AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La ville de Buenavista del Norte à Ténériffe

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d'accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
La ville de Buenavista del Norte à Ténériffe. Écusson (auteur Jerbez). Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Buenavista del Norte à Ténériffe. Vue depuis le Mirador Dom Pompeyo. Cliquer pour agrandir l'image.Buenavista del Norte est l'une des rares communes de l'archipel des Canaries à posséder son acte de fondation, concédé par le lieutenant gouverneur de Tenerife, Cristóbal Lebrón et le « regidor » (sorte d'échevin) Fernando de Llerena, sur demande des habitants représentés par Juan Méndez « El Viejo » et Juan de Mesa.

Le document le plus ancien faisant référence à ce village et qui prouve son existence comme Conseil est un acte notarié datant d'août 1516.

Dés les débuts de la colonisation de Ténériffe, pendant les premières années du XVIe siècle, la commune prend forme peu à peu avec l'arrivée d'un flux considérable de population qui vient s'y installer, attirée par les fermiers en affermage déjà installés dans la région pour la culture de la canne à sucre.

La ville de Buenavista del Norte à Ténériffe. Cliquer pour agrandir l'image.La commune de Buenavista est constituée d'une vaste plaine couverte de plantations de bananes et d'arbres fruitiers jusqu'au massif pierreux de Teno, des ravins taillés à pic et des criques presque inaccessibles.

Buenavista del Norte est une municipalité essentiellement agricole, aux habitudes ancestrales, comme la façon de mesurer le passage des heures grâces aux ombres des falaises, où l'on peut constater une évidente influence hispanique.

L'isolement dans lequel ont vécu certains secteurs de la municipalité a permis de faire durer des formes de vie traditionnelles.

Buenavista del Norte, avec ses rues de style andalou, est une commune où règne le calme absolu et où les activités liées à la nature sont omniprésentes.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Le nom de Buenavista del Norte lui a été donné par les conquistadores qui s'émerveillèrent devant la beauté de ses terres (Buenavista signifie littéralement « bonne vue »).

SituationSituation

La ville de Buenavista del Norte à Ténériffe. Situation de la commune (auteur Jerbez). Cliquer pour agrandir l'image.Buenavista del Norte est une commune de 67,42 km² située à l'extrême nord-ouest de l'Île de Ténériffe, avec une altitude de 110 m, et à une distance de 71 Km de Santa Cruz de Ténériffe par la route ; sa population est de 5.453 habitants.

Buenavista est délimitée à l'est par la municipalité de Los Silos, et au sud par Santiago del Teide par le ravin Seco.

Coordonnées : latitude 28.364441 N ; longitude 16.849508 O

VisitesVisites

ÉgliseL'église Notre-Dame des Remèdes (Nuestra Señora de Los Remedios)
Des nuées de sauterelles, ces terribles insectes, s'abattirent sur les lieux, dévastant toutes les cultures sur leur passage. Les habitants de Buenavista se réunirent avec leur maire, le sous-lieutenant Hernando Yanes Méndez et ils décidèrent de sortir en procession la statue de la vierge de Los Remedios pour les faire fuir. L'histoire veut qu'il en fut ainsi et qu'elles disparurent. Depuis cette date, cette statue a toujours été très vénérée.

La ville de Buenavista del Norte à Ténériffe. L'église de Los Remedios. Cliquer pour agrandir l'image.Buenavista ne tarda pas à avoir une église paroissiale vouée à Nuestra Señora de Los Remedios, ainsi que huit ermitages répartis sur le vaste territoire de sa commune. Celle-ci comptait aussi un couvent de franciscains, fondé le 8 décembre 1648 dans des maisons cédées par un des habitants de la ville, Pedro Hernández, et voué à Nuestra Señora de Las Mercedes.

La construction de l'église de la Vierge de Los Remedios remonte au début du XVIe siècle. L'église comporte trois nefs avec des arcades en plein cintre.

Le 22 juin 1996, l'église fut ravagée par un terrible incendie qui réduisit à l'état de cendres son patrimoine artistique d'une valeur incalculable, détruisant à tout jamais cinq siècles de patrimoine culturel et spirituel. Cet édifice se trouve aujourd'hui restauré.

La nouvelle statue de Nuestra Señora de los Remedios réalisée par le sculpteur originaire de Cadix, Luis González Rey, est arrivée à Buenavista le 24 de octobre 1997 sous les acclamations de la population de la région.

ÉgliseL'église de la Conception (Iglesia de la Conceptión)
Église du XVIe siècle.
À voir
Parmi les autres endroits à voir, il faut citer :
  • l'ancien grenier
  • la Casa de la Viuda
  • le portail de l'ancien cimetière
  • l'ancienne demeure de La Marquesa et la Casa de los Ruices,
  • l'hacienda San Juan de Taco, 1591-1655. (Architecture domestique)
  • l'hacienda Finca de la Fuente et la chapelle de La Fuente.

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
La commune de Buenavista commença à se constituer au XVIe siècle, dès le début de la colonisation de Tenerife. Tout au long du XVIIe siècle, les attaques de pirates et des berbères étaient fréquentes le long du littoral. La commune fut même dévastée par une invasion de sauterelles en 1659. Parmi les derniers épisodes dramatiques, il faut citer l'incendie du 22 juin 1996 qui ravagea l'église de Nuestra Señora de los Remedios et détruisit un héritage extraordinaire : des retables à caissons mudéjars polychromes et des sculptures d'une valeur artistique et spirituelle incalculable dont une sculpture intéressante d'Alonso Cano représentant saint François. La ville conserve des demeures anciennes datant du XVIIe et du XVIIIe siècle.

Informations pratiquesInformations pratiques

Informations utilesInformations utiles
Office de tourisme : Plaza de los Remedios, 2
HôtelHôtels
RestaurantRestaurants

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Ténériffe > Côte septentrionale > Buenavista del Norte
Sujets plus détaillés
Le village de Teno à Ténériffe
Le village d'El Palmar à Ténériffe
Sujets proches
Le parc rural de Teno à Ténériffe
La ville de Buenavista del Norte à Ténériffe
La ville de Los Silos à Ténériffe
La ville d'El Tanque à Ténériffe
La ville de Garachico à Ténériffe
La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe
La ville de La Guancha à Ténériffe
La ville de San Juan de la Rambla à Ténériffe
La ville de Los Realejos à Ténériffe
La ville de Puerto de la Cruz à Ténériffe
La ville de La Orotava à Ténériffe
La ville de Santa Úrsula à Ténériffe
La ville de La Victoria de Acentejo à Ténériffe
La ville de La Matanza de Acentejo à Ténériffe
La ville d'El Sauzal à Ténériffe
La ville de Tacoronte à Ténériffe
La ville de Tegueste à Ténériffe
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Ténériffe
L'île de Ténériffe - Carte des lignes de bus (PDF)
La côte septentrionale de Ténériffe
La côte orientale de Ténériffe
La côte méridionale de Ténériffe
La côte occidentale de Ténériffe
L'intérieur de Ténériffe
La flore et la faune de l'île de Ténériffe
L'île de Ténériffe - Brochure OTC (PDF)

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.