AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : passereauxSous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : turdidés (Turdidae)Sous-famille :Genre :Sous-genre :
Espèce : Phoenicurus phoenicurus [Linné, 1758], Ruticilla phœnicura [Bonap.]Sous-espèce :Nom commun : rougequeue à front blancNom populaire : rouge-queue

Noms européensNoms européens

Albaniebishtkuqi i mureve, bishtkuqAllemagneGartenrotschwanzAngleterreredstart, common redstart, Eurasian redstart, white-fronted redstartArménie
Pays basquebuztangorri argiBiélorussieзвычайная рудахвосткаBrezhonegeostig-bailhBulgarieградинска червеноопашка
Catalognecotxa cua-rojaChyprioteCorsuCroatiešumska crvenrepka, crvenrepka kovačić
DanemarkrødstjertGaeidhligceann deargEspagnecolirrojo realEstonielepalind, aed-lepalind
FøroysktvelreyðiFinlandeleppälintuFrançaisrougequeue à front blancFrysk
GalicePays de Gallesderyn coch y fflam, llostruddyn, rhonell goch, tingochGéorgieGrèceκοκκινούρης
Hongriekerti rozsdafarkúIrlandeearrdheargán, ceanndeargánIslandegarðaskottaItaliecodirosso
Lettonieerickiņš, rudais erickiņšLithuaniepaprastoji raudonuodegėLëtzebuergëschMacédoineшумска црвеноопашка, обична црвеноопашка
MaltekudirrossMoldovenesteNorvègerødstjertOccitan
Pays-Basgekraagde roodstaartPolognepleszkaPortugalrabirruivo-de-testa-brancaRoumanie
Russieобыкновенная горихвостка, горихвостка, горихвостка-лысушка, садовая горихвосткаSerbieобична црвенорепка (obična crvenorepka), шумска црвенорепка (šumska crvenorepka)Slovaquiežltochvost hôrnySlovéniepogorelček
SuèderödstjärtTchéquierehek zahradníUkraïneгорихвістка звичайнаEmpire romainPhoenicurus phoenicurus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Les rougequeues se reconnaissent à leur queue rousse constamment agitée.
MorphologieMorphologie
Rougequeue a front blanc. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleFemelle
Longueur15 cm.Envergure
HauteurPoids
IrisForme de bec
PlumagePatte
ColorisColoris
Rougequeue a front blanc. Planche d'identification von Wright. Cliquer pour agrandir l'image.Au printemps, le mâle revêt un très brillant costume : front, gorge et cou d'un noir de velours ; une bande blanche sur le front et les yeux ; tête et dos cendré bleuâtre ; poitrine, croupion et queue d'un roux ardent. Plus tard, le blanc du front, le noir de la gorge et le roux de la poitrine se voilent de barbes grisâtres.

La femelle est d'un gris roussâtre.

Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Le rougequeue noir est beaucoup moins arboricole. Inféodé aux milieux rocheux, il recherche les carrières et les constructions. Les deux espèces nichent parfois côte à côte dans les chaos rocheux.

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
Cris d'alarme.
Appel d'oiseauAppel
Chant d'oiseauChant
Cliquer pour écouter
Le Rougequeue à front blanc mâle est un des premiers chanteurs à se manifester avant le lever du jour. Ses phrases de chant se terminent généralement par des imitations.

FienteFientes

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

VolVol

Description

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs matutinauxMœurs diurnesMœurs crépusculairesMœurs nocturnes
Sociabilité

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
ReproductionParade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
Arbres morts
Le nid est placé dans les cavités des arbres vermoulus ou dans les trous de vieux murs ou de rochers, voire dans des souches, des tas de bois ou des bâtiments, sous les tuiles d'une grange.
NidNid
Le nid du rougequeue à front blanc est fait de mousse et d'herbes sèches sans cohésion, avec des crins, beaucoup de plumes, très souvent des pelures d'écorce d'arbres.
NichoirNichoir
Il occupe aussi les nichoirs.
Nombre de couvéesNombre de couvées
Il y a généralement une ponte annuelle, mais certaines femelles entreprennent une deuxième ponte après envol de la première nichée.
PontePonte
Ponte de 5 à 7 œufs.
ŒufsŒufs
Œufs d'un beau bleu uniforme.
IncubationIncubation
ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
EnvolEnvol
Les petits sont prêts à quitter le nid une dizaine de jours après l'éclosion.
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
Plumage juvénilePlumage juvénile
Période de muePériode de mue
Entre le moment, en automne, où le rouge-queue à front blanc mâle nous quitte pour hiverner au Sahel et le moment où il revient pour nicher il n'a pas mué. Pourtant il est bien différent :
  • Rougequeue a front blanc. Automne. Cliquer pour agrandir l'image.En automne, son plumage est terne, on soupçonne des traces de couleurs vives.
  • Rougequeue a front blanc. Printemps. Cliquer pour agrandir l'image.Au printemps et en été, les plumes se sont usées, les franges chamois des plumes de la tête, de la gorge et de la poitrine ont disparu et le centre de ces plumes nettement plus coloré fait de cet oiseau l'un des plus beaux de nos régions.
Cette coloration plus vive que l'on retrouve chez les mâles de plusieurs espèces est un signal visuel destiné à faire valoir leur capacité à la reproduction à l'intention d'une femelle mais aussi à afficher une agressivité hiérarchique et territoriale vis-à-vis d'un rival.
Prédateurs
MaladiesMaladies
Survie des adultes
LongévitéLongévité
9 ans.

RégimeNourriture

Description
Oiseau insectivore, le rougequeue à front blanc capture ses proies tantôt au sol, tantôt au vol, à la manière des gobemouches.
MangeoireMangeoires

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Pinèdes sur lande sèche, mais également futaies claires de feuillus.
Territoire
GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
Espèces associéesEspèces associées

RépartitionRépartition

Répartition globale
Légende de la carte de répartition
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Le rougequeue à front blanc passe l'hiver dans les savanes d'Afrique sahélienne.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire

StatutStatut

Dégâts et nuisances
Menaces
Le rougequeue à front blanc a vu ses effectifs chuter au cours des années 1970 en raison notamment de la sécheresse sévissant sur ses lieux d'hivernage. Il est également menacé par les traitements chimiques et le manque de sites de nidification…
Rareté
Chasse interditeProtection
Espèce protégée.

VidéosVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
L'accenteur alpin (Prunella collaris)
L'accenteur mouchet (Prunella modularis)
Le gorgebleue à miroir (Luscinia svecica)
Les grives (Turdus)
Le monticole de roche (Monticola saxatilis)
Le rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos)
Le rougegorge familier (Erithacus rubecula)
Le rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus)
Le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros)
Le tarier pâtre (Saxicola torquata)
Le tarier des prés (Saxicola rubetra)
Le traquet motteux (Oenanthe oenanthe)
Sujets plus larges
Racine
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.