AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de Povlja, île de Brač en Croatie

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Croatie] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Povlja est un village et un port, d’environ 400 habitants, situé au fond de la crique la plus orientale d’une vaste baie située au nord-est de l’île de Brač en Croatie.

Administrativement, Povlja fait partie de la commune de Selca, dans le Comté de Split-Dalmatie.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Le toponyme Povlja, parfois orthographié Povja, provient du nom latin Paulianus : à l’époque romaine, le port de Povlja se nommait « Portus paulianus » ; ce nom fut plus tard slavisé en « Paulia Luka » ou « Pavlja Luka », qui devint Povlja.

Les Vénitiens nommait Povlja, Pòvia en italien.

SituationSituation

Povlja est situé sur la côte nord-est de l’île de Brač, face à la riviera de Makarska.

Povlja se trouve à 5 km au nord-nord-ouest du port de Sumartin où accoste le ferry de Makarska en provenance du continent.

Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Le port. Cliquer pour agrandir l'image.

VisitesVisites

RuineLes vestiges de la basilique paléochrétienne (Starokršćanska bazilika)
Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Plan de la basilique Saint-Jean. Cliquer pour agrandir l'image.L’actuelle église Saint-Jean de Povlja se trouve à l’emplacement de l’une des plus grandes basiliques paléochrétiennes de l’île de Brač, datant des Ve et VIe siècles.

On a reconstitué aujourd’hui le plan de cet édifice antique, avec un vestibule (1), un portail (2), une sacristie (5, 6, 8), des fonts baptismaux (10) dans un baptistère antique (9) tout entier couvert de fresques et avec une salle capitulaire (13).

Le portail de la basilique et son abside avec une fenêtre à trois arcades sont certains des restes les mieux préservés de cette période.

La dimension de la basilique suggère que ce fut un important centre religieux, non seulement pour Povlja et l’île de Brač, mais éventuellement pour le continent également. La basilique possédait d’imposants et rares fonts baptismaux octogonaux couverts d’une coupole, qui sont — avec ceux de Poreč en Istrie — un des deux seuls exemples conservés de baptistère couvert du VIe siècle en Adriatique orientale. Le baptistère a été incorporé dans l’église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, et il est vénéré comme le lieu de repos d’un saint, saint Jean de Povlja.

Ce baptistère octogonal avec coupole — le seul conservé en Croatie — fait partie intégrante de l’église paroissiale actuelle ; l’église comprend également des fresques partiellement conservées de la même époque.

RuineLes ruines de l’abbaye bénédictine Saint-Jean
Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Les ruines de l'abbaye. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Dans le cimetière on peut voir les vestiges d’un monastère bénédictin : entre la fin du IXe siècle et le début du Xe siècle les Bénédictins bâtirent, sur les fondations de la basilique paléochrétienne, un monastère qui deviendra célèbre. Le monastère Saint-Jean de Povlja est considéré comme le plus grand et le plus ancien de Croatie.

Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Les ruines de l'abbaye. Cliquer pour agrandir l'image.Les moines bénédictins transformèrent le baptistère de l’ancien sanctuaire en chapelle du monastère ; sur ​​les ruines de l’abside, ils construisirent leurs modestes quartiers d’habitation.

En 1145, le monastère fut dévasté par des pirates d’Omiš ou de la Neretva ; il fut restauré en 1184 par le Frère Ratko. C’est à cette date que fut gravé sur le linteau de l’entrée du monastère un des premiers texte en écriture croate cyrillique ; ce document est connu comme le « linteau de Povlja ». En 1184, les moines inscrivirent aussi sur un parchemin les revenus des biens et une liste des terres appartenant au monastère. Ce parchemin est connu comme la charte de Povlja ; il est rédigé dans la même écriture.

Au XVIe siècle, les Bénédictins se retirèrent de Povlja, quand les Turcs commencèrent à s’aventurer sur les côtes de l’île de Brač ; une fortification avec des tours de défense fut bâtie entre 1551 et 1559, qui est encore visible aujourd’hui.

Les vestiges de l’église bénédictine, qui a été partiellement préservée jusqu’à la toiture, comprennent le linteau et la partie absidiale avec un triforium.

Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Les ruines de l'abbaye. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Les ruines de l'abbaye. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Les ruines de l'abbaye Saint-Jean. Cliquer pour agrandir l'image.
Le linteau de Povlja (Povaljski prag)
Le linteau de Povlja se trouvait au-dessus de la porte sud du monastère Saint-Jean. Il fut gravé par un tailleur de pierre renommé appelé Radonja, lorsque l’église fut reconstruite en 1184. L’inscription du linteau immortalise la contribution de ce maçon à travers son travail effectué sur l’église, ainsi que le rôle joué par un prince nommé Brečko qui avait fait don de terres à des fins de construction de l’église.

Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Le linteau de Povlja. Cliquer pour agrandir l'image.Ce qui fait la valeur de ce linteau c’est qu’il est — avec la Charte de Povlja — l’un des premiers documents rédigés en langue croate en caractères cyrilliques occidentaux, également nommée « bosančica ».

Le linteau a plus tard souffert l’humiliation d’être utilisé pendant de nombreuses années comme siège, puis il a été subtilisé par un voisin qui l’a incorporé dans la porte de son cellier. Fort heureusement, le linteau fut remarqué par un archéologue qui l’emporta au musée archéologique de Split.

L’original du linteau de Povlja est encore aujourd’hui conservé au Musée des monuments archéologiques croates à Split.  Une copie est exposée au Musée ethnographique de Brač à Škrip.

La charte de Povlja (Povaljska listina)
La Charte de Povlja est un rouleau de parchemin sur lequel les moines du monastère Saint-Jean de Povlja enregistrèrent les terres possédées par le monastère à la date de 1184 ; ces terres représentaient un sixième des terres les plus fertiles de la partie orientale de l’île de Brač.

Tous les avoirs du monastère furent confirmés par un conseil tenu en l’an 1250 au palais épiscopal de Bol ; une copie de la Charte fut faite à cette date.

Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Fragment de la charte de Povlja. Cliquer pour agrandir l'image.La Charte est un texte long de 53 lignes, écrit en caractères cyrilliques occidentaux (« bosančica »). Ce texte mentionne 250 anciens noms croates de personnes ou de lieux.

C’est l’un des plus anciens documents connus écrits dans cette langue, et c’est donc l’un des plus importants documents historiques pour la linguistique croate.

La charte est maintenant conservée dans le presbytère de la paroisse de la ville voisine de Pučišća sur l’île de Brač .

ÉgliseL’église Saint-Jean-Baptiste (Crkva Svetog Ivana Krstitelja)
L’église paroissiale de Povlja se trouve à côté des vastes ruines de la grande basilique des Ve et VIe siècles et les vestiges du monastère bénédictin.

L’actuelle église paroissiale a été érigée aux XVIe et XVIIe siècles par l’agrandissement du baptistère paléochrétien devenue église du monastère. Aux XVIIIe et XIXe siècles, les nefs latérales et les chapelles ont été ajoutées. Le clocher fut érigé de 1858 à 1872.

Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. L'église Saint-Jean-Baptiste. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. L'église Saint-Jean-Baptiste. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. L'église Saint-Jean-Baptiste. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. L'église Saint-Jean-Baptiste. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. L'église Saint-Jean-Baptiste. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. L'église Saint-Jean-Baptiste. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).À l’intérieur de l’église se trouvent des statues en bois qui datent de 1848 : sur la gauche, la statue de saint Jérôme ; sur la droite, la statue de saint Jean-Baptiste. La statue de Notre-Dame-du-Rosaire réalisée par un artiste local de Bol, Kuljis, remonte à 1856.

Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. L'église Saint-Jean-Baptiste. Cliquer pour agrandir l'image.

PortLe port de Povlja (Luka Povlje)
La baie de Povlja a toujours été un port très sûr pour les nombreux bateaux de pêche et, de nos jours, il est très attrayant pour les bateaux de plaisance.
Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Le village de Povlja (auteur Ante Perkovic). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Le port. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Le port. Cliquer pour agrandir l'image.
PlageLes plages
Les nombreuses criques des environs de Povlja (Travna, Smokvica, Ticja Luka, Tatinja, et cetera) disposent de belles plages.
CarrièreLes carrières
À l’abord des carrières, on aperçoit les énormes blocs quadrangulaires de pierre de Brač, empilés comme de gigantesques morceaux de sucre blanc.
Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Une carrière de pierre de Brač à Povlja. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Une carrière de pierre de Brač à Povlja. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Une carrière de pierre de Brač à Povlja. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Une carrière de pierre de Brač à Povlja. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Une carrière de pierre de Brač à Povlja. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Une carrière de pierre de Brač à Povlja. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Une carrière de pierre de Brač à Povlja. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Une carrière de pierre de Brač à Povlja. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Povlja, île de Brač en Croatie. Une carrière de pierre de Brač à Povlja. Cliquer pour agrandir l'image.

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
La longue et riche histoire de Povlja remonte jusqu’à l’Empire romain.
ÉconomieÉconomie
Les activités économiques principales de Povlja sont l’agriculture, la culture de la vigne et de l’olivier, la pêche, l’exploitation des carrières de pierre et le tourisme.

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Croatie > Partie méridionale > Dalmatie > Comté de Split-Dalmatie > Île de Brač > Selca > Povlja
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le village de Novo Selo, île de Brač en Croatie
Le village de Povlja, île de Brač en Croatie
Le village de Sumartin, île de Brač en Croatie
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Brać en Croatie
La ville de Supetar, île de Brač en Croatie
La ville de Postira, île de Brač en Croatie
La ville de Pučišća, île de Brač en Croatie
La ville de Selca, île de Brač en Croatie
La ville de Bol, île de Brač en Croatie
La ville de Nerežišća, île de Brač en Croatie
La ville de Milna, île de Brač en Croatie
La ville de Sutivan, île de Brač en Croatie
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.