Le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Sorbier des oiseleurs. Fleurs en gros plan. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Tronc et canopée d'une sorbier des oiseaux. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Jeune plante de sorbier des oiseaux. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Jeune plante. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : rosidés (Rosidae)Ordre : rosales (Rosales)
Famille : rosacées (Rosaceae)Sous-famille :
Genre : sorbiers et alisiers (Sorbus)Sous-genre :
Espèce : Sorbus aucupariaVariété :
Nom commun : sorbier des oiseleursNom populaire : sorbier des oiseaux, arbre aux grives, sorbier sauvage

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneEberesche, VogelbeerbaumAngleterremountain ash, rowanArménie
Pays basqueotsalizarraBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
Danemarkalmindelig rønGaeidhligcaorann, caorunnEspagneserbal de cazadoresEstonie
FøroysktFinlandekotipihlaja, pihlajaFrançaissorbier des oiseleursFrysk
GalicePays de GallescerddinGéorgieGrèceσορβιά αουκοπάρια
HongriemadárberkenyeIrlandecaorthannIslandereyniviðurItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègerognOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquiejarabina vtáčiaSlovénie
SuèderönnTchéquiejeřáb ptačíUkraïneEmpire romainSorbus aucuparia

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Sorbus aucuparia : du latin sorbeo, j’absorbe, à cause de ses propriétés médicales astringentes.
Étymologie françaiseÉtymologie française
Les oiseleurs attrapaient au filet les grives attirées par les baies rouges.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Sorbier des oiseleurs. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Silhouette. Cliquer pour agrandir l'image.
Catégorie de planteCatégorie de plante
Arbre à feuilles caduques.
PortPort de la plante
Le sorbier des oiseaux a une structure relativement irrégulière avec des trouées. Son port est arrondi en boule dense. Tronc élancé. Branches dressées.
HauteurHauteur de la plante
Arbre haut de 5 à 18 m.
RemarquesRemarques
Autrefois les graines de sorbier étaient utilisées par les oiseleurs pour appâter les pièges.
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Écorce lisse et grise puis crevassée longitudinalement et de couleur gris-brun.

Rameaux pubescents au début puis rapidement glabres ; bourgeons velus.

Sorbier des oiseleurs. Écorce, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Écorce jeune. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Rameau, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Écorce vieille. Cliquer pour agrandir l'image.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Les feuilles sont caduques.

Feuilles imparipennées à 11-17 folioles finement dentées presque dès la base, vert sombre en dessus, pâles en dessous.

Sorbier des oiseleurs. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Planche d'identification Saint-hilaire. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Feuille, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Sorbier des oiseleurs. Folioles, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.
VégétationVégétation
Sorbier des oiseleurs. Feuillage, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Espèce hermaphrodite.

Fleurs sur des pédoncules duveteux, en corymbes rameux de 10 à 15 cm de diamètre, dressés ou penchés, denses, à ramifications laineuses ; corolle large de 6 à 8 mm ; de couleur blanc crème ; 3 styles.

Sorbier des oiseleurs. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Fleurs en gros plan. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs blanchesFleurs jaunes
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
De mai à juin.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Sorbier des oiseleurs. Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Si la floraison en ombelles blanches est peu spectaculaire, par contre les fruits qui se colorent en rouge orangé dès la fin juillet sont très décoratifs.

« Fruit » de 7 à 9 mm de diamètre, sub-globuleux, écarlate, contenant 3 graines, d’abord de couleur verdâtre, jaunes puis rouges.

Sorbier des oiseleurs. Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Ils persistent jusqu’à la chute des feuilles, à moins que les oiseaux …

Les fruits sont comestibles et peuvent servir à faire de la gelée de sorbier.

Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
GrainesGraines
Sorbier des oiseleurs. Graines.294 000 graines par kg.
FructificationFructification
D’août à octobre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennitéPlante annuellePlante pérenne
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplicationPollinisation
EntretienEntretienTaille
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisVersInsectesChampignonsMicrobes
Rouille
Sorbier des oiseleurs. Rouille. Cliquer pour agrandir l'image.Une autre espèce de Gymnosporangium provoque des taches rouges sur les feuilles du sorbier des oiseleurs et des excroissances (flèche) sur la face inférieure de la feuille.
LongévitéLongévité
100 ans et plus.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
SolsSols
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombré
AltitudesAltitudes

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Europe du Nord, Asie.
Présent en auvergneAuvergne
Sorbier des oiseleurs. En fleurs, Montchier. Cliquer pour agrandir l'image.Sorbier des oiseleurs. Montchier. Cliquer pour agrandir l'image.

BoisBois

Généralités
Propriétés du boisPropriétés du bois
Le bois de sorbier est en général, d’excellente qualité.

Le sorbier sauvage ou sorbier des oiseleurs ou des grives est le plus connu des sorbiers. Il est très recherché par les sculpteurs à cause de la finesse de son grain, de sa grande homogénéité et de sa bonne adhérence aux fibres.

BoisAspect du bois
Sorbier des oiseleurs. Bois.Bois peu coloré, blanc-rougeâtre ou verdâtre, à grain serré, avec un aubier peu distinct
Coupe longitudinale
Coupe tangentielle
Coupe radiale
Densité du boisDensité du bois
Bois lourd.
Travail du boisTravail du bois
Utilisation du boisUtilisations du boisUtilisation du bois en menuiserieUtilisation du bois en manchisterieUtilisation du bois pour les jouetsUtilisation du bois en tournerieUtilisation du bois pour l'archerieUtilisation du bois pour le chauffageUtilisation du bois en sculpture
L’aubier rougeâtre est apprécié pour la sculpture.

Tournerie, manchisterie.

Le bois dur du sorbier était utilisé en ébénisterie et pour la confection des rabots, têtes de maillets.

Au Moyen Âge servait à la fabrication d’arcs.

Bon bois de chauffage.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
Ses feuilles constituent un bon fourrage.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

TraditionsTraditions
Le sorbier des oiseleurs protègerait le bétail contre la foudre.

Dans la tradition campagnarde, le sorbier, comme le sureau, porte bonheur aux amoureux.

ReligionsReligions
C’est un arbre sacré pour les Celtes et les Germains.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'alisier blanc (Sorbus aria)
L'alisier torminal (Sorbus torminalis)
Le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia)
Sujets plus larges
Page d'accueil
L'alchémille vulgaire (Alchemilla vulgaris)
L'amandier commun (Amygdalus communis)
L'aubépine à deux styles (Crataegus oxyacantha)
L'aubépine monogyne (Crataegus monogyna)
L'églantier commun (Rosa canina)
Le fraisier des bois (Fragaria vesca)
Le framboisier (Rubus idaeus)
Le poirier commun (Pyrus communis)
Le pommier domestique (Malus sativa)
Le pommier sauvage (Pyrus malus)
La potentille printanière (Potentilla verna)
La potentille rampante (Potentilla repans)
Les pruniers (Prunus)
La reine des près (Filipendula ulmaria)
La ronce des bois (Rubus fruticosus)
La sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis)
Les sorbiers (Sorbus)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.