AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

L'île de Hvar en Croatie

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Page d’accueil] [Croatie] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
L'île de Hvar en Croatie. Carte routière de l'île de Hvar. Cliquer pour agrandir l'image.L’île de Hvar est la plus longue des îles de l’Adriatique (68 km), mais seulement la quatrième par sa superficie (près de 300 km²) : l’île est en effet toute en longueur d’est en ouest, exposant son flanc au midi, ce qui, ajouté à son grand ensoleillement (2700 heures par an), en fait une destination touristique très recherchée — et un peu élitiste —, ainsi qu’une région produisant un vin rouge de qualité.

L’île croate de Hvar se trouve au large de la Dalmatie centrale et appartient au comté de Split-Dalmatie. L’île comprend quatre communes : Hvar au sud-ouest, Jelsa au nord-ouest, Stari Grad au nord et Sućuraj à l’est. Une cinquième localité d’intérêt touristique est Vrboska, qui fait partie de la commune de Jelsa. La ville de Hvar est la capitale ; elle regroupe 3700 habitants sur les 11500 habitants de l’île. En revanche, l’accès à l’île de Hvar se fait principalement par le port de Stari Grad où accostent la plupart des ferries en provenance de Split.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
L’île de Hvar tire son nom de celui de la première colonie grecque fondée en 384 avant JC par des colons grecs venant de l’île de Paros, à l’emplacement de l’actuelle Stari Grad ; ils donnèrent à la colonie le nom de « Pharos » (Φαροσ) probablement par référence au nom de leur métropole.

Sous l’empire romain, l’île fut connue comme « Pharia » et plus tard comme « Fara ».

Lorsque les slaves croates prirent le contrôle de la région, au début du Moyen Âge, ils remplacèrent la consonne « f », absente de leur alphabet, par la consonne « hv » de l’ancien alphabet croate : le nom de l’île devint Hvar. Dans le dialecte local croate, l’île est nommée Hvor ou For.

Sous la domination de la République de Venise, à partir de la fin du XIIIe siècle, le nom italien de l’île fut Lesina (Liesena en vénitien) ; ce nom italien a cependant une origine slave : « lesna », qui signifie « bois », l’île étant fortement boisée.

SituationSituation

L’île de Hvar se trouve dans le sud de la mer Adriatique, au large de la côte dalmate, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Split. La pointe orientale de l’île n’est qu’à 6 km du continent. Hvar se trouve à la croisée des voies de navigation maritimes de l’Adriatique.

Elle fait partie d’un groupe d’îles qui appartiennent aux comtés de Split-Dalmatie et de Dubrovnik-Neretva : au nord, Hvar est séparée de l’île de Brač par le canal de Hvar (Hvarski Kanal), au sud-ouest se trouve l’île de Vis, séparée par le canal de Vis (Viški Kanal), et au sud l’île de Korčula séparée par le canal de Korčula (Korčulanski Kanal) ; tandis que la presqu’île de Pelješac est séparée de Hvar par le canal de la Neretva (Neretljanski Kanal).

À proximité de l’île de Hvar se trouvent deux petites îles : Šćedro au sud de Hvar, séparée par le canal de Šćedro (Šćedorski Kanal) et Zečevo au large de la côte nord. Face à la ville de Hvar, au sud-ouest, se trouve l’archipel des îles Pakleni.

VisitesVisites

CôteLa côte nord
L'île de Hvar en Croatie. La côte nord de l'île de Hvar. Cliquer pour agrandir l'image.L'île de Hvar en Croatie. La côte nord de l'île de Hvar. Cliquer pour agrandir l'image.Toute la côte nord de l’île de Hvar est parsemée de baies, comme la grande baie de Stari Grad, et de criques avec de petites plages qui offrent de bons mouillages pour des bateaux de plaisance.
CôteLa côte sud
L'île de Hvar en Croatie. La côte sud de l'île de Hvar près de Sveta Nedjelja (auteur Vid Pogacnik). Cliquer pour agrandir l'image.Située au pied de la crête rocheuse qui sépare l’île en deux, la côte sud de l’île de Hvar se caractérise par ses vignes qui produisent d’excellents vins, rouge et blanc. Ce vignoble a manqué disparaître lors de l’épidémie de phylloxéra de la fin du XIXe siècle, mais il a été progressivement reconstitué en cépage autochtone Plavac Mali ( « petit bleu »), Zlatan Plavac et le presque noir cépage Faros, principalement autour des villages de Zavala (réputé pour son vin blanc, le bogdanjuša, qui peut rappeler le xérès) ou d’Ivan Dolac (parmi les meilleurs vins rouges de Croatie, de couleur rouge-rubis très sombre, avec un bouquet développé, et ayant du corps).

Pour rejoindre Zavala depuis le débarcadère du ferry de Stari Grad, on peut prendre la direction de Vrbanj et visiter en passant le joli village de Pitve (trajet de 14 km) ; depuis la ville de Hvar, suivre la route côtière en passant par Sveta Nedjelja et Ivan Dolac (trajet de 31 km).

CôteLa côte est
La partie orientale de l’île de Hvar est une interminable langue de terre rurale et sauvage. L’est de l’île est très peu développé sur le plan touristique ; cependant, le petit port de Saint-Georges (Sućuraj), à l’extrémité orientale, permet de regagner le continent à Drvenik au sud de la riviera de Makarska, par des liaisons ferry assez fréquentes.
L'île de Hvar en Croatie. Goélands dans le canal de Hvar. Cliquer pour agrandir l'image.L'île de Hvar en Croatie. Goélands dans le canal de Hvar. Cliquer pour agrandir l'image.L'île de Hvar en Croatie. Goélands dans le canal de Hvar. Cliquer pour agrandir l'image.

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
À l’ère historique, les premiers habitants de l’île de Hvar furent les Illyriens. Au IVe siècle avant JC (384), les Grecs anciens établirent une colonie, Pharos, à l’endroit où se trouve actuellement la ville de Stari Grad. L’île tomba ensuite, vers 219 avant JC, en possession de l’Empire Romain. Après la chute de l’Empire romain d’Occident, l’île passa sous la domination de Byzance.

Au cours du haut Moyen Âge (VIIe et VIIIe siècles), des tribus slaves s’emparèrent de l’île. Les siècles suivants furent marqués par des querelles incessantes entre Byzance, Venise et les souverains hungaro-croates au sujet du contrôle de Hvar. Au XIe siècle, l’île rejoignit le royaume croate de Petar Kresimir IV. Au XIVe siècle (1331), les Vénitiens prirent l’île sous leur protection contre les menaces des pirates d’Omiš. Selon le Traité de Zadar de 1358, l’île fut remise au Royaume de Hongrie, mais en 1390 elle fut dirigée par le roi bosniaque Stjepan Tvrtko Ier.

En 1420, la République de Venise établit durablement sa domination sur l’île de Hvar, jusqu’à la chute de Venise en 1797. Durant cette période, la ville de Hvar fut le principal port de Venise sur la côte orientale de l’Adriatique. L’île devint prospère grâce à la pêche et à la culture du romarin, de la lavande et de l’olivier. Cependant, le XVIe siècle vit des soulèvements de la plèbe contre l’aristocratie inféodée à Venise : les plus graves de ces révoltes eurent lieu entre 1510 et 1514, sous la direction de Matija Ivanić, mais furent écrasées par les Vénitiens. En 1571, les Turcs ottomans dévastèrent l’île : les villes de Hvar, de Stari Grad et de Vrboska furent détruites et rasées.

En 1797, à la chute de la République de Venise, Hvar fut annexée par la monarchie des Habsbourg suite au traité de Campo-Formio. Mais les troupes napoléoniennes s’en emparèrent en 1806, et l’île resta brièvement sous l’occupation française jusqu’en 1814. En 1815, l’île retourna à l’Empire austro-hongrois, conformément au Traité de Vienne, et connut une certaine prospérité qui prit fin avec l’épidémie de phylloxéra qui frappa le vignoble, et le déclin de la marine à voile.

L’île appartint brièvement au Royaume d’Italie de 1918 à 1921, puis fit partie du Royaume de Yougoslavie.

En 1941, Hvar fit partie de l’État Indépendant de Croatie (Nezavisna Država Hrvatska ou NDH) d’Ante Pavelić, puis fut occupée par les Italiens en 1943. Après 1945, l’île appartint à la République populaire de Croatie, une république constitutive de la Yougoslavie communiste.

Depuis 1991, Hvar fait partie de la Croatie indépendante.

GéographieGéographie
L’île de Hvar est la plus longue des îles de la Dalmatie, avec une longueur de 68 km, et, dans la zone la plus large, une largeur de 10,5 km ; son littoral a 254 km de long et sa superficie est de 300 km². Le point culminant de l’île est le mont Saint-Nicolas (Sveti Nikola) avec une altitude de 628 m.

Au milieu de l’île s’étend une longue crête montagneuse, orientée est-ouest, avec le sommet Saint-Nicolas ; au nord se trouve la plaine fertile de Velo Polje.

ÉconomieÉconomie
Le tourisme est désormais la principale activité économique de l’île.

Cependant des activités traditionnelles subsistent : la viticulture qui produit jusqu’à 50 000 hectolitres de vin par an ; la culture de la lavande pour la production d’huiles aromatiques et de savons ;  la pêche, autrefois importante, ne joue plus qu’un rôle marginal.

L'île de Hvar en Croatie. Vignes sur la côte sud de l'île de Hvar (auteur Danilo Tic). Cliquer pour agrandir l'image.L'île de Hvar en Croatie. Champs de lavande sur l'île de Hvar (auteur Col Ford). Cliquer pour agrandir l'image.L'île de Hvar en Croatie. Champs de lavande sur l'île de Hvar (auteur Romeo Ibrisevic). Cliquer pour agrandir l'image.

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions
TransbordeurTransbordeurs
L'île de Hvar en Croatie. Horaires des ferries pour l'île de Hvar. Cliquer pour agrandir l'image.Stari Grad est le principal port maritime de l’île de Hvar : la plupart des voyageurs arrivent à Hvar par les car-ferries en provenance de Split.

Cependant, si l’on se rend à Hvar depuis la région de Dubrovnik, le plus rapide et le plus économique est de prendre le ferry à Drvenik, à 28 km au sud de Makarska et à 128 km au nord-ouest de Dubrovnik, pour rejoindre le port de Sućuraj à la pointe orientale de l’île de Hvar. De 3 à 4 traversées par jour en hiver ; de 10 à 15 traversées par jour en été ; de 25 à 35 min de temps de traversée.

Hvar se trouve également sur la ligne de navigation côtière de Rijeka à Dubrovnik.

Deux à trois ferries quotidiens relient Split au port de Hvar. En été, en plus de ces ferries, un navire rapide pour piétons relie Split à Hvar, via Milna sur l’île de Brač . Un navire rapide relie également Jelsa à Split, via Bol sur l’île de Brač.

AutocarTransports routiers
L’ouest de l’île dispose d’un bon réseau de routes : Hvar et Stari Grad sont reliées par une route moderne qui franchit la chaîne de montagnes médiane par un tunnel récemment construit. Le réseau des routes est, en revanche, assez mauvais dans la partie orientale, à partir de Sućuraj. La route qui relie la ville de Hvar, à l’ouest, et Sućuraj, à l’extrémité est de l’île, est longue de 84 km.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Croatie > Partie méridionale > Dalmatie > Comté de Split-Dalmatie > Île de Hvar
Sujets plus détaillés
Carte interactive de l'île de Hvar en Croatie
La ville de Hvar, île de Hvar en Croatie
La ville de Stari Grad, île de Hvar en Croatie
La ville de Jelsa, île de Hvar en Croatie
Sujets proches
Le comté de Split-Dalmatie en Croatie - Brochure La Dalmatie centrale (PDF)
Le comté de Split-Dalmatie en Croatie - Brochure La Zagora dalmate (PDF)
Le comté de Split-Dalmatie en Croatie - Brochure Îles (PDF)
La ville de Split en Croatie
La rivière Cetina en Croatie
La ville d'Omiš en Croatie
La riviera de Makarska en Croatie
Le parc naturel du Biokovo en Croatie
L'île de Brač en Croatie
L'île de Hvar en Croatie
Sujets plus larges
Page d'accueil
Le comté de Šibenik-Knin en Croatie
Le comté de Split-Dalmatie en Croatie
Le comté de Dubrovnik-Neretva en Croatie
[Sujet précédant] [Sujet ascendant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.