel de la nef de l'Évangile de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Chaire de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.La façade de l’église Saint-François comporte un portail en pierre volcanique rougeâtre, surmonté de deux motifs inhabituels en forme de spirale, d’inspiration hispano-américaine, et d’un oculus.

L’intérieur de l’église comporte deux nefs ; la nef de l’Évangile, à gauche, comporte deux chapelles et un grand retable à trois panneaux ; la nef de l’Épître, à droite, est plus petite et formée de quatre chapelles.

Les éléments les plus remarquables sont les trois retables de style baroque, les plafonds en bois sculpté de style mudéjar, la chaire en bois sculpté et les fonts baptismaux en pierre volcanique.

La ville de Teguise à Lanzarote. Plafond mudéjar du choeur de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.Le retable du maître-autel de la nef de l’Évangile a été réalisé dans la seconde moitié du XVIIIe siècle ; il est dédié à Notre-Dame de Mirefleurs, titulaire du couvent.

La ville de Teguise à Lanzarote. Retable du maître-autel de la nef de l'Évangile de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.Ce retable, de style baroque, est constitué de six panneaux répartis sur deux sections horizontales et trois sections verticales ; les niches de la section horizontale du bas représentent : la Madre de Dios de Miraflores dans la niche centrale, saint François dans la niche de gauche et saint Diègue d’Alcalá dans la niche de droite. Dans la deuxième section horizontale — la mieux conservée — on peut voir, sur le panneau de gauche, une peinture de l’Immaculée Conception, l’Ascension du Christ, sur le panneau central, et l’Étreinte de saint François et de saint Dominique, sur la panneau de droite. Dans le fronton se trouve une toile d’un Ecce Homo.

La ville de Teguise à Lanzarote. Plafond mudéjar de la nef de l'Épître de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.Dans la nef de l’Épître se trouve le retable de saint Antoine qui présente les mêmes motifs en spirale que la façade de l’église. On retrouve ces mêmes motifs sur le retable en pierre rougeâtre de la chapelle de l’Immaculée Conception située sur la gauche de la nef de l’Évangile.

La ville de Teguise à Lanzarote. Plafond mudéjar du choeur de la nef de l'Épître de l'ancienne église Saint-François. Cliquer pour agrandir l'image.On ne sait rien des auteurs des retables du couvent franciscain, mais la composition de la scène et les dimensions correspondent au travail des artistes locaux.

Musée d'art sacréLe Musée d’Art Sacré (Museo de Arte Sacro)
La ville de Teguise à Lanzarote. Le Musée d'Art Sacré. Cliquer pour agrandir l'image.L’ancienne église Saint-François est devenue, depuis 1998, le Musée d’Art Sacré de Lanzarote ; il présente une collection d’environ 70 objets d’art religieux provenant des églises et des couvents de Teguise, notamment des sculptures en bois.

La ville de Teguise à Lanzarote. Le Musée d'Art Sacré. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Peinture sur toile « Les Fiancailles » au Musée d'Art Sacré. Cliquer pour agrandir l'image.Parmi les pièces exposées on note la toile « Les Fiançailles » attribuée au peintre canarien Cristóbal Hernández de Quintana, de grandes peintures américaines représentant les archanges, ou un beau plateau allemand du XVIIe siècle.

La ville de Teguise à Lanzarote. Christ attaché à la colonne au Musée d'Art Sacré. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Statue de saint Vincent Ferrier au Musée d'Art Sacré. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Statue de saint Dominique de Guzman au Musée d'Art Sacré. Cliquer pour agrandir l'image.
La ville de Teguise à Lanzarote. Plan du Musée d'Art Sacré. Cliquer pour agrandir l'image.Visite du Musée d’Art Sacré

Adresse : Plaza de San Francisco ; près de la sortie sud-est de la ville en direction d’Arrecife (numéro 2 sur le plan).

Horaire : du mardi au samedi, de 9 heures 30 à 16 heures 30 ; le dimanche de 10 heures à 14 heures ; fermé le lundi. L’entrée des visiteurs se termine une demi-heure avant la fermeture.

Prix d’entrée : entrée gratuite.

Téléphone : 00 34 928 314 989

PalaisLe Palais du Marquis (Palacio del Marqués)
La ville de Teguise à Lanzarote. Le Palacio del Marqués. Cliquer pour agrandir l'image.Le Palacio del Marqués de Herrera y Rojas serait le plus ancien bâtiment de Teguise : il aurait été construit en 1455, mais porte le nom d’un seigneur de Lanzarote qui vécut un siècle plus tard … Le Palacio del Marqués aurait été, pendant 270 ans, le siège du gouvernement canarien. Ce bâtiment est souvent confondu avec le Palacio del Marqués Agustín de Herrera y Rojas.

En 1998, ce monument historique a été transformé en un café-restaurant, le Patio del Vino, qui dispose de quelques tables dans un patio agréable pour faire une pause, mais les tapas sont de qualité moyenne et les vins assez chers.

Horaire : du lundi au vendredi : de 12 heures à 20 heures ; le dimanche de 10 heures à 15 heures.

Adresse : Calle Herrera y Rojas, 9 (numéro 8 sur le plan).

Téléphone : 00 34 928 845 773

La ville de Teguise à Lanzarote. Le Palacio del Marqués. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Le Palacio del Marqués. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Le Palacio del Marqués. Cliquer pour agrandir l'image.
ThéâtreLe théâtre municipal (Teatro Municipal)
La ville de Teguise à Lanzarote. L'ancien théâtre. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le théâtre municipal occupe l’emplacement de la chapelle du Saint-Esprit édifiée en 1730. À côté de la chapelle, le père Agustín Rodríguez Ferrer fit édifier, en 1774, un hospice qui servit plus tard d’orphelinat.

En 1825 les bâtiments de l’hospice furent transformés en théâtre, le troisième plus ancien des îles Canaries. La chapelle fut démolie au cours du XIXe siècle.

Après une longue période d’abandon, le théâtre a été restauré en 1995, en conservant les dimensions de l’ancien théâtre.

Adresse : Calle del Espíritu Santo, numéro 1.

ParcLe Parc de la Citerne (Parque La Mareta)
La ville de Teguise à Lanzarote. La Place de la Mareta. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Immédiatement au nord de l’église Notre-Dame de Guadeloupe se trouve une grande esplanade couverte de dalles : le Parque La Mareta est le lieu où se tient le grand marché du dimanche à Teguise (numéro 8 sur le plan). Sous les dalles où se déploient les étals des marchands se trouve une immense citerne de 40 mètres de diamètre et de 9 mètres de profondeur. Cette citerne fut construite par les fondateurs de la ville, au début du XVe siècle, pour recueillir les eaux pluviales hivernales coulant de la Montaña Guanapay par le Barranco de Miraflores. Le système de collecte des eaux aurait déjà développé les aborigènes majos. C’était la plus grande citerne d’eau de pluie de Lanzarote.

La citerne finit par s’envaser et, après la mise en service de l’usine de dessalement d’eau de mer d’Arrecife, en 1965, devint inutile. Le réservoir fut restauré en 1992 et recouvert de dalles de béton ; la citerne n’est pas accessible au public.

RuelleLa Ruelle du Sang (Callejón de la Sangre)
Le Callejón de la Sangre se trouve sur le côté est de l’église Nuestra Señora de Guadalupe ; cette ruelle étroite recouvre un canal qui conduit les eaux du Barranco de Miraflores jusqu’à la citerne de La Mareta.

Le nom de cette ruelle rappelle les nombreux combats qui eurent lieu entre les habitants de Teguise et les pirates barbaresques, aux XVIe et XVIIe siècles, notamment entre 1569 et 1586. De tels combats eurent lieu dans beaucoup d’autres rues, mais c’est dans la Ruelle du Sang que les habitants de Teguise parvinrent à repousser les barbaresques en 1571 ; en revanche, en 1596, les pirates algérois eurent le dessus, pillèrent la ville, incendièrent les maisons, massacrèrent des habitants et emmenèrent en esclavage de nombreux autres. Ces combats firent des centaines de morts.

PlaceLa Place de la Constitution (Plaza de la Constitución)
La ville de Teguise à Lanzarote. La Plaza de la Constitución. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La Place Saint-Michel (Plaza de San Miguel) est le cœur du centre historique de Teguise, bordée par des bâtiments historiques tels que l’église Notre-Dame de Guadeloupe, le palais Spínola et le grenier à blé de la Maison de la Dîme. Le nom officiel actuel de la Place est Plaza de la Constitución (numéro 5 sur le plan).

La ville de Teguise à Lanzarote. La Plaza de la Constitución. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La place Saint-Michel fut inaugurée, vers 1590, par l’ingénieur italien Leonardo Torriani qui venait de renforcer le château de Santa Bárbara au sommet de la Montaña de Guanapay.

La ville de Teguise à Lanzarote. La Plaza de la Constitución. Cliquer pour agrandir l'image.L’aspect actuel de la place date principalement du début du XXe siècle ; l’entrée sud de la place est encadrée de deux lions, symboles du pouvoir, faisant face au palais Spínola : la place est parfois nommée familièrement Plaza de los Leones. La fontaine qui orne le centre de la place date des années 1940 ; les bancs de pierre sont en pierre bleuâtre de la célèbre carrière « La Goleta » d’Arucas, à Grande Canarie. La place est ombragée de quelques palmiers des Canaries et de quelques araucarias.

ÉgliseL’église Notre-Dame de Guadeloupe (Iglesia de Nuestra Señora de Guadalupe)
La ville de Teguise à Lanzarote. L'église Notre-Dame de Guadeloupe. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Teguise à Lanzarote. Le portail de l'église Notre-Dame. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Teguise à Lanzarote. L'église Notre-Dame de Guadeloupe. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La première église paroissiale de San Miguel de Teguise, dédiée à saint Michel Archange, fut édifiée vers 1428 ; elle était l’une des premières églises des Canaries. Cette église du XVe siècle était un édifice très simple et de petite taille, à une seule nef, sans fenêtres et avec des sièges en pierre le long des murs. La Iglesia de San Miguel fut saccagée à plusieurs reprises par des attaques de pirates, et à chaque fois reconstruite ; elle fut entièrement détruite par un incendie au début du XVIIe siècle (vers 1608).

La nouvelle église paroissiale, dédiée à Notre-Dame de Guadeloupe, date du XVIIe siècle (1680) mais a subi de nombreuses transformations ultérieures, ce qui lui donne une apparence assez hétéroclite. L’église de Nuestra Señora de Guadalupe est une église à trois nefs dotée d’un clocher imposant qui sert de repère dans la plaine de Teguise.

La ville de Teguise à Lanzarote. L'église Notre-Dame de Guadeloupe. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Église Saint-Michel. Cliquer pour agrandir l'image.En 1909, un nouvel incendie — déclenché par la négligence d’un acolyte — causa d’importants dommages et détruisit les archives de la paroisse.

La ville de Teguise à Lanzarote. L'intérieur de l'église Notre-Dame (auteur Marc Ryckaert). Cliquer pour agrandir l'image.De 1909 à 1914 l’intérieur de l’église Notre-Dame fut restauré dans un style néogothique — qui ne fait pas l’unanimité — à l’aide de moulages de plâtre qui masquent les éléments antérieurs.

La tour du clocher fut remaniée : aux trois premiers étages, de pierre volcanique rougeâtre, fut ajouté un quatrième étage de basalte gris, surmonté d’un clocher octogonal et d’un dôme d’un blanc étincelant.

La ville de Teguise à Lanzarote. L'église Notre-Dame de Guadeloupe. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Teguise à Lanzarote. Maquette de l'église Notre-Dame. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Christ en croix de Lujan Pérez dans l'église Notre-Dame (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.L’aspect actuel de l’église remonte au début du XXe siècle ; une maquette, visible au Musée de la Piraterie, montre l’aspect qu’avait l’église au XVIIIe siècle.

À l’intérieur de l’église on peut voir une effigie de Nuestra Señora de Guadalupe, très vénérée en Espagne et en Amérique hispanique.

Dans la nef latérale gauche se trouve une œuvre du célèbre artiste canarien Lujan Pérez, une effigie du Christ avec de véritables cheveux humains.

Visite de la Iglesia de la Virgen de Guadalupe (numéro 1 sur le plan) :

Horaire : du lundi au samedi, de 9 heures à 13 heures 30.

MaisonLa maison de la Dîme (La Cilla)
La ville de Teguise à Lanzarote. L'ancienne Maison de la Dîme (Cilla). Cliquer pour agrandir l'image.Sur le côté sud de la Plaza de San Miguel se trouve le bâtiment de la Dîme, nommé La Cilla (le silo), où était stocké le grain livré par les agriculteurs comme impôt en nature. Cet impôt avait été institué, dès 1412, par Jean de Béthencourt au profit de l’église ; la dîme représentait un dixième de la récolte de céréales.

Au XVe siècle un successeur de Béthencourt, le seigneur de l’île Diego García de Herrera, jugea que l’évêque de Grande Canarie pouvait se passer de cet impôt et le conserva à son profit ; il fut rapidement traduit devant le pape Sixte IV.

La Maison de la Dîme que l’on voit aujourd’hui est un bâtiment qui date du XVIIe siècle (1680), bâti par le maître Marcial Sánchez ; il abrite maintenant une succursale de la Caisse d’épargne des Canaries « La Caja de Canarias », qui a subventionné la restauration de La Cilla en 1986, dirigée par César Manrique.

PalaisLe palais Spinola (Casa Museo Palacio Spínola)
La ville de Teguise à Lanzarote. La façade du Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image.La Casa Spínola est une demeure seigneuriale du XVIIIe siècle, édifiée entre 1730 et 1780 par la famille Feo y Peraza qui s’allia plus tard à la famille de marchands Spínola. Le palais Spínola fut la résidence du gouverneur de Lanzarote pendant le XVIIIe siècle. La propriété appartenait auparavant à l’Ordre des Dominicains et abritait le Tribunal du Saint-Office (Tribunal del Santo Oficio), c’est-à-dire le tribunal de l’Inquisition espagnole.

Jusqu’en 1974 la demeure fut habitée par des familles nobles, puis achetée par la société minière Unión Explosivos Río Tinto, qui l’a fit restaurer sous la supervision l’artiste de Lanzarote César Manrique.

En 1984 le palais fut acheté par la municipalité de Teguise et restauré par l’architecte Fernando Higueras et décoré par César Manrique. En 1989 il devint la résidence officielle du Président du gouvernement des îles Canaries, à des fins de représentation. Depuis 2011 le bâtiment abrite aussi un Musée du Timple, un instrument de musique à cordes typique des Canaries.

La ville de Teguise à Lanzarote. Couloir du Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. La chapelle du Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image.Le Palacio Spínola se trouve sur le côté ouest de la Place Saint-Michel, à l’opposé de l’église Notre-Dame ; face au palais se dressent deux lions de pierre. L’édifice présente une façade austère percée de six fenêtres et d’un portail de pierre placé au-dessus d’un perron.

La ville de Teguise à Lanzarote. Couloir du Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image.Derrière la façade se trouvent deux vastes salles, desservies par un long couloir, dont l’une accueille le Musée du Timple et l’autre la Salle du Conseil ; on remarque les splendides planchers en bois massif. Face à la Salle du Conseil une petite chapelle présente un retable en bois.

La ville de Teguise à Lanzarote. Salle du conseil au Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Salle du conseil au Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Salle du conseil au Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image.
La ville de Teguise à Lanzarote. Patio du Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Au centre du palais se trouve un patio avec un puits de pierre et des bougainvillées. À l’arrière du palais se trouve la cuisine avec une cheminée monumentale de deux mètres de largeur. Sur le côté, une autre cour avec des palmiers et un vieux figuier ; on peut y voir un filtre à eau (destiladera).
La ville de Teguise à Lanzarote. Une cheminée dans le Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Patio du Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Teguise à Lanzarote. Filtre à eau au Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
La ville de Teguise à Lanzarote. La façade du Palais Spínola. Cliquer pour agrandir l'image.Visite du Palacio Spínola :

Adresse : Plaza de San Miguel s/n (Plaza de la Constitución) ; numéro 5 sur le plan.

Horaire : du lundi au vendredi, de 9 heures à 15 heures ; le dimanche, de 10 heures à 14 heures. Fermé le samedi.

Téléphone : 00 34 928 845 181

Prix d’entrée : 3 € (inclut la visite du musée du timple).

Musée ethnographiqueLa maison-musée du timple (Casa Museo del Timple)
La ville de Teguise à Lanzarote. Musée du timple. Cliquer pour agrandir l'image.La Casa-museo del Timple est entièrement consacré à cet instrument emblématique des Îles Canaries, une petite guitare à cinq cordes : son histoire, sa fabrication, ses maîtres, tels que Simón Morales Tavio ou Antonio Lemes Hernández, qui ont maintenu cette tradition au cours du XXe siècle.

Le musée du timple est hébergé dans plusieurs salles du Palais Spínola.

Adresse : Plaza de la Constitución s/n

Horaire : du lundi au samedi, de 9 heures à 16 heures 30 ; dimanche et jours fériés, de 9 heures à 15 heures 30.

Prix d’entrée : 3 €.

Site sur la Toile : www.casadeltimple.org

La ville de Teguise à Lanzarote. Description d'un timple. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Prospectus du Musée du Timple. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Ticket d'entrée au Musée du timple. Cliquer pour agrandir l'image.
MaisonLa Casa Palacio Ico
Le Palacio Ico est une maison coloniale datant de la fin du XVIIe siècle, restaurée dans les années 1980 par l’architecte Luis Ibáñez. Parce qu’elle servit de caserne de la Guardia Civil au XXe siècle, elle est populairement nommée Casa-Cuartel (« la maison-caserne »). Le nom « touristique » de Palacio Ico lui fut donnée à l’occasion de sa restauration, en hommage à la reine aborigène Ico.

Le Palacio Ico possède un balcon extérieur de style canarien traditionnel — peut-être le seul de la ville — et une belle terrasse.

Adresse : Calle El Rayo, numéro 2

Site sur la Toile : www.palacioico.com

La ville de Teguise à Lanzarote. La Casa Palacio Ico. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. La Plaza Reina Ico. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Teguise à Lanzarote. La Plaza Reina Ico. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
MaisonLa Casa Perdomo
La ville de Teguise à Lanzarote. La Casa Perdomo (Archives Historiques de Teguise). Cliquer pour agrandir l'image.La Casa Perdomo est un bâtiment du XVIIIe siècle construit par la famille Robayna, mais qui fut acquise dans la seconde moitié du XXe siècle par la famille Perdomo.

En 1988, la Casa Perdomo a été acquise par la commune de Teguise ; depuis 1998, après d’importants travaux de restauration, le bâtiment abrite les Archives historiques de la ville de Teguise.

Archives Historiques de Teguise

Adresse : Calle Carnicería, numéro 8

Horaire : de lundi au vendredi, de 8 heures à 15 heures 30.

Téléphone : 00 34 928 845 467

ChapelleLa chapelle de la Vraie Croix (Ermita de la Vera Cruz)
La ville de Teguise à Lanzarote. La chapelle de la Vraie Croix (Ermita de la Vera Cruz). Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La chapelle du Saint Christ de la Vraie Croix (Ermita del Santísimo Cristo de la Vera Cruz) a été fondée au XVIIe siècle par le capitaine Lucas Gutiérrez Melián (numéro 4 sur le plan).

La chapelle abrite une statue du Christ sur la Croix (Cristo en la Cruz), qui aurait été apportée du Portugal par la famille Betancort Ayala. La chapelle possède également deux toiles : l’une représentant « La Descente du Saint-Esprit » et l’autre « Les fiançailles de Marie et Joseph ».

ForteresseLe fort Sainte-Barbe (Forte de Santa Bárbara)
La ville de Teguise à Lanzarote. Le cratère du volcan Guanapay. Cliquer pour agrandir l'image.Le Castillo de Santa Bárbara est une forteresse du XVIe siècle bâtie au sommet d’un volcan, la Montaña de Guanapay ; le château abrite aujourd’hui le Musée de la Piraterie (numéro 7 sur le plan).

Aller au château Sainte-Barbe.

VillageLe village de Los Valles
Aller au village de Los Valles.
La ville de Teguise à Lanzarote. La Ermita de las Nieves à Los Valles. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. La Ermita de las Nieves à Los Valles. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. La Ermita de las Nieves à Los Valles. Cliquer pour agrandir l'image.
Musée ethnographiqueLe musée agricole El Patio à Tiagua
Aller au musée agricole El Patio.
La ville de Teguise à Lanzarote. Étable au musée agricole El Patio à Tiagua. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Teguise à Lanzarote. Champ de courges au musée agricole El Patio à Tiagua. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Teguise à Lanzarote. Euphorbe balsamifère au musée agricole El Patio à Tiagua. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Musée d'art moderneLa Fondation César Manrique à Tahíche
Aller à la Fondation César Manrique.
La ville de Teguise à Lanzarote. Sculpture à la Fondation Manrique à Tahíche. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Mobile à la Fondation Manrique à Tahíche. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Bulle volcanique de la maison de César Manrique à Tahíche. Cliquer pour agrandir l'image.
MaisonLa maison Lagomar d’Omar Sharif à Nazaret
Aller à la maison d’Omar Sharif.
La ville de Teguise à Lanzarote. Piscine de la maison d'Omar Sharif à Nazaret. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Teguise à Lanzarote. Nazaret vu depuis la maison d'Omar Sharif. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Teguise à Lanzarote. La maison d'Omar Sharif à Nazaret. Cliquer pour agrandir l'image.

Informations pratiquesInformations pratiques

Office de tourismeOffice de Tourisme
L’Office de Tourisme se trouve sur la Plaza de la Constitución, à gauche du Palais Spínola.

Horaire : tous les jours, de 10 heures à 17 heures.

Téléphone : 00 34 928 845 398

Site sur la Toile : www.teguiseturismo.com

MarchéMarché
Le marché du dimanche matin à Teguise est l’une des attractions de l’île de Lanzarote ; des lignes de bus circulent ce jour-là depuis les stations touristiques de l’île, et les voitures de location des touristes affluent par centaines vers la ville où les habitants transforment leurs terrains en parcs de stationnement payants. Le centre du marché est le Parc de La Mareta, mais les étals se disséminent sur toutes les places et dans toutes les ruelles des alentours.

Le mercadillo propose toutes sortes de produits depuis les plus authentiquement canariens jusqu’aux plus frelatés : produits alimentaires bio, fromages de chèvre, artisanat canarien de dentelle, de céramique ou de lave volcanique, bijoux locaux, crucifix, vêtements de contrefaçon, bibelots exotiques de mauvaise qualité. Des cafés éphémères alignent leur tables et leurs bancs et vendent très cher des boissons et des spécialités culinaires. Des groupes folkloriques exécutent quelques danses et morceaux de musique traditionnelle.

Le marché a lieu de 9 heures à 14 heures ; le soir venu, Teguise replonge dans sa léthargie.

AutocarTransports routiers
Les lignes de bus 7 (Arrecife - Haría - Máguez) et 9 (Arrecife - Órzola) ont deux arrêts à Teguise.

Les lignes 11, 12, 13 et 14 circulent le dimanche matin depuis Puerto del Carmen, Playa Blanca, Costa Teguise et Arrecife, pour le marché de Teguise.

Horaires détaillés sur le site : www.arrecifebus.com

HôtelHôtels
À part quelques gîtes ruraux il n’existe pratiquement pas d’offre d’hébergement à Teguise.
RestaurantRestaurants
Restaurant Acatife
Le restaurant Acatife est l’un des plus anciens restaurants de Lanzarote ; il sert une cuisine canarienne traditionnelle de qualité dans un cadre tout aussi traditionnel, avec poutres apparentes et mobilier rustique, et une belle cour. Une des spécialités est le lapin en sauce au vin rouge (conejo al vino tinto).

Adresse : Calle de San Miguel, numéro 4

Horaire : fermé le lundi.

Prix : prix raisonnables ; plats principaux à partir de 15 €.

Téléphone : 00 34 928 845 037

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Lanzarote > Côte orientale > Teguise
Sujets plus détaillés
Le château Sainte-Barbe (Santa Bárbara) à Teguise à Lanzarote
Le village de Los Valles à Lanzarote
Le village d'El Mojón à Lanzarote
Le village de Guatiza à Lanzarote
Le village de Nazaret et la maison d'Omar Sharif à Lanzarote
Le village de Tahíche et la Fondation César Manrique à Lanzarote
Le village de Costa Teguise à Lanzarote
Le village de Mozaga à Lanzarote
Le village de Tiagua et le Musée agricole El Patio à Lanzarote
Le village de Sóo et la plaine d'El Jable à Lanzarote
Le village de La Caleta de Famara à Lanzarote
Sujets proches
La ville d'Arrecife à Lanzarote
La ville de Teguise à Lanzarote
La ville de San Bartolomé à Lanzarote
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Lanzarote
La côte septentrionale de Lanzarote
La côte orientale de Lanzarote
La côte méridionale de Lanzarote
La côte occidentale de Lanzarote
L'intérieur de Lanzarote
La flore et la faune de l'île de Lanzarote
L'île de Lanzarote - Brochure OTC (PDF)

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.