AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de La Pared à Fuerteventura

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d’accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
La Pared est un village — d’environ 600 habitants — du sud de l’île de Fuerteventura, sur la côte ouest de la presqu’île de Jandía. La tentative faite dans les années 1970 de transformer le village en station balnéaire n’a pas réussi, et le village est devenu un lieu de résidence pour des personnes travaillant dans les stations touristiques du sud de l’île, comme Costa Calma. Cependant, de nombreux Allemands y possèdent une résidence secondaire.
ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Le toponyme « La Pared » signifie « la paroi », « le mur » ; la localité doit ce nom à la muraille de pierres qui séparait en deux parties l’île de Fuerteventura : au nord le royaume de Maxorata, au sud le royaume de Jandía ; cette muraille commençait, au nord, près du village de La Pared.

SituationSituation

Le village de La Pared est situé dans le nord de la presqu’île de Jandía, en bordure du Parc naturel de Jandía. La localité se trouve sur l’isthme de La Pared qui sépare la presqu’île de Jandía du reste de l’île de Fuerteventura ; l’altitude du centre du village est d’environ 40 m au-dessus du niveau de la mer.

Le village de La Pared à Fuerteventura. Le village vue depuis la route FV-605 (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le territoire de la localité s’étend au nord — au-delà du Barranco de La Pared — sur les dernières pentes de la montagne de Cardón, incluant le hameau de Las Hermosas ; au sud, le territoire de La Pared s’étend sur une grande partie de l’isthme de La Pared, une bande de seulement 6 km de largeur, couverte par de nombreuses dunes de sable en constante mutation sous l’action des alizés.

Le village de La Pared fait partie de la commune de Pájara, située à 20 km au nord-est. On peut accéder à La Pared depuis Pájara par la route FV-605, puis en empruntant, sur la droite, une route de gravier sur une courte distance. La ligne de bus numéro 4 de la compagnie Tiadhe — qui relie Pájara à Morro del Jable — a un arrêt sur la route FV-605 au niveau de La Pared (www.tiadhe.com/rutas/04.htm). Cependant, la plupart des visiteurs arrivent à La Pared depuis Costa Calma, à 7 km au sud de La Pared, en prenant la route FV-605.

VisitesVisites

VillageLe village de La Pared
Le village de La Pared comprend deux parties : la première, plus traditionnelle, est constituée d’habitations dispersées consacrées à l’agriculture et à l’élevage, situées dans les ravins et les vallons qui s’étendent vers le nord, en rejoignant un autre petit hameau appelé Las Hermosas, où se trouve une fromagerie qui produit des fromages artisanaux de brebis et de chèvres, en vente dans le village. On y trouve aussi le site archéologique des Corrales de Las Hermosas.

Le village de La Pared à Fuerteventura. Plan du village. Cliquer pour agrandir l'image.La seconde partie du village — plus moderne — résulte de la tentative de créer une station balnéaire à proximité des plages de La Pared et de la Playa del Viejo Rey. C’est en 1966 qu’un premier lotissement de vacances fut créé à La Pared ; dans les années 1970, un plan d’urbanisation ambitieux fut conçu, avec une large avenue à deux chaussées, l’Avenida del Istmo, qui devait conduire jusqu’à la Playa del Viejo Rey et être bordée de boutiques et de restaurants. Ces projets n’ont pas rencontré le succès espéré et il en reste aujourd’hui une avenue surdimensionnée et des lotissements où les rues débouchent sur le néant. Le seul hôtel qui fut construit fut l’hôtel Costa Real, destiné aux golfeurs ; il est aujourd’hui fermé, de même que l’école de golf attenante. Seule reste en activité la partie de l’hôtel constituée de bungalows. Les résidences de vacances destinées aux touristes sont souvent devenues des logements pour les employés des stations touristiques du sud de la presqu’île.

La cause de cet échec est sans doute l’inaptitude à la baignade des plages de La Pared, où souffle très souvent un vent assez fort, créant de fortes vagues, et où il existe des courants marins dangereux. Il reste la beauté des couchers de soleil que l’on peut apprécier, par exemple, depuis le restaurant Bahía La Pared au-dessus de la Playa de La Pared. Le village peut aussi être le point de départ de randonnées pédestres ou cyclistes — pas trop difficiles — dans la montagne voisine (l’itinéraire de randonnée numéro 7 débute à l’arrêt de bus, au premier rond-point de la route principale).

PlageLes plages de La Pared
Le village de La Pared à Fuerteventura. La baie de La Pared (auteur Dirk Vorderstraße). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Pared à Fuerteventura. La Punta de Guadalupe (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.La baie de La Pared comprend deux plages : au nord, la Playa de La Pared ; au sud, la Playa del Viejo Rey ; les deux plages sont séparées par un promontoire, large de 200 mètres, formé par un coulée volcanique, la Punta de Guadalupe. Sans être désertes, ces deux plages ne sont jamais surpeuplées.

À l’ouest de la Playa del Viejo Rey, on peut suivre un sentier qui longe le haut des falaises et découvrir quelques criques avec de minuscules plages découvertes à marée basse.

Le village de La Pared à Fuerteventura. La Playa de La Pared (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de La Pared à Fuerteventura. Coucher de soleil à La Playa de La Pared (auteur Balou46). Cliquer pour agrandir l'image.La Playa de La Pared a une longueur de 200 mètres ; elle se trouve à l’extérieur du Parc naturel de Jandía. C’est une plage de sable brunâtre parsemée de pierres et de rochers affleurants ; la Barranco de la Pared s’y jette en longeant la Punta de Guadalupe. On peut y accéder en voiture jusqu’au parking du restaurant Bahía La Pared. La baignade y est déconseillée en raison des courants imprévisibles, mais les couchers de soleil y sont inoubliables.
Le village de La Pared à Fuerteventura. La Playa del Viejo Rey (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.La Playa del Viejo Rey (« la plage du vieux roy ») a 800 mètres de longueur, et se trouve dans les limites du Parc naturel de Jandía. L’Avenida del Istmo devait y aboutir, mais n’a pas été achevée : on accède à la plage par une piste de terre qui débute derrière l’ancien hôtel Costa Real ; quelques places de stationnement sauvage y sont disponibles ; un escalier permet de descendre jusqu’à la plage. C’est une plage entièrement sauvage, de sable brunâtre, moins accidentée que la Playa de La Pared ; les écoles de surf y exercent leurs activités, mais la baignade y est également risquée à cause des fortes vagues, sauf quand soufflent les vents d’est, le plus souvent en été.
Mur de pierres sèchesLa muraille de La Pared
La Pared était le mur qui séparait la presqu’île de Jandía du reste de l’île de Fuerteventura. Depuis la conquête de l’île par les seigneurs normands Jean de Béthencourt et Gadifer de La Salle on considère que cette muraille matérialisait la frontière entre les royaumes aborigènes de Fuerteventura : le royaume de Maxorata du roi Guize, au nord, et le royaume de Jandía de son frère, le roi Ayoze, au sud, constitué par la presqu’île de Jandía. Mais certains historiens pensent que la frontière passait beaucoup plus au nord, depuis le Barranco de la Peña à l’ouest et le Barranco de la Torre à l’est. D’après des archives historiques, cette autre frontière aurait également été matérialisée par un mur. Dans cette hypothèse, la presqu’île de Jandía aurait été une zone neutre, dont les ressources auraient été partagées entre les deux royaumes.

La muraille de La Pared était un mur de pierres sèches qui s’étendait de la côte nord à la côte sud de l’isthme de La Pared, sur 6 km de longueur. Cependant, à cause des constructions et des travaux routiers, il n’en reste qu’une petite partie, souvent semblable à un tas de pierres d’un mètre de hauteur à certains endroits ; il faut savoir qu’il s’agit d’un monument historique pour y prêter attention. À La Pared, à 200 mètres au nord du restaurant Bahía La Pared, on peut voir une section de cette muraille.

CriqueLa crique d’Agua Liques
Le village de La Pared à Fuerteventura. La crique d'Agua Liques (auteur serin2001). Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).À 5 km au sud-ouest du village de La Pared se trouve la crique d’Agua Liques (« eau claire ») où les bergers conduisaient autrefois leurs troupeaux de chèvres — qu’ils faisaient paître sur l’Istmo de La Pared — pour les faire boire dans le ravin qui se jette dans cette crique. En effet de l’eau douce s’écoule des couches de sable de l’isthme de La Pared au-dessus d’une couche imperméable de basalte volcanique, et forme des sources, précieuses dans ce milieu semi-désertique. Le mélange de cette eau douce avec l’eau de mer de l’océan crée également un milieu favorable au développement des moules et des gastéropodes marins ; les tas de coquilles qui jonchent les creux des rochers de la crique témoignent que les habitants de la région venaient consommer sur place ces moules — au goût un peu amer — jusqu’il y a quelques années. Les autorités ont en effet interdit cette pratique de façon à permettre une reconstitution du stock de ces coquillages.

La façon la plus simple de se rendre à Agua Liques est de partir de la station balnéaire de Costa Calma. La randonnée — assez facile — de 2 heures 30 traverse l’isthme de La Pared et permet de découvrir ses paysages de dunes et sa végétation.

RandonnéeUne randonnée de Costa Calma à Agua Liques
À Costa Calma, partir du centre commercial El Palmeral, puis suivre en montant l’étroite Calle Playa de la Jaqueta. Sortir de la station par une piste de terre en continuant tout droit en direction du nord-ouest, en laissant sur sa droite la Calle Playa de la Jaqueta. Cette piste est fréquentée par de nombreux quads, véhicules et vélos tout-terrain. Après environ 40 minutes on rencontre une bifurcation : rester sur la droite et immédiatement après, à une seconde fourche, tourner à droite. La bonne piste carrossable se termine après environ une heure dans une zone assez large de demi-tour. La suite de la piste descend vers la côte nord de façon plus accidentée, suivant un vallon qui est nommé sur les cartes topographiques Cañada de Agua Liques (« le vallon de l’eau claire »). Le vallon débouche sur l’océan à la crique d’Agua Liques entourée d’étranges formations de sable.

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions
HôtelHôtel Costa Real
18 bungalows qui subsistent de l’ancien hôtel Costa Real, provisoirement fermé.

Téléphone : 00 34 628 245 061

RestaurantRestaurant Bahía La Pared
Le village de La Pared à Fuerteventura. Le restaurant Bahía La Pared (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le restaurant Bahía La Pared se trouve au nord du village de La Pared à l’arrière de la Playa de La Pared — assez mal indiqué ; le restaurant bénéficie d’un emplacement magnifique d’où l’on peut admirer les fameux couchers de soleil sur les vagues déchaînées de l’océan, depuis la terrasse ou depuis la salle, à l’abri de larges baies vitrées. Au nord du restaurant se trouve une section de la « Muraille » (la pared). Les habitants de la région y viennent souvent, ce qui est un bon signe. Le restaurant possède une aire de jeux pour les enfants et une piscine ludique avec toboggan.

Spécialités de poissons frais, différents selon les arrivages, et de paella aux fruits de mer.

Plats principaux autour de 13 €.

Ouvert tous les jours, de 12 heures à 22 heures.

Téléphone : 00 34 928 549 030

ÉquitationÉquitationSurfÉcole de surf AdrenalinSurfÉcole de surf Waveguru
Rancho Barranco de los Caballos

Ce centre équestre se trouve sur la route FV-605, 2 km après La Pared en direction de Pájara. Bien que de race andalouse, les chevaux ne comprennent que l’allemand…

59 € par personne pour une promenade de 2 heures (connaissance de la monte requise).

Téléphone : 00 34 928 174 151

Site sur la Toile : www.reiten-fuerte.de

Cours de 6 heures (en 3 jours) : 125 €

Moniteur français.

Adresse : Valle Ancho 12

Téléphone : 00 34 928 549 002

Site sur la Toile : www.adrenalin-surfschool.com

Adresse : Avenida del Istmo 17

Téléphone fixe : 00 34 928 549 122

Téléphone mobile : 00 34 619 804 447

Site sur la Toile : www.waveguru.de

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Fuerteventura > Pájara > La Pared
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le parc naturel de Jandía à Fuerteventura
Le village et le monument naturel d'Ajuy à Fuerteventura
Le village de La Lajita et l'Oasis Park à Fuerteventura
Le village de Costa Calma à Fuerteventura
Le village de Morro del Jable à Fuerteventura
Le village de Cofete et la villa Winter à Fuerteventura
Le village de La Pared à Fuerteventura
Le village de Cardón à Fuerteventura
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Fuerteventura
La ville de La Oliva à Fuerteventura
La ville de Puerto del Rosario à Fuerteventura
La ville d'Antigua à Fuerteventura
La ville de Tuineje à Fuerteventura
La ville de Pájara à Fuerteventura
La ville de Betancuria à Fuerteventura
La flore et la faune de l'île de Fuerteventura
L'île de Fuerteventura - Brochure OTC (PDF)

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.