AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le quartier turc de Rhodes

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d'accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PhotosPhotos

La tour de l'horloge de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Vieille rue du marché à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Ruelle à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
Une rue du quartier turc à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Maison du quartier turc à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Vue du quartier turc de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Le quartier turc (Tourkikí Sinikía) (XVIe siècle/XVIIIe siècle) est l'ancien « bourg » ou « burgo », appelée Chora par les Grecs, au sud/sud-est du Collachium, qui abritait en 1522 quelque 5 000 habitants et regorgeait d'églises, souvent d'origine byzantine. Au fil des ans, palais et fondations caritatives s'étaient multipliés dans ce quartier : tribunal de commerce, archevêché, Hospice de Sainte-Catherine, et cetera.

Agneau pascal dans le quartier turc de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Les Ottomans s'établirent dans la ville fortifiée, tandis que les habitants grecs durent déménager vers la ville nouvelle (Neo Chorio) à l'emplacement de la Rhodes moderne d'aujourd'hui. Pendant les années de l'occupation turque, la vieille ville était du ressort exclusif des Turcs et des juifs. Les Grecs étaient autorisés à entrer dans la vieille ville seulement pendant la journée et ceux qui y étaient pris après la tombée de la nuit étaient susceptibles d'être décapités.

SituationSituation

Le quartier turc de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Le quartier turc se situe au sud-ouest de la vieille ville et est délimité par la rue Socrate (Sokratous) au nord et la rue Périclès (Perikleous) à l'est.
Le quartier turc de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Le quartier turc de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.

VisitesVisites

Le quartier turc
Les Ottomans ont laissé quelques traces de leur longue occupation : d'innombrables échoppes rappellent l'ancien bazar, des fontaines turques trônent sur chaque place, des maisons bâties sur voûtes s'alignent dans les ruelles, des balcons typiquement ottomans ont été ajoutés aux maisons.
Fontaine turque place Hippocrate à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Fontaine turque, place Hippocrate à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Maison ottomane à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
Porte de mosquée à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Une ruelle du quartier turc de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.L'église Saint-Kiriaki près de la Porte Saint-Jean à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Le quartier turc de Rhodes photographié par Lucien Leroy vers 1911. Cliquer pour agrandir l'image.Beaucoup d'églises chrétiennes furent converties au culte islamique après 1523, comme l'église des Saints Apôtres (mosquée de Soliman), Kavakli Mestchiti à l'emplacement d'une basilique chrétienne primitive, Démirli Djami sur le site d'une église byzantine, l'église Agios Phanourios (mosquée Péial ed Din Djami), Abdoul Djelil Djami, l'église Agia Triada (Dolapli Mestchiti), ci-contre à droite, l'église Agia Paraskévi (mosquée Taketji).

L'église Agia Triada ou mosquée Dolapli à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.La transformation d'une église en mosquée (djamì) se faisait par l'ajout d'un minaret et d'une fontaine. Les églises byzantines qui furent transformée en mosquées ou en madrasas (écoles islamiques) ont repris depuis la reconquête leur apparence originelle, encore que dans certains cas, un portail ou un minaret tronqué trahisse leur utilisation pendant l'occupation ottomane.

Il reste quatorze anciennes mosquées, presque toutes du XVIe siècle

D'autres bâtiments ont aussi été adaptés aux coutumes turques mais, dès le départ des Turcs, beaucoup de traces ont été détruites ou démontées, même s'il reste à Rhodes un communauté musulmane ayant ses propres institutions culturelles et religieuses.

Photographie de Rhodes de Lucien Roy vers 1911. Cliquer pour agrandir l'image.Vu des remparts de l'est à Rhodes, photographie de Lucien Roy vers 1911. Cliquer pour agrandir l'image.
Rue au pied des remparts de Rhodes, photographie de Lucien Roy vers 1911. Cliquer pour agrandir l'image.Rue au pied des tours à Rhodes, photographie de Lucien Roy vers 1911. Cliquer pour agrandir l'image.Rue au pied d'une tour à Rhodes, photographie de Lucien Roy vers 1911. Cliquer pour agrandir l'image.
La Tour de l'Horloge
En sortant du Palais des Chevaliers par la droite, on arrive presque immédiatement par la rue Orfeos à la place Soliman où s'élève à gauche la tour de l'Horloge (Pirgos tou Orologiou), du XIXe siècle, (derrière la mosquée de Soliman), tour à trois étages, don de Tachti Pacha aux Turcs lors de son passage à Rhodes en 1851 alors qu'il se rendait en Angleterre. La tour a été construite sur l'emplacement d'une tour médiévale de garde.

La tour servait d'observatoire.

Depuis le sommet de l'horloge, la vue panoramique sur la ville est magnifique.

Tour de l'horloge. Cliquer pour agrandir l'image.Tour de l'horloge. Cliquer pour agrandir l'image.Tour de l'horloge. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
La tour est ouverte tous les jours de 9 h à 1 h l'été (sinon jusqu'à 17 h).

Tarif d'entrée : 6 € avec une boisson gratuite sur la terrasse du café (réductions et gratuit pour les enfants).

La tour de l'horloge à Rhodes vue depuis le palais des Grands Maîtres. Cliquer pour agrandir l'image.Tour de l'horloge à Rhodes, de nuit. Cliquer pour agrandir l'image.Vu des remparts de l'est à Rhodes, photographie de Lucien Roy vers 1911. Cliquer pour agrandir l'image.
La Rue Socrate
Rue Socrate à Rhodes, au crépuscule. Cliquer pour agrandir l'image.La rue Socrate (Sokratous), très achalandée, était la voie principale du bazar. Elle reprend le tracé de l'enceinte qui fermait le Collachium au sud.

Rue Socrate à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.

La Mosquée de l'Aga
Minaret de la mosquée de l'Aga à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Quartier turc de Rhodes - Mosquée de l'Aga. Cliquer pour agrandir l'image.Parcourir la rue Socrate jusqu'à l'ancienne mosquée de l'Aga (Aga Djami), à mi-chemin de la rue, à l'angle de la rue Fanourios, qui rompt l'alignement de boutiques.

Un aga était un commandant de garnison ottoman.

La Mosquée de Soliman
Mosquée de Soliman à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.À l'angle de la rue Socrate, se dresse la mosquée de Soliman le Magnifique (XVIe siècle), la plus importante mosquée de Rhodes, fondée peu après le siège de 1522 sur le site de l'église byzantine des Saints Apôtres (Aghioi Apostoli).

Mosquée de Soliman à Rhodes, portail. Cliquer pour agrandir l'image.La mosquée, au vaste dôme central et aux petites coupoles latérales, est accessible par un élégant portail de la Renaissance italienne.

Mosquée de Soliman à Rhodes avant sa restauration. Cliquer pour agrandir l'image.Mosquée de Soliman à Rhodes avant sa restauration. Cliquer pour agrandir l'image.La mosquée de Soliman a été reconstruite au XIXe siècle

Elle a été rouverte au public en 2005 après 18 années de travaux de restauration, notamment de son minaret de 34 m de haut.

Mosquée de Soliman à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Son minaret en pierre sert de point de repère lorsque l'on s'enfonce dans les ruelles.

Mosquée de Soliman à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.

Mosquée de Soliman à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Mosquée de Soliman à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Mosquée de Soliman à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
Mosquée de Soliman à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Fenêtre d'une maison ottomane à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
Vue de la mosquée de Soliman de Rhodes depuis la tour de l'horloge. Cliquer pour agrandir l'image.Mosquée de Soliman à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Mosquée de Soliman à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
La Bibliothèque Turque
Bibliothèque ottomane de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.De l'autre côté de la rue Ipodamou, la bibliothèque turque d'Ahmet Havuz, a été construite en 1794 en commémoration de sa visite à Rhodes ; elle contient la chronique du siège de Rhodes en 1522 et possède des manuscrits arabes et persans, ainsi que des corans enluminés.
Bibliothèque musulmane de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Bibliothèque musulmane de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Bibliothèque turque de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
La Rue Andronicou
Rue Andronicou à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.On passe devant le théâtre de plein air où se déroulent des spectacles folkloriques.
La Rue Saint-Fanouriou
Ville médiévale de Rhodes, église Agios Fanorios. Cliquer pour agrandir l'image.Dans la rue Saint-Fanouriou (Agios Phanourios) se trouve l'église du même nom (XIIIe siècle) décorée de fresques. Elle fut transformée en mosquée sous l'occupation ottomane (mosquée Pial-ed-din).

Dans le quartier, derrière son porche gothique, se trouvent les ruines de la grande église « Demirli Djami » (du XIVe siècle) en forme de croix inscrite et décorée de fresques. Elle a été détruite par un bombardement anglais lors de la Seconde Guerre mondiale guerre.

Rue Saint Fanouriou à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Rue Saint Fanouriou à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Rue Saint Fanouriou à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
Rue Saint Fanouriou à Rhodes près de la rue Ergiou. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Rue Saint Fanouriou à Rhodes près de la rue Ergiou. Cliquer pour agrandir l'image.Rue Fanourios à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
La Rue Thucydite
Rue Thucydite à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Rue Thucydite à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
La Rue Zinonos
Rue Zinonos à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
La Rue Ergiou
Cour de l'auberge de jeunesse, rue Ergiou à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Rue Ergiou se trouve l'auberge de jeunesse de Rhodes (pour les aventuriers …)
La Mosquée de Moustafa
Minaret de la mosquée de Mustafa à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Mosquée de Moustafa à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Depuis la rue Fanourios, tourner à droite dans la rue Zininos conduisant à la place Arionos où s'élève la mosquée de Moustafa (Dzami Moustafa) du XVIIIe siècle (1765).
Les Bains Turcs
Sur la place Arionos (Plateia Arionos), le bain turc (Dimotika Loutra) ; ce hammam du XVIe siècle, a été récemment restauré. Le bâtiment était autrefois la chapelle de Franciscains, à côté de laquelle se trouvait le tombeau du Grand Maître Robert de Juillac, mort en 1377.

Le hammam (bains chauds de vapeur) dépend de la commune ; il est ouvert aux hommes et aux femmes dans deux salles séparées. Venir avec sa serviette et son nécessaire de toilette.

Les bains sont ouverts du mardi au samedi, de 11 h à 19 h. Grande affluence de la population rhodienne le samedi.

Tarif d'entrée : mardi, jeudi et vendredi : 3 € ; mercredi et samedi : 2 €.

La Mosquée de Recep Pacha
Mosquée de Recep Pacha et mosquée de Moustafa à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.La mosquée de Recep Pacha (1588) est située place Dorieos, à l'est d'Agios Phanourios ; on peut y voir quelques fragments de céramique et des éléments d'une église byzantine. La mosquée est laissée à l'abandon ; on peut aussi voir la fontaine attenante où les musulmans faisaient leurs ablutions.
Place Dorieos à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Mosquée de Recep Pacha à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Fontaine de la mosquée de Recep Pacha à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
La Rue Ipodamou
Rue Ippodamou à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
La Rue Homère
Rue Omirou à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Rue Omirou à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
Rue Homère à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Rue Homère à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
La Rue Démosthène
Rue Démosthène à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
La Mosquée Ibrahim Pacha
Mosquée d'Ibrahim Pacha à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.La mosquée d'Ibrahim Pacha (1531) est située à l'ouest de la rue Pythagoras ; c'est la plus ancienne mosquée conservée mais qui a subi des modifications récentes (remaniée vers 1930).

InformationsInformations pratiques

Information généraleInformation générale
Odós Sokratous GR - 851 00 Ródos (Nissí Ródos)
RestaurantsRestaurants
Romios
15 rue Sophocle

Téléphone : 00 30 22410 25549

Restaurant Romios à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Restaurant Romios à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Restaurant Romios à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Carte interactive de la ville de Rhodes
La ville antique de Rhodes
Le port de Mandraki à Rhodes
Le port de commerce de Rhodes
Le port d'Acandia à Rhodes
La ville médiévale de Rhodes
Le quartier hébreu de Rhodes
Le quartier turc de Rhodes
La ville moderne de Rhodes
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Rhodes
Informations touristiques sur Rhodes
La géographie de Rhodes
L'histoire de Rhodes
La ville de Rhodes
La côte occidentale de Rhodes
La côte orientale de Rhodes
La côte méridionale de Rhodes
La flore et la faune de Rhodes
Sujet précédant ] [ Sujet ascendant ] [ Sujet suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.