AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le château Sainte-Barbe (Santa Bárbara) à Teguise à Lanzarote

[Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d’accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation généraleÉtymologieÉtymologie et toponymie
Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. Le château vu depuis Teguise. Cliquer pour agrandir l'image.Le château de Santa Bárbara est la plus ancienne fortification de l’île de Lanzarote, destinée à protéger la capitale historique de l’île, la ville de Teguise.Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. Vue sur le Parc National de Timanfaya. Cliquer pour agrandir l'image.Le château Sainte-Barbe est nommé d’après sainte Barbe, sainte patronne des sapeurs, artilleurs, mineurs, pompiers et beaucoup d’autres métiers liés au feu et aux explosifs ; la foudre frappa en effet son père, Dioscore, qui venait de décapiter la sainte martyre.

VisitesVisites

ForteresseLe château Sainte-Barbe (Castillo de Santa Bárbara)
Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. Le cratère du volcan Guanapay. Cliquer pour agrandir l'image.Le château Sainte-Barbe se trouve à un kilomètre à l’est du centre historique de la ville de Teguise, au sommet d’un cône volcanique, la Montaña de Guanapay. Le nom complet du château est Castillo de Santa Bárbara y San Hermenegildo (Château de Sainte-Barbe et de Saint-Herménégilde ou Saint-Hermangild) ; mais le château est souvent nommé Castillo de Guanapay.

Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. L'enceinte. Cliquer pour agrandir l'image.Le château de Santa Bárbara est situé à 452 m d’altitude, 135 m plus haut que la ville de Teguise, et offre une vue panoramique sur tout le nord de l’île de Lanzarote. Cette position stratégique avait déjà été remarquée par le navigateur génois Lancelotto, ou Lanzarotto, Malocello, le « re-découvreur » des Îles que les auteurs de l’Antiquité nommaient les « Îles Fortunées », les Îles Canaries ; Lanzarotto Malocello donna son nom à l’île de Lanzarote, où il s’installa à partir de 1312 selon certaines sources, mais plus vraisemblablement vers 1336. Lancelotto Malocello (en français : Lancelot Maloisel ; mal-ocello : mauvais oiseau) fit édifier une tour de guet au sommet de la Montaña de Guanapay, probablement pour surveiller les tribus aborigènes guanches, mais celles-ci finalement se révoltèrent et le chassèrent de l’île au bout de 20 ans.

Lancelotto Malocello rapporte dans ses mémoires :

« Feci costruire un castello, sul quale sventolò per anni il vessillo della Repubblica di Genova, una croce rossa in campo argento. »

« j’ai fait construire un château sur lequel, pendant des années, flotta le drapeau de la République de Gênes, une croix rouge sur champ d’argent. »

Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. L'entrée par le pont-levis. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. L'accès au pont-levis. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Au milieu du XVIe siècle, après le pillage de Teguise en 1551 par le corsaire français, originaire de Saint-Jean-de-Luz, Le Clerc (El Clérigo), dit « Jambe-de-bois », Sancho de Herrera fit renforcer la tour pour en faire un château destiné à défendre Teguise contre les incursions des corsaires et des pirates. Vers 1571, le château fut encore renforcé par Agustín de Herrera y Rojas. Ce château — de la forme d’un losange — pouvait abriter près de 1000 personnes. Cependant la château de Santa Bárbara ne résista pas à l’attaque du capitaine (arráez) barbaresque Morato en 1586 ; le château fut détruit jusqu’aux fondations.

Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. La plate-forme et une échauguette. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).En 1588, devant l’incapacité des seigneurs locaux d’assurer la défense de l’île, le roi Philippe II d’Espagne envoya aux Canaries l’ingénieur militaire italien réputé Leonardo Torriani, afin d’inspecter et d’améliorer les fortifications des îles. En 1591, le château Sainte-Barbe fut reconstruit par Torriani avec la forme que l’on peut voir aujourd’hui. Le château, de forme rhomboïde, dispose d’une plate-forme d’artillerie entourée de remparts, avec des échauguettes dans les angles ; on y accède par un pont-levis.

Malgré cela, en 1618, les pirates barbaresques Tabac et Soliman parvinrent à saccager Teguise.

Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. Le treuil du pont-levis. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).À partir du XVIIe siècle, le Castillo de Santa Bárbara perdit de son importance défensive en raison de la construction de nouvelles fortifications dans le port d’Arrecife, et son artillerie fut démontée. Avec la disparition des attaques de pirates au début du XIXe siècle, le château perdit toute valeur stratégique. En 1899, il fut réutilisé comme pigeonnier militaire ; en 1913, la propriété du château fut transférée à la ville de Teguise. Le château tomba en désuétude.

Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. La plate-forme. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Dans les années 1960 l’association « Amigos de los Castillos » prit en charge une première restauration ; la restauration fut achevé en 1977 par le gouvernement espagnol.

De 1991 à 2010, le château Sainte-Barbe abrita un modeste musée ethnographique, le musée de l’Émigrant Canarien (Museo del Emigrante Canario). Au moyen de documents, de lettres, de photographies, d’objets personnels, de bagages, le musée retraçait la longue histoire de l’émigration des quelque 23000 Canariens qui, poussés par les famines causées par la sécheresse, durent émigrer vers l’Amérique du Sud, notamment Cuba, le Vénézuéla et l’Argentine.

Depuis 2010 le Castillo de Santa Bárbara héberge un musée plus en rapport avec l’histoire du château, et plus attrayant pour les touristes : un musée de la piraterie. Les collections du Musée de l’Émigrant ont été transférées aux archives historiques de Teguise (Archivo Histórico de Teguise), Casa Perdomo, Calle Carnicería 6 (visite sur rendez-vous).

Musée maritimeLe musée de la piraterie (Museo de la Piratería)
Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. Maquettes au Musée de la Piraterie. Cliquer pour agrandir l'image.Le Musée de la Piraterie est un musée très didactique — principalement destiné aux enfants — présentant l’histoire de la piraterie aux Canaries et particulièrement à Lanzarote. Le musée présente principalement des panneaux d’informations — en espagnol et en anglais — sur les différents épisodes de piraterie survenus aux Canaries, avec quelques maquettes de navires de pirates et quelques armes à feu.

Une maquette du centre historique de Teguise trône à l’entrée du musée.

Informations pratiquesInformations pratiques

Heures de visiteHeures de visite
Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. Prospectus du Musée de la Piraterie. Cliquer pour agrandir l'image.Visite du Castillo de Santa Bárbara :

Quitter Teguise par la route LZ-10 en direction d’Haría ; à la sortie de Teguise prendre à droite vers la Montaña de Guanapay ; une route asphaltée, en bon état, conduit jusqu’au sommet du volcan ; un petit parc de stationnement se trouve devant l’entrée du château.

Horaire d’été (de juillet à septembre) : tous les jours, de 10 heures à 16 heures.

Horaire d’hiver : du lundi au samedi, de 9 heures à 16 heures ; les dimanches et fêtes, de 10 heures à 16 heures.

Prix d’entrée : 3 €.

Téléphone : 00 34 928 845 001

Site sur la Toile : www.museodelapirateria.com

Le château Sainte-Barbe à Teguise à Lanzarote. Ticket d'entrée du Musée de la Piraterie. Cliquer pour agrandir l'image.Même si l’on n’est pas intéressé par le musée, cela vaut la peine de monter sur la plate-forme du château d’où l’on a une vue splendide sur Teguise et sur le cratère du volcan en contrebas du château, vers l’ouest jusqu’au Parc National de Timanfaya, vers le nord jusqu’au Parc Naturel de l’Archipel Chinijo et l’île La Graciosa, et vers le sud jusqu’à Arrecife.

Un sentier rudimentaire fait le tour du cratère et il est possible de descendre au fond du cratère pour voir les vestiges du réservoir du XVIIIe siècle qui s’y trouve.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Lanzarote > Côte orientale > Teguise > Château Sainte-Barbe
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le château Sainte-Barbe (Santa Bárbara) à Teguise à Lanzarote
Le village de Los Valles à Lanzarote
Le village d'El Mojón à Lanzarote
Le village de Guatiza à Lanzarote
Le village de Nazaret et la maison d'Omar Sharif à Lanzarote
Le village de Tahíche et la Fondation César Manrique à Lanzarote
Le village de Costa Teguise à Lanzarote
Le village de Mozaga à Lanzarote
Le village de Tiagua et le Musée agricole El Patio à Lanzarote
Le village de Sóo et la plaine d'El Jable à Lanzarote
Le village de La Caleta de Famara à Lanzarote
Sujets plus larges
Page d'accueil
La ville d'Arrecife à Lanzarote
La ville de Teguise à Lanzarote
La ville de San Bartolomé à Lanzarote

[Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.