L’alchémille vulgaire (Alchemilla vulgaris)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Alchemille vulgaire. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.Alchemille vulgaire. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.Alchemille vulgaire. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.
Alchemille vulgaire. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : rosidés (Rosidae)Ordre : rosales (Rosales)
Famille : rosacées (Rosaceae)Sous-famille :
Genre : alchémilles (Alchemilla [Linné, 1753])Sous-genre :
Espèce : Alchemilla vulgaris [Bus, non Linné], Alchemilla pratensis, Alchemilla xanthochloraVariété :
Nom commun : alchémille vulgaireNom populaire : pied de lion, manteau de Notre-Dame

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneFrauenmantel, gemeiner Frauenmantel, echter Sinau, Taublatt, Tauschüsselchen, gewöhnlicher FrauenmantelAngleterrebear’s foot, lion’s foot, lady’s mantle, common lady’s mantle, common alchemilArménie
Pays basquelinzaiñaBiélorussieBrezhonegtroad-leonBulgarie
Catalogneherba botera, meligó montès, peu de lleó, pota de lleóChyprioteCorsuCroatie
Danemarkalmindelig løvefodGaeidhligcopan an druichdEspagnealquimila, pie de leónEstonie
FøroysktFinlandepiennarpoimulehti, yleinen poimulehtiFrançaisalchémille vulgaireFrysk
Galicepé de leãoPays de GallesGéorgieGrèce
HongriepalastfüIrlandeIslandemaríustakkurItaliealchemilla, erba stella, erba ventaglina
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègevanlig marikåpeOccitan
Pays-Baskale vrouwenmantel, kahler Frauenmantel, gewone, Spitslobbige vrouwenmantelPologneprzywrotnikPortugalpé de leãoRoumanierătunjir, cretisoara, ceai cretisoara
RussieМанжеткаSerbiegospin plašt, virakSlovaquieSlovénie
Suèdedaggskål, stjärndaggkåpaTchéquiekontryhel obecný, husí nožkaUkraïneEmpire romainAlchemilla vulgaris

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie françaiseÉtymologie française
La rosée retenue par l’alchémille était recueillie par les alchimistes.

Les gouttes de rosée accumulées pendant la nuit qui perlent au creux des feuilles sont appelées par les alchimistes et sorciers du Moyen Âge : « l’eau céleste ». Les alchimistes lui attribuaient des vertus surnaturelles comme transformer le plomb en or. Les sorciers ou guérisseurs croyaient en mélangeant cette  « eau céleste » avec des parties de la plante, aider à la conception d’un enfant, éviter les fausses couches ou faire recouvrer une virginité perdue,…

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Alchemille vulgaire. Cliquer pour agrandir l'image.Alchemille vulgaire. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Alchemille vulgaire. Planche d'identification Thomé. Cliquer pour agrandir l'image.
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Espèces semblablesEspèces semblables

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Les alchémilles ont cependant des propriétés médicinales reconnues qui peuvent être utilisées en lotion ou en infusion. Toutes les parties vertes de la plante, astringentes et cicatrisantes utilisées en lotion ou décoction soignent les inflammations et les petits bobos. Les infusions quant à elles sont un remède reconnu pour traiter chez la femme, des règles trop abondantes, douloureuses ou pour soulager des varices et des troubles circulatoires.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'alchémille vulgaire (Alchemilla vulgaris)
L'amandier commun (Amygdalus communis)
L'aubépine à deux styles (Crataegus oxyacantha)
L'aubépine monogyne (Crataegus monogyna)
L'églantier commun (Rosa canina)
Le fraisier des bois (Fragaria vesca)
Le framboisier (Rubus idaeus)
Le poirier commun (Pyrus communis)
Le pommier domestique (Malus sativa)
Le pommier sauvage (Pyrus malus)
La potentille printanière (Potentilla verna)
La potentille rampante (Potentilla repans)
Les pruniers (Prunus)
La reine des près (Filipendula ulmaria)
La ronce des bois (Rubus fruticosus)
La sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis)
Les sorbiers (Sorbus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les acéracées (Aceraceae)
Les apiacées (Apiaceae)
Les aquifoliacées (Aquifoliaceae)
Les araliacées (Araliaceae)
Les balsaminacées (Balsaminaceae)
Les buxacées (Buxaceae)
Les celastracées (Celastraceae)
Les cornacées (Cornaceae)
Les crassulacées (Crassulaceae)
Les euphorbiacées (Euphorbiaceae)
Les géraniacées (Geraniaceae)
Les grossulariacées (Grossulariaceae)
Les hippocastanacées (Hippocastanaceae)
Les juglandacées (Juglandaceae)
Les loranthacées (Loranthaceae)
Les onagracées (Onagraceae)
Les oxalidacées (Oxalidaceae)
Les papilionacées (Papilionaceae)
Les rhamnacées (Rhamnaceae)
Les rosacées (Rosaceae)
Les saxifragales (Saxifragales)
Les thyméléacées (Thymelaeaceae)
Les vitacées (Vitaceae)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.