AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La ville d'Haría à Lanzarote

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d'accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
La ville d'Haría à Lanzarote. Au pied de La Atalaya, vue depuis le belvédère d'Haría. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Écusson de la ville d'Haría (auteur Sancho Panza XXI). Cliquer pour agrandir l'image.Haría est une petite ville agricole située dans une vallée fertile du nord de l'île de Lanzarote, qui bénéficie d'un climat moins aride que le reste de l'île.

Haría est aussi le chef-lieu d'une des sept communes de Lanzarote, la commune qui occupe le nord de l'île. La commune d'Haría comprend quelques villages agricoles, tels que Máguez, Guinate, , Tabayesco et Mala, quelques villages de pêcheurs, tels qu'Órzola et Arrieta, et des stations balnéaires plus récentes telles que Punta de Mujeres et Charco del Palo, connu pour ses plages naturistes. La commune d'Haría compte près de 5000 habitants, la ville d'Haría environ 1200 habitants.

L'un des habitants les plus illustres d'Haría fut l'artiste et environnementaliste César Manrique ; sa tombe se trouve au cimetière d'Haría.

Haría possède plusieurs des principales attractions touristiques de Lanzarote : la grotte de Los Verdes, les gouffres de Jameos del Agua et le belvédère du Río.

SituationSituation

La ville d'Haría à Lanzarote. La vallée de Malpaso vue depuis le belvédère d'Haría. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría se trouve au fond de la vallée de Malpaso (« la vallée des 1000 palmiers ») qui s'étire vers le nord entre les deux grandes cordillères du nord de Lanzarote, la Cordillère de Famara (Risco de Famara), à l'ouest, et la Cordillère des Neiges (Risco de las Nieves), à l'est. La vallée d'Haría est fermée au nord par le volcan de Monte Corona dont les laves et les projections volcaniques ont créé une zone inculte, le Malpaís de la Corona, qui couvre la partie nord-est de la commune.

La ville d'Haría à Lanzarote. Tabayesco et Arrieta vus depuis le belvédère d'Haría. Cliquer pour agrandir l'image.Depuis le pied de la montagne des Peñas del Chache, point culminant de l'île (671 m), une autre vallée, perpendiculaire à la vallée de Malpaso, part en direction de l'est vers les villages de Tabayesco et d'Arrieta ; c'est la vallée de Temisa, dont les coteaux sont couverts de terrasses de cultures abandonnées.

Depuis le belvédère de Los Helechos, à environ 565 mètres d'altitude, la route panoramique LZ-10 descend en plusieurs lacets jusqu'au centre de la petite ville, situé à 270 mètres.

La ville d'Haría à Lanzarote. Situation de la commune (auteur Jerbez). Cliquer pour agrandir l'image.Le territoire de la commune d'Haría — qui couvre plus de 100 km² — est bordé sur trois côtés, ouest, nord et est, par l'Océan atlantique ; au sud il est limitrophe de la commune de Teguise.

La ville d'Haría à Lanzarote. La Punta Fariones, pointe nord de la commune et de l'île. Cliquer pour agrandir l'image.Dans le nord de la commune se trouve le cap nord de l'île de Lanzarote, la Punta Fariones.

La route LZ-10 relie Teguise à Haría en 17 km ; depuis Arrecife, la capitale de l'île, on peut rejoindre Haría en 29 km (environ 40 minutes), par la route LZ-1 puis la route LZ-10. Depuis Playa Blanca, à la pointe sud de l'île, la distance pour rejoindre Haría est de 58 km (1 heures 10).

VisitesVisites

VillageLe village d'Haría
La ville d'Haría à Lanzarote. Villa. Cliquer pour agrandir l'image.Haría est un village tranquille, avec des maisons blanches canariennes traditionnelles parsemées parmi les palmiers ; depuis les belvédères d'Haría et de Los Helechos la localité apparaît comme une oasis. Grâce à son altitude relativement élevée — plus de 250 m — sa richesse en eau et sa végétation verdoyante, le village fut, au XIXe siècle, une station climatique où les familles fortunées de l'île venaient se réfugier pendant les plus fortes chaleurs pour profiter du « bon air » d'Haría.

La ville d'Haría à Lanzarote. La Place de la Constitution (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le centre du village s'organise autour de deux places :

  • la Place de la Constitution (Plaza de la Constitución), une place fleurie de bougainvillées et de poinsettias, où se trouve le bâtiment néo-classique de l'Hôtel de Ville (Ayuntamiento), datant du XIXe siècle.
  • la Plaza León y Castillo, une longue place piétonnière ombragée d'eucalyptus et de banians de Malaisie (Ficus microcarpa) ; le samedi matin s'y tient un marché de produits artisanaux.

Le village d'Haría est assez agréable mais n'a pas beaucoup d'attractions touristiques. À l'extrémité de la Plaza León y Castillo se trouve l'église paroissiale Notre-Dame de l'Incarnation (Nuestra Señora de la Encarnación). À proximité, sur la Plaza León y Castillo, il y a un petit Musée d'Art Sacré (Museo de Arte Sacro), qui conserve quelques œuvres d'art religieux des XVIIe et XIXe siècles.

ÉgliseL'église Notre-Dame de l'Incarnation (Iglesia de Nuestra Señora de la Encarnación)
L'église paroissiale Notre-Dame a été rebâtie en 1956 après qu'elle avait été gravement endommagée par une tempête ; le nouvel édifice présente une architecture très moderne pour l'époque, avec un plan rectangulaire, une couverture plate à un seul versant, soutenue par des arcs en béton de forme ovale.
ChapelleLa chapelle Saint-Jean Baptiste (Ermita de San Juan Bautista)
La ville d'Haría à Lanzarote. La chapelle Saint-Jean Baptiste. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La chapelle Saint-Jean Baptiste se trouve à l'emplacement où s'élevait la première église d'Haría, la première église Notre-Dame de l'Incarnation datant du XVIe siècle (1561).

En 1618 Haría fut victime, comme Teguise, d'une attaque des pirates barbaresques de l'arráez (capitaine) Tabac et de Solimán ; au cours de cette attaque la Iglesia de Nuestra Señora de la Encarnación fut en grande partie détruite. En 1625, il fut décidé de reconstruire l'église paroissiale ailleurs, là où se trouve l'actuelle église Notre-Dame ; le portail et la toiture de l'ancienne église Notre-Dame furent intégrés au nouvel édifice.

La ville d'Haría à Lanzarote. La chapelle Saint-Jean Baptiste. Cliquer pour agrandir l'image.En 1678, l'ancienne église fut restaurée et placée sous le patronage de saint Jean le Baptiste. Le plafond de la Ermita de San Juan Bautista est de style mudéjar, et l'intérieur abrite une statue de la Vierge de l'Assomption (Virgen de la Asunción), œuvre de Luján Perez, un sculpteur réputé du XVIIIe siècle, originaire de Grande Canarie, qui réalisa des œuvres dans tout l'archipel.

Pendant les fêtes de la Saint-Jean d'Été (Fête de saint Jean le Baptiste, patron de la ville d'Haría), du 24 au 27 juin, le sol de rues de la ville est décoré de tapis de sel coloré représentant divers motifs ; le soir du 23 juin, un grand feu de joie est allumé, et, le lendemain, la procession de la Saint-Jean efface ces décorations de sel.

ArtisanatL'atelier d'artisanat (Taller de Artesanía)
Dans un ancienne maison se trouve l'Atelier Municipal d'Artisanat (Taller Municipal de Artesanía) ; on peut y observer des artisans confectionner des objets de broderie, de vannerie, de poterie, des poupées et cetera. La vannerie des feuilles de palmiers produit des tapis, des corbeilles, des sacs, des chapeaux, des plateaux à fromages … La matière première est fournie par les nombreux palmiers d'Haría.

Un artisanat particulier, qui s'est développé à Máguez au début du XXe siècle, est l'artisanat de la fibre d'agave sisal.

Tienda y Taller de Artesanía

Adresse : Calle Barranco de Tenesía, une rue parallèle à la Plaza de la Constitución.

Horaire : du lundi au samedi, de 10 heures à 13 heures 30 et de 16 heures à 19 heures (en été) ; fermé le lundi après-midi.

Prix d'entrée : entrée libre.

CimetièreLe cimetière d'Haría
La ville d'Haría à Lanzarote. Tombe de César Manrique au cimetière d'Haría. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville d'Haría à Lanzarote. Tombe de César Manrique au cimetière d'Haría. Cliquer pour agrandir l'image.L'artiste et environnementaliste César Manrique — dont les œuvres sont omniprésentes à Lanzarote — avait achevé de transformer sa maison du Taro de Tahíche pour y abriter sa Fondation, mais était sans cesse dérangé dans son travail par les nombreux visiteurs de la Fondation. En 1988 Manrique s'installa à Haría dans une ancienne finca qu'il restaura lui-même, tout en lui conservant son aspect d'origine.

César Manrique vécut à Haría de 1988 jusqu'au 25 décembre 1992, jour de son tragique décès dans un accident de la circulation aux abords de sa Fondation. Sa maison d'Haría est aujourd'hui un musée César Manrique : le Museo César Manrique se trouve dans la rue qui porte maintenant son nom.

La tombe, toute simple, de César Manrique se trouve dans le cimetière d'Haría ; elle est généralement fleurie de fleurs fraîches par tous ceux qui n'ont pas oublié son apport à la culture et à la préservation des paysages de son île natale.

La ville d'Haría à Lanzarote. Sculpture en acier au cimetière d'Haría. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Le cimetière. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Le cimetière. Cliquer pour agrandir l'image.
BelvédèreLes belvédères d'Haría et de Los Helechos
La ville d'Haría à Lanzarote. Les vallées d'Haría (Malpaso) et d'Arrieta (Temisa) vues depuis le belvédère de Los Helechos. Cliquer pour agrandir l'image.En quittant Haría en direction de Teguise par la route LZ-10 on rencontre un certain nombre de points de vue :
  • après 4 km, et quelques tournants en épingle à cheveux, on parvient au belvédère d'Haría (Mirador de Haría), à 503 mètres d'altitude ; on y a une vue latérale sur la vallée de Malpaso et le village d'Haría.
  • La ville d'Haría à Lanzarote. Le Risco de las Nieves vu depuis le belvédère de Los Helechos. Cliquer pour agrandir l'image.un kilomètre, et deux tournants, plus loin on arrive au Mirador de los Helechos qui se trouve au pied de la Montaña de los Helechos (« la montagne des fougères »). Le Belvédère des Fougères se trouve à 557 mètres d'altitude et offre une vue magnifique sur la « Vallée des 1000 Palmiers » et, en direction de l'est, sur la vallée de Temisa, le village de Tabayesco et la côte orientale de Lanzarote, entre Arrieta et Mala. Au Mirador de los Helechos se trouve un petit restaurant — souvent bondé — et une boutique de souvenirs.
La ville d'Haría à Lanzarote. Le Risco de las Nieves vu depuis le belvédère de Los Helechos. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. La vallée de Temisa vue depuis le belvédère de Los Helechos. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. La vallée de Temisa vue depuis le belvédère de Los Helechos. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
ValléeLa Vallée des Mille Palmiers (Valle de las Mil Palmeras)
La ville d'Haría à Lanzarote. La vallée des palmiers. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La vallée de Malpaso s'étend depuis le pied des Peñas del Chache jusqu'à la ville d'Haría ; la vallée est très encaissée au début, descendant de 300 mètres en 5 km, puis s'étale dans une sorte de cuvette verdoyante où se sont développées les localités d'Haría et de Máguez. C'est une vallée sèche où ne coule aucun cours d'eau, mais qui est relativement bien arrosée par les eaux de pluie. La partie basse de la vallée est peuplée d'un grand nombre de palmiers des Canaries, ce qui a valu à la vallée de Malpaso le surnom de « vallée des mille palmiers ».

La ville d'Haría à Lanzarote. La vallée des 1000 palmiers à Máguez. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La légende veut que cette importante population de palmiers soit due à la coutume — qui avait cours aux XVIIe et XVIIIe siècles — de planter des palmiers à la naissance d'un enfant : deux palmiers pour un garçon, un palmier pour une fille — les féministes apprécieront.

Une autre légende prétend que la vallée doit son surnom à un maître d'école qui aurait demandé à ses élèves de compter les palmiers de la vallée ; ils en auraient dénombré 10000 ; la vallée est parfois surnommée « la vallée des dix mille palmiers ». C'est en tout cas la population de palmiers la plus importante des Canaries.

La végétation ne se limite pas aux seuls palmiers et l'on rencontre aussi beaucoup d'euphorbes et de cactus (tuneras), et une petite population de pins des Canaries (Pinus canariensis), nommée « El Bosquecillo » (« le bosquet »).

VillageLe village de Máguez
Máguez, ou Mágues, est un village situé immédiatement au nord d'Haría ; il se confond presque avec la ville, partageant la même palmeraie. Máguez compte un peu plus de 600 habitants. La localité possède une belle église, la chapelle Sainte-Barbe (Ermita de Santa Bárbara).
La ville d'Haría à Lanzarote. La chapelle de Santa Bárbara à Máguez. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville d'Haría à Lanzarote. La chapelle de Santa Bárbara à Máguez. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville d'Haría à Lanzarote. La chapelle de Santa Bárbara à Máguez. Cliquer pour agrandir l'image.
BelvédèreLe belvédère de Guinate (Mirador de Guinate)
La ville d'Haría à Lanzarote. L'archipel Chinijo vu depuis le belvédère de Guinate. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Aller au belvédère de Guinate.
BelvédèreLe belvédère du Rio (Mirador del Río)
Le Belvédère de la Rivière offre une vue splendide sur les îles et îlots de l'archipel Chinijo, avec, au premier plan, l'île La Graciosa.

Aller au Mirador del Río.

La ville d'Haría à Lanzarote. L'archipel Chinijo vu depuis le belvédère du Rio. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Le balcon du belvédère du Rio. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Les salines du Rio. Cliquer pour agrandir l'image.
VillageLe village de
La ville d'Haría à Lanzarote. L'église de Yé (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image. est un petit village viticole situé au pied de la pente nord du Volcán de la Corona, à environ 370 m d'altitude. compte un peu plus d'une centaine d'habitants.

La localité se trouve à l'intersection de la route LZ-201 et de la route LZ-203 qui conduit au Mirador del Río, quand on vient d'Arrecife via Arrieta ou d'Órzola par la route LZ-204. Peu avant l'intersection de la route LZ-201 et de la route LZ-204 venant d'Órzola, on remarque une construction étrange ayant l'apparence d'un château, avec une tour carrée crénelée : il s'agit du domaine viticole de la Torrecilla de Domingo (« la tourelle de Dominique »).

C'est depuis le village de que peut se faire le plus facilement l'ascension du Monte Corona (609 m). Il est possible de se garer près de près de l'église de ; suivre ensuite la route LZ-201 sur environ 200 m en direction d'Arrieta, puis prendre le chemin de terre à droite ; ce chemin conduit directement vers le volcan. Arrivé au bord du cratère, il est possible d'en faire le tour, mais le sentier est escarpé. Le fond du cratère est situé à 525 mètres d'altitude.

GouffreLes gouffres de Jameos del Agua
Aller au site de Jameos del Agua.
La ville d'Haría à Lanzarote. Le lac souterrain de Jameos del Agua. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Le boyau volcanique de Jameos del Agua. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Les crabes albinos de Jameos del Agua. Cliquer pour agrandir l'image.
La ville d'Haría à Lanzarote. Un boyau volcanique de Jameos del Agua. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Le bassin de Jameos del Agua. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. L'auditorium de Jameos del Agua. Cliquer pour agrandir l'image.
GrotteLa grotte des Verdes (Cueva de Los Verdes)
Aller à la Cueva de Los Verdes.
La ville d'Haría à Lanzarote. L'entrée de la Cueva de los Verdes. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. La Cueva de los Verdes. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Le lac souterrain de la Cueva de los Verdes. Cliquer pour agrandir l'image.
La ville d'Haría à Lanzarote. Le lac souterrain de la Cueva de los Verdes. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Le lac souterrain de la Cueva de los Verdes. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Haría à Lanzarote. Le lac souterrain de la Cueva de los Verdes. Cliquer pour agrandir l'image.
VillageLe village de Punta de MujeresVillageLe village de MalaStation balnéaireLa station de Charco del Palo
Punta de Mujeres est un paisible village de pêcheurs situé à l'écart de la route LZ-1, près de la presqu'île du même nom (« le cap des femmes »), à 28 km au nord d'Arrecife et à 2 km au nord d'Arrieta. Le site touristique des Jameos del Agua n'est qu'à 2 km au nord.

Le village compte plus de 1100 habitants et ne dispose pas de plages ; on y trouve cependant des appartements de vacances et quelques restaurants, dont le restaurant El Lago (Adresse : Calle Los Morros, 27 ; téléphone : 00 34 928 848 176).

Situé à 3 km au nord de Guatiza et de son Jardin de Cactus, le village de Mala (environ 500 habitants) a longtemps vécu — comme Guatiza — de l'élevage des cochenilles sur les figuiers de Barbarie pour la production du colorant rouge de cochenille.Charco del Palo est l'unique station balnéaire officiellement naturiste sur l'île de Lanzarote, créée vers 1970 ; le nudisme est autorisé partout dans la station — y compris dans le petit supermarché et les restaurants — mais la localité est autorisée à tout le monde, même vêtu. La station dispose d'une piscine naturelle (charco) à l'abri des vagues et des regards indiscrets, ainsi que de trois criques rocheuses.

La station de Charco del Palo (« la flaque de la canne ») se trouve à proximité de Guatiza et de Mala ; à l'entrée de Mala, sur la route LZ-1, prendre une petite route sur la droite, la Calle El Rostro, juste avant le restaurant Don Quijote ; la route mène en 2,5 km jusqu'à la station.

Informations pratiquesInformations pratiques

BusLignes de bus
La ligne de bus numéro 7 relie Arrecife à Máguez 6 fois par jour, avec trois arrêts à Haría ; durée du trajet : 45 minutes ; prix : environ 3 €.

Horaires détaillés sur le site : www.arrecifebus.com.

MétéorologieMétéo et prévisions
MarchéMarché
Chaque samedi matin, de 10 heures à 14 heures, un marché d'artisanat se tient sur la Plaza León y Castillo. Ce marché est moins réputé et moins bondé mais, sans doute, plus intéressant que le marché du dimanche à Teguise.
RestaurantRestaurants
Restaurant El Cortijo de Haría
Le restaurant familial El Cortijo de Haría est abrité dans une maison canarienne typique, avec poutres apparentes ; il propose une cuisine canarienne traditionnelle, en particulier des viandes grillées (cochon de lait, lapin …). Vente de produits locaux.

Adresse : Calle El Palmeral, 6

Horaire : du lundi au samedi, de 9 heures à 17 heures ; le dimanche de 10 heures à 17 heures.

Prix : plats principaux autour de 12 €.

Téléphone : 00 34 928 835 686

Site sur la Toile : elcortijodeharia.blogspot.fr

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Lanzarote > Côte septentrionale > Haría
Sujets plus détaillés
Le village d'Órzola à Lanzarote
Le village d'Arrieta à Lanzarote
La ville d'Haría à Lanzarote - La grotte de la Cueva de los Verdes
La ville d'Haría à Lanzarote - Les gouffres de Jameos del Agua
Le village de Guinate à Lanzarote
La ville d'Haría à Lanzarote - Le belvédère du Rio (Mirador del Río)
Sujets proches
Le parc naturel de l'archipel Chinijo à Lanzarote
La ville d'Haría à Lanzarote
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Lanzarote
La côte septentrionale de Lanzarote
La côte orientale de Lanzarote
La côte méridionale de Lanzarote
La côte occidentale de Lanzarote
L'intérieur de Lanzarote
La flore et la faune de l'île de Lanzarote
L'île de Lanzarote - Brochure OTC (PDF)

[Sujet précédant] [Sujet ascendant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.