La reine des près (Filipendula ulmaria)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Reine des pres. Narse d'Espinasse. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : rosidés (Rosidae)Ordre : rosales (Rosales)
Famille : rosacées (Rosaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Filipendula ulmaria [(Linné) Maxim.], Spiraea ulmaria [Linné]Variété :
Nom commun : spirée ulmaire, reine des présNom populaire : belle des prés, ulmaire, barbe-de-bouc, barbe-de-chêne

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneechtes Mädesüss, WiesenköniginAngleterremeadowsweetArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatieprava končara
DanemarkGaeidhligcrios chu-chulainn, airgiod luachraEspagneEstonieviltjalehine angervaks
FøroysktFinlandeFrançaisreine des présFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandemjaðurtItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschRändäpré, WisekineginMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasmädesüssPolognewiązówka błotna pstrolistnaPortugalRoumanie
RussieвязолистныйSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainFilipendula ulmaria

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Spiraea ulmaria (du mot grec speira, spirale ; les fruits sont contournés en spirale).
Étymologie françaiseÉtymologie française
Son allure altière la fait appeler « Reine des près ».

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
La reine des près ou ulmaire est une plante élevée de 1 à 1,50 m, glabre, presque ligneuse.
PortPort de la plante
La reine des prés est une plante au port dressé dont les feuilles à folioles dentées forment un feuillage élégant.

En touffe.

HauteurHauteur de la plante
La reine des prés peut dépasser un mètre (de 60 à 120 cm).
Espèces semblablesEspèces semblables
Reine des pres. Planche d'identification Losch. Cliquer pour agrandir l'image.Reine des pres. Planche d'identification Hoffmann. Cliquer pour agrandir l'image.Il ne faut pas confondre cette plante avec l’Hotteïa du Japon que les horticulteurs vendent comme plante d’appartement sous le nom inexact de Reine-des-prés.

RacineRacines

Description de la racine
Reine des pres. Planche d'identification Sturm. Cliquer pour agrandir l'image.Rhizome rampant et mesurant de 50 cm à 1,5 m.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Reine des pres. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Tiges droites, dressées, peu rameuses.

Tiges creuses, sillonnées, feuillues.

Couleur de l'écorceCouleur de la tige
Tiges rougeâtres.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Reine des pres. Planche d'identification Flora danica. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles alternes, en fausses ombelles ramifiées.

Feuilles de 2 à 9 paires de folioles larges et doublement dentées, de tailles différentes, avec de très petites folioles intercalées entre les autres.

Foliole terminale beaucoup plus grande, profondément divisée en 3 lobes aigus.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Folioles longues de 3 à 5 cm.
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Folioles souvent velues, vert foncé dessus, blanchâtres dessous.
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Reine des pres. Planche d'identification Thomé. Cliquer pour agrandir l'image.Petites fleurs hermaphrodites à étamines plus longues que les pétales, disposées en grappes rameuses, dressées, denses et irrégulières, s’évasant vers le haut.

Fleur à 5, parfois 6, pétales libres, arrondis à obovales.

Étamines beaucoup plus longues que les pétales.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Fleurs petites, de 2 à 5 mm de longueur.
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs blanchesFleurs blanchâtres
Fleurs blanc crème.
Fleur odoranteParfum des fleurs
Les fleurs très odorantes ont un odeur un peu sucrée.

Les boutons floraux, les fleurs et les fruits exhalent une odeur un peu pharmaceutique d’amande amère lorsqu’on les froisse.

PollenPollen
FloraisonFloraison
De juin à août.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Reine des pres. Pulvérières. Cliquer pour agrandir l'image.Fruit globuleux, composé de 5 à 9 ovaires tordus en spirale.
Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs du fruitCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennitéPlante pérenne
Plante vivace par un rhizome.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplicationPollinisation
EntretienEntretienTaille
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisVersInsectesChampignonsMicrobes
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxForêts alluvialesRivièresRuisseauxMarécages
La reine des prés est une espèce commune dans les lieux humides : fossés, marais, bords de ruisseaux, forêts inondables.

Elle se trouve souvent en colonies importantes.

SolsSols
Sur sols sablonneux ou argileux.
ExpositionsPlante de lumièrePlante d'ombre
ClimatsClimatsClimat ombréClimat pluvieuxClimat humideClimat froid
AltitudesAltitudesÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
À partir de 600 m jusqu’à 1 800 m.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
En France, abondante presque partout, sauf en région méditerranéenne.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
La plante entière est diurétique, astringente et tonique ; elle s’emploie en extrait et aussi eu infusion (10 à 20 grammes par litre d’eau).

Les fleurs de l’ulmaire sont donc conseillées contre les affections fébriles (grippe, refroidissements), les rhumatismes articulaires, la goutte, les troubles des reins et de la vessie (calculs, cystite), l’hydropisie et la cellulite. Utilisée de plus contre les troubles cardiaques, l’artériosclérose et l’insomnie.

L’infusion des feuilles est souveraine contre la diarrhée.

La racine est un excellent détersif pour laver les plaies, accélère leur assèchement en raison du tanin qu’elle contient.

Vin de reine des prés : Mettre 30 g de fleurs dans un litre de vin blanc, faire bouillir et cuire à feu doux 10 min, passer et laisser infuser 24 h. Boire un verre plusieurs fois par jour contre la fièvre.

Utilisations culinairesUtilisations culinaires
Feuilles, fleurs et fruits servent à parfumer des boissons et des desserts.
Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
L’odeur, l’aspect et l’abondance extraordinaire des fleurs attire une foule d’insectes butineurs, en particulier les abeilles.
Utilisations ornementalesUtilisations ornementales
On cultive parfois la spirée ulmaire dans les parcs et les jardins.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Salicylate de méthyl, aldéhyde salicylique, glucosides flavoniques, tanin, sels minéraux, vitamine C.

StatutStatut

Rareté
La reine des prés est une plante commune.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'alchémille vulgaire (Alchemilla vulgaris)
L'amandier commun (Amygdalus communis)
L'aubépine à deux styles (Crataegus oxyacantha)
L'aubépine monogyne (Crataegus monogyna)
L'églantier commun (Rosa canina)
Le fraisier des bois (Fragaria vesca)
Le framboisier (Rubus idaeus)
Le poirier commun (Pyrus communis)
Le pommier domestique (Malus sativa)
Le pommier sauvage (Pyrus malus)
La potentille printanière (Potentilla verna)
La potentille rampante (Potentilla repans)
Les pruniers (Prunus)
La reine des près (Filipendula ulmaria)
La ronce des bois (Rubus fruticosus)
La sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis)
Les sorbiers (Sorbus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les acéracées (Aceraceae)
Les apiacées (Apiaceae)
Les aquifoliacées (Aquifoliaceae)
Les araliacées (Araliaceae)
Les balsaminacées (Balsaminaceae)
Les buxacées (Buxaceae)
Les celastracées (Celastraceae)
Les cornacées (Cornaceae)
Les crassulacées (Crassulaceae)
Les euphorbiacées (Euphorbiaceae)
Les géraniacées (Geraniaceae)
Les grossulariacées (Grossulariaceae)
Les hippocastanacées (Hippocastanaceae)
Les juglandacées (Juglandaceae)
Les loranthacées (Loranthaceae)
Les onagracées (Onagraceae)
Les oxalidacées (Oxalidaceae)
Les papilionacées (Papilionaceae)
Les rhamnacées (Rhamnaceae)
Les rosacées (Rosaceae)
Les saxifragales (Saxifragales)
Les thyméléacées (Thymelaeaceae)
Les vitacées (Vitaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.