AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d’accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le port (auteur Defisch). Cliquer pour agrandir l'image.Morro del Jable — souvent nommé Morro Jable — est un petit port de pêche sur la presqu’île de Jandía dans l’île de Fuerteventura ; depuis les années 1970 le tourisme s’y est considérablement développé grâce à la présence de longues plages de sable blanc.

Le village, qui ne comptait que 200 habitants vers 1960, compte désormais plus de 8000 habitants dont beaucoup de résidants étrangers — principalement des Allemands ; un nombre élevé de commerces et de services sont tenus par des Allemands et les informations sont souvent données en allemand.

L’activité du port de pêche demeure, mais à l’état résiduel : la plus grande partie de la population travaille dans les installations touristiques de la station ; beaucoup de ces personnes sont arrivées récemment à Morro del Jable depuis d’autres secteurs de l’île, de l’Espagne continentale ou même de l’Amérique du Sud.

Station balnéaire la plus méridionale de Fuerteventura, Morro Jable est devenu le deuxième centre touristique de l’île après Corralejo, qui se trouve à l’opposé, dans le nord de l’île. Le tourisme qui s’est emparé de Morro Jable — comme de tout le sud de Fuerteventura — est un tourisme de masse et la station balnéaire de Morro del Jable ne présente pas beaucoup de charme.

La localité de Morro del Jable fait partie de la commune de Pájara, mais Morro Jable est maintenant sept fois plus peuplée que le chef-lieu.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Morro del Jable signifie quelque chose comme « le cap de la pouzzolane ». Au sens propre, le mot « morro » signifie « nez », « museau », « gueule », comme « mourre » en provençal, « mouro » en auvergnat, ou « morro » en catalan ; au sens figuré, c’est une avancée de terre dans la mer, un cap ou une pointe. Le mot « jable » est utilisé aux Canaries pour désigner le gravier volcanique avec lequel certaines cultures sont recouvertes pour conserver l’humidité du sol ; c’est une sorte de pouzzolane.

Anciennement Morro del Jable était nommé Puerto de la la Cebada (« le port de l’orge »).

SituationSituation

L’ancien village de pêcheur de Morro del Jable se trouve sur la côte sud de la presqu’île de Jandía, à l’embouchure du Barranco de las Damas (« le ravin des dames »). La station balnéaire s’est développée à l’est de l’ancien village, autour de la Punta del Mattoral (« la pointe de la garrigue »), où se trouve le phare le plus méridional de l’île de Fuerteventura.

La station s’est développée à partir des années 1970, mais jusqu’en 1982 il n’y avait qu’une piste de terre pour atteindre Morro Jable. À partir de 1982 — après des travaux publics considérables pour franchir les ravins de la côte est — la route côtière à quatre voies FV-2 atteignit Morro Jable ; cet évènement accéléra le développement de la station.

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Morro Jable vu de l'ouest de la presqu'île de Jandía. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Morro del Jable se trouve à 90 km de la capitale de l’île, Puerto del Rosario, et à 85 km de l’aéroport international de Fuerteventura (Aeropuerto del Mattoral). Depuis l’aéroport il suffit aujourd’hui d’une heure et demie pour atteindre Morro del Jable en automobile par la route FV-2.

L’autre station balnéaire de la presqu’île de Jandía, Costa Calma, se trouve à 23 km au nord-est de Morro Jable ; Gran Tarajal à 51 km.

Depuis Morro del Jable une piste sans revêtement mène à la Punta de Jandía, l’extrémité occidentale de l’île de Fuerteventura ; un embranchement conduit au hameau de Cofete sur la côte nord-ouest de la presqu’île de Jandía. Il est préférable de disposer d’un véhicule tout terrain pour emprunter ces pistes.

Au nord de la localité s’élève une moyenne montagne — d’origine volcanique — qui atteint son point culminant au Pico de la Zarza (807 m), connu aussi sous le nom de Pico de Jandía, le plus haut sommet de Fuerteventura.

VisitesVisites

Station balnéaireLa station balnéaire de Morro del Jable
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Plan de la station. Cliquer pour agrandir l'image.Le vieux village de pêcheurs de Morro Jable s’est construit entre deux collines rocheuses qui se dressent au bord de l’océan Atlantique, dans le vallon du Barranco de las Damas (« le ravin des dames ») ; sur la colline de l’ouest se trouve l’église Notre-Dame du Carmel.

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le barranco de las Damas (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.À l’embouchure du torrent — qui est nommé Barranco del Ciervo (« le ravin du cerf ») plus en amont — se trouvait l’ancien port de pêche ; la zone de l’embouchure fut comblée pour créer la plage artificielle de Playa de la Cebada (« la plage de l’orge »).

Cet ancien quartier de pêcheurs est la seule partie authentique de Morro del Jable ; on y trouve encore quelques bons restaurants de poissons. Sur la Place des Pêcheurs (Plaza Pescadores) — la vieille place centrale de Morro Jable où se trouve l’arrêt des bus — un groupe de sculptures, nommé « Homenaje a los Pescadores » (« l’hommage aux pêcheurs ») rappelle l’importance qu’avait autrefois ce secteur d’activité dans l’économie de la ville.

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Sculpture Hommage aux Pêcheurs (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.C’est une œuvre réalisée en 2007 par le sculpteur Rafael Gómez González ; pour ces statues de bronze, plus grandes que nature, le sculpteur avait choisi comme modèles trois pêcheurs aux forts visages expressifs. Les figures sont représentatives de trois générations de pêcheurs. Sur la Place des Pêcheurs, la terrasse du pittoresque bar Plaza est un lieu de rencontre de la population locale. À l’arrière de la Plaza de los Pescadores se trouve un joli jardin.

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le village (auteur Defisch). Cliquer pour agrandir l'image.Au fil du temps la ville s’est étendue par-delà les deux collines, à l’est et à l’ouest du vallon. Derrière la colline de l’ouest a été construit le nouveau port de Morro del Jable vers 1980.

À l’est du vieux village, sur l’Avenida Tomás Grau Gurrea fut construit un premier club de vacances, le Robinson Club, puis les premiers hôtels, dans les années 1980. L’Avenida Tomás Grau Gurrea est une agréable promenade maritime piétonnière, bordée de bougainvilliers, qui longe la Playa de la Cebada.

Plus à l’est, le long de l’Avenida del Saladar, en arrière de la zone protégée du Saladar de Jandía — une autre zone hôtelière s’est développée, nommée Solana Mattoral, dont les rues en pente raide escaladent les premières montagnes du massif de Jandía.

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Appartements du Palm Garden (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Les appartements de vacances du Palm Garden (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.L’Avenida del Saladar est le nom de la route côtière FV-2 à l’intérieur de Morro del Jable : c’est un grand axe à chaussées séparées, bordé de centres commerciaux, de résidences de vacances et de complexes hôteliers démesurés beaucoup plus hauts que les premières constructions et qui défigurent le paysage ; certains résidents doivent traverser cette route, puis traverser la zone protégée du pré salé par de longues passerelles, pour se rendre à la plage.

En s’étendant toujours plus loin à l’est, au-delà du phare (Faro de Morro Jable), le développement de Morro del Jable a englobé la localité de Jandía et sa plage de Jandía Playa, où se trouve un autre club de vacances célèbre, l’Aldiana Club.

ÉgliseL’église Notre-Dame du Carmel (Iglesia de Nuestra Señora la Virgen del Carmen)ChapelleLa chapelle Saint-Michel (Ermita de San Miguel)
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le clocher de l'église Notre-Dame du Carmel (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.L’église paroissiale Notre-Dame du Carmel est une construction moderne qui est surtout remarquable pour la cloche de son clocher. La tradition veut que cette cloche fut apportée à Morro del Jable par les courants marins à l’intérieur d’une bouée. On croit que cette bouée fut transportée par le Gulf Stream depuis le Cap Hatteras en Caroline du Nord, sur la côte est des États-Unis. En effet, dans cette région au climat très humide, les phares étaient inefficaces en raison de la brume très fréquente qui recouvrait l’océan, et les marins inventèrent des bouées équipées d’une cloche pour signaler les récifs coralliens qui provoquaient de nombreux naufrages. C’est l’une de ces bouées qui aurait rompu son amarre et qui aurait dérivé jusqu’à Morro del Jable où la cloche de la bouée, agitée par la houle, tint éveillée la population du village pendant toute une nuit.

La Virgen del Carmen est vénérée par les pêcheurs et est l’objet d’un pèlerinage chaque 16 juillet ; son effigie est transportée en bateau, accompagnée par des musiques et des chants folkloriques.

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. La chapelle Saint-Michel (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.
MaraisLe pré salé de Jandía (Saladar de Jandía)
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le Saladar de Jandía (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Passerelle du Saladar de Jandía (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le Saladar de Jandía est une zone de végétation — de plusieurs centaines de mètres de longueur mais de seulement 115 hectares de superficie — située à l’arrière de la plage du Mattoral, qui est périodiquement inondée par les eaux de l’océan lors des grandes marées d’équinoxe ; ces sausuires sont peuplés d’espèces végétales halophiles, capables de résister à la forte concentration en sel, telles que la soude vraie (Suaeda vera) (matomoro), la soude vermiculée (Salsola vermiculata) (brusquilla), la salicorne à gros épis (Arthrocnemum macrostachyum) (salado), le raisin de mer (Zygophyllum fontanesii) (uvilla de mar) ou la launée arborescente (Launaea arborescens) (aulaga). Cette zone est aussi un lieu de nidification pour des oiseaux comme l’outarde houbara des Canaries (Chlamydotis undulata) et des oiseaux de mer.

Cet écosystème très menacé — situé dans une zone très fréquentée de plages — est tellement fragile que même le passage de piétons pourrait l’endommager ; pour cette raison le Saladar de Jandía fut déclaré zone protégée en 1994 ; des tonnes de déchets ont été retirés depuis cette date, et des passerelles permettent désormais de traverser le saladar sans dégâts au milieu naturel.

PlageLes plages de Morro del Jable
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. L'ouest de la plage du Mattoral (auteur Wollex). Cliquer pour agrandir l'image.Les plages de Morro del Jable s’étendent sur 4 km à l’est du village. La première plage est la Playa de la Cebada (« la plage de l’orge ») qui est une plage artificielle, assez étroite, créée à l’embouchure du Barranco de las Damas ; sur cette plage a lieu — chaque année au mois d’août —une semaine culturelle. Cette plage, plutôt familiale, est longée par une promenade maritime bordée de cafés et de restaurants qui conduit à la plage suivante.

La Playa de la Cebada est suivie d’une plage plus large, la Playa del Mattoral (« la plage du maquis ») située à l’avant de la zone de buissons épineux du Saladar de Jandía. La Playa del Mattoral est une plage bien équipée (chaises longues et parasols payants, restaurants, bars, magasins, activités aquatiques et nautiques à proximité) et très fréquentée. La Playa del Mattoral est — en partie — une plage nudiste. Plus à l’est se trouve la plage de Jandía Playa.

Pour trouver des plages sauvages il faut s’éloigner de Morro del Jable vers l’est ou vers l’ouest ; à l’ouest près de Puertito de la Cruz se trouve une plage de sable blanc de 300 mètres de longueur, la plage nudiste de Morro de Potala.

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. L'ouest de la plage du Mattoral (auteur Yoshi). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le phare de Morro Jable (auteur Dirk Vorderstrasse). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. La plage du Mattoral (auteur Michael Sander). Cliquer pour agrandir l'image.
PortLe nouveau port de Morro del Jable (Puerto de Morro Jable)
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le port de ferries. Cliquer pour agrandir l'image.Le nouveau port de Morro Jable a été construit dans les années 1980, à la bordure occidentale de la localité, à 3 km du centre-ville par la route. La visite en vaut la peine, spécialement l’après-midi vers 14 heures, lorsque les pêcheurs débarquent leurs prises. Dans le hall moderne de la coopérative de pêche (Cofradía de Pescadores), les poissons sont vidés et vendus en gros aux hôtels et restaurants. Les particuliers peuvent aussi se ravitailler en poisson frais dans la Pescadera (du lundi au samedi, de 8 heures à 13 heures).

La grande jetée dans le port extérieur est réservé aux ferries faisant la liaison avec Grande Canarie et Ténériffe. Des bateaux d’excursion et des yachts de pêcheurs sportifs sont amarrés aux jetées dans la partie ouest du port ; le couloir très poissonneux qui sépare Fuerteventura des côtes du Maroc attire en effet les amateurs de pêche de haute mer. Quelques plaisanciers locaux s’amarrent de temps en temps à Morro del Jable, mais une marina est en projet, la « Marina Jandía ».

Dans la zone portuaire se trouve également un centre d’élevage de jeunes tortues caouannes (Caretta caretta) (tortuga boba), le Sodabe Turtle Reserve. Ce projet a pour objectif de réintroduire cette espèce de tortue qui a disparu des Canaries depuis plus d’un siècle. Les œufs de tortues sont apportés des îles du Cap-Vert et placées dans des nids artificiels ; après éclosion, les jeunes tortues grandissent dans des bacs d’eau salée jusqu’à ce qu’elles soient assez grandes pour être libérées — marquées d’une puce électronique — dans l’océan Atlantique, en particulier sur les plages de Cofete, sur la côte nord-ouest de la presqu’île de Jandía ; quand elles seront adultes les tortues reviendront pondre sur ces plages. Le centre d’élevage peut être visité du lundi au vendredi, de 10 heures à 13 heures ; entrée libre ; téléphone : 00 34 630 250 381.

CapLa pointe et le phare de Jandía (Punta y Faro de Jandía)
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. La pointe de Jandía. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La route côtière FV-2 se termine à Morro del Jable et il faut prendre une piste de terre d’une quinzaine de kilomètres de longueur pour rejoindre la pointe sud-ouest de l’île de Fuerteventura, la Punta de Jandía et son phare. Seuls les deux premiers kilomètres sont asphaltés ; la piste étant en mauvais état, les crevaisons de pneumatiques ne sont pas rares, et il est préférable de disposer d’un véhicule tout terrain ou de rouler à petite vitesse (compter au minimum 2 heures pour faire l’aller-retour).

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le hameau de Puertito de la Cruz (auteur Dirk Vorderstraße). Cliquer pour agrandir l'image.Environ 7 km après Morro del Jable, une bifurcation sur la droite mène au village de Cofete et ses immenses plages solitaires. Deux kilomètres avant d’atteindre le phare, on passe près d’un petit hameau de pêcheurs, Puertito de la Cruz, dont on remarque la tour éolienne qui alimente le hameau en électricité. C’est un amas de maisons délabrées et de caravanes où quelques personnes sont venues se réfugier quand le tourisme a commencé à envahir Morro del Jable. Puertito de la Cruz, avec sa petite plage, est aussi devenu aujourd’hui le lieu des résidences secondaires d’une partie des habitants de Morro Jable. Sur la plage se trouvent deux gargotes où l’on peut goûter à la spécialité locale, un ragoût de poissons.

Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le phare de Jandía. Cliquer pour agrandir l'image.On arrive ensuite à l’extrémité sud-ouest de l’île, où un phare domine les magnifiques côtes rocheuses, le Faro de Jandía (à ne pas confondre avec le phare de la plage de Jandía, le phare de Morro Jable ou du Mattoral). Un peu plus au nord se trouve la Pointe du Tigre (Punta del Tigre). La pointe de Jandía marque la séparation entre les plages « au vent » (Playas de Barlovento) et les plages « sous le vent » (Playas de Sotavento). Près de la Pointe de Jandía, on peut se baigner sur quelques belles plages difficiles d’accès, mais préservées du tourisme de masse.

Les jours de beau temps, on peut profiter, depuis le phare, d’une vue sur l’île de Grande Canarie — située à 90 km à l’ouest — ainsi que sur le sommet le plus élevé de toute l’Espagne, le pic du Teide, à 210 km, qui s’élève à 3718 m d’altitude au centre de l’île de Ténériffe.

Informations pratiquesInformations pratiques

Office de tourismeOffice de TourismeHôpitalLe centre de santéPharmaciePharmacies
L’Office de Tourisme de Morro del Jable se trouve dans le sous-sol (local 81b) du Centro Comercial Cosmo, Avenida El Saladar.

Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi, de 8 heures à 15 heures.

Téléphone : 00 34 928 540 776

Adresse : au nord de la vieille ville, Barranco del Ciervo, s/n

Téléphone : 00 34 928 118 715

Une pharmacie sur la Calle Manuel Velázquez Cabrera et une autre dans le Centro Comercial Cosmo.
PoliceLa police localeGendarmerieLa gendarmeriePosteLe bureau de poste
Adresse : Calle Nuestra Señora del Carmen.

Téléphone : 00 34 928 541 022

La Guardia Civil se trouve sur l’Avenida de Jandía.Adresse : au coin de Calle Las Gambuesas et de la Calle Buenavista.

Horaire : du lundi au vendredi, de 8 heures 30 à 14 heures 30 ; le samedi, de 9 heures 30 à 13 heures.

AutocarTransports routiers
La ligne numéro 1 relie Puerto del Rosario à Morro del Jable : entre 5 heures 45 (en semaine) et 22 heures 30 (environ 10 €, 2 heures de trajet, au moins 12 fois par jour).

Information sur les horaires et tarifs sur : www.tiadhe.com/rutas/01.htm

La ligne numéro 10 relie Puerto del Rosario à Morro del Jable via l’aéroport et Pozo Negro entre 9 heures (en semaine) et 18 heures (environ 9,70 €, 1 heures 45 de trajet, 3 fois par jour).

Information sur les horaires et tarifs sur : www.tiadhe.com/rutas/10.htm

La ligne numéro 4 relie Pájara à Morro del Jable une fois par jour (départ à 6 heures 30, 5,6 €).

Information sur les horaires et tarifs sur : www.tiadhe.com/rutas/04.htm

La ligne numéro 5 relie Costa Calma à Morro del Jable entre 8 heures 30 et 15 heures 30 (2,70 €, 40 mm de trajet, 7 fois par jour).

Information sur les horaires et tarifs sur : www.tiadhe.com/rutas/05.htm

La ligne numéro 25 relie La Lajita (Oasis Park) à Morro del Jable (3,20 €).

Information sur les horaires et tarifs sur : www.tiadhe.com/rutas/25.htm

TaxiTaxiStationnementStationnement
Pour appeler un taxi, composer le 00 34 928 541 257.

Compter environ 75 € pour un trajet entre l’aéroport et Morro del Jable.

Grand parking gratuit à côté de l’office du tourisme dans le Centro Comercial Cosmo.
FerryTransbordeurs de la compagnie Naviera ArmasFerryTransbordeurs de la compagnie Fred Olsen
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura. Le port de ferries. Cliquer pour agrandir l'image.Liaison quotidienne de Morro del Jable à Las Palmas de Gran Canaria.

Durée de la traversée : 2 heures 30.

Liaison hebdomadaire Morro del Jable - Santa Cruz de Tenerife.

Durée de la traversée : 6 heures 30.

Depuis août 2012, la compagnie de navigation Fred Olsen assure une liaison rapide par le catamaran « Bonanza Express » entre Morro del Jable et Las Palmas de Gran Canaria. Correspondance avec les autres îles à partir de Las Palmas.

Au moins deux liaisons quotidiennes.

Durée de la traversée : 2 heures.

Prix : environ 130 € pour un véhicule et deux personnes.

Site sur la Toile : www.fredolsen.es

MétéorologieMétéo et prévisions
WindsurfPlanche à voilePlongéePlongéeExcursion en merExcursions en mer
Club de Vacances Robinson

Initiation à la planche à voile : cours de 12 heures en 3 ou 4 jours ; 159 €

Téléphone : 00 34 928 168 000

Renseignements sur le site : www.robinson.com

Ocean World

Sur la plage d’Esquinzo, 10 km à l’est de Morro del Jable.

Téléphone : 00 34 928 541 418

Site sur la Toile : www.tauchen-fuerteventura.com

Club de Vacances Magic Life

Adresse : Hotel Occidental Grand Fuerteventura, Avenida de los Pueblos 1, Esquinzo.

Ouvert de mai à octobre.

Initiation à la plongée en mer : 400 €.

Téléphone : 00 34 928 873 600

Site sur la Toile : www.magiclife.com

Gran Azul Fuerteventura

Excursions en mer dans un catamaran sous-marin « Subcat Balea» depuis le port de Morro del Jable.

Adresse : Avenida del Saladar, 1 ; local 36

Téléphone : 00 34 928 166 392

HôtelHôtels
Morro del Jable dispose de 16 000 lits en hôtel ou en appartement, du plus modeste au plus luxueux.

Un des plus luxueux : le Riu Palace sur la Playa de Jandía ; téléphone : 00 34 928 540 370 ; site sur la toile : www.riu.com

RestaurantRestaurant La LajaRestaurantRestaurant Posada San Borondón IIRestaurantRestaurant Piccola Italia
Ce restaurant de poissons et de fruits de mer se trouve dans la vieille ville, au début de la promenade maritime (Avenida Tomás Grau Gurrea s/n).

Ouvert tous les jours, de 12 heures à 22 heures 30.

Compter moins de 15 € pour un plat de poisson avec accompagnement.

Téléphone : 00 34 928 542 054

Cuisine espagnole.

Plaza Cirilo López s/n.

Ouvert de 18 heures à 2 heures.

Moins de 16 € pour un plat.

Téléphone : 00 34 928 541 428

Bonne cuisine italienne et méditerranéenne.

Calle Nuestra Señora del Carmen, 39

Ouvert du mercredi au lundi, de 13 heures à 16 heures et de 19 heures à 24 heures.

Téléphone : 00 34 928 541 258

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Fuerteventura > Pájara > Morro del Jable
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le parc naturel de Jandía à Fuerteventura
Le village et le monument naturel d'Ajuy à Fuerteventura
Le village de La Lajita et l'Oasis Park à Fuerteventura
Le village de Costa Calma à Fuerteventura
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura
Le village de Cofete et la villa Winter à Fuerteventura
Le village de La Pared à Fuerteventura
Le village de Cardón à Fuerteventura
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Fuerteventura
La ville de La Oliva à Fuerteventura
La ville de Puerto del Rosario à Fuerteventura
La ville d'Antigua à Fuerteventura
La ville de Tuineje à Fuerteventura
La ville de Pájara à Fuerteventura
La ville de Betancuria à Fuerteventura
La flore et la faune de l'île de Fuerteventura
L'île de Fuerteventura - Brochure OTC (PDF)

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.