La mélisse-citronnelle (Melissa officinalis)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Melisse-citronnelle. Planche d'identification Thomé. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : lamiales (Lamiales)
Famille : lamiacées (Lamiaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Melissa officinalis [Linné]Nom commun : mélisse - citronnelle
Nom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsulouzaouenn ar galonCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaismélisse - citronnelleFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainMelissa officinalis

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Le nom vient du grec melissa : abeille.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Melisse-citronnelle. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Melisse-citronnelle.
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Plante de 80 cm à 1 m.
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Tige carrée sur un rhizome ligneux.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles à long pétiole, opposées, pointues en forme de cœur, bord dentelé.

Plante légèrement velue, vert clair.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Fleurs groupées en verticilles à l’aisselle des feuilles. Corolle de la fleur en tube, lèvre inférieure à trois lobes, blanc rosé.

Odeur de citron à la floraison d’où le nom de citronnelle.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Floraison d’avril à juillet.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace.
CroissanceCroissance
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Assez fréquente en montagne, sur les bords de chemins, les terrains vagues.
SolsSols
ClimatsClimats
AltitudesAltitudes

Origine géographiqueOrigine

Originaire du pourtour méditerranéen.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
En infusion (5 g de feuilles vertes ou 3 de sèches pour une tasse). Stomachique elle soigne les digestions difficiles, les crampes d’estomac. Antispasmodique, elle calme aussi l’insomnie.

Le vin de mélisse (60 g de plante par litre de vin blanc macérés quelques jours) est bon pour l’estomac, sédatif et reconstituant. C’est en 1611 que les religieux du Carmel de la rue Vaugirard créèrent le célèbre alcoolat connu sous le nom d’Eau de mélisse des Carmes.

Utilisations culinairesUtilisations culinaires
Les feuilles crues s’utilisent en salade ou cuites dans les potages.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La brunelle vulgaire (Prunella vulgaris)
La bugle de Genève (Ajuga genevensis)
La bugle rampante (Ajuga reptans)
Le calament à grandes fleurs (Calamintha grandiflora)
L'épiaire officinale (Stachys officinalis)
Le lamier blanc (Lamium album)
Le lamier jaune (Lamium galeobdolon)
Le lamier pourpre (Lamium purpureum)
La mélisse-citronnelle (Melissa officinalis)
La menthe des bois (Mentha silvestris)
L'origan commun (Origanum vulgare)
Le pas-de-poule (Lamium amplexicaule)
La sauge des prés (Salvia pratensis)
Le thym serpolet (Thymus serpyllum)
Le thym vulgaire (Thymus vulgaris)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les apocynacées (Apocynaceae)
Les astéracées (Asteraceae)
Les boraginacées (Boraginaceae)
Les campanulacées (Campanulaceae)
Les caprifoliacées (Caprifoliaceae)
Les dipsacacées (Dipsacaceae)
Les gentianacées (Gentianaceae)
Les lamiacées (Lamiaceae)
Le liseron des champs (Convolvulus arvensis)
Les oléacées (Oleaceae)
Les plantaginacées (Plantaginaceae)
Les rubiacées (Rubiaceae)
Les scrofulariacées (Scrophulariaceae)
Les solanacées (Solanaceae)
Les valérianacées (Valerianaceae)
Les verbénacées (Verbenaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.