Le cortinaire splendide (Cortinarius splendens)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : cortinariales (Cortinariales)Sous-ordre :
Famille : cortinariacées (Cortinariaceae)Sous-famille :
Genre : cortinaires (Cortinarius)Sous-genre :
Espèce : Cortinarius splendensSous-espèce :
Nom commun : cortinaire splendide, cortinaire resplendissantNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaiscortinaire splendideFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainCortinarius splendens

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Cette espèce de petite taille, d’un beau jaune ochracé vif, possède les caractères généraux des Cortinaires : cortine étalée et pied élargi en bulbe à la base.
Espèces semblablesEspèces semblables
Il peut être confondu avec le délicieux tricholome équestre.

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
Diamètre du piedDiamètre du pied
Forme du piedForme du pied
Pied cylindrique et étalé, en bulbe à la base.
Couleur du piedCouleur du pied
D’un beau jaune doré.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Coupe du piedCoupe du pied
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Pied avec d’importants restes de cortine assez large et rousse.
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied
Gros bulbe marginé.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
Jusqu’à 6 cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
D’abord hémisphérique puis s’étalant en restant onduleux.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Jaune doré à fond ochracé, qui se tache parfois de brun pourpre au centre du chapeau.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Son revêtement est sec, visqueux à l’humidité.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Marge devenant ridée et cannelée avec l’âge.
DessousFace inférieure
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Couleur des lames ou pores
Jaunes, comme le pied et le chapeau.
Espacement des lames ou pores

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
Forme des spores
Spores verruqueuses.
Couleur de la sporée
De teinte rouille.

ChairChair

Aspect de la chair
Chair épaisse.
Consistance de la chair
Colorations
Chair jaune vif à reflet orangé.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Sans odeur particulière.
SaveurGoût

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Le cortinaire splendide vient en automne.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillus
Dans les sous-bois de feuillus mêlés (hêtres, chênes, châtaigniers).
SolsSols
De préférence sur sol calcaire.
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

Utilisation médicinaleUtilisations

CulinairesToxique
Le cortinaire splendide est toxique.

StatutStatut

Rareté
Espèce relativement peu commune.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le cortinaire blanc-violet (Cortinarius alboviolaceus)
Le cortinaire bleu (Cortinarius caerulescens)
Le cortinaire brun (Cortinarius brunneus)
Le cortinaire de Bulliard (Cortinarius bulliardii)
Le cortinaire cannelle (Cortinarius cinnamomeus)
Le cortinaire couleur de faon (Cortinarius hinnuleus)
Le cortinaire couleur de rocou (Cortinarius orellanus)
Le cortinaire élevé (Cortinarius elatior)
Le cortinaire élégant (Cortinarius praestans)
Le cortinaire à lames cannelle (Cortinarius cinnamomeus)
Le cortinaire muqueux (Cortinarius mucosus)
Le cortinaire à odeur de poire (Cortinarius traganus)
Le cortinaire oint (Cortinarius delibutus)
Le cortinaire de Phénicie (Cortinarius phoniceus)
Le cortinaire à pied tordu (Cortinarius torvus)
Le cortinaire rouge cinabre (Cortinarius cinnabarinus)
Le cortinaire sanguin (Cortinarius sanguineus)
Le cortinaire semi-sanguin (Cortinarius semisanguineus)
Le cortinaire splendide (Cortinarius splendens)
Le cortinaire très élégant (Cortinarius elegantissimus)
Le cortinaire très joli (Cortinarius speciosissimus)
Le cortinaire trivial (Cortinarius trivialis)
Le cortinaire violet (Cortinarius violaceus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les cortinaires (Cortinarius)
Les hébélomes (Hebeloma)
Les inocybes (Inocybe)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.