AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de Playa Blanca à Lanzarote

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d'accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Playa Blanca vue depuis le phare San Martiño sur l'île de Lobos. Cliquer pour agrandir l'image.Playa Blanca est une agréable station balnéaire de la pointe sud de l'île de Lanzarote ; c'est la troisième plus importante station de l'île — après Puerto del Carmen et Costa Teguise —, la plus récente et la plus moderne : son développement date des années 1980. C'est aussi la station la plus haut de gamme, avec principalement des hôtels quatre étoiles ou cinq étoiles. Son essor a été favorisé par la présence de grandes plages de sable blanc, situées à proximité ; la plus connue de ces plages est la plage de Papagayo. Le tourisme est ici principalement balnéaire et sportif, avec de nombreuses activités aquatiques et nautiques, et des possibilités de randonnées dans les monts Ajaches. Il existe peu d'attractions culturelles si ce n'est une tour de guet du XVIIIe siècle, le Castillo de Las Coloradas, et les ruines du premier château construit sur Lanzarote par le conquérant normand Jean de Béthencourt, le Castillo del Rubicón.

Playa Blanca est une station touristique assez tranquille, appréciée par les familles et les vacanciers âgés, sans vie nocturne trépidante mais avec des rues animées et de nombreux commerces et restaurants.

La localité compte environ 8000 habitants dont la plupart travaillent dans les services liés au tourisme, et dont beaucoup sont étrangers. De l'ancien village de pêcheurs il ne reste plus qu'une petite activité de pêche, malgré la demande croissante en poissons suscitée par le tourisme. L'activité économique est aussi soutenue par la liaison maritime qui relie le port de Corralejo, à Fuerteventura, au port de Playa Blanca. Playa Blanca fait partie de la commune de Yaiza.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
La localité de Playa Blanca doit son nom (« la plage blanche ») à sa plage — assez petite — de sable fin et blanc, ce qui la distingue de la plupart des autres plages de l'île, qui sont généralement faites de pouzzolanes volcaniques noires.

SituationSituation

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Vu depuis le détroit de La Bocaina. Cliquer pour agrandir l'image.Playa Blanca se trouve à l'extrémité sud-ouest de Lanzarote, au milieu d'une côte — longue d'une dizaine de kilomètres — formée de baies séparées par des promontoires qui sont, d'ouest en est, la Punta de Pechiguera, la Punta Limones, la Punta del Águila et la Punta del Papagayo.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Les îles de Lobos et de Fuerteventura vues depuis Playa Blanca. Cliquer pour agrandir l'image.Cette côte fait face à l'île de Fuerteventura et à l'îlot de Los Lobos, dont Lanzarote est séparée par le détroit de La Bocaina (Estrecho de La Bocayna), large d'environ 16 km. Plusieurs liaisons maritimes quotidiennes sont assurées avec le port de Corralejo sur l'île de Fuerteventura que l'on aperçoit depuis Playa Blanca.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Playa Blanca vue depuis le Balcón de Femés. Cliquer pour agrandir l'image.Du côté de la terre Playa Blanca se trouve à l'extrémité d'une vaste plaine dénudée, la plaine d'El Rubicón, bordée à l'est par le massif montagneux et désertique de Los Ajaches, qui culmine au mont Hacha Grande (561 m). À l'ouest de Playa Blanca s'élève le volcan de la Montaña Roja (194 m).

Il existe deux routes pour arriver à Playa Blanca : la route rapide LZ-2, qui double l'ancienne route LZ-701, et la route de montagne LZ-702 passant par un col au village de Femés (361 m).

Par la route LZ-2 Playa Blanca se trouve à 15 km du chef-lieu de la commune, Yaiza ; à 30 km de l'aéroport Guasimeta de Lanzarote (40 min de route) ; à 38 km de la capitale de l'île, Arrecife. À 10 km au nord de Playa Blanca se trouvent les salines de Janubio et les falaises de Los Hervideros et, 9 km plus au nord, le village d'El Golfo et sa lagune verte.

VisitesVisites

VillageLe village de Playa Blanca
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Plan de la station. Cliquer pour agrandir l'image.Playa Blanca n'était, avant les années 1980, qu'un petit village de pêcheurs perdu au bout de la vaste plaine volcanique et désertique d'El Rubicón. Depuis cette époque le village de pêcheurs a peu à peu été englouti dans la masse des hôtels de luxe, appartements de vacances, centres commerciaux et restaurants de cuisine internationale. Le village apparaît aujourd'hui comme une barre blanche de constructions qui occupent une grande partie de la côte sud-ouest de l'île, depuis le cap de Pechiguera (Punta de Pechiguera) jusqu'au cap de l'Aigle (Punta del Águila).

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Playa Blanca vue depuis le phare San Martiño sur l'île de Lobos. Cliquer pour agrandir l'image.Le développement de la station touristique de Playa Blanca ne s'est pas toujours fait dans des conditions parfaitement légales : du côté oriental plusieurs hôtels de luxe ont été construits au mépris du Plan Insulaire d'Aménagement du Territoire (Plan Insular de Ordenación del Territorio, PIOT) dans des zones inconstructibles depuis 1991 ; l'hôtel situé le plus à l'est, l'hôtel « Papagayo Arena » empiète même sur la zone naturelle protégée du Monumento Natural de Los Ajaches et empêche l'accès à la mer. L'architecture de certains de ces hôtels ne respecte pas non plus l'ordre idéal souhaité par César Manrique pour les constructions sur l'île. Ces constructions ont été classées comme illégales en 2007 et sont susceptibles d'être démolies, mais le poids économique et social du tourisme est si important à Lanzarote que cette éventualité est très improbable.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. L'hôtel Volcán Lanzarote (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Néanmoins l'urbanisation de Playa Blanca est mieux réussie qu'ailleurs sur l'île avec des hôtels à l'architecture impressionnante et des jardins luxuriants, comme celle de l'hôtel cinq étoiles « Volcán Lanzarote », conçue par l'architecte Andrés Piñero, qui s'inspire de l'architecture traditionnelle de l'île : le complexe hôtelier — situé derrière la marina Rubicón près du Castillo de Las Coloradas — rappelle un village typique de l'île avec un volcan artificiel et une église — qui est une réplique de la Iglesia de Nuestra Señora de Guadalupe de Teguise — qui sert d'entrée de l'hôtel. Le vestibule de l'hôtel est une salle somptueuse avec des arcs soutenus par des colonnes de pierres rougeâtres. Mais, paradoxalement, de véritables maisons traditionnelles ont été démolies pour construire l'hôtel. L'hôtel « Princesa Yaiza », situé à l'arrière de la Playa Dorada, a également du style, mais enfreint les règles de construction de l'île par son nombre d'étages. En revanche l'hôtel quatre étoiles « Papagayo Arena » est très critiqué pour son architecture qui le fait ressembler à un grand ensemble de banlieue.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. L'église Notre-Dame du Carmel (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.La station balnéaire de Playa Blanca est la station qui connaît encore la plus forte expansion. Si son développement vers l'est est — en principe — empêché par la zone protégée de Los Ajaches, son développement vers l'ouest — du côté du phare de Pechiguera — est déjà préfiguré par quelques rues qui desservent des parcelles encore vides. L'arrière-pays offre aussi de vastes étendues pour le développement de la station.

Le centre du village est bien ordonné, avec des rues piétonnières et une église, l'église Notre-Dame du Carmel (Iglesia de Nuestra Señora del Carmen) ; la station possède également son propre réseau de bus locaux. Le front de mer est parcouru par une belle promenade maritime de plusieurs kilomètres de longueur.

Promenade maritimeLa Promenade Maritime (Paseo Marítimo)
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Balisage de randonnée. Cliquer pour agrandir l'image.La Promenade maritime de Playa Blanca s'étend, d'ouest en est, sur près de 10 km depuis la Punta de Pechiguera, où se trouve le phare de Pechiguera, jusqu'au-delà de la Punta del Águila, où la promenade est interrompue par le l'hôtel Papagayo Arena, construit trop près de la mer, qui empêche la promenade maritime d'atteindre les plages de Papagayo.

La Promenade maritime est une voie en grande partie piétonnière, bordée de nombreux cafés, restaurants, boutiques et hôtels ; elle offre de belles vues jusqu'à l'île voisine de Fuerteventura. La Promenade est particulièrement agréable en fin de journée quand le soleil couchant illumine les façades, avec, en arrière-plan, le mont Hacha Grande qui se dresse au-dessus des toits.

À partir de la Pointe de Pechiguera, le Paseo marítimo longe la Playa Montaña Roja, la Playa Flamingo, la Punta Limones, le Vieux-Port de pêche et de ferries, la Playa Blanca, la Playa Dorada, la marina Rubicón et la Punta del Águila où se dresse le Castillo de las Coloradas.

PortLe Vieux-Port
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La plaine d'El Rubicón. Cliquer pour agrandir l'image.Le vieux port de pêche de Playa Blanca abrite encore quelques navires de pêche, mais il dispose aussi d'une quarantaine d'anneaux d'amarrage pour des bateaux de plaisance. C'est aussi depuis le Vieux-Port que partent les bateaux d'excursion, notamment des bateaux à fond de verre.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le port. Cliquer pour agrandir l'image.Le port est protégé par une digue de rochers contre laquelle s'amarrent les ferries qui font la liaison entre Corralejo (Fuerteventura) et Playa Blanca.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La Confrérie des Pêcheurs (auteur Lmbuga). Cliquer pour agrandir l'image.Sur le quai un grand bâtiment abrite la Guilde des Pêcheurs de Playa Blanca (Cofradía de Pescadores) où se fait la criée et qui dispose d'un restaurant de poissons.

Tout autour du Vieux-Port se sont installés les premiers complexes d'appartements ou de bungalows de vacances, constitués de petits immeubles qui ne dépassent pas deux étages.

À un peu plus de 2 km à l'est du Vieux-Port a été construit un nouveau port de plaisance, la Marina Rubicón.

MarinaLa marina Rubicón
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La marina Rubicón. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La marina Rubicón. Cliquer pour agrandir l'image.La Marina Rubicón est le plus récent port de plaisance de Lanzarote : sa construction débuta en août 2000, sans aucune autorisation, et la marina fut inaugurée en 2003. La construction de la Marina Rubicón et du quartier attenant a donné lieu à de nombreux démêlés judiciaires où sont apparus de graves cas de corruption des autorités municipales par les spéculateurs de l'immobilier.

La Marina Rubicón se trouve entre le Vieux-Port de Playa Blanca et les plages de Papagayo, à environ 15 min à pied du centre de la localité.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La Marina Rubicón (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le port de plaisance offre 460 anneaux d'amarrage pour des navires de différentes dimensions. Depuis 2011, la marina accueille aussi de petits navires de croisière.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le quartier de la Marina Rubicón (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.À l'arrière du port de plaisance un nouveau quartier a été construit à l'emplacement de l'ancien quartier d'El Berrugo et de la plage d'El Berrugo. Le quartier se présente comme un village traditionnel, avec de petites constructions, blanchies à la chaux, qui abritent des boutiques, quelques bons restaurants ou des bars ; au centre se trouve des bassins et une piscine ; des passerelles en bois franchissent un canal d'eau de mer. Plus en arrière se trouvent un centre commercial et des aires de jeux. À l'est de la marina a été construit l'hôtel « Volcán Lanzarote ».

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le marché de la Marina Rubicón (auteur Lmbuga). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Résistance du quartier de Berrugo (auteur Sarote). Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).Sur le quai de la marina se tient, le mercredi et le samedi, un marché d'art et d'artisanat.

Au milieu de ce nouveau quartier huppé survivent quelques vieilles maisons de pêcheurs du vieux quartier de Berrugo dont les habitants manifestent leur colère par des banderoles de protestation contre les expropriations : « Sí luchamos podemos perder. Sí no lo hacemos estamos perdidos ! » (« Si nous luttons nous pouvons perdre. Si nous ne le faisons pas, nous sommes perdus ! »).

PlageLes piscines naturelles de la côte ouest
Au nord du cap de Pechiguera se trouvent plusieurs piscines naturelles (charcos) formées par la lave volcanique. Ces piscines, plus ou moins grandes, sont remplies à marée haute par les vagues de l'Atlantique ; à marée basse, après qu'elles ont été réchauffées par le soleil, on peut s'y baigner avec délice.
PhareLe phare de Pechiguera (Faro de Pechiguera)
Le cap de Pechiguera est la pointe sud-ouest de l'île de Lanzarote. C'est un promontoire de roches volcaniques, autrefois isolé et désertique ; aujourd'hui on peut s'y rendre à pied en suivant la Promenade Maritime jusqu'à son extrémité ouest.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Vieux phare de Pechiguera (auteur Marc Ryckaert). Cliquer pour agrandir l'image.La Punta de Pechiguera porte deux phares, l'un ancien, aujourd'hui hors-service, l'autre plus récent et encore en fonctionnement ; le rôle de ces phares est, ou a été, de signaler l'entrée du détroit de La Bocayna qui sépare les îles de Lanzarote et de Fuerteventura, en relation avec le phare du Tostón, sur l'île de Fuerteventura, et le phare de La Punta de Martiño sur l'île de Lobos.

L'ancien Faro de Pechiguera fut construit dans le cadre du Plan d'Éclairage des Îles Canaries de 1856 ; il fut inauguré en 1866. C'est un bâtiment rectangulaire, organisé autour d'une cour centrale et surmonté d'une tour cylindrique de 12 m de hauteur bâtie en pierres de basalte volcanique. La hauteur focale est de 16,5 mètres au-dessus de la mer, ce qui lui donnait une portée de 12 milles nautiques ; l'ancien phare était visible depuis les phares du Tostón et de Martiño. Dans le bâtiment se trouvait le logement avec trois chambres à coucher, une cuisine, une salle de bains et un bureau.

L'ancien phare de Pechiguera a fonctionné 120 ans jusqu'à l'année 1988, date à laquelle il a été remplacé par le nouveau phare. En 2002, le vieux bâtiment a été classé comme Bien d'Intérêt Culturel (Bien de Interés Cultural, BIC) de la Province de Las Palmas ; cependant il est en assez mauvais état, les murs et les ferrures étant rongés par l'air marin.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La phare de Pechiguera. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Timbre avec Phares de Pechiguera. Cliquer pour agrandir l'image.Le nouveau phare est un phare automatique construit en 1986 à côté de l'ancien phare. C'est une tour en béton de 50 m de hauteur, peinte en blanc. C'est le troisième plus haut phare des Îles Canaries après le phare de Morro del Jable à Fuerteventura, de 59 m de hauteur, et le phare de Maspalomas à Grande Canarie, de 56 m. Avec une hauteur focale de 55 m au-dessus de la mer, sa lumière peut être vue à une distance de 17 milles nautiques, et se compose de trois éclairs de lumière blanche toutes les trente secondes.

Un timbre-poste représente les deux phares de Pechiguera, dans une série consacrée en 2008 à six phares par l'une des sociétés espagnoles de service postal, Correos.

Volcan strombolienLa Montaña Roja
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La Montaña Roja. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La Montaña Roja vue depuis le phare de Peguichera. Cliquer pour agrandir l'image.La Montaña Roja (« la montagne rouge ») est un volcan en sommeil situé le plus au sud de l'île de Lanzarote ; il se trouve à mi-chemin entre le centre-ville de Playa Blanca et la Punta de Pechiguera et son phare.

La promenade jusqu'au volcan et autour du volcan n'est pas trop difficile ; la montée jusqu'au bord du cratère (à 194 m d'altitude) est un peu plus dure ; elle se fait — en une demi-heure — depuis le quartier de Montaña Baja. Depuis le sommet on a une vue panoramique sur Playa Blanca, sur la plaine d'El Rubicón et jusqu'à l'île de Fuerteventura. C'est la couleur rouge de ce volcan qui a donné son nom à la région du Rubicón.

PlageLes plages de la ville
La Promenade Maritime (Paseo Marítimo) de Playa Blanca donne accès à cinq plages :
  • la plage la plus occidentale est la Playa de la Montaña Roja ; c'est un ensemble de plages situées au pied de la Montaña Roja ; la plus grande de ces plages se trouve devant l'hôtel Rubicón Palace.
  • Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La plage de Flamingo (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.la plage suivante est la Playa Flamingo (« la plage flamant rose »), située à l'extérieur du centre-ville, à 800 m à l'ouest du Vieux-Port, juste à l'ouest de la Punta Limones ; c'est une plage totalement artificielle qui avait été presqu'entièrement détruite en novembre 2005, lors de la tempête tropicale « Delta ». Après de longs travaux, la Playa Flamingo a été reconstituée et protégée par des digues en 2011. Cette plage est équipée de chaises longues et de parasols à louer, mais n'est pas surveillée ; elle est bordée par des boutiques et des restaurants. Elle est utilisée surtout par les clients des hôtels voisins, le Timanfaya Palace et le Lanzarote Park.
  • la plage centrale de Playa Blanca est la plage qui a donné son nom à la localité, la Playa Blanca (« la plage blanche ») ; c'est une petite plage de sable blanc qui se trouve à 500 m à l'est du vieux port. Cette plage est surveillée ; des restaurants et des commerces se trouvent à deux pas.
  • Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La plage de Playa Dorada (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La plage de Las Coloradas (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.à 1300 m à l'ouest du vieux port et à 700 m à l'ouest de la Marina Rubicón se trouve la Playa Dorada (« la plage dorée »), située devant les hôtels Princesa Yaiza et Playa Dorada. Cette plage est protégée par des digues et elle est surveillée et équipée de chaises longues et de parasols à louer. La Playa Dorada est la plage la plus populaire et on y trouve de nombreuses activités aquatiques : pédalos, scooters de mer, parachutes ascensionnels. À l'arrière de la plage se trouvent des cafés, des commerces et le Centro Comercial Papagayo.
  • la plage la plus orientale de la localité est la Playa de las Coloradas (« la plage des rouges ») qui est située à l'est du port de plaisance Rubicón et de la Punta del Águila. C'est une plage de pouzzolane noire qui est surtout utilisée par les clients de l'hôtel Papagayo Arena ; cet hôtel a été construit trop près du rivage et interdit l'accès à la plage et la continuation de la Promenade Maritime.
Tour de guetLe Castillo de las Coloradas
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le castillo de las Coloradas. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le Castillo de Las Coloradas est une tour de guet construite entre 1741 et 1744 pour protéger les villages de pêcheurs contre les pillages des pirates barbaresques. La tour doit son nom (« le château des rouges ») à la couleur des roches environnantes.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La Punta del Águila. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Cette première tour fut détruite quelques années plus tard, en 1749, par des pirates algérois. La tour que l'on peut voir aujourd'hui est la tour reconstruite en 1769 par l'ingénieur militaire Alejandro de Los Ángeles (né Alexandre Des Angles ou Dangles, à Marseille). C'est une tour circulaire et robuste, dont l'entrée est protégée par un pont-levis. Le mur extérieur présente des meurtrières et, sur la plate-forme, se dresse un clocher dont la cloche était sonnée quand les pirates approchaient de la côte.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Plan de la Tour de l'Aigle (Instituto Geográfico del Ejército). Cliquer pour agrandir l'image.Au-dessus de la porte on peut voir une plaque avec l'inscription lapidaire de son inauguration :

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Inscription sur la tour Saint-Martial. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).« Reinando el señor don Carlos III mandando estas yslas el excelentísimo señor don Miguel López Fernández de Heredia, Mariscal de Campo, se reedificó esta Torre de San Marcial, Puerto de las Coloradas, Punta del Águila. Año de 1769. »

« Régnant Don Carlos III, étant mandé en ces ysles l'Excellentissime Sieur Don Miguel López Fernández de Heredia, Maréchal de Camp, s'est reconstruite cette Tour de Saint Martial, Port des Rouges, Pointe de l'Aigle. Année de 1769. »

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le Castillo de Las Coloradas. Cliquer pour agrandir l'image.La tour se trouve sur le promontoire de la Punta del Águila à 200 m à l'est de la marina de Playa Blanca ; la tour est également nommée Torre del Águila. La tour est aujourd'hui cernée par les hôtels de luxe.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le castillo de las Coloradas. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Depuis la plate-forme de la Tour de l'Aigle on a une large vue sur la côte sud de Lanzarote, sur la Marina Rubicón et les plages de Papagayo, ainsi que — par temps clair — sur Fuerteventura et sur la petite île de Los Lobos dans le détroit de La Bocayna. C'est aussi le meilleur endroit pour observer les régates qui ont lieu à Playa Blanca. Malheureusement, la tour n'est ouverte aux visiteurs que de façon très irrégulière.

PlageLes plages de Perroquet (Playas de Papagayo)
Les Playas de Papagayo sont les plus belles plages de l'île de Lanzarote, cependant elles ne valent pas les plages de Corralejo situées de l'autre côté du détroit. Les plages de Papagayo sont des plages de différentes tailles, séparées par des promontoires descendant des monts Ajaches. Toutes ces plages se trouvent à l'intérieur de la réserve naturelle du Monumento Natural de los Ajaches et sont protégées de toute construction immobilière.

Les plages de Papagayo sont faites de sable blanc, avec des eaux cristallines et chaudes, de couleur turquoise, et sans danger. La plus proche de ces plages se trouve à 4 km à l'est du centre-ville de Playa Blanca.

  • Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La Playa de Las Mujeres (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.La plage la plus occidentale est la Playa de las Mujeres (« la plage des femmes ») ; une légende improbable dit que les femmes venaient y laver leur linge. La Playa de las Mujeres est la plus longue des Plages de Papagayo, avec une longueur d'environ 400 m. C'est une belle plage de sable fin et blanc, bordée de petites dunes ; elle dispose d'un parking.
  • Plus à l'ouest se trouvent deux minuscules plages situées au fond de petites criques, le Caletón del Cobre et le Caletón de San Marcial ; cette dernière se trouve à proximité du Château Saint-Martial du Rubicon (Castillo de San Marcial del Rubicón).
  • Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La Playa del Pozo (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.La plage suivante est la Playa del Pozo (« la plage du puits »), de 300 m de longueur ; elle est moins fréquentée que la Playa de las Mujeres, mais est assez fréquentée par les nudistes ; une piste y conduit mais il n'y a pas de parking ; on peut y venir à pied depuis la plage des Mujeres. La Playa del Pozo est située en contrebas des anciens puits construits par les conquérants normands au début du XVe siècle. Il existe une autre plage nommée Playa del Pozo située sur la côte est de Lanzarote, près de Playa Quemada.
  • La plage suivante est une petite plage nichée au fond d'une crique.
  • Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La Playa de Papagayo (auteur Lviatour). Cliquer pour agrandir l'image.La dernière plage est la Playa de Papagayo proprement dite, située au pied de la Punta del Papagayo. Elle est longue de 120 mètres et bien protégée par de hauts promontoires escarpés.

Les plages du Pozo et de Papagayo sont accessibles depuis un parking, à côté duquel se trouve un petit restaurant ; depuis le parking des sentiers mènent aux plages.

L'accès aux plages de Papagayo peut se faire à pied, en voiture ou en bateau :

  • depuis l'extrémité est de la Promenade Maritime, devant l'hôtel Papagayo Arena, un sentier côtier un peu difficile, qui longe d'abord la Playa de Las Coloradas, permet de rejoindre à pied la Playa de Las Mujeres en 15 à 20 minutes. Depuis le Vieux-Port le trajet prend environ 45 min ; depuis la Marina Rubicón, 30 min.
  • Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La plage de Papagayo. Cliquer pour agrandir l'image.en voiture, depuis Playa Blanca, prendre la route LZ-703 en direction de Femès ; 2 km après la sortie de Playa Blanca, au premier rond-point, prendre la première sortie à droite. À l'entrée dans le Monument Naturel de Los Ajaches il faut payer un droit d'entrée de 4 € par véhicule. Après la barrière de péage la route devient une piste non asphaltée, cahoteuse et poussiéreuse, mais praticable même pour des automobiles de tourisme ; la piste principale conduit, à travers un paysage désertique, jusqu'au parking de la Punta del Papagayo, à environ 6 km.
    Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Playa de Las Mujeres. Cliquer pour agrandir l'image.Si l'on veut aller au parking de la Playa de Las Mujeres, il faut bifurquer à droite après seulement 3 km. Avec un véhicule tout-terrain on peut s'amuser à se perdre et à se retrouver dans le dédale des pistes secondaires qui sillonnent le cap du Perroquet. Les jours de grande affluence la piste est très fréquentée et la colonne de voitures prend l'aspect d'un rallye traversant le désert dans un nuage de poussière ; l'aventure perd un peu de son charme.
  • la manière la plus agréable de se rendre aux plages de Papagayo est sans doute le bateau : des bateaux-taxis partent du Vieux-Port quatre fois par jour (10 h, 11 heures 30, 13 heures 30 et 15 heures 30). Le trajet jusqu'à la Punta del Papagayo dure une heure, avec une halte à la Marina Rubicón, et coûte environ 18 €.
RuinesLes ruines du château du Rubicon (Castillo del Rubicón)
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le Pozo de San Marcial (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le site archéologique « San Marcial del Rubicón » se trouve au bord d'une falaise de 20 m de hauteur, au-dessus de la Playa del Pozo, à 100 m du rivage. C'est le lieu où le conquérant normand de Lanzarote, Jean de Béthencourt, fit construire, en 1404, un château, le Castillo del Rubicón, en vue de préparer la conquête de l'île voisine de Fuerteventura. Béthencourt fit aussi creuser un puits ; c'est ce puits qui a donné son nom à la Playa del Pozo. Une chapelle fut édifiée à côté du château, l'Ermita de San Marcial del Rubicón, consacrée à l'évêque Martial de Limoges ; cette église fut pendant quelque temps la cathédrale du premier évêché de Lanzarote. C'est dans cette église que fut baptisé, le premier jour du Carême 1404, le roi aborigène de Lanzarote, Guadarfia.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Découverte de Lanzarote par Jean de Béthencourt (Peinture d'Ambroise-Louis Garneray, 1848). Cliquer pour agrandir l'image.Les fouilles archéologique ont mis au jour les fondations de ces constructions, qui sont protégées par des murets et des grilles de fer.

Une grande croix de fer, érigée en 1862, marque l'emplacement de la chapelle. Le 7 juillet 2004, une plaque commémorative fut posée à la base de la croix, pour commémorer le 600ème anniversaire de l'évêché. La chapelle Saint-Martial fut détruite le 2 mars 1593 lors d'une attaque de corsaires anglais. Une nouvelle église consacrée à saint Martial fut édifiée, 140 ans plus tard, dans le village de Femés, loin de la côte, à l'abri des attaques de pirates. La Playa del Pozo est parfois nommée Playa de La Cruz.

CapLe cap du Perroquet (Punta del Papagayo)
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La Punta del Papagayo. Cliquer pour agrandir l'image.La Pointe de Papagayo s'avance entre les plages de Papagayo, à l'ouest, et de Playa Caleta del Congrio, à l'est. C'est le point le plus méridional de l'île de Lanzarote, d'où l'on peut voir nettement les îles de Lobos et de Fuerteventura.

La Punta del Papagayo se trouve à l'intérieur du Monumento Natural de Los Ajaches : aucune construction n'y a été autorisée, à l'exception d'une buvette avec terrasse et d'un camping, le Camping de Puerto de Muelas, situé au-dessus de la plage du même nom. On peut y voir aussi quelques murs en ruine qui sont les vestiges de l'ancien village de pêcheurs de Papagayo.

PlageLes plages de la côte est
Au-delà de la Punta del Papagayo se trouvent encore deux plages, d'abord la Playa Caleta del Congrio (« la plage de la crique du congre »), puis la Playa de Puerto de Muelas (« la plage du port de meules ») ; ces deux plages sont moins bondées que les plages de Papagayo, mais plus exposées au vent et assez fréquentées par les nudistes. Au-dessus de la Playa de Puerto de Muelas se trouve un parking et un camping.

Informations pratiquesInformations pratiques

Office de tourismeOffice de Tourisme
Adresse : l'Office de Tourisme est installé dans un kiosque dans la rue piétonnière Calle Limones. Il existe aussi un point d'information dans le port près des guichets des ferries.

Horaire : du lundi au vendredi, de 8 heures 30 à 12 heures 30 et de 14 heures à 17 heures ; le samedi de 8 heures 30 à 12 heures 30.

Téléphone : 00 34 928 518 150

Site sur la Toile : www.playablancaturismo.com

MétéorologieMétéo et prévisions
AutocarTransports routiers
Des lignes d'autocars interurbains relient Playa Blanca à la capitale, Arrecife, à l'aéroport de Lanzarote et à Teguise.

Il y a deux arrêts d'autocars à Playa Blanca : l'arrêt principal se trouve Avenida del Varadero, près de la station d'essence ; le second arrêt se trouve au Vieux-Port ; il y a 5 min entre les deux arrêts.

La ligne numéro 60 relie Arrecife à Playa Blanca, du lundi au vendredi, toutes les heures, de 5 heures 45 à 21 heures (durée 60 min) ; de Playa Blanca à Arrecife, de 6 heures 35 à 21 heures 55.

Les lignes numéro 161 et numéro 261 relient l'aéroport à Playa Blanca (par Puerto del Carmen, Puerto Calero et Yaiza), toutes les demi-heures, de 6 heures à 22 heures 30 (durée 60 min).

La ligne numéro 13 relie Playa Blanca à Teguise pour le marché du dimanche ; aller à 9 heures ; retour à 13 heures 30 (durée 70 min).

Horaires détaillés des lignes d'autocars sur : www.arrecifebus.com

Téléphone : 00 34 928 811 522

La compagnie de navigation Fred Olsen met à la disposition de ses clients des autocars gratuits entre Playa Blanca et Puerto del Carmen. Les horaires des autocars sont calés sur les horaires des ferries entre Playa Blanca et Corralejo à Fuerteventura :

Téléphone : 00 34 902 100 107

Site sur la Toile : www.fredolsen.es.

BusLignes de bus
Playa Blanca dispose d'une ligne circulaire d'autobus qui relie le quartier de Faro Park au quartier de Las Coloradas. Les autobus circulent en boucle, toutes les demi-heures, tout au long de la journée et le soir. Le prix est d'environ 1,30 €.

Plan et horaires détaillés de la ligne de bus numéro 30 sur : www.arrecifebus.com

TransbordeurTransbordeurs
Il y a deux compagnies de navigation qui assurent des traversées régulières entre Playa Blanca à Lanzarote et Corralejo à Fuerteventura : la compagnie Naviera Armas et la compagnie Fred Olsen.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Transbordeur entre Corralejo et Playa Blanca. Cliquer pour agrandir l'image.La Naviera Armas dispose d'un transbordeur classique, le « Volcán de Tindaya » qui fait 6 allers-retours par jour (5 le dimanche) ; départs de Playa Blanca à 7 h, 9 h, 11 h, 15 h, 17 heures et 19 heures. Départs de Corralejo une heure plus tard. Durée de la traversée : 35 minutes.

Téléphone : 00 34 902 456 500

Site sur la Toile : www.navieraarmas.com

Prix aller-retour : 53 € pour un piéton ; 72 € pour un véhicule et son conducteur.

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Transbordeur. Cliquer pour agrandir l'image.La Fred Olsen dispose d'un catamaran, le « Bocayna Express », qui fait 6 allers-retours par jour (5 le dimanche) ; départs de Playa Blanca à 7 heures 10, 8 heures 30, 10 h, 14 h, 16 heures et 18 heures. Départs de Corralejo 40 minutes plus tôt. Durée de la traversée : 25 minutes.

Téléphone : 00 34 902 100 107

Site sur la Toile : www.fredolsen.es

Prix aller simple : 30 € pour un piéton ; 59 € pour un véhicule et son conducteur.

CyclismeCyclisme
Papagayo Bike
Location de vélos de toutes sortes (route, VTT, tandem …) et excursions à vélo.

Adresse : Calle la Tegala, 13, près de l'église Notre-Dame du Carmel.

Téléphone fixe : 00 34 928 349 861 ; téléphone mobile : 00 34 606 109 765

Site sur la Toile : www.papagayobike.com

GyropodeExcursion à gyropode
Moving Segway
Excursions vers les plages de Papagayo, la Montaña Roja ou la Pointe de Pechiguera.

Adresse : Centre commercial El Pueblo à Las Coloradas.

Téléphone : 00 34 657 557 190

Site sur la Toile : www.movingsegwaylanzarote.com

PlongéePlongée
Cala Blanca Diving Center
Cours de plongée pour tous niveaux, certificats PADI, excursions sous-marines, location de matériel.

Exemples de prix : initiation de 2 heures à la plongée : 60 € ; cours de 2 jours de plongée en apnée : 290 € ; cours de 4 jours de plongée en mer : 410 €.

Adresse : Avenida Papagayo, 18 - Centro Commercial El Papagayo, Local 65-66, à 50 m de la plage de Playa Dorada.

Téléphone fixe : 00 34 928 519 040 ; téléphone mobile : 00 34 607 301 230

Site sur la Toile : www.calablancasub.com

Big Blue Sea Diving Center
Cours PADI ; excursions de plongée depuis la plage ou depuis le bateau pour des plongeurs qualifiés, plongée de nuit.

Adresse : Calle La Tegala 20

Téléphone fixe : 00 34 928 519 141 ; téléphone mobile : 00 34 667 967 940

Site sur la Toile : v-errens.wix.com/2012-bbs

Rubicón Diving Center
Cours PADI pour tous niveaux ; cours spéciaux (photographie sous-marine, plongée technique, plongée sur épave …).

Centre de plongée situé dans la Marina Rubicón, local 77B.

Exemple de prix : initiation à la plongée : 65 € ; 6 plongées avec location de matériel : 255 €.

Téléphone : 00 34 928 349 346

Site sur la Toile : www.rubicondiving.com

Excursion en merExcursion en mer
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le port. Cliquer pour agrandir l'image.Il y a plusieurs offres d'excursions en mer en bateau à fond de verre, depuis le Vieux-Port ou depuis la Marina Rubicón, notamment avec le bateau « Princesa Ico ». Excursions vers les plages de Papagayo ou vers l'île de Lobos.
KayakKayak
Kayak del Mar
Cours de kayak de mer, excursions, location de kayaks.

Site sur la Toile : www.kayakdelmar.com

Jet skiJet ski
Location de jet skis à Playa Dorada.
HôtelHôtels
Hôtel Rubicón Palace
Cet hôtel 4 étoiles du groupe hôtelier H10 se trouve au pied de la Montaña Roja ; il est adapté aux familles avec enfants.

Adresse : Urbanización Montaña Roja

Téléphone : 00 34 928 518 500

Site sur la Toile du groupe H10 : www.h10hotels.com

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La piscine de l'hôtel Rubicón Palace. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le patio de l'hôtel Rubicón Palace. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le patio de l'hôtel Rubicón Palace. Cliquer pour agrandir l'image.
Hôtel Timanfaya Palace
Cet hôtel 4 étoiles du groupe hôtelier H10 se trouve au pied de la Montaña Roja ; il est adapté aux adultes.

Adresse : Calle Gran Canaria, 1 - Urbanización Montaña Roja

Téléphone : 00 34 928 517 676

Site sur la Toile du groupe H10 : www.h10hotels.com

Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le vestibule de l'hôtel Timanfaya Palace. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le vestibule de l'hôtel Timanfaya Palace. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La terrasse de l'hôtel Timanfaya Palace. Cliquer pour agrandir l'image.
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Les jardins de l'hôtel Timanfaya Palace. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Les jardins de l'hôtel Timanfaya Palace. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. La façade de l'hôtel Timanfaya Palace. Cliquer pour agrandir l'image.
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le jardin de l'hôtel Timanfaya Palace. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. L'enseigne de l'hôtel Timanfaya Palace. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Une piscine de l'hôtel Timanfaya Palace. Cliquer pour agrandir l'image.
Hôtel Lanzarote Park
Cet hôtel 3 étoiles du groupe hôtelier Iberostar est destiné aux familles ; il dispose de 113 chambres doubles et de 219 chambres familiales. Les chambres au rez-de-chaussée ont un accès direct aux jardins où se trouve la piscine.

Adresse : Avenida Archipielago 7, sur le promontoire de la Punta Limones, près de la plage de Playa Flamingo.

Téléphone : 00 34 928 517 048

Site sur la Toile du groupe Iberostar : www.iberostar.com

Hôtel rural Casa del Embajador
Bâtiment construit au début du XXe siècle, puis acquis par un diplomate pour héberger des voyageurs de passage, cet hôtel de charme ne dispose que de douze chambres et d'une suite. Belles vues sur les plages de Playa Blanca et de Playa Dorada.

Prix : de 160 € 200 € selon la saison.

Adresse : Calle La Tegala, 56

Téléphone : 00 34 928 519 191

Site sur la Toile : www.casadelembajador.com

Hôtel Lanzarote Princess
Cet hôtel 4 étoiles, de 407 chambres, du groupe hôtelier H10 se trouve en arrière des plages de Playa Blanca et de Playa Dorada. Nombreuses installations de sport.

Adresse : Calle Maciot de Bethencourt, 1

Téléphone : 00 34 928 517 108

Site sur la Toile du groupe H10 : www.h10hotels.com

Hôtel Princesa Yaiza
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. L'hôtel Princesa Yaiza (auteur Sterilgutassistentin). Cliquer pour agrandir l'image.Le Princesa Yaiza est un hôtel 5 étoiles Luxe à l'architecture de style mauresque, avec des coupoles et un faux minaret. L'hôtel dispose de grandes chambres (43 m²) avec terrasses (12 m²), de vastes suites avec de grandes terrasses, de quatre piscines (dont une piscine d'eau de mer), d'un restaurant buffet et de sept restaurants thématiques (canarien, italien, japonais, mexicain …) et d'un bar à tapas, d'un spa immense avec 50 cabines, d'un jacuzzi extérieur, d'une grande salle de musculation. Le restaurant Isla de Lobos est au Guide Michelin.

Adresse : Avenida de Papagayo, 22 ; l'hôtel se trouve à l'arrière de la Playa Dorada dont il n'est séparé que par la Promenade Maritime.

Téléphone : 00 34 928 519 222

Site sur la Toile : www.princesayaiza.com

Hôtel Playa Dorada
Hôtel 4 étoiles du groupe hôtelier NH situé sur le front de mer entre la Playa Dorada et la Marina Rubicón.

Adresse : Urbanización Costa del Papagayo

Téléphone : 00 34 928 517 120

Site sur la Toile : www.nh-hoteles.es/hotel/hesperia-playa-dorada

Hôtel Gran Melía Volcán
Hôtel 5 étoiles du groupe hôtelier Melía, situé derrière la Marina Rubicón et le Castillo de Las Coloradas. Les 217 chambres sont réparties dans de petits bâtiments d'un ou deux niveaux, comme dans un petit village de Lanzarote, avec une imitation de volcan.

Adresse : Calle El Castillo 1 - Urbanización Castillo del Áquila

Téléphone : 00 34 928 519 185

Site sur la Toile : www.hotelvolcanlanzarote.com

Hôtel Gran Castillo
Hôtel 5 étoiles du groupe hôtelier canarien Dream Place, situé au-dessus des plages de Las Coloradas et à proximité des plages de Papagayo. Hôtel de 279 chambres, dans le style architectural andalou.

Adresse : Urbanización Las Coloradas

Téléphone : 00 34 922 970 970

Site sur la Toile du groupe Dream Place : www.dreamplacehotels.com

CampingCamping
Le village de Playa Blanca à Lanzarote. Le camping de la Playa de Puerto Muelas (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le camping de la Playa de Puerto Muelas se trouve au-dessus de cette plage; tout près de la Punta del Papagayo, à l'intérieur du Monument Naturel de Los Ajaches.

Le camping est ouvert du mois de juin au mois de septembre ; il se remplit alors de vacanciers espagnols.

Tarif : environ 3 € pour une petite tente, ou 5 € pour une grande tente, une caravane ou un camping-car.

Réserver à l'avance au numéro de téléphone : 00 34 928 173 724

RestaurantRestaurants
Aromas Yaiza
Restaurant apprécié par les habitants aisés de Lanzarote. Cuisine canarienne créative, poisson frais « a la espalda », cochon de lait, vins de Lanzarote. Au Guide Michelin en 2012.

Horaire : du lundi au samedi, de 13 heures à 16 heures et de 18 heures 30 à 23 heures. Fermé le dimanche.

Adresse : Calle La Laja, 1 - une rue parallèle à la Promenade Maritime.

Téléphone : 00 34 928 349 691

Casa Pedro
Cuisine canarienne, poissons et fruits de mer. Agréable terrasse sur le front de mer.

Adresse : Avenida Marítima, 77

Téléphone : 00 34 928 517 965

Site sur la Toile : www.casapedroplayablanca.com

Casa Brigida
Restaurant de poisson avec une belle terrasse donnant sur la Marina Rubicón ; décoration rustique et ambiance détendue.

Adresse : Calle Palangre, 1

Site sur la Toile : www.restaurantecasabrigida.com

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Lanzarote > Côte méridionale > Yaiza > Playa Blanca
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le village d'Uga à Lanzarote
Le village de La Geria et la Route du Vin à Lanzarote
Le village de Femés à Lanzarote
Le village de Puerto Calero à Lanzarote
Le village de Playa Quemada à Lanzarote
Le village de Playa Blanca à Lanzarote
La ville de Yaiza à Lanzarote - Les salines de Janubio
Le village d'El Golfo et la Laguna Verde à Lanzarote
Sujets plus larges
Page d'accueil
La ville de Tías à Lanzarote
La ville de Yaiza à Lanzarote

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.