AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de La Lajita et l'Oasis Park à Fuerteventura

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d’accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
La Lajita est un petit village de pêcheurs de la côte sud-est de l’île de Fuerteventura devenu station balnéaire depuis les années 1990. Ce développement touristique a causé la construction d’immeubles disgracieux à l’entrée du village, entre le littoral et la route côtière FV-2 ; cependant le front de mer — avec sa plage de sable noir et de galets, et ses restaurants de poissons — est demeuré intact.

La localité compte près de 1700 habitants et fait partie de la commune de Pájara.

La Lajita est surtout connue pour sa proximité avec l’Oasis Park, qui est à la fois un parc d’attraction, un parc animalier et un jardin touristique.

SituationSituation

La Lajita se trouve sur le littoral sud-est de Fuerteventura, un peu à l’écart de la grande route de la côte est, la route FV-2, entre Tarajalejo et Costa Calma, à 6,5 km plus à l’ouest.

Le village de La Lajita à Fuerteventura. La plage. Cliquer pour agrandir l'image.En venant depuis Pájara il faut emprunter la route FV-605 et bifurquer à gauche, après 12 km, par la route FV-618 en direction de Cardón ; puis prendre à droite la route FV-617 en direction du sud-ouest, sur 8 km. La Lajita est à l’intersection de la route FV-617 et de la route côtière FV-2.

Le Parc naturel de Jandía se trouve à seulement 7 km à l’ouest.

VisitesVisites

ÉgliseL’église Notre-Dame de Fatima (Iglesia de Nuestra Señora de Fátima)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. L'église Notre-Dame de Fátima. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de La Lajita à Fuerteventura. L'église Notre-Dame de Fátima. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Jardin zoologiqueLe parc animalier Oasis Park
L’Oasis Park est un parc d’attraction — sur le thème de la nature — comprenant un jardin zoologique, un jardin botanique et quatre aires d’animation où sont présentés des spectacles mettant en scène des otaries, des perroquets, des crocodiles et des rapaces. Une promenade à dos de dromadaire (« Camel Safari ») est également proposée.

L’Oasis Park de La Lajita se trouve à l’entrée de la péninsule de Jandía et couvre une superficie de près de 800 000 m² d’oasis verdoyante dans les paysages arides du sud de Fuerteventura ; c’est le plus vaste parc à thème des Îles Canaries. Il s’agit d’un parc privé.

Le jardin zoologique présente près de 250 espèces d’animaux représentant de la faune des cinq continents.

Animaux du désert de l’Afrique du Nord :

Des reptiles : le lézard à queue épineuse (Uromastyx geyri), le crocodile du Nil (Crocodylus niloticus).

Des mammifères : le dromadaire (Camelus dromedarius), le fennec ou renard des sables du Sahara (Vulpes zerda).

Crocodile du Nil (Crocodylus niloticus)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Crocodile du Nil (Crocodylus niloticus) (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.
Animaux de la savane de l’Afrique sub-saharienne :

Des reptiles : la tortue sillonnée, ou tortue à éperons, (Centrochelys sulcata).

Des oiseaux : le flamant nain (Phoeniconaias minor), le flamant rose (Phoenicopterus roseus), la spatule d’Afrique (Platalea alba), le marabout d’Afrique (Leptoptilos crumenifer), l’ibis rouge (Eudocimus ruber), l’ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), le tantale ibis (Mycteria ibis), le jabiru d’Afrique (Ephippiorhynchus senegalensis), le touraco vert (Tauraco persa), le touraco violet (Musophaga violacea), le loriot doré (Oriolus auratus), le tisserin gendarme (Ploceus cucullatus), le tisserin à tête noire (Ploceus melanocephalus), le barbican à collier (Lybius torquatus), le barbican à poitrine rouge (Lybius dubius), l’autruche d’Afrique (Struthio camelus).

Tortue sillonnée (Centrochelys sulcata)Loriot doré (Oriolus auratus)Touraco violet (Musophaga violacea)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Tortue sillonnée (Centrochelys sulcata) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Loriot doré (Oriolus auratus) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Touraco violet (Musophaga violacea) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.
Barbican à poitrine rouge (Lybius dubius)Tisserin à tête noire (Ploceus melanocephalus)Touraco vert (Tauraco persa)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Barbican à poitrine rouge (Lybius dubius) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Tisserin à tête noire (Ploceus melanocephalus) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Touraco vert (Tauraco persa) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.
Marabout d’Afrique (Leptoptilos crumenifer)Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus)Tantale ibis (Mycteria ibis)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumenifer) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Tantale ibis (Mycteria ibis) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.
Spatule d’Afrique (Platalea alba)Flamant rose (Phoenicopterus roseus)Flamant nain (Phoeniconaias minor)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Spatule d'Afrique (Platalea alba) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Flamant rose (Phoenicopterus roseus) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Flamant nain (Phoeniconaias minor) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.
Des mammifères de la savane sub-saharienne : la mangouste jaune (Cynictis penicillata), l’hippopotame amphibie (Hippopotamus amphibius), l’éléphant de savane d’Afrique (Loxodonta africana), le guépard (Acinonyx jubatus), le gnou bleu (Connochaetes taurinus), le gnou noir ou gnou à queue blanche (Connochaetes gnou), le cobe à croissant (Kobus ellipsiprymnus), le zèbre des plaines (Equus quagga synonymus Equus burchellii), l’éland (Taurotragus oryx), la gazelle de Cuvier (Gazella cuvieri), la girafe (Giraffa camelopardalis), l’oryx algazelle (Oryx dammah), l’oryx gazelle ou gemsbok (Oryx gazella), l’addax ou antilope à nez tacheté (Addax nasomaculatus), le suricate (Suricata suricatta), le patas (Erythrocebus patas), le nyala (Tragelaphus angasii), le chimpanzé commun (Pan troglodytes), le babouin olive (Papio anubis).
Oryx gazelle (Oryx gazella)Gazelle de Cuvier (Gazella cuvieri)Éland (Taurotragus oryx)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Oryx gazelle (Oryx gazella) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Gazelle de Cuvier (Gazella cuvieri) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Éland (Taurotragus oryx) (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.
Guépard (Acinonyx jubatus)Mangouste jaune (Cynictis penicillata)Suricate (Suricata suricatta)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Guépard (Acinonyx jubatus) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Mangouste jaune (Cynictis penicillata) (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Suricate (Suricata suricatta) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.
Animaux de Madagascar :

Des reptiles : le gecko diurne de Madagascar (Phelsuma madagascariensis), le lézard argenté de quatre bandes (Zonosaurus quadrilineatus).

Des mammifères : le vari noir et blanc (Varecia variegata), le maki catta ou lémur à queue annelée (Lemur catta).

Maki catta (Lemur catta)Vari noir et blanc (Varecia variegata)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Maki catta (Lemur catta) (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Vari noir et blanc (Varecia variegata) (auteur Dinkum). Cliquer pour agrandir l'image.
La faune d’Amérique du Sud est surtout représentée par des perroquets et des singes :

Des oiseaux d’Amérique du Sud : l’ara bleu (Ara ararauna), l’ara rouge ou ara Macao (Ara macao), l’ara chloroptère ou ara à ailes vertes (Ara chloroptera), des nandous (Rhea species), le canard musqué ou canard muet (Cairina moschata), le dendrocygne à ventre noir (Dendrocygna autumnalis), le sicale bouton-d’or (Sicalis flaveola).

Des mammifères d’Amérique du Sud : le capybara (Hydrochoerus hydrochaeris), l’ouistiti argenté (Callithrix argentata), l’ouistiti à toupets blancs (Callithrix jacchus), l’ouistiti à pinceaux noirs (Callithrix penicillata), le pinché à crête blanche ou tamarin à crête blanche (Saguinus oedipus), le tamarin labié (Saguinus labiatus), le cochon d’Inde (Cavia porcellus).

Ara rouge (Ara macao)Sicale bouton-d’or (Sicalis flaveola)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Ara rouge (Ara macao) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Sicale bouton-d'or (Sicalis flaveola) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.
Tamarin à crête blanche (Saguinus oedipus)Tamarin labié (Saguinus labiatus)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Pinché à crête blanche (Saguinus oedipus) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Tamarin labié (Saguinus labiatus) (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.
Des reptiles d’Amérique du Nord : l’alligator d’Amérique (Alligator mississippiensis), la tortue alligator (Macrochelys temminckii).

Des oiseaux d’Amérique du Nord : le pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus).

Des mammifères d’Amérique du Nord : le raton laveur commun (Procyon lotor), l’otarie de Californie (Zalophus californianus).

Alligator d’Amérique (Alligator mississippiensis)Tortue alligator (Macrochelys temminckii)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Alligator d'Amérique (Alligator mississippiensis) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Tortue alligator (Macrochelys temminckii) (auteur Norbert Nagel). Cliquer pour agrandir l'image.
Des reptiles d’Asie : le python d’Inde ou python molure (Python molurus).

Des oiseaux d’Asie : l’étourneau à tête grise (Sturnia malabarica), le garrulaxe à queue rouge (Trochalopteron milnei), le padda de Java (Lonchura oryzivora), le francolin noir (Francolinus francolinus).

Francolin noir (Francolinus francolinus)Padda de Java (Lonchura oryzivora)Étourneau à tête grise (Sturnia malabarica)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Francolin noir (Francolinus francolinus) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Padda de Java (Lonchura oryzivora) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Étourneau à tête grise (Sturnia malabarica) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.
Des oiseaux d’Europe : la grue demoiselle, ou demoiselle de Numidie, (Grus virgo synonymus Anthropoides virgo), le pélican blanc (Pelecanus onocrotalus).

Des mammifères d’Europe : le lynx boréal ou lynx commun (Lynx lynx), la loutre cendrée (Aonyx cinerea).

Grue demoiselle (Grus virgo)Pélican blanc (Pelecanus onocrotalus)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Grue demoiselle (Grus virgo) (auteur Dinkum). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Pélican blanc (Pelecanus onocrotalus) (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.
Des oiseaux d’Australie : le grand éclectus (Eclectus roratus), l’émeu d’Australie (Dromaius novaehollandiae).

Des mammifères d’Australie : le wallaby à cou rouge ou wallaby de Bennett (Macropus rufogriseus).

Émeu d’Australie (Dromaius novaehollandiae)Grand éclectus (Eclectus roratus)Wallaby à cou rouge (Macropus rufogriseus)
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Émeu d'Australie (Dromaius novaehollandiae) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Grand éclectus (Eclectus roratus) (auteur Tony Hisgett). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Lajita à Fuerteventura. Wallaby à cou rouge (Macropus rufogriseus) (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.
Le jardin botanique occupe une surface de 160 000 m² et présente une grande variété d’espèces végétales, regroupées en un « cactarium » et un « palmetum ». Le cactarium compte plus de 28 000 cactus appartenant à plus de 2 300 espèces. Le palmetum compte plus de 8 000 palmiers des Canaries, et plus de 7 000 palmiers exotiques du monde entier appartenant à 80 espèces de palmiers.
Le village de La Lajita à Fuerteventura. Le panneau d'entrée de l'Oasis Park. Cliquer pour agrandir l'image.Visite de l’Oasis Park :

L’Oasis Park se trouve à quelques kilomètres de l’isthme qui sépare la presqu’île de Jandía du reste de l’île de Fuerteventura, à proximité de la route côtière de l’est, la route FV-2, sur la Carretera General de Jandía à La Lajita.

On peut aller au parc :

  1. en automobile : l’Oasis Park dispose d’un vaste parking gratuit où l’on peut toujours trouver de la place.
  2. en autocar : des autocars partent chaque jour des cinq principaux centres touristiques de l’île et y retournent le soir (sur les cartes distribuées un peu partout, les points de ramassage sont symbolisés par une girafe). Il faut acheter le ticket séparément de l’entrée au Parc.
  3. en autobus : le bus numéro 1 de la compagnie Tiadhe de Puerto del Rosario à Costa Calma et Morro Jable s’arrête à la bretelle d’accès à La Lajita sur la route principale FV-2 (depuis Puerto del Rosario : 5,75 €, 1 heure 20, toutes les heures). Il suffit de poursuivre à pied jusqu’à l’Oasis Park tout proche.

Horaire des visites : tous les jours, de 9 heures à 18 heures. Les horaires des spectacles et des départs des promenades à dromadaire sont affichées à l’entrée. Compter 3 à 4 heures pour une visite complète.

Une navette gratuite permet de se déplacer sans fatigue à l’intérieur du parc, notamment jusqu’au spectacle des rapaces, situé en hauteur.

Prix d’entrée (pour les non résidents) : adultes : 28 €, enfants : 18 €.

Promenade à dromadaire de 30 minutes : adulte : 12 €, enfant : 8 € (départ à l’entrée du parc).

Téléphone : 00 34 928 161 102

Site sur la Toile : www.fuerteventuraoasispark.com

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions
RestaurantRestaurants
On trouve au bord de la petite plage de galets de La Lajita quelques bons restaurants de poissons comme La Falua

Adresse : Calle Tajonaste 11

Téléphone : 00 34 928 343 259

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Fuerteventura > Pájara > La Lajita
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le parc naturel de Jandía à Fuerteventura
Le village et le monument naturel d'Ajuy à Fuerteventura
Le village de La Lajita et l'Oasis Park à Fuerteventura
Le village de Costa Calma à Fuerteventura
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura
Le village de Cofete et la villa Winter à Fuerteventura
Le village de La Pared à Fuerteventura
Le village de Cardón à Fuerteventura
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Fuerteventura
La ville de La Oliva à Fuerteventura
La ville de Puerto del Rosario à Fuerteventura
La ville d'Antigua à Fuerteventura
La ville de Tuineje à Fuerteventura
La ville de Pájara à Fuerteventura
La ville de Betancuria à Fuerteventura
La flore et la faune de l'île de Fuerteventura
L'île de Fuerteventura - Brochure OTC (PDF)

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.