AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d'accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
L'économie de la commune d'Icod repose sur l'agriculture, en pratique sur la culture de la banane et de la vigne, sur le commerce, principale activité du centre ville d'Icod et enfin sur la pêche.

La grande quantité d'eau qui descend de la montagne a permis la culture de la canne à sucre ainsi que celle de la vigne. Cependant, ce n'est qu'au début du XXe siècle que fut réglementée cette dernière activité, qui figura dès lors sur son blason.

Le centre historique d'Icod de Los Vinos a été déclaré Bien d'Intérêt Culturel le 5 octobre 2004, dans la catégorie « Ensemble Historique ».

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Icod fut fondée à la fin du XVe siècle sous le règne de Ycoden, chef des Guanches de cette région ; Los Vinos vient de l'importance gagnée, au XVIe siècle, par la culture de la vigne.

SituationSituation

Icod de los Vinos est situé dans une région viticole dans le nord-ouest de Tenerife, à 22 km de Puerto de la Cruz.

VisitesVisites

Hôtel de villeL'hôtel de ville (Ayuntamiento)
La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. L'Hôtel de Ville. Cliquer pour agrandir l'image.Le rue San Agustín débouche sur la place León Huerta qui se dresse au bout d'un perron, avec sa balustrade et ses quatre statues génoises qui représentent les différentes saisons. Le tout est présidé par le bâtiment de l'hôtel de ville avec sa façade néo-canarienne, construit à l'emplacement de l'ancien couvent augustin de San Sebastián, fondé au XVIe siècle.

La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. L'Hôtel de Ville. Cliquer pour agrandir l'image.Dans la rue San Sebastián, on peut admirer de jolies demeures datant du XVIIIe et du XIXe siècle, comme le manoir des marquis de Santa Lucía et sa façade de style renaissance et ses éléments baroque ou encore la demeure des Fleytas.

ÉgliseL'église Saint-Augustin (Iglesia San Agustin)
L'église Saint-Augustin (seconde moitié du XVIe siècle) a conservé son arcature et présente un magnifique plafond à caissons mudéjar dans la chapelle de La Soledad. Cette église se distingue également pour le tabernacle néoclassique du sanctuaire et sa chaire élégante.

L'église renferme également quatre peintures sur bois intéressantes représentant les évangiles et une sculpture de la Virgen de Gracia du XVIIe siècle.

Horaire des visites : aux heures de culte

ÉgliseL'église Saint-Marc (Iglesia Matriz de San Marcos)
La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. L'église. Cliquer pour agrandir l'image.L'église paroissiale Saint-Marc l'Évangéliste se trouve sur la place Andrés de Lorenzo Cáceres ; elle renferme un patrimoine très riche. Elle aurait été construite au cours des dernières années du XVe siècle. Au XVIe siècle, vers 1570, on a reconstruit une magnifique église à trois nefs que l'on doit au tailleur de pierres Miguel Antúnez. On ajouta deux chapelles au trois nefs principales, séparées par des colonnes et des arcs en demi cintre. Elle possède un plafond en bois peint de la fin du XVIIIe siècle.

La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. L'église Saint-Marc. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).

La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. L'église Saint-Marc. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. La porte de l'église San Marcos. Cliquer pour agrandir l'image.Le style mudéjar domine dans toute la structure de l'église, bien que l'on trouve aussi des éléments d'autres styles, comme le portail style renaissance, le clocher inspiré du gothique français et les retables, le chœur et les chaires que l'on doit au baroque. Le retable principal, de style plateresque, se distingue par ses nombreuses niches.

Dans une de ces niches située au centre du retable se trouve la statue du patron des lieux, San Marcos Evangelista, une petite statue gothique flamande qui, selon la légende, serait apparue sur le littoral du royaume guanche d'Icoden avant la conquête de l'île par les Espagnols. Il s'agirait donc de la plus ancienne statue aujourd'hui conservée à Tenerife.

On trouve dans les autres niches des sculptures importantes :
  • La statue anonyme de San Diego de Alcalá de l'école de Madrid (1710), une œuvre maîtresse que certains attribuent au sculpteur de Grenade Pedro de Mena et qui serait pour certains spécialistes la plus belle pièce de la sculpture espagnole de tous les temps.
  • Christo Vivo de José de Arce
  • Les statues de San José y el Niño de Martínez Montañés
  • El Nazareno de Martín de Andújar
  • El Señor de la Humildad y Paciencia d'Alonso de la Raya
  • La Virgen del Rosario de Fernando Estévez
  • Cristo Crucificado, une statue en pâte à maïs que l'on doit aux indiens de Michoacán du Mexique.
La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. L'église Saint-Marc. Cliquer pour agrandir l'image.À voir aussi le grand tableau de Las Animas (XVIIIe siècle du peintre José Tomás Pablo originaire de Puerto de la Cruz), le tableau de Santa Ana et de La Asunción.

L'orfèvrerie du temple est exposée dans le musée. On ne peut pas manquer la Croix de Filigrane en argent massif du Mexique, à la fois pour sa taille - 48 kilos et 2,40 mètres de haut - mais aussi pour l'élégance et la précision de cet ouvrage, réalisé entre 1663 et 1665 à La Havane par l'artiste Jerónimo de Espellosa, classée comme l'une des plus belles croix en filigrane d'argent au monde. La Croix a été commandé par Nicolás Estévez Borges, évêque de La Havane et originaire d'Icod.

L'Église Saint-Marc et les biens meubles en relation avec celle-ci furent déclarés Biens d'Intérêt Culturel le 16 mai 2006, dans la catégorie de Monument.

Adresse : place de Lorenzo Cáceres

Horaire des visites : pendant les heures de culte.

Musée d'art sacré : de 9 heures à 13 heures 30 et de 16 heures à 18 heures 30

PlacePlaza de La Pila
La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. Plaza de la Pila. Cliquer pour agrandir l'image.La place de La Pila ou de La Constitución est entourée d'un ensemble de monuments figurant parmi les plus importants des Canaries de par leurs caractéristiques architecturales. On trouve ainsi de nombreuses demeures, au plus pur style colonial, construites entre le XVIIe et le XIXe siècle parmi lesquelles il faut citer le palais de Lorenzo Cáceres, mêlant le style mudéjar avec le courant néoclassique dont Gonzalo de Lorenzo Cáceres, le colonel du génie militaire, ordonna la construction en 1802. Cette demeure possède une façade néoclassique à trois étages et elle a été récemment restaurée pour pouvoir y accueillir la Maison de la culture et le centre d'art. L'élégante fontaine en pierre date de la première moitié du XVIIIe siècle.

Au centre de la Place se trouve une élégante fontaine de pierre ainsi qu'un curieux exemplaire de palmier en forme de candélabre.

HôpitalL'hôpital de Los Dolores
Sur l'un des côtés de la place de La Pila, si l'on monte la rue San Antonio, on arrive à l'ancien hôpital de Los Dolores avec sa cour intérieure et le haut balcon des couloirs qui datent du XVIIe siècle. Cet édifice appartient aux religieuses de l'ordre d'El Buen Consejo.
MonastèreLe monastère du Saint Esprit (Convento del Espíritu Santo)
Le couvent franciscain de l'Esprit Saint, aux lignes très sobres, constitue l'un des meilleurs exemples de l'architecture coloniale canarienne du XVIIe siècle. Cet ensemble architectural se distingue par l'église de San Francisco qui possède un retable rococo couronné par un calvaire, où figure la statue du Cristo de las Aguas, une statue de 1643, très vénérée à Icod que l'on doit à Francisco Alonso de la Raya. La statue aurait été apportée à Icod alors que la sécheresse y faisait rage depuis longtemps et son arrivée aurait apporté une période de pluies.

La chapelle de Nuestra señora de los Dolores appartient au couvent bien qu'elle constitue un corps indépendant. Elle est considérée comme l'un des plus beaux exemples de l'architecture religieuse de Tenerife du XVIIIe siècle. L'intérieur de la chapelle alterne le style mudéjar avec des éléments de décoration rococo et des solutions d'inspiration portugaise avec la toiture peinte du presbytère.

Juste en face de cette chapelle, dans la rue San Francisco, on peut voir la maison transformée en musée où vécut le poète Emeterio Gutiérrez Arvelo.

ParcLe parc du Dragonnier (Parque del Drago)
La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. Cliquer pour agrandir l'image.Le Parc du Dragonnier est à visiter obligatoirement. On y conserve le dragonnier (Dracaena draco) « millénaire », voire « bimillénaire », d'Icod. C'est le plus célèbre et le plus ancien de toutes les Canaries, symbole de la ville et de toute l'île.

La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. Dragonnier. Cliquer pour agrandir l'image.Il mesure 21 mètres de haut et a une circonférence de 10 m à la base ; c'est sans aucun doute le spécimen le plus apprécié de cette espèce botanique d'aspect et d'origine préhistoriques.

Le dragonnier est, avec le palmier, l'élément naturel le plus significatif de Ténériffe.

La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. Dragonnier. Cliquer pour agrandir l'image.Des études récentes ont toutefois démontré que son âge réel ne serait que de 400 ans.

La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. Dragonnier, détails. Cliquer pour agrandir l'image.

ChapelleErmita de Las Angustias
L'ermitage de Las Angustias se trouve dans la rue qui porte le même nom. Il s'agit d'une chapelle datant du XVIIIe siècle où l'on peut admirer la statue de la vierge patronne des lieux, l'une des œuvres les pus représentatives du baroque mexicain (XVIIIe siècle), ainsi que d'autres œuvres intéressantes comme le Cristo de la Columna de l'école de Séville du XVIIIe siècle et une statue de San José de Fernando Estévez.

Parmi les nombreux ex-voto que compte cette église, il faut noter un crocodile empaillé, offert par un émigrant au moment de la fondation du temple.

Adresse : rue de Las Angustias.

ChapelleErmita de San Antonio de Padua
Ermitage Saint-Antoine de Padoue.
GrotteLa grotte du Vent (Cueva del Viento)
La Grotte du Vent est la deuxième plus grande cavité volcanique du monde, avec plus de 17 kilomètres de tunnels connus. Il s'agit d'un tube volcanique très complexe présentant plusieurs bouches d'entrée. Cette grotte se distingue par sa grande complexité interne, une grande variété de structures géomorphologiques et une faune vivante et fossile originale.

Il existe d'autres grottes de taille importante dans d'autres endroits de la commune : San Marcos, Punto Blanco, El Rey, Felipe Reventón

PlageLa plage Saint-Marc (Playa San Marcos)
La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe. Sable de la Plage San Marcos. Cliquer pour agrandir l'image.Pour se rendre à la plage Saint-Marc, il faut emprunter la déviation de la route C-820 venant d'Icod de los Vinos. Il s'agit d'une petite plage de sable noir mais qui a beaucoup de sable. C'est une plage fréquentée, surtout en été.

Il est conseillé d'être prudent avec les courants. On trouve plusieurs bars et restaurants dans les alentours et des douches et des vestiaires.

Informations pratiquesInformations pratiques

Informations utilesInformations utiles
Office de Tourisme : Calle San Sebastián, 8

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Ténériffe > Côte septentrionale > Icod de los Vinos
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le parc rural de Teno à Ténériffe
La ville de Buenavista del Norte à Ténériffe
La ville de Los Silos à Ténériffe
La ville d'El Tanque à Ténériffe
La ville de Garachico à Ténériffe
La ville d'Icod de los Vinos à Ténériffe
La ville de La Guancha à Ténériffe
La ville de San Juan de la Rambla à Ténériffe
La ville de Los Realejos à Ténériffe
La ville de Puerto de la Cruz à Ténériffe
La ville de La Orotava à Ténériffe
La ville de Santa Úrsula à Ténériffe
La ville de La Victoria de Acentejo à Ténériffe
La ville de La Matanza de Acentejo à Ténériffe
La ville d'El Sauzal à Ténériffe
La ville de Tacoronte à Ténériffe
La ville de Tegueste à Ténériffe
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Ténériffe
L'île de Ténériffe - Carte des lignes de bus (PDF)
La côte septentrionale de Ténériffe
La côte orientale de Ténériffe
La côte méridionale de Ténériffe
La côte occidentale de Ténériffe
L'intérieur de Ténériffe
La flore et la faune de l'île de Ténériffe
L'île de Ténériffe - Brochure OTC (PDF)

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.