AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La ville de Bol, île de Brač en Croatie

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Croatie] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Écusson de Bol. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bol (auteur Marin0110). Cliquer pour agrandir l'image.Bol est une station balnéaire — et un port — d’environ 1700 habitants, située sur la côte sud l’île de Brač en Croatie.

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bol vue depuis la mer. Cliquer pour agrandir l'image.Bol est aussi une commune qui comprend, outre la ville de Bol elle-même, le village de Murvica ; la commune de Bol fait partie du Comté de Split-Dalmatie.

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Plage de Zlatni Rat. Cliquer pour agrandir l'image.La station balnéaire de Bol s’étend sur plusieurs kilomètres le long de la côte et bénéficie de nombreuses plages, dont la plus célèbre est la Corne d’Or (Zlatni Rat) ; cela en fait la localité la plus fréquentée de l’île de Brač.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Le toponyme « Bol » vient du nom latin « vallum », un type de fortification romaine faite de terre surmontée d’une palissade (« vallus » signifiant « pieu »). Il existe, de fait, de nombreuses traces d’une colonisation de la région par les Romains.

Sous la République de Venise, Bol se nommait, en italien, Vallo del Brazza.

À noter que « bol » signifie « douleur » en croate.

SituationSituation

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bol vue depuis la mer. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol est située au milieu de la côte sud de l’île de Brač, un peu isolée du reste de l’île. Bol fait face à l’île de Hvar, située de l’autre côté du canal séparant Brač de Hvar.

Bol se trouve au centre d’un amphithéâtre de collines appelé la « Couronne de Bol » (Bolska Kruna), dont la colline de Draževo (Draževo brdo) (627 m) et la colline du Koštilo que surmonte les ruines d’un fort illyrien. Au-delà se dresse la montagne de Vidova Gora, le plus haut sommet de l’île et, même, de toutes les îles croates de l’Adriatique (778 m).

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. L'amphithéâtre de collines de Bol. Cliquer pour agrandir l'image.La ville est ainsi au cœur d’une fertile région possédant des sources permanentes d’eau potable alimentées par ce massif montagneux. Il s’y est développé un vignoble qui produit un vin renommé, le Bolski Plavac.

Bol est distante de 35 km de la capitale de l’île, Supetar, par la route régionale D113, en bifurquant à droite à Gornji Humac où se trouve le petit aéroport international de l’île (à 15 km de Bol).

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bol vue depuis la mer. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bol vue depuis la mer. Cliquer pour agrandir l'image.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bol vue depuis Vidova Gora. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bolska Kruna. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le canal de Hvar vu depuis Vidova Gora. Cliquer pour agrandir l'image.

VisitesVisites

VillageLe village de Bol
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bol (auteur Kelovy). Cliquer pour agrandir l'image.Bol est une petite ville charmante, avec des ruelles en pente dévalant les coteaux des collines en direction du port et de son quai animé. La beauté de ses maisons de pierre inspira le grand poète croate Tin Ujević.

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Plan de la ville de Bol. Cliquer pour agrandir l'image.Près du front de mer s’alignent l’église paroissiale avec sa « pjaceta », un palais renaissance, une coopérative vinicole…

À l’ouest du port se trouvent les complexes touristiques ; à l’est, une promenade conduit à un couvent dominicain.

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Une maison à Bol. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Un restaurant à Bol. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Une maison à Bol. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
ÉgliseL’église Notre-Dame du Carmel (Crkva Gospe od Karmela)
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. L'église Notre-Dame-du-Carmel. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. L'église Notre-Dame-du-Carmel. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).L’église paroissiale Notre-Dame du Carmel fut construite en plusieurs étapes : commencée au XVIIe siècle, en 1668, elle fut achevée à la fin du XVIIIe siècle, en 1788.

Sa façade à volutes, avec des décorations baroques et des touches nettement rococo, est l’œuvre de sculpteurs de l’île de Brač ; elle fut commandée par la famille patricienne des Vužić, avec le soutien de la famille Andreis et de riches habitants de Bol.

ChapelleLa chapelle Saint-Antoine (Crkvica Svetog Ante)
La chapelle Saint-Antoine, à l’origine chapelle Saint-Bernardin, fut construite au début du XVIe siècle.

Jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale, la danse de Bol, la « kola », était dansée devant la chapelle le jour de la fête de saint Stipon.

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La chapelle Saint-Antoine. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La chapelle Saint-Antoine. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La chapelle Saint-Antoine. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
PalaisLe palais (Palača)
Ce beau palais Renaissance de la fin du XVIIe siècle présente des caractères du baroque vénitien ; il est orné sur sa façade sud de magnifiques balcons sur lesquels sont représentés les symboles du soleil et des armoiries de la noblesse ; sur la porte se trouve une inscription en latin datant de 1694 qui, traduite, dit : « Qu’elle soit toujours sous la protection de Son nom ».

Le palais, situé en face du port, abrite la galerie d’art moderne croate « Branislav Dešković » (Galeriju Branislav Dešković).

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le palais sur le port. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le palais Renaissance. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le palais Renaissance. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Presqu'îleLa presqu’île de Glavica
Du côté est de Bol, en suivant le sentier côtier, on parvient à la presqu’île de Glavica où se dresse une très ancienne chapelle et un couvent dominicain.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La presqu'île de Glavica. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La presqu'île de Glavica. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La presqu'île de Glavica. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
La presqu’île de Glavica est entourée de belles plages moins fréquentées que celle de Zlatni Rat.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La plage à l'est de la presqu'île de Glavica. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Plage à l'est de Bol (auteur Kelovy). Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Les eaux turquoises de Bol. Cliquer pour agrandir l'image.
ChapelleLa chapelle Saints-Jean et Théodore (Crkvica Svetih Ivana i Teodora)
La chapelle Saints-Jean et Théodore est la plus ancienne église de Bol : elle remonte aux IXe et Xe siècles. Cette église préromane fut bâtie sur les fondations d’un édifice, remontant à l’Antiquité tardive (VIe siècle), dont une partie, avec des fresques et une citerne, se trouve dans les fondations de la chapelle.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La chapelle Saints-Jean-et-Théodore. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La chapelle Saints-Jean-et-Théodore. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La chapelle Saints-Jean-et-Théodore. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
MonastèreLe couvent dominicain (Dominikanski Samostan)
Bol est mentionné pour la première fois en 1184 dans la Charte de Povlja (Povaljska listina) qui répertorie un édifice appelé « palais épiscopal » (Biskupija) bâti sur la presqu’île de Glavica.

En 1462, les Dominicains fondent une communauté à Bol. Le 10 octobre 1475, dans une donation, le prince Zacharie de Brač donne la presqu’île de Glavica aux Dominicains qui y commencent la construction d’un monastère. Le monastère englobera la plus ancienne église du village, la chapelle Saints-Jean-et-Théodore.

Visite :

Le couvent dominicain se trouve sur la presqu’île de Glavica située à l’est de Bol.

Horaires : de 8 h à 12 h et de 17 h à 20 h.

Tarif d’entrée : 10 kunas.

Le monastère possède également un beau jardin.

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le couvent dominicain vu depuis la mer. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le monastère Saint-Dominique. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le monastère Saint-Dominique. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
ÉgliseL’église Notre-Dame de la Miséricorde (Crkva Gospe Od Milosti)
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. L'église Notre-Dame-de-la-Miséricorde. Cliquer pour agrandir l'image.L’église du couvent dominicain est l’Église Notre-Dame de la Miséricorde (XVe - XVIIe siècles) qui résulte de l’agrandissement, en 1650, de la chapelle Saint-Dominique.

L’église abrite des œuvres de la renaissance et du baroque ; en particulier, au-dessus du maître-autel, se trouve un précieux retable du XVIe siècle attribué au maître vénitien de la Renaissance, Le Tintoret (Jacopo Tintoretto), la « Madone à l’Enfant avec les Saints » (1563). L’église possède un plafond à caissons avec, au-dessus du chœur, une représentation de l’« Apothéose de saint Dominique » (Apoteoza svetog Dominika), une œuvre du XVIIe siècle d’un artiste baroque local, Tripo Kokolje (1661-1713). Les autels latéraux figurent parmi les plus beaux de l’île de Brač, en particulier l’autel Notre-Dame du Rosaire.

MuséeLe musée du couvent dominicain (Muzej Dominikanskog Samostana)
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Reproduction du missel glagolitique. Cliquer pour agrandir l'image.Fondé dans les années 1860, le musée du couvent dominicain de Bol conserve de nombreux objets précieux recueillis pendant des siècles. Le musée présente des collections d’archéologie préhistorique et antique, d’archéologie sous-marine, d’architecture et de sculpture romaine et croate précoce, de numismatique, et des collections d’incunables, de chartes et de décrets datant du XVe siècle, et quelques peintures et icônes. La collection d’objets sacrés comprend des chasubles, des livres religieux et des objets liturgiques.

Le musée conserve une armoire — provenant du monastère glagolitique du port de Dračeva (Draceva Luka) — portant des inscriptions glagolitiques décrivant la couleur des robes des prêtres. Il conserve aussi les vestiges d’un exemplaire du premier livre croate, imprimé en caractères glagolitiques, provenant également de l’ermitage de Dračeva Luka. Ce livre — un missel — fut imprimé en 1483, soit seulement 28 ans après la Bible de Gutenberg, le premier de tous les livres imprimés ; seuls 11 exemplaires de ce livre existent dans le monde.

CimetièreLe cimetière marin (Groblje)
En raison de l’interdiction des inhumations à l’intérieur des églises pour des raisons d’hygiène, et sous l’influence des réformes de l’administration française, la construction du cimetière de Bol (kapošanto) débuta en 1828. Ce cimetière marin, situé dans une crique attrayante, est un bon endroit pour passer un moment de contemplation.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le cimetière de Bol. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le cimetière de Bol. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le cimetière de Bol. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
La coopérative viticole (Vinski Podrum)
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La coopérative viticole (auteur Hedwig Storch). Cliquer pour agrandir l'image.Sur le port se trouve le beau bâtiment de la première cave coopérative de vignerons de Dalmatie, créée au début du XXe siècle.

Elle est aujourd’hui ouverte au public et permet d’apprécier le célèbre vin Plavac de Bol.

PortLe port (Luka)
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le port de Bol. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le port de Bol. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le port de Bol. Cliquer pour agrandir l'image.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le port de Bol. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le port de Bol. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le port (auteur Hedwig Storch). Cliquer pour agrandir l'image.
PlageLa plage de la Corne d’Or (Plaža Zlatni Rat)
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La plage de Zlatni Rat (auteur Szabolcs Emich). Cliquer pour agrandir l'image.Bol dispose de nombreuses et magnifiques plages qui s’étendent sur une longueur totale d’environ 15 km (à partir de l’anse de Martinica à l’est jusqu’à l’anse de Blaca à l’ouest). Mais la plus célèbre de ces plages, et probablement la plus belle de l’Adriatique, est la plage de Zlatni Rat ; son nom signifie le « Cap d’Or », mais on parle aussi de « Pointe d’Or » et, plus touristiquement, de « Corne d’Or ».

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La plage de Zlatni Rat vue depuis Vidova Gora. Cliquer pour agrandir l'image.Le Cap d’Or est un promontoire constitué d’un rocher, couvert de cailloux, de sable et d’argile, qui s’avance de plus de 500 m dans la mer, à angle droit avec la côte. La particularité de la Corne d’Or est que sa pointe, en forme de langue, se déplace chaque jour d’un côté ou de l’autre selon la direction des vents et des courants marins dans le canal de Hvar qui sépare l’île de Brač de l’île de Hvar. De façon spectaculaire, des pins poussent en son milieu, et, de chaque côté, une plage la borde. Ce phénomène géologique unique — qui daterait d’un million d’années —, sa beauté exceptionnelle et sa forme particulière en ont fait l’image de marque de Bol et de la Croatie.

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La plage de Zlatni Rat (auteur Hedwig Storch). Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La plage de Zlatni Rat (auteur Hedwig Storch). Cliquer pour agrandir l'image.Zlatni Rat est une plage très agréable avec une eau turquoise et si cristalline que les pierres qui se trouvent à 10 m de fond paraissent à portée de main ; cependant l’eau est un peu plus froide qu’ailleurs en raison de la force du courant dans le détroit de Hvar.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. La plage de Zlatni Rat en hiver (auteur Josip Kirigin). Cliquer pour agrandir l'image dans Flickr (nouvel onglet).La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bateau-taxi pour Zlatni Rat (auteur Neovoleo). Cliquer pour agrandir l'image dans Flickr (nouvel onglet).La plage de la Corne d’Or est bondée en juillet et en août, avec une fréquentation plutôt familiale et sportive, mais fréquentée par des nudistes dans sa partie ouest. C’est aussi un véritable paradis pour les surfeurs en raison du vent favorable qui souffle sans cesse.

Une allée piétonne et pavée de pierres de Brač, bordée de magasins de souvenirs et de loueur de vélos, permet d’y accéder facilement depuis la ville ; des bateaux-taxis, eux aussi bondés, acheminent également les vacanciers depuis le port de Bol.

PlongéeLes sites de plongée
La côte sud de l’île (à l’ouest de l’anse Konjska) offre d’excellentes possibilités de plongée et de pêche sous-marine (voir la brochure de l’OCT).
MontagneLe mont Vidova Gora
Le mont Vidova Gora domine la ville de Bol de ses 778 m d’altitude. Un sentier de montagne très abrupt permet de s’y rendre depuis Bol, en passant par le Mont Koštilo.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le mont Vidova Gora au-dessus de Bol. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Bol vue depuis Vidova Gora. Cliquer pour agrandir l'image.
RuineLes ruines du fort illyrien de Koštilo (Ilirska Gradina Koštilo)
Sur le Mont Koštilo (660 m), au-dessus de Bol, se trouvent les ruines d’un fort illyrien.

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
Bol serait la plus ancienne ville de l’île de Brač . De nombreux sites archéologiques et monuments témoignent de la longue histoire de Bol qui tire son origine de l’antiquité : ce sont des réservoirs d’eau romains, des stèles et des reliefs tumulaires, ainsi que des sarcophages paléochrétiens.
ÉconomieÉconomie
L’économie de Bol est traditionnellement basée sur l’agriculture, la viticulture et la pêche (salage des anchois). La ville est aujourd’hui surtout une destination touristique.

Informations pratiquesInformations pratiques

Office de tourismeL’Office de Tourisme de Bol
Adresse : Porat bolskih pomoraca b.b. (sur le front de mer, au bout du quai) - HR-21420 Bol

Horaires : 8 h 30 à 14 h (22 h en été).

Téléphone : 00 385 (0) 21 635 638

Site sur la Toile : www.bol.hr

MétéorologieMétéo et prévisions
AutocarTransports routiers
On rejoint Bol en voiture par une route sinueuse. Arrivé à Bol, il vaut mieux éviter de s’engager dans les étroites ruelles du vieux port : on risque d’y rester coincé ou d’aboutir sur la jetée.

La gare routière est située à l’ouest de l’entrée du port, à 15 min à pied de la plage de Zlatni Rat.

TransbordeurTransbordeurs
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le catamaran Split-Bol-Jelsa à Bol. Cliquer pour agrandir l'image.Bol est relié plusieurs fois par jour à Split et à Jelsa (île de Hvar) par une ligne de catamaran de la Jadrolinija entre Split et Jelsa, qui fait escale à Bol ; il s’agit d’un navire rapide pour passagers seulement.

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Les horaires du catamaran. Cliquer pour agrandir l'image.Horaires sur le site de la compagnie Jadrolinija.

Des car-ferries entre Split et Supetar (à 35 km) permettent d’arriver en voiture jusqu’à Bol.

La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le catamaran Split-Bol-Jelsa à Bol. Cliquer pour agrandir l'image.La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Le catamaran Split-Bol-Jelsa à Bol. Cliquer pour agrandir l'image.
Transports aériensTransports aériens
Bol se situe à seulement 15 km du petit aéroport international de Brač (Zračna luka Brač). Quelques liaisons existent — surtout en été — avec Zagreb et quelques villes européennes (Graz et cetera).

Il s’agit d’un aérodrome militaire construit en 1993 pendant la guerre de Yougoslavie, et utilisé pour le trafic commercial depuis 1995.

HôtelHôtels
L’hôtel Bluesun Elaphusa
Un hôtel 4 étoiles supérieur situé à proximité de la plage de Zlatni Rat. Depuis 2013, le voyagiste français FRAM a ouvert un Framissima dans l’hôtel Elaphusa.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. L'hôtel Elaphusa vu depuis Vidova Gora. Cliquer pour agrandir l'image.
RestaurantRestaurants
Sur le sentier côtier qui mène au couvent dominicain ce café est un véritable havre de paix.
La ville de Bol, île de Brač, en Croatie. Café à l'est de Bol (auteur Kelovy). Cliquer pour agrandir l'image.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Croatie > Partie méridionale > Dalmatie > Comté de Split-Dalmatie > Île de Brač > Bol
Sujets plus détaillés
Le village de Murvica, île de Brač en Croatie
Sujets proches
Carte interactive de l'île de Brać en Croatie
La ville de Supetar, île de Brač en Croatie
La ville de Postira, île de Brač en Croatie
La ville de Pučišća, île de Brač en Croatie
La ville de Selca, île de Brač en Croatie
La ville de Bol, île de Brač en Croatie
La ville de Nerežišća, île de Brač en Croatie
La ville de Milna, île de Brač en Croatie
La ville de Sutivan, île de Brač en Croatie
Sujets plus larges
Page d'accueil
Le comté de Split-Dalmatie en Croatie - Brochure La Dalmatie centrale (PDF)
Le comté de Split-Dalmatie en Croatie - Brochure La Zagora dalmate (PDF)
Le comté de Split-Dalmatie en Croatie - Brochure Îles (PDF)
La ville de Split en Croatie
La rivière Cetina en Croatie
La ville d'Omiš en Croatie
La riviera de Makarska en Croatie
Le parc naturel du Biokovo en Croatie
L'île de Brač en Croatie
L'île de Hvar en Croatie
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.